S. MEYNIE's scientific contributions

Publications (3)

Article
Afin de rechercher des caractères pouvant servir de base à l’établissement d’un test de sélection du soja pour la tolérance à la sécheresse, la morphologie et l’anatomie des feuilles sont étudiées. Trois variétés présentant des niveaux de tolérance différents sont cultivées en cuves de végétation, sous 2 régimes d’alimentation en eau : dans le 1er,...
Article
Cette étude a pour objet d’apprécier chez le Soja l’influence d’un déficit hydrique sur la formation de l’appareil végétatif et les composantes du rendement et d’estimer la variabilité génétique existant pour la résistance à la sécheresse. Pour cela, 15 variétés ont été cultivées en bacs de végétation et soumises, à partir de la floraison, à 2 régi...
Article
Cette étude a pour but d’apprécier les différences pouvant exister dans les réactions de variétés soumises à la sécheresse et de rechercher des caractères liés à la résistance au déficit hydrique. Pour cela, 15 variétés indéterminées, d’origine et de précocité différentes, ont été choisies comme modèles et soumises en bacs de végétation à 2 régimes...

Citations

... Metcalfe and Chalk (1950) investigated several anatomical characteristics of the family and genus, referring to Glycine max by describing the disposition of vascular bundles of petiole and Fisher (1967) described the paranervural parenchyma in the mesophyll. Anatomical studies were conducted regarding variations in leaf thickness and stomatal frequency with factors such as gas exchange rate (Dornhoff & Shibles, 1976), water stress (Vidal & Pognonec, 1984), different nitrogen concentrations and irradiance levels (Sims, Seemann, & Luo, 1998). ...
... Conversely, during the reproductive period, water stress has a major effect on the development of the different yield components [1]. When applied during the flowering period (p1-p3), water stress mainly acts on the pod number per plant (NPo/Pt) and, to a lesser extent, on the seed number per plant (NS/Pt) or per m 2 [8,23] in beans; [3,28,29] in soya). ...
... Les travaux de Ouchai [24] montrent une surface foliaire de 239cm 2 par pot contre 674 cm 2 par pot respectivement de 15g dans 100g MS contre 19g dans 100g MS. Ce même phénomène est rapporté par Vidal et al. [25] et Sellam [26]. Par rapport au maïs ensilage, la luzerne affiche indéniablement de meilleures productions en situation sèche et est surtout plus régulière d'une année à l'autre ; elle produit davantage que les graminées durant les années sèches (13,4 t/ha MS pour la luzerne contre 9.9 t/ha pour le Ray-grass anglais) [26]. ...