ArticlePDF Available

Le nombre d’espèces d’Arachnides répertoriées en France et dans le monde (Arthropoda : Arachnida)

Authors:

Abstract

The number of Arachnids species recorded in France and in the world (Arthropoda : Arachnida). The species number of Arachnida described in France and in the world is proposed. We mainly focus on the eleven orders still alive today as well as on fossil orders or species.
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 9
Le nombre d’espèces d’Arachnides répertoriées en France et dans le monde
(Arthropoda : Arachnida)
par Emmanuel DELFOSSE
Bâtiment A, Escalier B, 35 route, de Garges 95200 Sarcelles, FRANCE
Résumé – Le nombre d’espèces d’Arachnides décrites en France et dans le monde est évalué. Nous nous
intéressons particulièrement aux onze ordres encore existants, mais également aux ordres ou espèces fossiles.
Mots-clés – Arachnides, ordres, espèces vivantes, fossiles, France, monde.
Abstract The number of Arachnids species recorded in France and in the world (Arthropoda :
Arachnida). The species number of Arachnida described in France and in the world is proposed. We mainly
focus on the eleven orders still alive today as well as on fossil orders or species.
Keywords – Arachnida, orders, alive species, fossils, France, world.
Depuis quelques années, nous tentons d’en savoir un peu plus sur le nombre d’espèces
d’Arthropodes décrits, présents en France et dans le monde. Un article de cet ordre a déjà paru
sur les Myriapodes (Iorio, 2002). Nous poursuivons ce travail en traitant, cette fois-ci, des
Arachnides. Nous nous intéressons aux onze ordres encore existants autant qu’aux ordres ou
espèces fossiles. Nous avons déjà effectué des études (Delfosse, 2003a ; Delfosse, 2003b ;
Delfosse, 2004) qui mentionnaient certains chiffres, nous n’allons donc pas en reprendre le
détail mais seulement les récapituler ici.
Les fossiles
Nous n'avons parfois que peu de renseignements
concernant les ordres d'Arachnides uniquement connus sous
forme de fossiles (Anonyme, 1999), comme Trigonotarbida,
Anthracomartida, Haptopoda, Kustarachnida et Architarbida.
D’après Dunlop (1996), on a décrit environ 75 espèces de
Trigonotarbida, mais moins de 50 seraient sans doute valides.
Selon le même auteur, l’ordre des Anthracomartida n’est pas à
retenir mais il convient plutôt de garder l’ordre précédent.
Dunlop (1996) pense également qu’environ 26 espèces est une
surestimation du nombre réel de Phalangiotarbida connus.
L’ordre des Architarbida n’est pas mentiondans le document
de Dunlop (1996) et pour Selden (1999), les Anthracomartides ne
sont sans doute qu’un sous-groupe des Trigonotarbides et ils
méritent une sérieuse révision. Toujours suivant Dunlop (1996), il existe environ 9 espèces
d’Haptopoda et 1 de Kustarachnida. Pour Selden (1999), une seule espèce d’Haptopoda est
valable.
Dunlop (1996) conclut que l’ordre des Trigonotarbida est à retenir alors que la
position des trois autres ordres (Phalangiotarbida ; Haptopoda et Kustarachne) est incertaine
et doit être revisée. Enfin, il place les Architarbida parmi les Phalangiotarbida.
Haptopode : Plesiosiro madeleyi
Pocock, 1911 (Plesiosironidae).
D’après Waterlot (1968).
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 10
Les Arachnides
MacGavin (2000) estime que les Chélicérates (Arachnides, Mérostomes et
Pycnogonides) représentent 470 Familles et 76 500 espèces dans le monde. Kaestner (1968)
proposait 60 000 espèces de Chélicérates.
Nous aurions plus de 70 000 espèces d’Arachnides décrites dans le monde (Anonyme,
1999) ; Adis (2002) propose environ 93 500 espèces ; Jones (1990) et Rollard (1991) écrivent
que les Arachnides sont constitués de 80 000 espèces ; Nett (1987) note 65 000 ; Roberts
(1993) est un peu plus raisonnable et en mentionne, comme Kaestner (1968) 60 000. Hubert
(1979) en propose seulement 58 525.
Les Scorpions
En France, nous avons seulement 5 espèces
de Scorpions (Delfosse, 2000) sur les 1 200 (Webb,
1998), les 1 400 (Sissom, 1990 ; Ménez, 1993 ;
Stockmann & Goyffon, 1995 ; Kovoor, 1995 ;
MacGavin, 2000) ou 1 500 (Polis, 1990 ;
Schiedjok, 1998 ; Anonyme, 1999 ; Rubio, 2000 ;
Weygoldt, 2000 ; Dupré, 2001) présentes dans le
monde. Adis (2002) les estime compris entre 1 250
et 1 500. 1 400 espèces semble être le chiffre le
plus raisonnable.
Les Uropyges
Brignoli (1978), Hubert (1979) et Hillyard (1992) considèrent que nous connaissons
85 espèces d’Uropyges dans le monde (cf. la couverture). Kaestner (1968) et MacGavin
(2000) sont un peu négatifs dans leurs considérations en notant seulement le chiffre 75 (bien
que Kaestner ait des excuses par rapport à la date d’édition du document
dans lequel il fait part de ses chiffres). Le nombre d’espèces connues
aujourd’hui devrait être légèrement supérieur à 85, sans doute assez proche
de 100 (Braukmann & Grönig, 2001) ou une centaine comme le note Dupré
(1996), 106 espèces d’après Adis (2002). Schiedjok (1998) avance un
chiffre bien supérieur de 180, ce qui nous paraît un peu exagéré.
Les fossiles seraient au nombre de 20 suivant Brockmann & Grönig
(2001). Millot (1968a) n’en mentionnait que cinq.
Nous n’avons pas d’Uropyge sur le territoire français métropolitain.
Les Palpigrades
Il existerait 85 espèces dans le monde, 1 espèce fossile et 9 espèces
en France (Delfosse, 2003a).
Scorpion : Pandinus Thorell, 1876 sp. (Scorpionidae). Cliché
de E. Delfosse.
Palpigrade : Eukoenenia
Börner, 1901 sp.
(Eukoeneniidae). D’après
Millot (1968a).
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 11
Les Amblypyges
Millot (1968b), Kaestner (1968) et Rollard
(1991) notent le chiffre de 60 espèces, Hillyard
(1992) mentionne 70 espèces d’Amblypyges dans
le monde, 100 d’après Dupré (1996) et Schiedjok
(1998), et 130 selon MacGavin (2000). Hubert
(1979) en propose 770 espèces, ce qui est, à notre
avis, une coquille. Il devait sans doute penser à 70
espèces. 136 espèces seraient décrites d’après Adis
(2002). Weygoldt (2000) propose environ 120
espèces et comme c’est aussi un spécialiste de cet ordre, nous tiendrons davantage compte de
ses données. Nous n’avons pas cet ordre en France métropolitaine. De 1 à 3 espèces fossiles
suivant Selden (1999). Millot (1968b) en mentionnait déjà 4.
Les Schizomides
Hubert (1979) propose 35 espèces de Schizomides dans le
monde, tandis que Rollard (1991) les estime à environ 40 espèces.
Kaestner (1968) considère qu’il existe plus de 50 espèces alors
qu’Hillyard (1992) et Schiedjok (1998) notent 80 espèces. Il n’y a
pas de Schizomide connu en France métropolitaine. Un document
plus récent (Reddel & Cokendolpher, 1995) mentionne 180 espèces
dont 11 dans la Famille des Protoschizomidae et 168 dans celle des
Hubbardiidae. Adis (2002) est un peu plus optimiste avec 219
espèces. Les fossiles sont rares mais toujours d’après Reddel &
Cokendolpher (1995), il en existerait 4 dont 2 dans la Famille des
Calcitronidae et les 2 autres dans celle des Hubbardiidae. Selden
(1999) n’en mentionne que 5.
Les Araignées
Jones (1990) donne le chiffre de 50 000
espèces d’Araignées connues dans le monde, ce
qui nous paraît un peu exagéré. Kaestner (1968),
Hillyard (1992), Roberts (1993), Preston-Mafham
& Preston-Mafham (1998), Filmer (1999) et Doug
Yannega (communication personnelle) estiment à
30 000 le nombre d’espèces d’Araignées dans le
monde, ce qui nous paraît, à l’inverse de Jones
(1990), constituer une sous-estimation comme le
nombre de 34 000 (Anonyme, 1990 ; Anonyme,
1999 ; Foelix, 1996 ; Klaas, 2000) ou de 35 000
(Hubert, 1979 ; Schiedjok, 1998 ; Weygoldt,
2000 ; Caratozzolo, 2001). Célérier (1993), Kovoor (1995) et MacGavin (2000), quant à eux,
notent 40 000 ce qui nous paraît plus proche de la réalité. Rollard (1991) propose des chiffres
Amblypyge : Damon variegatus (Perty, 1834) (Phrynichidae).
Cliché de F. Thévenot.
Schizomide : Schizomus
peradeniyensis Gravely 1911
(Hubbardiidae). D’après Millot
(1968b).
Aranéormorphe : une femelle de Leucauge White, 1841 sp.
( ?) (Tetragnathidae). Cliché de F. Thévenot.
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 12
compris entre 35 000 et 40 000. Simon-Brunet (1994) propose 35 300 espèces. Adis (2002)
note 37 296 espèces d’Araignées représentées dans le monde. Mais nous retiendrons plutôt les
chiffres avancés par Norman Platnick (communication en 2000) : 36 446 espèces décrites. En
effet, il est un des mieux placés pour connaître des
chiffres réalistes avec son fameux catalogue
informatique sur les Araignées du monde :
http://research.amnh.org/entomology/spiders/catalo
g81/87/index.html
Hubert (1979) et Neet (1987) notent quelque 1 500
espèces d’Araignées en France, Chansigaud (1997)
en mentionne plus de 1 500 dans son catalogue,
mais nombre d’espèces n’étaient pas citées. 1 650
espèces est un chiffre un peu plus précis, avancé
par Tiberghien & al. (1993). Cependant, il y a peu,
Christine Rollard (communication personnelle) m’a
fait part d’un catalogue sur les Araignées de France
et mentionnait 1 620 espèces (Delfosse & Iorio, à paraître). C’est le chiffre que nous
retiendrons ici avant d’avoir des données plus précises.
Quant aux Mygales, il en existerait 1 500 espèces suivant Millot (1968c), 2000 d’après
Verdez & Cléton (2000) et 2 200 suivant Célérier (1993) et Foelix (1996).
Nous comptons au moins 430 Araignées fossiles dans le monde (Anonyme, 1999). Ce
qui rejoint les chiffres de Foelix (1996) lorsqu’il mentionne 300
espèces de l’ambre de la Baltique (ère carbonifère) et 100 de l’ambre
Dominicaine.
Les Solifuges
Millot & Vachon (1968), Rollard (1991) et Dupré (1996)
estiment qu’il existe 600 espèces de Solifuges connues ce qui est
confirmé par un autre auteur (Anonyme, 1992a). Kaestner (1968) et
Hubert (1979) font état de 800 espèces. Schiedjok (1998) en
mentionne 840. Enfin, Hillyard (1992) propose 900 espèces et
MacGavin (2000) 1000. Adis (2002) cite 1064 espèces de solifuges.
L’un des derniers documents, qui nous semble le plus fiable (Punzo,
1998), considère qu’il en existe 900 espèces ou davantage.
Millot & Vachon (1968) ne mentionnent qu’un seul fossile chez
cet ordre.
Les Pseudoscorpions
Il existerait plus de 3 031 espèces dans le monde dont 33 espèces
fossiles et environ 125 espèces françaises (Delfosse, 2003b).
Mygalomorphe : Avicularia braunshauseni Tesmoingt, 1999
(Theraphosidae). Cliché de E. Delfosse.
Solifuge : Galeodes arabs C.
L. Koch, 1842 (Galeodidae).
D’après Millot & Vachon
(1968).
Pseudoscorpion : Neobisium
carcinoides (Hermann, 1804)
(Neobisiidae). Dessin
d’Emmanuel Delfosse
d’après Leggs & Jones
(1988).
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 13
Les Opilions
Il existerait plus de 5 000 espèces dans le
monde (un site Internet en répertorie 6 044 -
insects.tamu.edu/reasearch/collection/allan/Opil
Rpt2.txt) dont 26 espèces fossiles et 120 espèces
françaises (Delfosse, 2004).
Les Ricinules
Millot (1968d) fait seulement état de 15
espèces tandis que Kaestner (1968) et Rollard
(1991) en mentionnent 25. Hubert (1979), quant
à lui, en propose 35. Hillyard (1992) estime à 40 le nombre d’espèces
de Ricinules connus dans le monde. Une cinquantaine (Anonyme,
1992b ; Schiedjok, 1998 ; Brauckmann & Grönig, 2001) seraient
aujourd’hui connues dans le monde mais aucune en France
métropolitaine. 55 espèces seraient répertoriées d’après Adis (2002).
Pour ce qui concerne les fossiles, Brauckmann & Grönig (2001)
avancent le chiffre de 25 espèces parmi lesquelles seulement 15
seraient irrévocables (Millot n’en mentionnait que 6 en 1968d).
Les Acariens
Hubert (1979) note 15 000 espèces d’Acariens. Kaestner (1968) et
Roberts (1993) en mentionnent 20 000. Sandhall (1975), Hillyard (1992),
Schiedjok (1998) et MacGavin (2000) notent 30 000 espèces d’Acariens
(chiffre repris par Anonyme, 1999 et par Chermette, 1995). Adis (2002)
cite 45 000 espèces d’acariens et Athias-Binche (1994) environ 55 000. Le
nombre d’espèces en France métropolitaine semble délicat à établir mais
nous l’estimons à plusieurs milliers. Parmis les Acariens, Senevet (1937)
fait état de 47 espèces d’Ixodoidés. Nous avons encore beaucoup d’espèces
à découvrir, à défaut de connaître les estimations concernant la France.
Conclusion
Voici un résumé du nombre d’espèces présumées connues :
Ordre
Nombre d’espèces en France
métropolitaine
Nombre d’espèces dans le
monde
Scorpions 5
> 1 400
Uropyges
0
106
Palpigrades
9
> 85
Amblypyges
0
> 120
Opilion : Odiellus spinosus (Bosc, 1792) (Phalangiidae). Cliché de
E. Delfosse.
Ricinule : Ricinoides feae
(Hansen, 1921) (Ricinoididae).
D’après Millot (1968e).
Acarien : Trombicula
automnalis (Schaw)
(Trombidiidae). Dessin
d’après André (1968).
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 14
Schizomides
0
> 180
Araignées
> 1 620
> 36 446
Solifuges
0
> 900
Pseudoscorpions
> 125
> 3 031
Opilions
> 120
> 5 000
Ricinules 0
> 55
Acariens ? > 45 000
Total > 1 879 > 92 323
Il y aurait donc plus de 1 879 espèces d’Arachnides en France métropolitaine et plus 77
323 dans le monde. Nous n’avons pas trouvé de données concernant les Acariens présents en
France (la faune du sol reste très mal connue), ce qui fausse le nombre total d’Arachnides.
Mais nous avons encore beaucoup d’espèces à découvrir dans le monde, les chiffres sont donc
de toute façon bien loin de la réalité.
Remerciements
Nous sommes extrêmement reconnaissant envers Theo Blick, mais aussi envers Christine Rollard et Régis Cléva
(Zoologie-Arthropodes - MNHN), Doug Yanega (Department of Entomology, California U.S.A.) et enfin
envers Etienne Iorio (Conseiller Scientifique du Conservatoire des Sites Lorrains) pour l'aide apportée, la
bibliographie, les conseils et les documents qu'ils nous ont communiqués avec générosité. Nous n’oublions pas
que nous sommes également redevables à Florian Thévenot (Conseiller Scientifique) pour ses clichés.
Références
-A
DIS
J., 2002. – Taxonomical classification and biodiversity. – In : A
DIS
J. (Ed.), Amazonian Arachnida and Myriapoda : 13-15.
-A
NDRE
M., 1968. – Ordre des Acariens. – In : Grassé (Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6, Masson &
Cie Editeurs : 798.
-A
NONYME
, 1990. – Charte sur les Invertébrés (Conseil de l'Europe) - Comité des Ministres. – Insectes, 77 (OPIE) : 11.
-A
NONYME
, 1992a. – Les Arachnides peu connus… Les Solifuges (ou Solpugides, ou Galéodes). – Pénélope, 5 : 2.
-A
NONYME
, 1992b. – Les Arachnides peu connus… Les Ricinules (1ère partie). – Pénélope, 6 : 2.
-A
NONYME
, 1995. – United Nations Environment Program. – In : H
EYWOOD
(V. H.) (Ed.), Global biodiversity Assessment, University Press.
-A
NONYME
, 1999. – Encyclopedia of Paleontology volume 1. – In : S
INGER
(Ronald) (Ed.), Fitzroy Dearborn Publishers : 116, 118-124, 249-
256, 259.
-A
THIAS
-B
INCHE
F., 1994. – La phorésie chez les Acariens. Aspects adaptatifs et évolutifs. – Editions du Castillet, Perpignan : 179 pp.
-B
RAUCKMANN
C. & G
RÖNIG
E., 2001. – Rekonstruktionen der älteaten fossilen Geisselskorpion- und Kapuzenspinnen-Arten aus dem tiefen
Ober-Karbon von Hagen-Vorhalle. – Arthropoda, 9 (3) : 10-11.
-B
RIGNOLI
P. M., 1978. – Introduction to venomous Arthropod systematics. – In : B
ETTINI
(Sergio) (Ed.) Arthropod venoms, Handbuch der
experimentallen Pharmakologie, Vol. 48, Springer-Verlag : 2-7.
-C
ARATOZZOLO
S., 2001. – Les Araignées géantes : morphologie, comportement, alimentation et reproduction. – Editions de Vecchi : 6.
-C
ELERIER
M.-L., 1993. – Quelques propos sur les Mygales (1
ère
partie). – Insectes, 89 (2) (OPIE) : 3.
-C
HANSIGAUD
V., 1997. – Catalogue provisoire des Araignées de France, 1
ère
partie. – Connaissance des invertrébrés, série Arachnides
1 : 2.
-C
HERMETTE
R., 1995. – Les Acariens. – In : G
OYFFON
(Max) & H
EURTAULT
(Jacqueline), La fonction venimeuse, Masson : 101.
-D
ELFOSSE
E., 2000. – Classification et répartition des Scorpions de France (Arachnida Scorpiones). – Le bulletin de Phyllie, 3 : 17.
-D
ELFOSSE
E., 2003a. – Catalogue préliminaire des Palpigrades de France métropolitaine (Arachnida Palpigradi Eukoeniidae). – Le bulletin
de Phyllie, 16 (Arthropodia) : 39-40, 44.
-D
ELFOSSE
E., 2003b. – Catalogue préliminaire des Pseudoscorpions de France métropolitaine (Arachnida Pseudoscorpiones). – Le bulletin
de Phyllie, 17 (Arthropodia) : 25, 31, 44, 46.
-D
ELFOSSE
E., 2004. – Catalogue préliminaire des Opilions de France métropolitaine (Arachnida Opiliones). Le bulletin de Phyllie, 20 :
34-35, 39, 41, 52.
-D
ELFOSSE
E. & I
ORIO
E., 2005. – Catalogue préliminaire des Mygales de france : liste des espèces, répartition et mœurs (Arachnida
Araneae Mygalomorphae). – Le bulletin de Phyllie, 22 (Arthropodia) (2004) : 39-40.
-D
UNLOP
J. A., 1996. – Systematics of the fossil arachnids. – Revue Suisse de Zoologie vol. Hors série, Proceedings of the XIII
e
International Congress of Arachnology, Geneva, 3-8 septembre 1995 : 174, 178, 180-182.
-D
UPRE
G., 1996. – Arachnida - Notes pour l'élevage des Arachnides : Uropyges, Amblypyges et Solifuges. – Editions Arachnides : 3-5, 9,
12.
Le bulletin d’Arthropoda n° 23 – 1
er
trimestre 2005
Page 15
-D
UPRE
G., 2001. – Bref historique de la systématique des Scorpions (Arachnida : Scorpiones) des origines à nos jours. – Arachnides, 49 : 1.
-F
ILMER
M. R., 1999. – Southern African Spiders – An identification guide. – Struik Publishers (Pty) Ltd : 4.
-F
OELIX
R. F., 1996. - Biology of spiders. - Oxford university Press : 3, 265-273.
-H
ARVEY
M. S., 1990. – Catalogue of the Pseudoscorpionida. – Manchester University Press : 3.
-H
ILLYARD
D., 1992. – Classification and biology of the Arachnida. – In : C
OOPER
(J. E.), P
EARCE
-K
ELLY
(P.), W
ILLIAMS
(D. L.) (Ed.), The
proceedings of a one day symposium on spiders and their allies held on saturday 21
st
november 1987 at the Zoological Society of London :
11-30.
-H
UBERT
M., 1979. – Les Araignées. Généralités – Araignées de France et des pays limitrophes. – Société Nouvelle des Editions Boubée :
11-14.
-I
ORIO
E., 2002. – Les Myriapodes : combien en existe-t-il en France et dans le Monde ? – Le bulletin de Phyllie, 14 (Arthropodia) : 16-20.
-J
ONES
D., 1990. – Guide des Araignées et des Opilions d’Europe. – Delachaux & Niestlé : 6-11, 298.
-J
UDSON
M. L. I., 1994. – Les Pseudoscorpions. – Pénélope, 12 : 32, 34.
-K
AESTNER
A., 1968. Invertebrate Zoology volume II. – Interscience Publishers : 16, 28, 38, 58, 60, 63, 69, 70, 79, 83, 99, 101, 117, 121-
122, 126, 131, 204, 207, 218, 229, 248, 271, 292, 302, 350, 356, 381-384, 389, 417, 419-421, 423-425, 430, 433-434, 436, 446.
-K
LAAS
P., 2000. – Tarantulas in the vivarium. – Krieger Publishing Xompany : 1.
-K
OVOOR
J., 1995. – Les Araignées. - In : G
OYFFON
(Max) & H
EURTAULT
(Jacqueline), La fonction venimeuse, Masson : 137, 147, 153.
-L
EGG
G. & J
ONES
R. E., 1988. – Pseudoscorpions. Synopses of the British fauna, the Linnean Society of London and the Estuarine and
Brackish-Water Sciences Associations, E. J. Brill, W. Backhungs : 81.
-M
C
G
AVIN
G., 2000. – Insectes, Araignées et autres Arthropodes terrestres. – Bordas.
-M
ENEZ
A., 1993. – Les structures des toxines des animaux venimeux. – Pour la Science, 190 : 34.
-M
ILLOT
J., 1968a. – Ordre des Palpigrades. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6,
Masson & Cie Editeurs : 520.
-M
ILLOT
J., 1968b. – Ordre des Uropyges. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6, Masson
& Cie Editeurs : 558-560.
-M
ILLOT
J., 1968c. – Ordre des Amblypyges. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6,
Masson & Cie Editeurs : 584-585.
-M
ILLOT
J., 1968d. – Ordre des Aranéides. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6, Masson
& Cie Editeurs : 720-721.
-M
ILLOT
J., 1968e. – Ordre des Ricinuléides. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6,
Masson & Cie Editeurs : 758-759.
-M
ILLOT
J. & V
ACHON
M., 1968. – Ordre des Solifuges. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie
tome 6, Masson & Cie Editeurs : 516-517.
-M
UNOZ
-C
UEVAS
A., 1995. – Les Opilions (ou faucheurs). – Pénélope, 16 : 4.
-N
EET
C., 1987. – Les Araignées. – Atlas visuels Payot, Lausanne.
-P
OLIS
G. A., 1990. - Introduction. - In : P
OLIS
(Gary A.) (Ed.), The biology of Scorpions, Standford University Press : 1.
-P
ERRIER
R. & B
ERLAND
L. & B
ERTIN
L., 1929. – La faune en tableaux synoptiques illustrés tome 2. – Delagrave : 13, 99-100.
-P
RESTOM
-M
AFHAM
R. & P
RESTOM
-M
AFHAM
K., 1990. – Spiders of the world. – Blandford : 40.
-P
UNZO
F., 1998. – The biology of Camel-spiders (Arachnida, Solifugae). – Kluwer Academic Publishers : XI.
-R
EDDEL
J. R. & C
OKENDOLPHER
J. C., 1995. – Catalogue, bibliography and generic revision of the order Schizomida (Arachnida). – Texas
Memorial Museum Speological monographs number 4, Texas Memorial Museum, Collège of Natural Scienses : 1.
-R
OBERTS
M. J., 1993. – The spiders of Great Britain and Ireland. Part 1. – Harley books : 15.
-R
OLLARD
C., 1991. – Les Arachnides. – Edition Clarté : 1, 7-9.
-R
UBIO
M., 2000. – Scorpions – A complete pet owner’s manual. – Barron’s : 13.
-S
ANDHALL
A., 1975. – Insectes et petites bêtes dans leur milieu naturel. – Fernand Nathan : 161-177.
-S
CHIEJOK
H., 1998. – Skorpione – Praktische tips zur Anschaffung und Pflege II. Völlig Überarbeitete Auflage. – Buthus - Fachverlag : 14.
-S
ELDEN
P. A., 1999. – Les Arachnides fossiles. – Connaissance des invertrébrés, série Arachnides, 4 : 11, 13-14, 18-21.
-S
ENEVET
G., 1937. – Faune de France 32 - Ixodoidés. – Paul Lechevalier : 15-17, 33, 35-36, 43, 51, 54, 57-58, 69, 72-73.
-S
IMON
E., 1879. Les Arachnides de France, tome 7ème : les ordres des Chernetes, Scorpiones, Opiliones. – Librairie Encyclopédique de
Roret : 22-76, 145-312.
-S
IMON
-B
RUNET
B., 1994. – The Silken Web : a natural history of Australian Spiders. – Reed New Holland : 11.
-S
ISSOM
W. D., 1990. – Systematics, biogeography and paleontology. – In : Polis (Gary A.) (Ed.), The biology of Scorpions, Standford
University Press : 64, 136.
-S
TOCKMANN
R. & G
OYFFON
M., 1995. – Les Scorpions. – In : G
OYFFON
(Max) & H
EURTAULT
(Jacqueline), La fonction venimeuse,
Masson : 88.
-T
IBERGHIEN
G., C
ANARD
A., R
OLLARD
C. & Y
SNEL
F., 1993. – Invertébrés du parc naturel régional de Corse des richesses à inventorier. –
Insectes, 90 (OPIE) : 7.
-V
ERDEZ
J.-M. & C
LETON
F., 2001. – Mygales : élevage et découverte. – Philippe Gérard Editions, Bornemann : 9.
-W
ATERLOT
G., 1968. – Les Arachnides fossiles. – In : G
RASSE
(Pierre-Paul), Traité de zoologie, anatomie, systématique, biologie tome 6,
Masson & Cie Editeurs : 893-905.
-W
EBB
A., 1998. – Scorpions : keeping and breeding them in captivity. – TFH : 3.
-W
EYGOLDT
P., 2000. – Whip Spiders (Chelicerata : Amblypygi) : their biology, morphology and systematics. – Apollo Books, Stentrup : 9,
25.
Autres références utiles
-B
RISTOWE
W. S., 1958. – The world of spiders. – The New Naturalist : 42.
-L
OURENÇO
W. R., 2000. – Panbiogéographie, les familles des scorpions et leur répartition géographique. – Biogeographica, 76 (1) : 25.
-V
OL
F., 2000. – Arachnida – Catalogue des spermathèques des Theraphosidae. – Editions Arachnides : 49.
Référence CD-Rom
-M
ARGULIS
L. & S
CHWARTZ
K. V., 1996. – Five Kingdoms. – ETI, Springer Velag & Unesco.
Références Internet
-http://insects.tamu.edu/reasearch/collection/allan/OpilRpt2.txt
-http://research.amnh.org/entomology/spiders/catalog81/87/index.html
-http://www.earthlife.net
ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
Masson : 137, 147, 153
  • Kovoor J Legg G
  • E Jones R
KOVOOR J., 1995. – Les Araignées.-In : GOYFFON (Max) & HEURTAULT (Jacqueline), La fonction venimeuse, Masson : 137, 147, 153.-LEGG G. & JONES R. E., 1988. – Pseudoscorpions. – Synopses of the British fauna, the Linnean Society of London and the Estuarine and Brackish-Water Sciences Associations, E. J. Brill, W. Backhungs : 81.-MCGAVIN G., 2000. – Insectes, Araignées et autres Arthropodes terrestres. – Bordas.
– Les structures des toxines des animaux venimeux
MENEZ A., 1993. – Les structures des toxines des animaux venimeux. – Pour la Science, 190 : 34.
– Pénélope The biology of Scorpions – La faune en tableaux synoptiques illustrés tome 2. – Delagrave : 13, 99-100
  • Munoz-Cuevas A A Lausanne.-Polis G
MUNOZ-CUEVAS A., 1995. – Les Opilions (ou faucheurs). – Pénélope, 16 : 4.-NEET C., 1987. – Les Araignées. – Atlas visuels Payot, Lausanne.-POLIS G. A., 1990.-Introduction.-In : POLIS (Gary A.) (Ed.), The biology of Scorpions, Standford University Press : 1.-PERRIER R. & BERLAND L. & BERTIN L., 1929. – La faune en tableaux synoptiques illustrés tome 2. – Delagrave : 13, 99-100.-PRESTOM-MAFHAM R. & PRESTOM-MAFHAM K., 1990. – Spiders of the world. – Blandford : 40.-PUNZO F., 1998. – The biology of Camel-spiders (Arachnida, Solifugae). – Kluwer Academic Publishers : XI.
– Catalogue, bibliography and generic revision of the order Schizomida (Arachnida) – Texas Memorial Museum Speological monographs number 4, Texas Memorial Museum, Collège of Natural Scienses : 1.-ROBERTS M. J., 1993. – The spiders of Great Britain and Ireland
  • Reddel J R C Cokendolpher J
REDDEL J. R. & COKENDOLPHER J. C., 1995. – Catalogue, bibliography and generic revision of the order Schizomida (Arachnida). – Texas Memorial Museum Speological monographs number 4, Texas Memorial Museum, Collège of Natural Scienses : 1.-ROBERTS M. J., 1993. – The spiders of Great Britain and Ireland. Part 1. – Harley books : 15.-ROLLARD C., 1991. – Les Arachnides. – Edition Clarté : 1, 7-9.
– Invertébrés du parc naturel régional de Corse des richesses à inventorier
  • Rollard C Ysnel F
TIBERGHIEN G., CANARD A., ROLLARD C. & YSNEL F., 1993. – Invertébrés du parc naturel régional de Corse des richesses à inventorier. – Insectes, 90 (OPIE) : 7.-VERDEZ J.-M. & CLETON F., 2001. – Mygales : élevage et découverte. – Philippe Gérard Editions, Bornemann : 9.
– The world of spiders. – The New Naturalist
  • S Autres Références Utiles-Bristowe W
Autres références utiles-BRISTOWE W. S., 1958. – The world of spiders. – The New Naturalist : 42.
– Panbiogéographie, les familles des scorpions et leur répartition géographique
LOURENÇO W. R., 2000. – Panbiogéographie, les familles des scorpions et leur répartition géographique. – Biogeographica, 76 (1) : 25.-VOL F., 2000. – Arachnida – Catalogue des spermathèques des Theraphosidae. – Editions Arachnides : 49.
  • Cd-Rom-Margulis L Référence
  • V Schwartz K
Référence CD-Rom-MARGULIS L. & SCHWARTZ K. V., 1996. – Five Kingdoms. – ETI, Springer Velag & Unesco.