ThesisPDF Available

Les bioéthiciens et leur projet d'interdisciplinarité. Formation d'un groupe social, d'un champ et d'une discipline

Authors:

Abstract

La bioéthique est une discipline à caractère scientifique visant à produire systématiquement des normes de l'intervention sur le vivant. Lorsqu'elle agit comme une approche à la résolution des problèmes éthiques liés à une prise de décision technique et singulière, elle se pense une éthique visant la bonne opération à faire dans un contexte de soin, de la santé ou de la recherche. En dépit de son caractère reconnu et exprimé comme composite, la bioéthique tend à s'institutionnaliser comme « discipline » dite interdisciplinaire, suivant une organisation pédagogique et scientifique qui lui semble propre. Ce mémoire vise à comprendre les manières par lesquelles la bioéthique s'institutionnalise à l'université en formant une classe d'experts dits « bioéthiciens ». Or, devenir bioéthicien-alors que le titre n'est ni clairement défini ni consacré par des expériences académiques et professionnelles codifiées et validées-pose à la sociologie la question même de son existence. Nous étudions donc le travail symbolique de définition du groupe et de la discipline accompagnant sa formation. L'analyse d'entretiens auprès de quinze professeurs, chercheurs ou éthiciens ayant ou ayant eu des activités en bioéthique révèle que la diversité des situations ne correspond pas nécessairement à des scissions : les bioéthiciens partagent à différents degrés des conceptions métaphysiques, des valeurs et des expériences, correspondant à des modes d'entrée-et parfois, de sortie-au sein de la discipline. Nous retraçons pour s'en donner une vue d'ensemble la genèse du groupe, son histoire et celle de son institutionnalisation qui s'accompagne, sans doute paradoxalement, d'une certaine résistance au modèle disciplinaire jugé hiérarchique, fermé et faillible. Afin d'évoluer à l'université tout en demeurant « pertinente » pour la résolution de problèmes singuliers, nous verrons que la bioéthique et ses participants tentent d'innover par la discussion rationnelle et interdisciplinaire entre experts et, par là, modifient le champ scientifique à leur image.
A preview of the PDF is not available
ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
Book
Ouvrage offrant aux lecteurs des clés pratiques pour comprendre, le plus concrètement possible, ce qu'est une démarche d'enquête. Des exemples de sujets de recherche, de problématiques, d'applications des outils méthodologiques (entretien, grille d'entretien, grille d'analyse, carnet d'observation, enquête par questionnaire) sont développés tout au long du texte ; ils permettront aux étudiants de mieux s'approprier la démarche d'enquête en vue, notamment, de réaliser un mémoire de fin de formation.»
Book
Les sciences et les techniques sont au coeur de nos vies quotidiennes et constituent les piliers de notre modernité. Elles ont transformé les modes de vie, les relations de pouvoir, nos identités et nos imaginaires. Controverses sur les OGM, enjeux du changement climatique et de sa prévision, nouvelles pratiques de communication et de circulation de connaissances sur Internet... Comment analyser les liens inextricables entre ce que l'on sait du monde, ce que l'on souhaite y faire et la façon dont on le gouverne ? Les théories et approches dominantes de l'économie, de la sociologie, de l'histoire ou de la science politique ont souvent ignoré ces enchevêtrements complexes. Cet ouvrage propose un panorama du champ « Sciences, techniques et société », très interdisciplinaire, qui s'est justement donné pour objet l'étude des transformations récentes et conjointes des façons de savoir, des formes d'expertise, des marchés, des espaces publics et des formes de gouvernement.