Technical ReportPDF Available

Le Métro léger en France : infrastructures et matériel roulant

Authors:

Abstract

Les transports en commun sont beaucoup mieux adaptés que l'automobile pour assurer la majeure partie des déplacements urbains, en particulier ceux en destination des centres-villes car ils n'utilisent qu'un espace au sol très réduit pour le stationnement et rentabilisent au mieux la capacité d'écoulement des voies de circulation : la consommation d'espace et les nuisances diminuent. Cependant, au milieu de la circulation générale, particulièrement aux heures de pointe, la vitesse commerciale des transports en commun est insuffisante, l'irrégularité de passage aux arrêts reste une des principales causes de désaffection des usagers pour ce type de transport. Dégagés des aléas de la circulation, les transports publics sont susceptibles d'assurer une vitesse commerciale supérieure à 20 km/h et une régularité convenable : les seules perturbations proviennent des échanges en station et de la gêne mutuelle des véhicules de transport public.
ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.