BookPDF Available

Abstract

L'Art est une forme de mystère. Il habite l'humain depuis la nuit des temps sous toutes les latitudes et dans toutes les cultures. Cet ouvrage collectif réunissant chercheurs et cliniciens est le fruit d'un Forum de la Société de Neuropsychologie de Langue Française consacré à ce thème pour deux raisons. Tout d'abord, la nécessité de faire le point sur la littérature neuroscientifique actuelle s'impose au regard de la richesse de celle-ci, notamment (mais pas seulement) dans le courant de la neuroesthétique. La littérature cognitive tente ainsi depuis peu d'élucider les bases neuronales et suggère que la créativité artistique est la résultante neurobiologique d'une explosion combinatoire. D'autre part, et parallèlement, le recours à l'art et aux supports artistiques comme thérapie peut être revisité à la lumière de ces travaux. Il s'agit de pratiques le plus souvent empiriques ou nées d'observations expérimentales. Si elles sont exercées par des thérapeutes expérimentés, elles se distinguent d'activités occupationnelles ou récréationnelles artistiques, dont on reconnaît d'ailleurs aujourd'hui la charge motivationnelle et le potentiel de stimulation cognitive. Le "plaisir" que suscitent ces activités peut être scientifiquement évalué, mais des effets "directs" sont également envisagés, comme le montrent par exemple de plus en plus de travaux de neurosciences de la musique. Ces résultats ouvrent aussi les perspectives d'un care où identité et créativité feraient davantage partie prenante du soin neuropsychologique, en faisant appel aux capacités préservées des patients.
A preview of the PDF is not available
ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
Book
Full-text available
Les progrès réalisés ces dernières années dans l'exploration cognitive du fonctionnement et de la structure de la mémoire, l'élaboration de nouveaux outils d'évaluation ainsi que l'apport des techniques d'imagerie cérébrale ont contribué à une meilleure compréhension des troubles mnésiques observés dans la maladie d'Alzheimer, ainsi qu'au développement de stratégies de prise en charge plus précoces et plus adaptées. L'objectif de cet ouvrage est de présenter une synthèse des recherches récentes réalisées en neuropsychologie et en neuro-imagerie dans ce domaine. Plusieurs chapitres de ce livre sont consacrés aux travaux qui ont tenté de caractériser les déficits mnésiques ainsi que les capacités préservées des patients Alzheimer. Les outils d'évaluation de la mémoire disponibles font également l'objet d'une revue critique, et les méthodes de prise en charge des déficits mnésiques les mieux adaptées aux patients aux stades débutants et légers de la maladie d'Alzheimer sont présentées. Enfin, les travaux les plus récents ayant utilisé les techniques d'imagerie structurale et fonctionnelle afin d'identifier les régions cérébrales liées aux déficits mnésiques des patients sont décrits. Ce livre s'adresse aux chercheurs, cliniciens et étudiants qui travaillent dans le domaine de la neuropsychologie du vieillissement, et qui s'intéressent plus particulièrement aux troubles cognitifs observés dans les démences.
Article
The idea that extensive musical training can influence processing in cognitive domains other than music has received considerable attention from the educational system and the media. Here we analyzed behavioral data and recorded event-related brain potentials (ERPs) from 8-year-old children to test the hypothesis that musical training facilitates pitch processing not only in music but also in language. We used a parametric manipulation of pitch so that the final notes or words of musical phrases or sentences were congruous, weakly incongruous, or strongly incongruous. Musician children outperformed nonmusician children in the detection of the weak incongruity in both music and language. Moreover, the greatest differences in the ERPs of musician and nonmusician children were also found for the weak incongruity: whereas for musician children, early negative components developed in music and late positive components in language, no such components were found for nonmusician children. Finally, comparison of these results with previous ones from adults suggests that some aspects of pitch processing are in effect earlier in music than in language. Thus, the present results reveal positive transfer effects between cognitive domains and shed light on the time course and neural basis of the development of prosodic and melodic processing.
Book
The goal of this handbook is to provide the most comprehensive, definitive, and authoritative single-volume review available in the field of creativity. The book contains twenty-two chapters covering a wide range of issues and topics in the field of creativity, all written by distinguished leaders in the field. The volume is divided into six parts. The introduction sets out the major themes and reviews the history of thinking about creativity. Subsequent parts deal with methods, origins, self and environment, special topics and conclusions. All educated readers with an interest in creative thinking will find this volume to be accessible and engrossing.