Article

Traitement du syndrome de loge d’effort par section échoguidée du lacertus fibrosus sous Walant

Authors:
  • Hand and Ultrasound Surgery Center
  • Hopital Prive Saint Martin
To read the full-text of this research, you can request a copy directly from the authors.

Abstract

Le syndrome de loge d’effort est une pathologie courante chez les athlètes et les pilotes moto. Le but de cette étude était de confirmer notre hypothèse que la compression récurrente du nerf médian sous le lacertus était le primum movens de cette pathologie. Nous avons mené une étude prospective de janvier 2016 à août 2017. Les critères d’inclusions dans l’étude on été — l’existence d’une douleur de l’avant bras apparaissant à l’effort et disparaissant au repos, une perte de force à l’effort (grip), un pression intracompartimentale à l’effort supérieur à 25 mm Hg. Tous les patients on eu un examen clinique complet associant un testing musculaire, un Scratch Collapse Test et la recherche d’un signe de Tinel au coude. Trente minutes après l’injection de la solution Walant une inscision limitée était réalisée à la partie proximale du lacertus repéré en échographie. Celui ci était sectionné à l’aide d’un couteau Kemis. Un nouveau testing musculaire était réalisé sur table. Tout les patients étaient revu à 6 semaines et à 6 mois. Nous avons inclus 7 patients (tous des hommes) ayant une moyenne d’âge de 26 ans (17–42). Il y avait 5 motocyclistes de compétition, 2 skippers faisant des courses autour du monde. Les symptômes ont duré en moyenne 12 mois avant que soit posé le diagnostic. Les deux mains étaient impliquées. Tous les patients présentaient une compression du nerf médian au coude. Ils avaient tous des pressions élevées. Une semaine après la chirurgie, tous les patients étaient asymptomatiques. Deux patients ont fait l’objet d’une deuxième évaluation de la pression intramusculaire. Celle ci c’était normalisée. Au dernier recul tous les patients avaient repris leur activité sportive. Cette étude a permis de mettre en évidence l’efficacité de la section du lacertus dans le traitement du syndrome de loge d’effort. Cela met en évidence l’implication de la compression chronique et répétée du nerf médian au coude dans la genèse de cette pathologie. Cette chirurgie mini-invasive est simple, efficace et les résultats sont reproductibles sans la complexité des procédures classiques.

No full-text available

Request Full-text Paper PDF

To read the full-text of this research,
you can request a copy directly from the authors.

ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.