Article

Le Gravettien du Fourneau du Diable (Bourdeilles, Dordogne) : révision chronoculturelle des ensembles lithiques de la « Terrasse inférieure » - The Gravettian at Fourneau du Diable site (Bourdeilles, Dordogne): chronocultural review of the lithic assemblages from the lower terrace

Authors:
To read the full-text of this research, you can request a copy directly from the authors.

No full-text available

Request Full-text Paper PDF

To read the full-text of this research,
you can request a copy directly from the authors.

ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
Thesis
Full-text available
Négligées ces vingt dernières années, les séries attribuées aux phases récentes de l’Aurignacien ont trop rarement bénéficié d’études modernes, tournées inexorablement vers la recherche du plus ancien Aurignacien et de ses éventuels points de contact avec les dernières sociétés néandertaliennes. De plus, les dernières synthèses et propositions de classification de l’Aurignacien sont fondées sur des données typologiques issues de séries dont l’homogénéité n’a pas toujours été critiquée.La révision taphonomique et techno-économique de séries classiques du Sud-Ouest de la France (Caminade-Est, l’abri Pataud, Roc-de-Combe, Le Flageolet I, La Ferrassie et Combemenue) nous a permis d’entrevoir et d’identifier des variations diachroniques au sein de ce techno-complexe. Sur la base notamment des productions lamellaires, sept phases ont pu être reconnues, renouvelant ainsi notre perception des premières sociétés du Paléolithiquesupérieur portées par l’Homme moderne.
Article
Full-text available
Investigations of chronology play a key role in the majority of archaeological research endeavors and are particularly pertinent to examinations of culture-environment relationships, especially during periods characterized by rapid and marked climatic variability and environmental reorganization. Rigorous evaluations of available data and robust methods are required if one wishes to reconstruct reliable chronologies, and this is especially the case when examining periods that are associated with a relatively few radiometric measurements. Such is the case for the Upper Paleolithic archaeological record documented in present-day France from 32,000 to 21,000 calibrated years BP. We take into account critically examined radiocarbon measurements from contextually secure archaeological contexts and employ a recently-developed method of Hierarchical Bayesian Modeling to reconstruct the chronology of archaeological cultures from the Middle Gravettian to the Badegoulian. The calculated chronological intervals for each typo-technologically defined culture phase are compared to the Greenland ice core climatic record and a terrestrial paleoenvironmental record from Bergsee Lake (Southern Germany)—itself expressed in calendar years calculated with the same calibration curve employed in our age model—thereby permitting each archaeological culture to be correlated accurately with documented paleoclimatic variability.
Thesis
Full-text available
A general model of the activities of flint provisioning, tool manufacture and tool use is employed that relates planning, mobility and assemblage formation. Microwear data from a sample of 172 Upper Perigordian tools from Level 7 of Le Flageolet I (Dordogne) are evaluated with this model. It is shown that there is definitely a relationship between tool design and function for the three typological groups of tools analyzed. The subdivision of Level 7 into early, middle, and late phases, permits the observation that during the early occupation phase, there is a greater use of weapons and butchery tools, and recycled burins. In the main phase, there are relatively more recycled end scrapers and points. During the late occupation phase, relatively more burins are used only for bone/antler working and end scrapers for butchery and hideworking. The partitioning of these data according to flint type reveals differences in terms of the design of tools, their function, and their recycling depending upon whether they are of the nonlocal Bergeraçois (brought from the previous camp), nonlocal flint procured during long-distance forays, or locally procured flint. Four kinds of planning are evidenced. First, the occupants of Level 7 brought with them finished tools and raw nodules of Bergeraçois flint. The tools used and discarded in the early occupation phase of this flint were weapons and burins. Second, well before the introduced Bergeraçois flint was completely used up, local flint was procured and manufactured into tools whose function related to the activities undertaken during that phase of the occupation. Third, tools of nonlocal flint procured during long-distance forays were made with the plan of a specific function in mind with no use of these tools in other activities. Fourth, during the late phase of occupation, backed points and tools of bone or antler were manufactured or repaired in order to "gear up" for activities anticipated at the next camp.
Conference Paper
Full-text available
Le débat sur la catégorie des outils, traditionnellement classés sous le terme de burin, généralement défini comme " outil destiné au travail des matières dures, en particulier des matières osseuses " s'enrichit par conséquent de l'apport, encore que préliminaire, de l'étude de l'industrie de Bilancino, où deux processus techniques très différents ont été identifiés à l'intérieur de la même catégorie des burins. Le premier se rapportant aux burins de Noailles : la reconstitution de leur chaîne opératoire et fonctionnelle a permis de parvenir à une identification non seulement morphologique mais aussi morpho-technique et fonctionnelle de ce type d'artéfact, qui s'avère effectivement un outil destiné selon toute vraisemblance au travail des fibres végétales et non au débitage des matières dures, selon la définition traditionnelle. Les chutes provenant de ce type de burin peuvent très difficilement être utilisées en raison de leur très petite taille et il convient par conséquent d'exclure une utilisation des burins de Noailles également comme nucléus. Un second processus technique a déjà été identifié dès les premières phases de travail de remontage : nous avons identifié des " burins " qui sont clairement des nucleus. Il s'agit toutefois dans ce cas d'un processus d'une importance accessoire sur le site de Bilancino, caractérisé par la forte spécialisation dans la production et l'utilisation des burins de Noailles. Abstract: Although in the Bilancino site the first refitting studies have identified another specialized Burins operative chain, related with bladelet production, the whole functional chain played in Bilancino demonstrates that the site was devoted to the production and utilisation of the Noailles burins for a specific task, and the most confirmed hypothesis is related to the soft vegetal working like the processing of hygrophilus herbs. We propose to re-evaluate the importance of soft vegetal materials differently utilizable in the economy of the Upper Paleolithic (see Pavlov 1).
Article
Full-text available
Après de nombreuses controverses concernant leur définition les burins du Raysse ou de Bassaler (outils spécifiques d'une phase moyenne du Gravettien français) furent caractérisés typologiquement par H.L. Movius et N.C. David à l'abri Pataud (Dordogne). Vers la fin des années 90, leur interprétation fonctionnelle comme burin a été mise en question par plusieurs auteurs qui ont alors envisagé un rôle de nucléus à lamelles. Le principal argument contre cette hypothèse résidait dans la très faible représentation des armatures microlithiques à dos (microgravettes et lamelles à dos) dans les séries à burins du Raysse. Aujourd'hui, la découverte d'un site de plein air (la Picardie, en Indre-et-Loire) localisé à proximité d'une source importante de silex permet d'apporter de nouveaux éléments de réflexion. Ce gisement a révélé l'existence d'armatures à retouches marginales, sans dos véritable, confectionnées sur des lamelles obtenues à partir de burins du Raysse. Ainsi, en l'absence d'autres nucléus à lamelles, la caractérisation des armatures et des derniers enlèvements sur les "burins" permet de confirmer que ces derniers ont assumé une fonction de nucléus. After much controversy, Raysse burins (specific tools of the second part of the Middle Gravettian in France) were characterised, from a typological point of view, at Abri Pataud (Dordogne) by H.L. Movius and N.C. David. At the end of the 1990s, the functional interpretation of such tools as burins was called into question by several authors. They proposed a new interpretation for these artefacts: bladelet-cores. The main argument against this hypothesis was the small number of microlithic points (microgravettes or backed-bladelets) in the series including Raysse burins. Today, the discovery of a new open-air site (la Picardie, Indre-et-Loire), situated near an important flint outcrop, provides some new elements for discussion. Several small retouched bladelets (which are not microgravettes or blacked-bladelets) knapped from Raysse burin forms were discovered during the excavation. Thus, with no evidence of other bladelet-cores, the characterisation of the retouched bladelets and the last flakes removed from the "burins" confirm that the Raysse burins played the role of bladelet-cores.
Article
This paper presents the results achieved in the technological, typometric, morphotypological and, mainly, use-wear analysis (supported by an experimental programme) of the collection of Noailles burins from level IV of Isturitz cave. The data obtained revealed that this type of burin was a highly standardised tool; thus, it is a small morphotype, generally made from a very narrow bladelet, usually on an oblique and concave truncation. This created a sharp active zone (the dihedral) where the use-wear traces are normally located. Their distribution shows that these burins were used mainly for piercing, while the faintness of the traces suggest that they were employed with quite soft materials, such as dry hide. Experimentation demonstrated the effectiveness of these implements for piercing dry hide, and the use-wear on the experimental burins correspond to the traces observed on archaeological burins. It also showed that the Noailles burins of Isturitz Cave are incompatible with harder materials or tasks of longer duration or intensity.
Article
Après un bref rappel historiographique sur le Gravettien moyen français (Noaillien et Rayssien), cet article se propose de faire le point sur les derniers développements concernant les burins-nucléus du Raysse et les lamelles de la Picardie (deux « fossiles directeurs » caractéristiques du Rayssien, c’est-à-dire la seconde phase du Gravettien moyen). Il s’agira de rappeler les objectifs de ces débitages lamellaires et les grands principes techniques qui les régissent tout en détaillant l’ensemble des pièces caractéristiques (burin-nucléus, lamelles de la Picardie, lamelles du Raysse) qui permettent de les reconnaitre. Ensuite, certains aspects morpho-dimensionnels et qualitatifs de la variabilité des lamelles de la Picardie et des burin-nucléus du Raysse seront détaillés à partir de quelques exemples (La Picardie, la Grotte-du-Renne et Solvieux). Pour finir, à partir de l’étude technologique des burins-nucléus du Raysse et de reconstitutions expérimentales, plusieurs détails techniques discrets inédits seront présentés. Ainsi, outre la préparation très particulière des talons à facettage latéralisé oblique, l’incidence du geste de percussion ainsi que le maintien du nucléus apparaissent aussi comme des éléments indispensables à la bonne mise en œuvre de la méthode du Raysse. La compréhension intime de ces éléments de détails relève d’une meilleure lecture technologique des assemblages tout autant qu’elle constitue un élément clef pour l’étude de l’évolution et de la transmission des systèmes techniques.
Article
The industry of Plasenn-al-Lomm (a site that probably belongs to the Upper Perigordian) is defined by an abundance of burins. These burins show various methods of resharpening and contain some intermediate pieces between tools and cores. Despite a lack of backed-bladelet, a localised bladelet production exits and goes with a very significant deficit in burin-spalls. These facts are suggesting the assumption that a backed-bladelet production did exist, but has left only few traces. The blanks used for this production should have been bladelet as well as some burin-spalls from specific burins, which are designed as cores and not as tools.
Article
Functional Interpretation of a Gravettian Settlement of Noailles Burins Facies. The Bilancino settlement is ascribed to the Gravettian culture (Noaillian facies) on the basis of typological characteristics of the lithic industry, mostly consisting of Noailles burins of classic shape, and of the absolute dating, about 25.000 BP. All available data, including: archaeological documentation, ethnographical comparison, usewear analysis, reconcile to a functional interpretation of this site as a seasonal camp for the harvesting and the processing of hygrophilous herbs. The functional interpretation of this settlement suggests a new vision on the scientific debate regarding the Noailles Burins lithic industries: according to the main current hypothesis these industries correspond to 1) an evolutionary stage, 2) a specific ethnic Group (Noaillian), 3) a particular activity within the frame of Gravettian culture.
Article
Recent excavations have provided more exact evidence about the relationship between different fades of the Perigordian V complex in south‐western France. Various previous classifications and interpretations are discussed and the contrast is now pointed out between assemblages where the emphasis is placed on either Gravettes and microgravettes, or Noailles burins or flat burins (burins plans). These three aspects are shown by excavations, especially at Le Flageolet, to be broadly contemporary and not necessarily mutually exclusive.
Article
Le Gravettien est une culture qui s'est étendue sur toute l'Europe pendant près de huit millénaires. Les industries lithiques qui ont permis sa caractérisation présentent, en général, des traits culturels partagés qui étayent une vision paneuropéenne de cette civilisation. Pourtant, certaines séries ne présentent pas toujours ces mêmes traits culturels. Cela signifie-t-il qu'elles ne sont pas gravettiennes ? Dans ce cas, d'où proviennent-elles ? Peut-on les interpréter en terme humain et paléohistorique ? A partir de l'exemple des industries du Gravettien moyen (à « burins » du Raysse), ce travail tente d'apporter de nouveaux éléments de réflexion quant à ces questions. Le premier chapitre est consacré à la caractérisation technologique d'une série provenant d'un gisement de la région Centre : la Picardie (Indre-et-Loire). Les résultats sont ensuite comparés, dans le second chapitre, à ceux de l'analyse de l'industrie de la couche V de la Grotte du Renne (Yonne). Les différences mises en exergue sont alors envisagées à la lueur d'une évaluation taphonomique de la séquence gravettienne de la Grotte du Renne. Le troisième chapitre consiste en une recension de l'ensemble des gisements à « burins » du Raysse connus. L'objectif est de déterminer les sites qui disposent des conditions qualitatives requises pour participer aux discussions amorcées dans les parties précédentes. Le dernier chapitre permet une mise en perspective diachronique de la phase à Raysse. Les données rassemblées dans les chapitres antérieurs y sont confrontées à celles issues de l'analyse technologique d'une série du Gravettien moyen à burins de Noailles (Brassempouy, Landes) et d'une série du Gravettien (le Cirque de la Patrie, Seine-et-Marne). Les différences évoquées conduisent alors à envisager l'existence d'un épisode paléohistorique et de proposer que le Gravettien puisse aussi être envisagé comme une mosaïque de traditions techniques régionales.
Article
Le matériel lithique de la couche E du gisement des Fieux avait été attribué à l’Epipaléolithique puis au Protomagdalénien par F. Champagne qui fouilla le site de 1967 à 1991. La présence de pointes et micropointes de la Gravette ainsi que des burins du Raysse permet, de fait, de rattacher cet ensemble au Gravettien. Cependant, la question de son originalité demeure. Celle-ci ne peut être interprétée comme la conséquence d’un processus taphonomique, l’étude technologique et typologique appuyant l’hypothèse d’homogénéité de la majeure partie de l’ensemble. Par ailleurs, la forte proportion d’armatures, envisagée comme une conséquence de la spécialisation du site dans l’activité cynégétique, met en avant le facteur fonctionnel dans cette interprétation. Celui-ci est en mesure de répondre partiellement à la question de l’association peu commune de différents types d’outils dans l’ensemble de la couche E. D’une part, les lamelles à dos tronquées, nombreuses au sein d’un ensemble où les pointes et micropointes de la Gravette sont bien représentées, témoignent d’une stratégie d’exploitation des ressources siliceuses très adaptée à l’environnement, optimisée pour répondre à l’objectif d’une occupation spécialisée. D’autre part, d’après les travaux de L. Klaric sur le Gravettien moyen à burins du Raysse dans la partie septentrionale de la France, l’interprétation des assemblages du Sud-Ouest de la France associant des éléments rayssiens à ceux d’un système de production d’armatures à dos, doit être discutée. Ainsi, les trois prismes d’interprétation du polymorphisme du technocomplexe gravettien sont toujours d’actualité, regroupant la chronologie, le régionalisme et la fonction des sites.
  • B Bosselin
  • F Djindjian
Bosselin B., Djindjian F. (1994) -La chronologie du Gravettien français, Préhistoire européenne, 6, p. 77-115.
La grotte de Bassaler-Nord, près de Brive et la question du Périgordien II en Corrèze
  • J Couchard
  • D De Sonneville-Bordes
Couchard J., De Sonneville-Bordes D. (1960) -La grotte de Bassaler-Nord, près de Brive et la question du Périgordien II en Corrèze, L'Anthropologie, t. 64, 5-6, p. 415-437.
Bulletin de la Société préhistorique française
  • R Daniel
Daniel R. (1969) -Les burins de Noailles du Fourneau-du-Diable ; Commune de Bourdeilles (Dordogne), Bulletin de la Société préhistorique française, 66, 1, p. 16-18.
The Noaillian (level 4) assemblages and the Noaillian Culture in Western Europe
  • N David
David N. (1985) -Excavation of the Abri Pataud, Les Eyzies (Dordogne): The Noaillian (level 4) assemblages and the Noaillian Culture in Western Europe, Peabody Museum, Harvard, Cambridge Press, 355 p.
  • H Delporte
Delporte H. (1983) -L'organisation du Périgordien supérieur en France et ses rapports avec le Périgordien d'Europe Occidentale, Aurignacien et Gravettien en Europe, Actes des réunions de la 10 e Commission de l'UISPP « Aurignacien -Périgordien -Gravettien et cultures dérivées » (Nice, 1976), Études & Recherches Archéologiques de l'Université de Liège (ERAUL), 13, 1, p. 83-106.
-73) -Les industries du Périgordien supérieur de la Ferrassie
  • H Delporte
  • A Tuffreau
Delporte H., Tuffreau A. (1972-73) -Les industries du Périgordien supérieur de la Ferrassie, in Quartär., t. 22-23, p. 93-123.
Le Paléolithique supérieur ancien en Bourgogne du sud
  • H Floss
  • E Dutkiewicz
  • J Frick
  • C Hoyer
  • P Bodu
  • L Chehmana
  • L Klaric
  • L Mevel
  • S Soriano
Floss H., Dutkiewicz E., Frick J., Hoyer C. (2013) -Le Paléolithique supérieur ancien en Bourgogne du sud, in Bodu P., Chehmana L., Klaric L., Mevel L., Soriano S.,
Les industries lithiques du complexe Gravettien-Solutréen dans les Pyrénées : techno-typologie et circulation des matières siliceuses de part et d'autre de l'axe Pyrénées-Cantabres, thèse de doctorat
  • P Foucher
Foucher P. (2004) -Les industries lithiques du complexe Gravettien-Solutréen dans les Pyrénées : techno-typologie et circulation des matières siliceuses de part et d'autre de l'axe Pyrénées-Cantabres, thèse de doctorat, Université Toulouse Le Mirail -Toulouse II, Toulouse, 334 p.
Teyssandier N. (dir.) Le Paléolithique supérieur ancien de l
  • N Goutas
  • P Bodu
  • L Chehmana
  • L Klaric
  • L Mevel
  • S Soriano
Goutas N. (2013) -Nouvelles données sur l'industrie osseuse des grottes du Renne et du Trilobite à Arcy-sur-Cure (Yonne, France), in Bodu P., Chehmana L., Klaric L., Mevel L., Soriano S., Teyssandier N. (dir.) Le Paléolithique supérieur ancien de l'Europe du Nord-Ouest, Actes du colloque de Sens (2009, Yonne), Paris, Société préhistorique française (Mémoire, 56), p. 89-116.
  • P Guillermin
Guillermin P. (2008) -Les « Périgordiens » en Quercy : l'exemple du gisement des Fieux, Paléo, 20, p. 357-372.
Bulletin de la Société préhistorique luxembourgeoise
  • J.-M Hans
Hans J.-M. (1997) -Périgordien à burins de Noailles : le site de Hautmougey (canton de Bains-les-Bains, Vosges), Bulletin de la Société préhistorique luxembourgeoise, 19, p. 55-66.
Actes de la table ronde sur le Gravettien en France et dans les pays limitrophes
  • Questionnements Actualités
Actualités, questionnements, perspectives, Actes de la table ronde sur le Gravettien en France et dans les pays limitrophes (Aix-en-Provence, 2008), Paris, Société préhisto-rique française (Mémoire, 52), p. 273-289.
  • L Klaric
Klaric L. (2007) -Regional groups in the European middle Gravettian: a reconsideration of the Rayssian technology, Antiquity, 81, p. 176-190.
Dordogne) : Approche économique, technologique, fonctionnelle et analyse spatiale, thèse de doctorat
  • G Lucas
Lucas G. (2000) -Les industries lithiques du Flageolet I (Dordogne) : Approche économique, technologique, fonctionnelle et analyse spatiale, thèse de doctorat, Université de Bordeaux, Bordeaux, 307 p.
(dir.) À la recherche des identités gravettiennes. Actualités, questionnements, perspectives, Actes de la table ronde sur le Gravettien en France et dans les pays limitrophes
  • A Morala
Morala A. (2011) -La spécialisation des activités : concept de l'archéologue et réalité archéologique ; les données du site gravettien moyen du Callan (Lot-et-Garonne), in Goutas N., Klaric L., Pesesse D., Guillermin P. (dir.) À la recherche des identités gravettiennes. Actualités, questionnements, perspectives, Actes de la table ronde sur le Gravettien en France et dans les pays limitrophes (Aix-en-Provence, 2008), Paris, Société préhistorique française (Mémoire, 52), p. 345-358.
Excavation of the Abri Pataud
  • H L Movius
Movius H.L. (1975) -Excavation of the Abri Pataud, Les Eyzies, Dordogne, Peabody Museum, Harvard, Cambridge Press, 305 p.
Bulletin de la Société préhistorique française
  • H Movius
  • David N Jr
Movius H. jr, David N. (1970) -Burins avec modification tertiaire du biseau, burins-pointe et burins du Raysse à l'Abri Pataud, Les Eyzies (Dordogne), Bulletin de la Société préhistorique française, 67, 2, p. 445-455.
Archives de l'Institut de Paléontologie Humaine
  • D Peyrony
Peyrony D. (1932) -Les gisements préhistoriques de Bourdeilles (Dordogne), Archives de l'Institut de Paléontologie Humaine, Paris, Masson (Mémoire 10), 98 p.
Le Paléolithique en Périgord : les données du Sud-Ouest sarladais et leurs implications, thèse de doctorat
  • J.-P Rigaud
Rigaud J.-P. (1982) -Le Paléolithique en Périgord : les données du Sud-Ouest sarladais et leurs implications, thèse de doctorat, Université de Bordeaux, Bordeaux, 494 p.
Upper Pleistocene prehistory of Western Eurasia
  • J.-Ph Rigaud
Rigaud J.-Ph. (1988) -The Gravettian Peopling of Southwestern France, in Dibble H., Montet-White A. (dir.) Upper Pleistocene prehistory of Western Eurasia, University of Pennsylvania, Philadelphia, University Museum Eds. (Monograph, 54), p. 387-397.
  • J.-Ph Rigaud
Rigaud J.-Ph. (2008) -Les industries lithiques du Gravettien du nord de l'Aquitaine dans leur cadre chronologique, Paléo, 20, p. 381-398.
Un exemple d'approche pluridisciplinaire et complémentaire de l'industrie osseuse
  • San Juan-Foucher
  • C Vercoutère
San Juan-Foucher C., Vercoutère C. (2003) -Les « sagaies d'Isturitz » des niveaux gravettiens de Gargas (Hautes-Pyrénées) et de Pataud (Dordogne). Un exemple d'approche pluridisciplinaire et complémentaire de l'industrie osseuse, Préhistoire Anthropologie méditerranéennes, 12, p. 75-94.
Les burins-nucléus du Raysse de la collection des Morts (Grotte des Morts, Brive-la-Gaillarde). Interprétation du schéma opératoire et analyse des séquences, mémoire de master 1
  • C Sarrazin
Sarrazin C. (2017) -Les burins-nucléus du Raysse de la collection des Morts (Grotte des Morts, Brive-la-Gaillarde). Interprétation du schéma opératoire et analyse des séquences, mémoire de master 1, Université Rennes 2, Rennes, 68 p.
Plasenn-al-Lomm et la stabilité du système technique rayssien, mémoire de master 2
  • C Sarrazin
Sarrazin C. (2018) -Plasenn-al-Lomm et la stabilité du système technique rayssien, mémoire de master 2, Université Rennes 2, Rennes, 98 p.
  • A Simonet
Simonet A. (2011b) -Typologie des armatures lithiques gravettiennes de la grotte d'Isturitz (Pyrénées-Atlantiques, France), BAR International Series, Oxford, Archaeopress, 2156, 133 p.
Outillage lithique -I-Grattoirs -II-Outils solutréens, Bulletin de la Société préhistorique française
  • D De Sonneville-Bordes
  • J Perrot
de Sonneville-Bordes D., Perrot J. (1954) -Lexique typologique du Paléolithique supérieur. Outillage lithique -I-Grattoirs -II-Outils solutréens, Bulletin de la Société préhistorique française, 51, 7, p. 327-335.
Outillage lithique (suite et fin) -V-Outillage à bord abattu -VI-Pièces tronquées -VII-Lames retouchées -VIII-Pièces variées -IX-Outillage lamellaire. Pointe azilienne, Bulletin de la Société préhistorique française
  • D De Sonneville-Bordes
  • J Perrot
de Sonneville-Bordes D., Perrot J. (1956b) -Lexique typologique du Paléolithique supérieur. Outillage lithique (suite et fin) -V-Outillage à bord abattu -VI-Pièces tronquées -VII-Lames retouchées -VIII-Pièces variées -IX-Outillage lamellaire. Pointe azilienne, Bulletin de la Société préhistorique française, 53, 9, p. 547-559.
Bulletin de la Société préhistorique française
  • J Tixier
Tixier J. (1958) -Les burins de Noailles de l'Abri André Ragout, Bois-du-Roc, Vilhonneur (Charente), Bulletin de la Société préhistorique française, 55, 10, p. 628-644.