Book

Nouvelles lectures en Jeux. Comprendre les difficultés de lecture et accompagner les lecteurs adolescents

Authors:
  • Université Catholique de Louvain - UCLouvain & Haute Ecole Vinci
... Précisons tout d'abord la conception 2 de la lecture à laquelle nous souscrivons dans le cadre de la recherche « Lirécrire ». À la suite de Giasson (2012), de Cèbe et Goigoux (2007, 2009, 2012, de De Croix et Ledur (2016), nous considérons que la lecture d'un texte peut être définie comme une activité de (co)construction de sens réalisée par un lecteur dans un contexte particulier. Cette construction d'une représentation globale cohérente du contenu du texte est le résultat d'une interaction entre les données propres au texte, au lecteur et au contexte. ...
... Il mobilise également des structures cognitives : les connaissances -sur le monde, les textes, la langue -dont il dispose, mais aussi les processus (ou opérations mentales) qu'il est en mesure d'activer et les stratégies (ou modes de lecture) qu'il connait et choisit en fonction de la situation de lecture dans laquelle il se trouve. Ainsi, les principaux processus de lecture concernent l'identification des mots ; la sélection efficace, la liaison et la mémorisation d'informations pertinentes ; l'inférence ; la mobilisation de connaissances antérieures ; la construction d'une représentation mentale (de la situation évoquée par le texte ou de la superstructure du document) ; l'émission d'hypothèses (sur le genre, sur un terme inconnu, sur la suite d'une phrase ou d'un paragraphe, sur la fin du texte…) et la métacognition, qui pilote la mise en oeuvre des processus de compréhension (De Croix & Ledur, 2016). Soulignons la simultanéité et l'interdépendance de ces différentes opérations mentales : la liaison des informations prélevées mène fréquemment à inférer ; la représentation mentale est bien souvent le résultat de la mémorisation d'informations explicites, de la mobilisation de connaissances et de l'inférence, etc. Le lecteur mobilise aussi un certain nombre de stratégies de lecture, qu'il adopte en fonction du type de texte et de son intention. ...
... Soulignons la simultanéité et l'interdépendance de ces différentes opérations mentales : la liaison des informations prélevées mène fréquemment à inférer ; la représentation mentale est bien souvent le résultat de la mémorisation d'informations explicites, de la mobilisation de connaissances et de l'inférence, etc. Le lecteur mobilise aussi un certain nombre de stratégies de lecture, qu'il adopte en fonction du type de texte et de son intention. Parmi ces stratégies, citons le choix d'une lecture de « survol », centrée sur la perception globale du contenu du texte, de l'intention de communication, de l'organisation du document, etc. ; d'une lecture « repérage », centrée sur la localisation et la sélection d'éléments ponctuels ; d'une lecture linéaire intégrale ; d'une lecture « tabulaire » (dans de multiples sens) ; d'une « multilecture » centrée sur la mise en réseau de différents documents (ou, dans le cas de la lecture numérique, sur la gestion du multifenêtrage) ; d'une lecture avec ou sans retours en arrière, avec ou sans prise de notes, surlignement, annotations ; d'une lecture à voix haute ou silencieuse ; d'un rythme de lecture lent ou rapide, etc. (De Croix & Ledur, 2016). Cèbe et Goigoux (2007) rappellent en outre que l'intégration sémantique est un processus cyclique : les nouvelles informations amènent le lecteur à réorganiser la représentation qu'il construit pas à pas. ...
... Le dispositif didactique proposé consiste en une lecture par dévoilement progressif (De Croix et Ledur, 2016). Plusieurs étapes jalonnent les six séances que comporte la séquence : émission d'hypothèses à partir de la 1 re de couverture ; découverte du rapport de police ; lecture de l'article de presse ; lecture du récit proposé en quatre fragments. ...
Article
Quelles sont les capacités interprétatives des élèves en situation de lecture d’un album pour adolescents ? Comment se déploient-elles du début à la fin d’une même séquence d’apprentissage, sous l’influence des interactions avec les pairs et des gestes professionnels posés par l’enseignant ? Cette contribution porte sur l’analyse d’un dispositif didactique consacré à L’Indien de la tour Eiffel de Fred Bernard et François Roca (Seuil, 2004), mis en œuvre et filmé dans cinq classes du premier degré de l’enseignement secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles (élèves de 12-13 ans). L’évolution des capacités interprétatives des adolescents que nous avons suivis semble liée à des conditions relatives au caractère stimulant du texte, à l’accompagnement progressif au moyen d’écrits de travail peu contraignants et d’échanges autour de l’album ainsi qu’à l’alternance de gestes d’atmosphère, de pilotage, d’étayage et de tissage. https://doi.org/10.4000/reperes.2116
Article
Full-text available
Cet article s’intéresse à la durabilité des nouvelles pratiques d’enseignement suscitées par un outil didactique visant à développer la lecture des textes informatifs au début du secondaire. Pour étudier l’évolution de ces pratiques, nous nous appuyons sur les données collectées durant l’expérimentation de l’outil Lirécrire pour apprendre (de 2014 à 2016) et trois ans plus tard, en 2019. Outre la difficulté de maintenir la mobilisation des 49 enseignants sondés dans un processus de recherche à long terme, les résultats mettent en lumière l’importance du suivi des équipes dans la mise en œuvre de nouvelles pratiques. Plus précisément, on constate que, si certaines de ces pratiques se sont rapidement bien installées, d’autres disparaissent avec le temps. Deux facteurs expliquent la durabilité des premières : l’outillage d’une part, et la formation et l’accompagnement des enseignants d’autre part.
Article
Full-text available
This study focuses on conditions that improve reading comprehension at grade 7th. We analyze the impact of the Lirécrire program, and related treatment integrity, on student performance. Lirécrire program should improve students’ reading comprehension, and follow-up sessions should lead to greater instructional change, then improve learning. Nineteen schools were randomly assigned to one of two experimental conditions (with or without follow-up for teachers) or to the “control” group. Reading comprehension was measured pre- and posttest and treatment integrity through intensity and conformity. Students benefiting from the program outperformed students in the “control” group, with an additional effect of intensity.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.