PresentationPDF Available

Programme.Colloquia-Aquitana-VI.2-4 août-2019.6-pages.22-VII-2019

Authors:

Abstract

• Programme | Colloquia Aquitana-VI : 2 | 3 | 4 | VIII | 2019 | Philosophy-and-Theology-in-Carolingian-and-Post-Carolingian-Iconography | Academia.edu | 22-VII-2019 • • Colloquia Aquitana VI : 2 | 3 | 4 – VIII – 2019 | Bergerac, France • • « Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne » • • “Philosophy et Theology in Carolingian and Post-Carolingian iconography” • • „Philosophie und Theologie in der karolingischen und nach-karolingischen Ikonographie“ • • « Filosofia e teologia nell’iconografia carolingia e post-carolingia » • • ORGANISATION : • Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E) • • L'Association Vox Nova • DIRECTION : • Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) • • Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-GRIM-CNRS | UMR 8529) • • LIEU • Villa Aquitana | Béluzie-Est | Route de Sainte-Foy-des-Vignes | 24130 Ginestet (Bergerac) | France • • GPS : Latitude : 44°53'45.5"N | Longitude : 0°28'11.6"E • • CONTACT • • Illo.humphrey@free.fr | +33(0)9 52 45 02 53 | +33(0)6 51 30 69 96 | SKYPE : illo.humphrey | SIGNAL : +33(0)7 82 76 88 24 | Illohumphrey01@gmail.com • • Avec le soutien de : la Ville de Bergerac l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL • • En collaboration avec l’Atelier de Reliure de Bergerac (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens • • Les objectifs des Colloquia Aquitana VI – 2019 • • Français : • L’objectif premier de cette rencontre est d’approfondir l’étude de l’iconographie carolingienne et postcarolingienne à travers l’art de l’enluminure principalement, mais également des autres supports (sculpture, architecture…), suivant une approche à la fois philosophique et théologique, sans ignorer cependant les aspects archéologiques et les questions méthodologiques • • Son objectif second est de mettre en avant la pertinence, la modernité et la pluridisciplinarité du champ d’étude de l’iconographie médiévale, avec comme perspective de questionner tout à la fois l’éventuelle « multiculturalité » de la période envisagée et ce qui peut relever de son évolution vers une possible « unité culturelle européenne ». • Enfin, son troisième objectif est d’encourager la nouvelle génération de chercheurs du XXIe siècle, venant d’horizons différents, notamment : médiévistes, historiens de l’art, philosophes, théologiens, liturgistes, musicologues, paléographes, proto-philologues, littéraires, médecins, chimistes, artisans, artistes, spécialistes des sept arts libéraux, etc., à continuer à collaborer étroitement, dans le but de démontrer conjointement la richesse et la complexité des études en iconographie médiévale et plus spécifiquement en art de l’enluminure • • ENGLISH: • The prime objective of the Colloquia Aquitana VI – 2019 is to delve deeper into the study of Carolingian and Post-Carolingian iconography, mainly through the art of manuscript illumination, from the twofold perspective of philosophy and theology, including of course aspects of archaeology and methodology. • Its second objective is to highlight the pluri-disciplinarity of mediæval iconography, and to show that it is in all respects still pertinent in modern society, reflecting indeed both its “multicultural characteristics”, as well as its evolution towards a future “European unity of culture”. • Finally, the third objective is to encourage the new generation of scholars and researchers of the 21st century, coming from different horizons, namely: mediaevalists, historians, art historians, philosophers, theologians, liturgists, musicologists, palaeographers, proto-philologists, writers, poets, medical doctors, chemists, artisans, artists, and specialists of the sevenfold canon of the liberal arts, etc., to continue to collaborate hand in hand with each other, in order to better explore all the cognate studies, and all the fascinating complexities of mediæval iconography in general, and mediæval manuscript illumination, in particular • • DEUTSCH: • Das erste Ziel dieser Begegnung ist die Forschung der karolingischen und nach-karolingischen Ikonographie hauptsächlich durch Buchmalerei-Kunst, aber auch durch Bildhauerkunst und Architektur zu vertiefern, und zwar gleichzeitig von einer philosophischen und theologischen Perspektive, mit Betrachtungen auch auf archäologische und methodologische Fragen. • Das zweite Ziel der Colloquia Aquitana VI ist die Relevanz, die Modernität und die Pluridisziplinarität des Bereichs der mittelalterlichen Ikonographie in den Vordergrund zu stellen, ebenso wie die Perspektive einer eventuellen „Multikulturalität“ der karolingischen u. nach-karolingischen Periode, und einer möglichen Entwicklung hin zu einer zukünftigen „europäischen Kultureinheit“ deutlich herauszustellen. • Zum Schluß, das dritte Ziel der Colloquia Aquitana VI besteht darin, die neue Generation von Forschern des 21. Jahrhunderts, die aus unterschiedlichen Disziplinen kommen, bzw.: Mediävisten u. Mediävistinnen, Historiker u. Historikerinnen, Kunsthistoriker u. Kunsthistorikerinnen, Philosophen u. Philosophinnen, Theologer u. Theologinnen, Spezialisten u. Spezialistinnen der Liturgie, Musikwissenschaftler u. Musikwissenschaftlerinnen, Paläographer u. Paläographinnen, Proto-Philologer u. Proto-Philologinnen, Schriftsteller u. Schriftstellerinnen, Dichter u. Dichterinnen, Ärzte u. Ärztinnen, Chemiker u. Chemikerinnen, Handwerker u. Handwerkerinnen, Künstler u. Künstlerinnen, sowie Spezialisten u. Spezialistinnen des Kanons der Sieben Freien Künste, usw., zu ermutigen, damit sie ständig Hand in Hand arbeiten, um gemeinsam alle verwandte Bereiche und alle faszinierende Komplexitäten der mittelalterliche Ikonographie, im allgemeinen, und die karolingische u. nach-karolingische Buchmalerei-Kunst, insbesondere, noch besser erforschen zu können • • https://www.colloquiaaquitana.com/?page_id=28 • • https://clare.u-bordeaux-montaigne.fr/818 • • Colloquia Aquitana VI : 2 | 3 | 4 | VIII-2019 | Bergerac | France •
COLLOQUIA AQUITANA VI 2019 : 2 | 3 | 4 AOÛT | BERGERAC | FRANCE - 1 -
P
PP
Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne
• Direction : Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) | Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529)
• Organisés par l’Association Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E.) et l’Association Vox Nova
• Avec le soutien de la Ville de Bergerac et de l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL •
• En collaboration avec l’Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens •
PROGRAMME
• Paris, Bibliothèque nationale de France, Fonds latin 1, f. 215v •
• (Frontispice du Psautier) •
• Bible monumentale in-folio de l’Abbé laïc Vivianus | 1ère Bible de Charles II dit “le Chauve” •
• Origine: Saint-Martin de Tours • Bénéficiaire : Charles II dit “le Chauve” • Date: ca. 845-846 •
• Anciens possesseurs : Treasure of the Cathedral of Metz du Xe au XVIIe s. | J.-B. Colbert | Bibliothèque Royale •
https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc8447n
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ead.html?id=FRBNFEAD000008447
CODICOLOGIE :
• Parchemin | A + 423 feuillets | Format : 495 mm x 375 mm | Justification : 365 x 275 mm | 2 colonnes | Reliure : Colbert
BIBLIOGRAPHIE :
HUMPHREY (Illo), « La philosophie de l’image dans la pratique iconographique carolingienne (quelques
observations sur la pratique iconographique en Neustrie au IXe siècle) : l’exemple du scriptorium de Saint-Martin de
Tours entre 830 et 851 », in Colloquia Aquitana II 2006 Boèce ([Boethius], Rome, ca. 480 Pavie, ca. 524), l’homme, le
philosophe, le scientifique, son oeuvre et son rayonnement, 2 Volumes, Illo Humphrey (ed.), Paris (Éditions Le Manuscrit), 2009,
Volume 1, Chapter 3, p. 279-313 : https://u-bordeaux3.academia.edu/IlloHumphrey/Books
https://www.researchgate.net/profile/Illo_Humphrey/publications
http://www.colloquiaaquitana.com/?page_id=28
https://clare.u-bordeaux-montaigne.fr/818
B
B B
Bienvenue | B
BB
Benvenguts | W
WW
Welcome | W
WW
Willkommen | B
BB
Benvenuto
COLLOQUIA AQUITANA VI 2019 : 2 | 3 | 4 AOÛT | BERGERAC | FRANCE - 2 -
P
PP
Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne
• Direction : Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) | Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529)
• Organisés par l’Association Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E.) et l’Association Vox Nova
• Avec le soutien de la Ville de Bergerac et de l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL •
• En collaboration avec l’Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens •
PROGRAMME
LIEU : Villa Aquitana | Béluzie-Est | Route de Sainte-Foy-des-Vignes | 24130 Ginestet (Bergerac) | France •
GPS : Latitude : 44°53'45.5"N | Longitude : 0°28'11.6"E
CONTACT : Illo.humphrey@free.fr | Illohumphrey01@gmail.com | +33(0)9 52 45 02 53 | +33(0)6 51 30 69 96
INTERVENANTS :
Guylène HIDRIO | Médiéviste-Historienne d’art (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529) •
Nathalie PINEAU-FARGE | Médiéviste-Historienne d’art (Institut Catholique de Paris) •
Jeremy THOMPSON | Médiéviste-Historien (Friedrich-Alexander Universität Erlangen-Nürnberg) •
Illo HUMPHREY | Médiéviste-Musicologue (EA 4593 CLARE – Université Bordeaux Montaigne) •
VENDREDI 2 août 2019 (MATIN)
(1) Accueil et Présentations | 9h – 10h : Villa Aquitana
(2) 10h 30 : Visite | Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois | 14, rue Saint-Jâmes | Bergerac) :
http://collectionneurs-bergeracois.fr/notre-club/atelier-de-reliure/
VENDREDI 2 août 2019 : Pause déjeuner | 12h 30
VENDREDI 2 août 2019 (APRÈS-MIDI) | 1ère Session | 14h 30 – 17h 00 : Villa Aquitana
Présidente : Guylène HIDRIO
(3) Nathalie PINEAU-FARGE : « La Renaissance carolingienne, ses enjeux intellectuels et spirituels : une (ré)interprétation
par les images au XIXe siècle »
• Courte pause •
(4) Jeremy THOMPSON : “The Castle of Wisdom: Towards Understanding an Unfinished Illustration in a Wolfenbüttel
Manuscript” [« Le château de la Sagesse : Vers une comprehension d’une illustration inachevée dans un manuscript
[conservé en Allemagne à la Herzog August Bibliothek de] Wolfenbüttel » ]
• Quartier libre | Promenade bucolique •
(5) 19h | Éden-&-Sens | Repas médiéval (10€) : Agneau aux 4 épices [agnus cum quattuor aromatibus] | TABLE RONDE
_______________________________________________________________
SAMEDI 3 août 2019 (MATIN) | 2e Session | 10h – 12h : Villa Aquitana
Président : Jeremy THOMPSON
(6) Guylène HIDRIO : « La Sagesse inspiratrice. Sources byzantines et exégèse visuelle dans un manuscrit de la Consolation de
la Philosophie de Boèce (Xe s.) » •
• Courte pause •
(7) Illo HUMPHREY : « Observations sur l’enluminure David rex et prop[heta], conservée dans Paris, BnF, Fonds latin 1, IXe s. •
SAMEDI 3 août 2019 : Pause déjeuner | 12h 15 – 14h
SAMEDI 3 août 2019 (APRÈS-MIDI) | 14h 30 : Rendez-vous à la Villa Aquitana
(8) 15h : Visite | Chapelle de Tresséroux, XIIe s. (Classée Monument historique) | 24400 Les Lèches •
(9) Mini-concert
a cappella
| Chant grégorien : Illo Humphrey, Baryton
________________________________________________________________
DIMANCHE 4 août 2019 (MATIN) | 9h 30 : Rendez-vous à la Villa Aquitana
(10) 11h : Visite | Église Saint-Pierre de Monbos, XIe-XIIe s. (Classée Monument historique) | 24240 Thénac •
(11) Mini-concert
a
cappella
| Chant grégorien : Illo Humphrey, Baryton •
DIMANCHE 4 août 2019: Pause déjeuner | 12h 30 – 14h
DIMANCHE 4 août 2019 (APRÈS-MIDI) | 3e Session | 14h 30 – 16h 30 : Villa Aquitana
Présidente : Nathalie PINEAU-FARGE
(12) Table ronde avec les 4 Intervenants : (a) Observations | (b) Questions | (c) Réponses
Clôture des Colloquia Aquitana VI-2019 | Collation (vers 17 h)
COLLOQUIA AQUITANA VI 2019 : 2 | 3 | 4 AOÛT | BERGERAC | FRANCE - 3 -
P
PP
Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne
• Direction : Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) | Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529)
• Organisés par l’Association Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E.) et l’Association Vox Nova
• Avec le soutien de la Ville de Bergerac et de l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL •
• En collaboration avec l’Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens •
PROGRAMME
À propos de l’enluminure « David rex et prop[heta]
» | Paris, BnF, Fonds latin 1, IXe s., f. 215v
• L’image vedette des Colloquia Aquitana VI-2019 est la célèbre enluminure « David rex et prop[heta] »1,
qui constitue le frontispice du Psautier de la 1ère Bible in-folio de Charles II dit « le Chauve » 2, feuillet
215v. Il s’agit d’une des plus belles œuvres de la production iconographique de la célèbre l’abbaye de
Saint-Martin de Tours3, et l’une des pages enluminées des plus magnifiques et complexes de toute la
production iconographique médiévale. Cette enluminure, en effet, est représentative du haut niveau
de culture, au sens large du terme, du réseau impérial des monastères et cathédrales carolingiens,
appelé « ordo palatii »4, puis elle est un exemple classique du syncrétisme philosophique, théologique,
historique et scientifique présent dans l’iconographie carolingienne du IXe siècle5. Elle reflète, en
particulier, l’enseignement du canon des sept arts libéraux divisés en deux parties distinctes : (a)
Quadruvium [sic]: ars arithmetica ars musica ars geometrica ars astronomica (b)Trivium : ars grammatica ars dialectica uel
logica ars rhetorica, elle reflète également la richesse du fonds de la bibliothèque de l’abbaye Saint-Martin
de Tours, et le développement artistique et artisanal de son scriptorium sous les abbatiats d’Alcuinus
Euboricensis (Alcuin d’York, 796-804), Fridugisius (804-834), Adalhardus (834-844), Vivianus (845-
851), Hilduinus (851-860), etc.6 Ainsi, dès la fin du VIIIe siècle, l’abbaye Saint-Martin de Tours est
devenue un véritable « réceptacle » de la tradition du savoir philosophique, théologique, religieuse,
liturgique, scientifique, technologique, intellectuelle et artistique en Europe occidentale. Elle devint
aussi un haut lieu de production de manuscrits enluminés7, puis un centre d’études supérieures de
premier plan, où le canon des sept arts fut enseigné et pratiqué assidument.
• L’enrichissement temporel et intellectuel de Saint-Martin de Tours, analogue à l’enrichissement des
autres grands centres intellectuels de l’ordo palatii, est le résultat direct d’un siècle de « renovatio » ou
« correctio » culturelle, désignée par l’historien français Jean-Jacques Ampère (1800-1864) « la renaissance
carolingienne », laquelle fut instaurée par Pippinus « Brevis » III (Pépin dit « le Bref », *Jupille-sur-Meuse
[?], auj. Liège, Belgique, ca. 714 – Saint-Denis-en-France, 768), puis portée à son apogée sous
l’impulsion de Karolus « Magnus » (Charlemagne, *[?], ca. 747 – Aix-la-Chapelle, 814) avec le
concours de son remarquable ministre d’éducation, Alcuinus Euboricensis (Alcuin d’York), qui fut
abbé laïc de Saint-Martin de Tours, nous l’avons dit, de 796 jusqu’à sa mort en 8048.
1 Isabelle Marchesin, L’Image organum. La représentation de la musique dans les psautiers médiévaux 800 1200, Turnhout (Brepols), 2000, p. : 14, 19, 21, 25-26, 54, 63, 83, 11-112,
123-124, 131, Illust. : D • 12 • 12* : https://inha-fr.academia.edu/IsabelleMarchesin ; Illo Humphrey, « La philosophie de l’image dans la pratique iconographique
carolingienne (quelques observations sur la pratique iconographique en Neustrie au IXe siècle) : l’exemple du scriptorium de Saint-Martin de Tours entre 830 et 851 », Colloquia
Aquitana II – 2006 Boèce ([Boethius], Rome, ca. 480 – Pavie, ca. 524), l’homme, le philosophe, le scientifique, son œuvre et son rayonnement, 2 Vol., I. Humphrey (éd.), Paris (Éditions Le
Manuscrit), 2009, Vol. 1, ch. 3, p. 279-313 : https://u-bordeaux3.academia.edu/IlloHumphrey.
2 https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc8447n ; Wilhelm Köhler, Die karolingischen Miniaturen, t. I : Die Schule von Tours. 2 : Die Bilder, p. 13, 27, 102, Tafelband, I (3),
Nr. 72 ; Florentine Mütherich, « Les manuscrits enluminés en Neustrie », La Neustrie. Les pays au nord de la Loire de 650 à 850, éd. Hartmut Atsma, t. I, Sigmaringen
(Thorbecke), 1989, t. II, p. 329, 331 ; Eric Palazzo, « L’enluminure à Metz du Haut Moyen Age », Metz enluminé, Metz, 1989, p. 29, Planche C ; Marie-Thérèse Gousset
(inédit) : « Aanalyse géométrique de la miniature pleine page « David rex et prop[heta] » conservée dans Paris, BnF, latin 1, f. 215v », Paris, BnF, 23 mars 2002, 3 pages, 2
Planches ; P. E. Dutton, H. L. Kessler, The Poetry and Paintings of the First Bible of Charles the Bald, Ann Arbor (University of Michigan Press, c1997), 1998 ; Mildred Budny,
“Assembly Marks in the Vivian Bible and Scribal, Editorial, and Organizational Marks in Medieval “, Making the Medieval Book: Techniques of Production. Proceedings of the Fourth
Conference of the Seminar in the History of the Book to 1500, Linda L. Brownrigg (éd.), Los Altos Hills, California (Anderson-Lovelace), 1995, p. 200-205.
3 L’abbaye de Saint-Martin de Tours est un monastère d’obédience bénédictine fondée au Ve siècle en mémoire de saint Martin (*Pannonie, [Hongrie], 316, †397 à Candes-
Saint-Martin | 37500, Indre-et-Loire, Arrondissement Chinon). Saint-Martin de Tours est devenu entre le Ve et le VIIIe siècle un immense domaine agricole et foncier doté de
richesses, de privilèges et de pouvoir temporel par les souverains mérovingiens et carolingiens, atteignant son apogée au IXe siècle avant les invasions normandes en 853 ; cf.
Hélène Noizet, « Le centre canonial de Saint-Martin de Tours et ses domaines périphériques en Val de Loire (IXe-Xe siècle) », dans Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest,
Presses Universitaires de Rennes, 2002, 109 (2), p.14-37 : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00088015, 2006.
4 Jean Heuclin, « Les abbés des monastères neustriens 650-850 », La Neustrie…, éd. H. Atsma, t. I, 1988, p. 331, 334, 335, cf. p. 337, carte géographique : ‘L’Ordo Palatii’ en
Neustrie. ; C. Torchet, Histoire de l’Abbaye royale de Notre-Dame de Chelles, Paris, 1889.
5 Illo Humphrey, « La philosophie de l’image… », Colloquia Aquitana II – 2006, p. 294-295.
6 Pierre Gasnault : « Les actes privés de l'abbaye de Saint-Martin de Tours du VIIIe au XIIe siècle », Bibliothèque de l'école des chartes, 1954, tome 112, p. 24-66 ; « Le tombeau de
saint Martin et les invasions normandes dans l'histoire et dans la légende », Revue d'histoire de l'Église de France, tome 47, n°144, 1961. p. 51-66 ; Félix Peeters, « Le « scriptorium »
de Tours d'après un ouvrage récent », Revue belge de philologie et d'histoire, t. 11, fasc. 1-2, 1932. p. 479-500.
7 E. K. Rand, A Survey of the Manuscripts of Tours, 1929 ; Bernhard Bischoff, Paléographie de l'Antiquité romaine et du moyen âge occidental. Traduction française : H. Atsma et J. Vezin,
Paris (Picard), 1985, p. 49, 229 ; F. Mütherich, « Les manuscrits enluminés en Neustrie », La Neustrie…, 1988, t. II, p. 329, 331.
8 Pierre Riché, Les Carolingiens. Une famille qui fit l'Europe, Paris, Hachette, coll. « Pluriel », 1983 | 1997, p. 354 ; Illo Humphrey, Boethius. His Influence on the European Unity of
Culture: from Alcuin of York (804) to Thierry of Chartres (1154), Nordhausen, Allemagne (Bautz), 2010 | 2e édition 2012, ch. 1: Boethius and Alcuin of York, p. 49-59.
COLLOQUIA AQUITANA VI 2019 : 2 | 3 | 4 AOÛT | BERGERAC | FRANCE - 4 -
P
PP
Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne
• Direction : Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) | Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529)
• Organisés par l’Association Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E.) et l’Association Vox Nova
• Avec le soutien de la Ville de Bergerac et de l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL •
• En collaboration avec l’Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens •
PROGRAMME
Colloquia Aquitana VI-2019 : Les objectifs des Colloquia Aquitana VI-2019 sont (a) d’approfondir l’étude de l’iconographie carolingienne et
postcarolingienne à travers l’art de l’enluminure principalement, la sculpture, l’architecture, etc., suivant une approche à la fois philosophique et
théologique, sans ignorer cependant les aspects archéologiques et les questions méthodologiques, (b) de mettre en avant la pertinence, la modernité et la
pluridisciplinarité du champ d’étude de l’iconographie médiévale, avec comme perspective de questionner tout à la fois l’éventuelle « multiculturalité » de la
période envisagée et ce qui peut relever de son évolution vers une possible « unité culturelle européenne », (c) d’encourager la nouvelle génération de chercheurs
du XXIe siècle, venant d’horizons différents, notamment : médiévistes, historiens de l’art, philosophes, théologiens, liturgistes, musicologues, paléographes,
proto-philologues, littéraires, médecins, chimistes, artisans, artistes, spécialistes des sept arts libéraux, etc., à continuer à collaborer étroitement, dans le but
de démontrer conjointement la richesse et la complexité des études en iconographie médiévale et plus spécifiquement en art de l’enluminure.
Bergerac : Le choix de Bergerac et sa région pour accueillir les Colloquia Aquitana VI a de multiples avantages : l’ambiance agréable du Périgord pourpre,
sites et monuments historiques médiévaux (bastides, châteaux, églises romanes, une ancienne abbaye, etc.), vignobles de Monbazillac, du Pécharmant, etc.,
Hôtels et Gîtes agréables, restaurants gastronomiques, maraichers, marchés parcs biologiques, promenades, randonnées, etc. •
Accès : Train (SNCF-TER) | Avion (Aéroport de Bergerac-Dordogne-Périgord « La Roumanière ») | Voiture (A10, A89, RN21) •
• Dordogne : Lieux à visiter | Monuments historiques | Restaurants gastronomiques | Hôtels | etc.
• « La région Dordogne – Périgord, un endroit idéal pour passer ses vacances ! » •
• (1) Bergerac historique (le vieux Bergerac médiéval) | Vignobles de Bergerac
Nota bene (1) : Restaurants gastronomiques : Le Saint-Jacques | 30, rue Saint-Jâmes, 24100 Bergerac | +33 (0)5 53 23 38 08 |
http://www.restaurant-saintjacques-bergerac.com/ | Le Vin’Quatre : 14, rue Saint-Clar | +33(0)5 53 22 37 26 | L’imparfait : 8, rue des
Fontaines, 24100 Bergerac | 33(0)5 53 57 47 92 | https://fr.gaultmillau.com/restaurant/l-imparfait |
https://www.tripadvisor.fr/Restaurants-g187082-Bergerac_Dordogne_Nouvelle_Aquitaine.html | etc. •
Nota bene (2) : Hôtel Le Clos d’Argenson | 99, rue d’Argenson, 24100 Bergerac | +33(0)6 12 90 59 58 :
http://www.leclosdargenson.com/ •
• (2) Église Saint-Jacques de Bergerac | XIe s. (1088) | 18 rue, Saint-Jâmes [Saint-Jacques] | (Classée Monument historique) :
http://riviereesperance.canalblog.com/archives/2013/09/20/28050677.html •
• (3) Atelier de reliure (Le Club des Collectionneurs Bergeracois | 14, rue Saint-Jâmes 24100 Bergerac | Tél. : + 33 (0)5 53 22 07 88 (HB)
et +33 (0)6 87 30 28 58) : http://collectionneurs-bergeracois.fr/notre-club/atelier-de-reliure/ | contact@collectionneurs-bergeracois.fr •
• (4) Éden-&-Sens | Parc biologique | http://eden-et-sens.com/ | Béluzie 24130 Ginestet | edenetsens24@gmail.com |+33(0)6 36 66 68 13 •
• (5) Château de Monbazillac [7 kilomètres de Bergerac] | XVIe s. (Classé Monument historique) : http://chateau-
monbazillac.com/fr/accueil | Adresse : Le bourg, 24240 Monbazillac Tél. +33 (0)5 53 61 52 52 | monbazillac@chateau-monbazillac.com •
Nota bene (3) : Restaurant gastronomique La Grappe d’or : http://www.alagrappedor.fr/ | Le Peyrat, 24240 Monbazillac | Tél. :
+33 (0)5 53 61 17 58 | raisindor24@orange.fr
• (6) Église Saint-Pierre de Monbos [18 kilomètres de Bergerac] | XIe – XIIe s. (Classée Monument historique) | http://www.petit-
patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=24549_3 | http://www.pays-de-bergerac.com/assos/amis-eglise-monbos/contact.asp |
https://monumentum.fr/prieure-monbos-pa00083016.html | 06 51 45 11 58 •
• (7) Chapelle prieurale Saint-Thomas de Tresséroux [18 kilomètres de Bergerac] | XIIe s. (Classée Monument historique) 24440
Les Lèches : https://www.tresseroux.com/services | https://www.tresseroux.com/ | tresseroux@laposte.fr | Tél. : +33(0)5 53 81 06 18 •
• (8) Moulin à papier de Larroque [19 kilomètres de Bergerac], (XIIIe s. | Entreprise de Patrimoine Vivant [EPV]) | 40 Avenue de
Cahors | 24150 Couze-et-Saint-Front | http://www.moulindelarroque.com/presentation-i-8.html |l. : +33(0)5 53 61 01 75 •
• (9) La ville d’Eymet [24 kilomètres de Bergerac] (Château XIIIe s. : construit avant 1270, Ville-Bastides, fondées et construites en
1270 par Alphonse de Poitiers, frère du roi de France Louis IX, classées Monuments historiques) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Eymet •
Nota bene (4) : Restaurant gastronomique – La cours d’Eymet : http://www.alagrappedor.fr/ | 32, boulevard National, 24500 Eymet |
Tél. : +33 (0)5 53 22 72 83 | raisindor24@orange.fr
• (10) Château de Bannes [30 kilomètres de Bergerac] | XIVe s. | 24440 Beaumontois-en-Périgord | (Classé Monument
historique) : http://www.france-voyage.com/villes-villages/beaumontois-en-perigord-5889/chateau-bannes-15268.htm |
http://www.liorac.info/PAGES/chateau_bannes.php | http://chateau.over-blog.net/article-32325476.html •
Nota bene (5) : Restaurant gastronomique La Gentilhommière Restaurant Etincelles | Saint Sabine Born | 24440 Beaumontois-en-
Périgord | Tél. : +33 (0)5 53 74 09 79 : http://www.gentilhommiere-etincelles.com/fr
• (11) Abbaye cistercienne Notre-Dame de la Nativité de Cadouin-Le Buisson [38 kilomètres de Bergerac] | 24480 Le Buisson-de-
Cadouin (Classée Monument historique) | 1115 | https://www.amisdecadouin.com/ Tél. : 33(0)5 53 63 36 28
Nota bene (6) : Restaurants gastronomiques L’Auberge de l’Espérance | Restaurant de l’Abbaye | etc. :
https://www.tripadvisor.fr/Restaurants-g1079337-Le_Buisson_de_Cadouin_Dordogne_Nouvelle_Aquitaine.html
• (12) Château de Montaigne [42 kilomètres de Bergerac] (la Tour de la librairie est classée Monument historique) | 24230 Saint-
Michel-de-Montaigne | https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Montaigne | Tél. : +33 (0)5 53 58 63 93
• (13) Aquarium du Bugue [45 kilomètres de Bergerac] | 99, allée Paul-Jean Souriau, 24260 Le Bugue |
https://www.perigord.com/listings/sites-touristiques-visites/aquarium-du-perigord-noir-du-bugue/ | Tél. : +33 (0)5 53 07 10 74 •
Nota bene (7) : Restaurants gastronomiques – Le Pha | Da Francesco | Chai Monique | etc. :
https://www.tripadvisor.fr/Restaurants-g562705-Le_Bugue_Dordogne_Nouvelle_Aquitaine.html
• (14) Archives partementales de la Dordogne [60 kilomètres de Bergerac], Maïté Etchechoury Directeur,
http://data.bnf.fr/12201530/maite_etchechoury/ : 9, rue, Littré, 24000 Périgueux | Tél. : +33 (0)5 53 03 33 33 •
• (15) Château de Commarque [66 kilomètres de Bergerac] XIIe s. | 24620 Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil (Classé Monument historique) |
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Commarque | Tél. : +33 (0)5 53 59 00 25 •
http://www.colloquiaaquitana.com/?page_id=28 https://clare.u-bordeaux-montaigne.fr/818
COLLOQUIA AQUITANA VI 2019 : 2 | 3 | 4 AOÛT | BERGERAC | FRANCE - 5 -
P
PP
Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne
• Direction : Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) | Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529)
• Organisés par l’Association Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E.) et l’Association Vox Nova
• Avec le soutien de la Ville de Bergerac et de l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL •
• En collaboration avec l’Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens •
PROGRAMME
À propos des Intervenants
(1) Guylène HIDRIO (France | Université de Lille III : IRHiS-CNRS UMR 8529 | L’IESEG) •
Communication : « La Sagesse inspiratrice. Sources byzantines et exégèse visuelle dans un manuscrit de la Consolation
de la Philosophie de Boèce (Xe s.) » •
Résumé de synthèse : Plusieurs manuscrits de la Consolation de la Philosophie de Boèce (des Xe, XIe et XIIe siècles)
interprètent par le biais de leur iconographie les relations entre Philosophie, Sagesse personnifiée, Logos et Christ.
L’étude des sources byzantines et de leurs relais carolingiens nous permettra, au travers des textes et des images, de
mettre en évidence la tentation, tout autant que la réticence en Occident à séparer les figures de la Sagesse hypostasiée et
du Christ-Logos.
Formation académique | Affiliation : Guylène Hidrio est docteur en iconographie médiévale de l’Université de
Rennes 2 (Université de Haute-Bretagne), elle y a soutenu sa thèse en 1999 sous la direction Xavier Barral I Altet. Elle
est chercheur associée à l’IRHiS (Université Lille III, CNRS, UMR 8529) et professeur en Arts et Créativité à l’IESEG
Business School (Lille et Paris).
Axes de Recherches : Les axes de recherches de Guylène sont comme suit : Iconographie religieuse de l’Occident
médiéval Iconographie de la Sagesse Enluminure romane Rapports texte-image • Histoire des idées religieuses
Iconographie savante (thèmes sapientiaux) • Théologie morale (iconographie) •
(2) Jeremy THOMPSON (Allemagne | Friedrich-Alexander Universität Erlangen-Nürnberg) •
Communication : “The Castle of Wisdom: Towards Understanding an Unfinished Illustration in a Wolfenbüttel
Manuscript” •
(« Le château de la Sagesse : Vers une comprehension d’une illustration inachevée dans un manuscript [conservé en
Allemagne à la Herzog August Bibliothek de] Wolfenbüttel ») •
Résumé de synthèse : This paper describes and contextualizes an unfinished rose-figured illustration that appears at
the end of manuscript, Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek, Weiss. 2. This eleventh-century manuscript from the
abbey at Weissenburg contains a copy of the Etymologies of Isidore of Seville among other works by the same author. In
this illustration, a central medallion depicts three figures, two of them, according to the inscription, rejoicing in their
union. The central figure, taller and marked by a crossed nimbus, appears to represent Christ. Seven encircling lobes
name the seven gifts of the Holy Spirit. A second concentric ring holds seven medallions, all filled with unlabelled
female busts. A third, outer ring features seven scallops, three with enigmatic tituli. Two further tituli appear on joining
spokes. A circular frieze occupying the field between the outer ring and the middle ring is illustrated with scenes of
masons and builders. Of the seven picture blocks, only the three were outfitted with illustrations; the rest is unfinished.
No model is known. Had it been finished, it would surely represent an important testimony to diagrammatic orderings
of knowledge in the eleventh and twelfth centuries. The paper seeks to discover and present apposite comparanda for the
piece, primarily from the realm of manuscript illustration, but also, as time allows, from glazed, cast and woven
testimonia. Above all, however, it will concentrate on understanding the frieze featuring the builders and, in this
connection, discovers salutary distinctions and corroborative images from the illuminative tradition of Prudentius’s
Psychomachia. Textual correspondences will illuminate the scope of this building imagery.
Formation académique | Affiliation: Jeremy Thompson is an Alexander von Humboldt post-doctoral fellow at the
University of Erlangen-Nürnberg. He completed his dissertation at the University of Chicago in 2014 and the resultant
book––a critical edition of four Carolingian texts on the idea of predestination––are set to appear this August in the
Corpus Christianorum, Continuatio Mediaeualis (Brepols). Jeremy’s earlier degrees (BA, MA) lay in classical philology.
Spécialisation : At Erlangen, Jeremy’s research lies in the area of intellectual history over the period 800 to 1200, but
up to now focuses on the earlier period. The theme of his current project is the use of numerical, musical and
mathematical symbolism in early medieval religious thought and manuscripts.
Axes de Recherches : Jeeremy is also interested in the diagrams and illustrations which accompany this symbolism.
Some of the themes that concern him at the moment are: the division and conceptualization of the liberal disciplines,
the use of quaternaries and squares, the symbolism of the sundial or clock, the symbolism of the compass in exegesis
and illustration, the use of seemingly adventitious arguments from mathematics or music for theological points, and the
concrete chains of manuscripts and scholars that connect these motifs.
COLLOQUIA AQUITANA VI 2019 : 2 | 3 | 4 AOÛT | BERGERAC | FRANCE - 6 -
P
PP
Philosophie et théologie dans l’iconographie carolingienne et postcarolingienne
• Direction : Illo HUMPHREY (Université Bordeaux Montaigne : EA 4593 CLARE-LaPRIL) | Guylène HIDRIO (Université Lille 3 : IRHiS-CNRS | UMR 8529)
• Organisés par l’Association Bibliothèque Interdisciplinaire de Recherche Européenne (La B.I.R.E.) et l’Association Vox Nova
• Avec le soutien de la Ville de Bergerac et de l’Université Bordeaux Montaigne – EA 4593 CLARE-LaPRIL •
• En collaboration avec l’Atelier de Reliure (Collectionneurs Bergeracois) | Les Amis de l’Église de Monbos | Les Amis de la Chapelle de Tresséroux | Éden-&-Sens •
PROGRAMME
(3) Nathalie PINEAU-FARGE (France | Institut Catholique de Paris) •
Communication : « La Renaissance carolingienne, ses enjeux intellectuels et spirituels : une (ré)interprétation par les images
au XIXe siècle » •
Résumé de synthèse : Le Moyen Age, longtemps déconsidéré, est redécouvert et peu à peu réhabilité au cours du XIXe
siècle. Pourtant, toutes les périodes médiévales ne sont pas alors abordées de manière équivalente : quand les XIVe et XVe
siècles suscitent attention et engouement, le haut Moyen Age et le Moyen Age central demeurent globalement négligés.
Une exception nuance cependant ce panorama : le traitement, exceptionnel, réservé à la Renaissance carolingienne, à travers
diverses entreprises historiques, éditoriales, iconographiques, et muséographiques. Charlemagne, Louis le Pieux, Eginhard,
Alcuin, etc., sont étudiés mais aussi réinventés par le texte et par l'image, dans un processus qui allie étroitement l'érudition,
l'interprétation et la vulgarisation. Dans ce creuset se forme ainsi le support à l'élaboration d'une mémoire nationale, d'une
histoire collective.
La présentation d'exemples iconographiques variés, issus de commandes officielles comme de productions populaires, sur
différents supports, permettra d'analyser le développement de ce regard porté sur la Renaissance carolingienne au XIXe siècle,
entre découverte et réappropriation.
Formation académique | Affiliation | Spécialisation | Axes de Recherches : Spécialiste du XIXe siècle, médiéviste de
formation, Nathalie Pineau-Farge est docteure en histoire de l'art de l’Université Paris X-Nanterre ; elle y a soutenue sa thèse
en 2004 sous la direction de Ségolène Le Men. Nathalie est chargée d'enseignement et directrice de recherches à l'Institut
Catholique de Paris, son axe de recherches est sur les problématiques liées aux questions de la perception et de l'interprétation
d'une période historique par une autre, notamment sur le plan iconographique.
(4) ILLO HUMPHREY (FRANCE | Université Bordeaux Montaigne dans l’équipe d’EA 4593 CLARE – LaPRIL) •
Communication : « Quelques observations sur l’enluminure David rex et prop[heta], conservée dans le manuscrit Paris, BnF,
Fonds latin 1, IXe s. (ca. 844-851, origine : Saint-Martin de Tours), f. 215v •
Résumé de synthèse : Le célèbre manuscrit in-folio Paris, BnF, Fonds latin, 1, appelé communément la « 1ère Bible de
Charles Le Chauve » contient 9 enluminures pleine page, attribuées à l’artiste appelé « Maître C » formé à Reims : (1) f. 3v : la
vie de saint Jérôme | (2) f. 10v : la Genèse | (3) f. 27v : l'Exode | (4) f. 215v : le frontispice du Psautier « David rex et
prop[heta] » | (5) f. 329v : Christ en majesté avec prophètes, évangélistes et tétramorphe [4 animaux ailés] | (6) f. 386v :
conversion de Saint Paul | (7) f. 415v : Apocalypse | (8) f. 423, portrait du roi recevant le manuscrit des mains de Vivien | (9)
f. 326-327v : Tables des canons, ainsi que des lettrines peintes et ornées. La 4e enluminure pleine page de ce codex, en
l’occurrence David rex et prop[heta], un syncrétisme subtile et complexe entre l’histoire biblique, la liturgie, la philosophie
éthique platonicienne, la musique et l’organologie [l’étude des instruments de musique], la géométrie, bref, les arts libéraux,
etc., fera ici l’objet d’une série d’observations, qui mettent en relief le haut niveau de culture de l’Abbaye Saint-Martin de
Tours pendant la renaissance carolingienne.
Formation académique | Spécialisation : Illo Humphrey, médiéviste-musicologue, est spécialiste du philosophe
platonicien chrétien Anicius Manlius Torquatus Severinus Boethius (alias Boèce : *Rome, ca. 480 Pavie, 524) :
http://www.colloquiaaquitana.com/?page_id=754. Il a obtenu en 2004 son diplôme de Docteur ès lettres (Ph.D.) en
Philosophie, Épistémologie, Histoire des Sciences et Techniques de l’Université Paris X-Nanterre (UFR PHILLIA) sous la
direction d’Iégor Reznikoff et de Michel Huglo (1921-2012), et en 2014, son Habilitation à diriger des recherches (HDR) en la
Philosophie de la Musique antique et médiévale en rapport avec le processus cognitif de l’Université Paris X-Nanterre (UFR
PHILLIA) sous la direction d’Iégor Reznikoff. En 1994, Illo devient élève diplômé (Master I) en musicologie médiévale et
études médiévales de l’École Pratique des Hautes Études IVe Section-Sorbonne (Sciences historiques et philologiques), où il a
reçu une solide formation de médiéviste, musicologue, paléographe, codicologue et proto-philologue ; sa thèse de l’ÉPHÉ IVe
Section-Sorbonne sur le traité Boethii De institutione musica libri quinque a été dirigée par Jean Vezin et Michel Huglo. Lla même
année, il a obtenu son Diplôme Études Approfondies (Master II) par équivalence en Histoire médiévale et Méthodes de
recherches à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne) sous la direction de Michel Parisse. De septembre 1990 à juin 1994, fut
élève auditeur-libre à l’École nationale des chartes Sorbonne, il a suivi l’ensemble du cursus médiéval. Illo a reçu sa
qualification aux fonctions de Maître de conférences par le CNU (Conseil National des Universités) – Section 18 :
Musicologie.
Axes de Recherches : L’axe de ses recherches fondamentales porte sur (a) la philosophie des nombres et proportions (
τοῦ ἀριθμοὺ οὐσία | « substantia numeri » | l’essence du nombre), (b) sur la philosophie de la formation des intervalles
musicaux (« quattuor termini » | « contiuna proportio particularis » | le régime de l’octave), (c) sur le processus cognitif ( γ
γγ
γν
νν
νµ
µµ
µη
ηη
η |
cognitio) c’est-à-dire sur la genèse de la conscience, appelée par Platon ἡ τῆς ψυχῆς γένεσις | et par Manius Boethius « animae generaitio
» : De arithmetica II, 2, « anima mundi » : De musica I, 1), et sur la perception par la faculté des sens (τ
ττ
τ α
αα
ασ
σσ
σθ
θθ
θη
ηη
ητ
ττ
τριον
νν
ν | sensuum perceptio,
sensorium, sensus, sensum, cognitio animi), en rapport avec le son musical.
Chant dit « grégorien » : Par ailleurs, Illo est baryton-concertiste et spécialiste du chant sacré-liturgique du IVe au XXIe
siècle, incluant les répertoires du chant pré-« grégorien », chant « grégorien » (théorie, pratique, liturgie, paléographie musicale),
de la renaissance, baroques, romantiques et modernes.
Affiliation : Illo est chercheur associé à l’Université Bordeaux Montaigne dans l’équipe d’EA 4593 CLARE-LaPRIL, Fellow
et Membre du Conseil Scientifique de l’ICONEA (http://www.iconea.org/?p=444), Directeur et fondateur des Colloquia
Aquitana, Président-Fondateur de La B.IR.E., Président et Cofondateur de l’Association Vox Nova.
ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.