O T Lougbegnon's research while affiliated with University of Abomey-Calavi and other places

Publications (7)

Article
Full-text available
Cette étude a pour objectif de caractériser les groupements végétaux du site archéologique urbain d'Agongointo, dans la Commune de Bohicon au Bénin. Au total, 30 placeaux de 30 m x 30 m ont été installés dans le site suivant la méthode sigmatiste de Braun-Blanquet (1932). Les données collectées sont relatives aux différentes espèces présentes au se...
Article
Full-text available
RÉSUMÉ Objectif : Le présent travail se veut être une étude de base pour l’aménagement durable d’un écosystème humide négligé au sud du Bénin : la forêt marécageuse d’Agonvé et ses écosystèmes connexes. Il vise à identifier les différents groupements végétaux de la forêt, à connaitre leur diversité floristique et la structure diamétrique de leurs p...
Article
Cette étude ethnobotanique a été réalisée au niveau des populations riveraines de la forêt d’Agonvè, une des forêts marécageuses du Sud-Bénin. Elle a permis de décrire les différentes formes d’utilisation des espèces végétales ligneuses par les populations et de calculer les valeurs d’usage ethnobotanique associées à ces espèces. Vingt-huit espèces...
Article
Full-text available
Quantitative ethnobotanical study was conducted with the local community around Agonve forest, which is one of southern Benin swampy forest. This study enables to describe the different use categories of woody plant species for local population and to determine the use value (UV) of each species. A total of 28 woody species were identified as usefu...
Article
Full-text available
Résumé Les analyses des données démographiques de l’INSAE, complétées par les prospections et les enquêtes de terrain ont permis d’analyser la pression anthropique qui pèse sur les sites à ériger en réserves de faune dans la partie méridionale du Bénin. Des investigations ont été faites sur des sites échantillons comme les marécages de Sèmè-Djèrègb...

Citations

... Le souci de conservation de la biodiversité, avec la prise en compte des besoins et aspirations des populations locales, est devenu réel depuis le Sommet de la Terre en 1992 (Kaou et al., 2017). Les espèces végétales sont très importantes pour les populations humaines en Afrique au Sud du Sahara en raison de leur contribution à la satisfaction des besoins en alimentation, santé, énergie, revenus et autres aspects du bien-être humain (Kaou et al., 2017 ;Gbesso et al., 2018), dans les traitements traditionnels des maladies qui impliquent des combinaisons de plantes médicinales et leurs utilisations socioculturelles et cultuelles (Dassekpo et al., 2017). ...
... Le diamètre moyen de l'espèce qui est de 25,50 cm au niveau de la forêt alors qu'il est de 18,13 cm au niveau de la savane. Ces valeurs sont inférieures à celles trouvés par Fachola et al. (2019) De plus, la hauteur en mètre de Lophira lanceolata trouvée à l'intérieur de la forêt est supérieure à celle de Prosopis africana (15), Isoberlinia doka (13,84), Daniella oliveri (12,29), Anogeissus leiocarpus (12,25), Burkea africana (12,05), Lannea acida (11,5), Pericopsis laxiflora (9,67), Terminalia laxiflora (8,83), Vitellaria paradoxa (8,61), Detarium microcarpum (8,5), Xeroderris stuhlmannii (8,5), Lannea barteri (8,17), Hymenocardia acida (7,79), Combretum molle (7,5). Ces résultats confirment que si Lophira lanceolata n'est pas menacée par les actions anthropiques, elle peut avoir des paramètres dendrométriques élevés. ...
... Between 1970 and2005, it is estimated that the global population of African fauna within protected areas fell by around 60% on a continental scale (Gandiwa et al., 2016;Murn et al., 2016). This is especially true for birds, whose populations have collapsed in West Africa (Howland et al., 2016;Bakker et al., 2016;Amoussou et al., 2012;Ayanlade and Proske, 2016) and in the case of the Stone Partridge, a species thought to be restricted to woody ecosystems near hills and rocky outcrops (Fretwell and Trathan, 2009). ...
... Excessive harvesting of timber and non-timber forest products is a danger to the sustainability of the species. According to A. Lykke and al. (2004) [2] ; O. Lougbégnon and al. (2011) [20] ; M. Dossou and al., 2012) [] , the importance given to a species does not depend on its availability but on its ability to meet the needs of populations in the different categories of use. The leaves and bark of Ceiba pentandra (L.) Gaertn are used by people for various purposes. ...
... The initial hypothesis is accepted because whatever the species of suids, there is a variation in the family, in the plant species found in the preferred habitats. Trough the work by Dan et al., (2016), the primary pioneer species presence such as Hallea stipulosa, Alstonia congensis, Spondianthus preussii, Ficus trichopoda, Cyclosorus striatus; and others introduced (Dan et al., 2012) which Elaeis guineensis, Raphia hookeri, Oryza sativa, Mangifera indica, Newbouldia laevis s were noticed in most of the wetland areas in Group 3. Inappropriate holes make way for the continuous mat, making the long term less homogenous (Fahr et al., 2006), less preserved (Dossou et al., 2012) the preferred habitats of these species. ...
... The dependance of African communities upon forest resources has largely been tapped (Toulmin, 2007), and the contribution of a wide variety of forest resources to food security, health care needs, and the economy at the household level has been largely demonstrated (Assogbadjo et al., 2008;Dossou et al., 2012). In Sudanian zone, the forest resources rural communities rely on, range from herbaceous to shrubs, and woody plants. ...