Article

La sociologie au risque de la ville

Authors:
To read the full-text of this research, you can request a copy directly from the author.

Abstract

Carrefour de champs thématiques distincts, inépuisable terrain pour l'observateur-participant, la ville s'est imposée comme laboratoire d'une intelligibilité sociologique travaillée par les angoisses du temps et les intérêts de connaissance. Alors qu'au début du siècle les sociologues allemands puis américains ont été les premiers à comprendre et décrire l'urbanisation comme un phénomène sociologique, leurs homologues français se sont durablement distingués par la critique de l'utilitarisme puis du fonctionnalisme propres à la planification urbaine. L'abord tardif par ceux-ci des formes urbaines de peuplement et de sociabilité trouve peut-être son origine dans l'affaiblissement passager du programme durkheimien de morphologie sociale durant l'entre-deux-guerres, à l'exception de l’œuvre de Halbwachs. Et le retard pris sur le thème de l'ethnicité ou des minorités urbaines est sans doute dû à l'hégémonie du projet républicain d'intégration nationale. Associée à l'anthropologie voire à l'histoire ou à la philosophie politique, la sociologie actuellement décrit les incertitudes locales du lien social.

No full-text available

Request Full-text Paper PDF

To read the full-text of this research,
you can request a copy directly from the author.

ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.