Article

L’enfant victime d’abus sexuel et sa famille : évaluation et traitement. Vingt ans après ?

Authors:
To read the full-text of this research, you can request a copy directly from the author.

Abstract

Résumé La maltraitance sexuelle sur enfant demeure une problématique complexe concernant les volets individuels, familiaux, collectifs et sociétaux. Les chiffres de l’OMS sont éloquents et montrent combien l’abus sexuel de l’enfant existe encore et toujours. Rappelons combien celui-ci constitue un maillon vulnérable de la société susceptible de servir de surface de projections, d’objet de décharges pulsionnelles quand l’adulte éprouve mal-être, frustration et besoin de jouissance immédiate. Quelle que soit la nature de la maltraitance, qu’elle soit physique, sexuelle, psychologique ou qu’elle recouvre les diverses formes de négligence, l’enfant demeure à haut risque de connaître les multiples retombées du traumatisme. Selon les pays, la révélation d’abus portée par l’enfant ou par un tiers sera soit « judiciarisée » soit orientée vers le secteur médico-psychosocial. En 1997, notre ouvrage proposait repères et réflexions sur les aspects d’évaluation et du traitement de l’enfant victime d’abus sexuel et de sa famille. Nous avons estimé opportun, vingt ans après, de réaliser une actualisation des aspects développés en s’appuyant sur quatre axes réflexifs. La finalité consiste à montrer les évolutions de la pratique au regard des transformations intervenues sur bien des aspects et points d’attention que comprend la prise en charge des situations de maltraitance.

No full-text available

Request Full-text Paper PDF

To read the full-text of this research,
you can request a copy directly from the author.

... Through this article, we offer a consideration of the tool represented by an SOS-Enfants Team, looking at parameters related to social development. In 1997, one of our books proposed benchmarks for the assessment and treatment aspects of child victims of sexual abuse, and of their families [2]; in 2018, it seems appropriate to update the aspects developed in our earlier work by using case reports which, without being paradigmatic, illustrate the point. ...
... Hayez and de Becker, in 1997, consider incest to be a sexual relationship that brings into contact people between whom marriage, or sexual union in general, is legally impeded by kinship (which also includes siblings). Such a relationship can be formed between a minor and a relative or similar igure [2]. ...
... It is essential to understand, among other things, links to attachment igures, and defensive mechanisms such as identi ication and projection processes. The multiple diagnostic procedures are put into effect using interviews supported by various media and certain examinations or tests [2,22]. The recording of the patient's history will tell us if a previous assessment of the child has been made. ...
... Les questions relatives aux transgressions de nature sexuelle posées par des mineurs d'âge se retrouvent au coeur des débats, des réflexions… et des intentions des instances politiques (Communauté Française de Belgique , 2004). Si, depuis une vingtaine d'années, l'inceste et la pédophilie agis par l'adulte sur l'enfant ont fait l'objet de descriptions scientifiques au sens large du terme (Haesevoets, 2003), (Hayez ; et de Becker, 1997) et d'autres autobiographiques, le phénomène du mineur d'âge auteur d'agression sexuelle est plus récemment étudié (Chartier, 1992). Le voile longtemps tendu par le siècle de la famille moderne et de la puissance du « pater familias » est maintenant levé par l'ère contemporaine et l'avènement des droits de l'enfant. ...
... Que dire de ces situations qui, d'un consentement , se transforment en étape abusive ?… Psychothérapies, 2006, N° 3 144 2 L'article s'appuie sur l'expérience des cliniciens d'une équipe pluridisciplinaire composée de psychologues, d'assistants sociaux, de juristes, de médecins pédiatre et pédopsychiatre (Hayez et de Becker, 1997). La mission première de ce type d'équipe consiste en la prise en charge des victimes de maltraitance et de leur famille ; elles doivent également assurer l'accompagnement thérapeutique des mineurs d'âge ayant abusé sexuellement. ...
Article
A present-day theme is that of abuses commited by members of the underage group. Some regard them as implying severe pathology, others see them as avatars, a transitory crisis to be integrated into the process of development. Sexual transgression at adolescence in the family exists and requires adapted accompaniment. After a period of diagnosis for many of these very young who recognize their acts a treatment including family therapy seems to be indicated. This paper proposes descriptions of some aspects of these family encounters, the methodology, their endings. Without being a panacea the systemic approach represents a pertinent tool for resetting the transgression in its relational geometry. By means of a clinical vignette we work through a technique that touches on the symbolical.
... Actuellement, la plupart des cliniciens s'accordent pour dire que l'abus sexuel peut survenir dans n'importe quel type de famille. Hayez et de Becker [50] , en s'inspirant des travaux de Barudy, décrivent trois types de familles à inceste. ...
... Le fondement de cette loyauté est donc à chercher dans la parenté, dans le devoir éthique que tout enfant devenu mère ou père éprouvera toujours envers ses propres parents ». En ce qui concerne la personnalité des agresseurs, il apparaît que les traits psychiques le plus fréquemment rencontrés chez les parents incestueux sont : l'insatisfaction de soi, l'autoritarisme et la toutepuissance, la perversité, la reproduction du lien oedipien à travers l'enfant (Hayez, de Becker [50] ). ...
Article
Résumé. – Les conduites de transgression peuvent s'appréhender selon trois axes que nous analysons dans cet article. Successivement, nous abordons les points de vue clinique, psychopathologique et médicolégal. Les agresseurs sexuels avérés sont étudiés en distinguant les parents incestueux, les violeurs, les pédophiles, les autres agresseurs sexuels, les exhibitionnistes et les auteurs de harcèlement sexuel. Les autres actes transgressifs décrits correspondent essentiellement à des manifestations de violence d'un individu envers lui-même ou autrui. Notons également les conduites d'appropriation et de destruction. Nous insistons sur le fait que, si certains actes transgressifs peuvent être spectaculaires, souvent ceux-ci évoluent à bas bruit. Toute la vigilance du praticien sera donc nécessaire pour favoriser un diagnostic rapide et un traitement médical, social et légal pertinent.
... La référence aux théories systémiques amène le clinicien à rechercher les modalités relationnelles préexistantes à l'abus, ainsi que la façon dont l'entourage réagit à l'abus, que celui-ci soit su, tu, ou dénié [3]. Le centre de gravité de l'écoute se décale dès lors vers la recherche de la fonction de l'abus sexuel dans les patterns relationnels, surtout si l'abus est intrafamilial [4]. En effet, l'abuseur obtient bien souvent une participation plus ou moins active de ladite victime et de l'environnement proche, qu'il faut néanmoins distinguer du consentement [5]. ...
... En 2010, environ un tiers des nouvelles demandes de prise en charge concerne des enfants de moins de cinq ans.4 En 2010, dans 70 % des cas, les allégations d'abus concernent un membre de la famille. ...
Article
Full-text available
From the experience of clinicians who work in SOS-Enfants teams, this article aims to provide some technical and practical issues raised by the space dedicated to the facts falling on the first interviews with children presumed victims of sexual abuse. The intention of this article is to relay questions about a specific methodology to which a few clinicians were trained: the French translation of the interview protocol non-suggestive investigation, NICHD. The challenge of such a protocol is the collection of accurate factual informations answering the necessities of child protection. From a practical point of view, the research for an unveiling in a protectionnal concern is usually conflictual with a listening willing to be therapeutic. Thus, if the investigation of the facts is a legitimate objective, we shall support that it is convenient to clarify the subjective relationship the child has with the facts. This shift implies to deviate from the strict application of a protocol and to refer to techniques stemming from psychotherapeutic modelizations.
... Le droit à la revanche s'affirme alors sur une légitimité destructrice que le parent nourrit, étant donné qu'il a accumulé tout au long de sa propre existence des blessures narcissiques parfois renforcée d'atteintes de son intégrité physique. Comme le soulignent de nombreux auteurs (Barudy, 2003 ; Hayez, de Becker, 1997 ; Haesevoets, 1997), la dimension du don est pervertie dans l'inceste. Ici le parent donne à l'enfant des expériences inadaptées à son âge et à son statut. ...
... Dans la majorité des cas , l ' auteur de maltraitance est responsable de l ' agression qu ' il commet et répète . Il est clair que les cir - constances viennent connoter le passage à l ' acte , non dans Transmission , loyautés et maltraitance à enfants 55 une perspective d ' atténuation de responsabilité , mais pour respecter la singularité de chaque identité et le contexte relationnel ( Hayez , de Becker , 1997 ) . Dans une finalité de compréhension des tenants et abou - tissants de la maltraitance répétée , tout en évitant de condamner de manière systématique ou de stigmatiser , nous tentons de remettre les auteurs dans leur humanité ; c ' est - à - dire aussi dans leur choix d ' avoir opté pour un acte et sa répé - tition . ...
Article
TRANSMISSION, LOYALTY AND CHILD ABUSE Why, in some cases, does intrafamilial child abuse repeat itself ? How, in other family systems, does it cease and leave a place for self respect and respect of the other, and so doing, for appropriate bonding ? So as to better comprehend abusive systems, it is advisable to deepen our knowledge of the concepts of transmission and loyalty. Although transmission necessarily takes place, loyalty between the generations is not always discernable during early analysis of systemic issues. This article, basing itself on clinical work with a team specialized in situations of child abuse, deals with the many interrogations which arise from the phenomenon of repetition and does so by pinpointing elements of personal, familial and social fragility. Our reflection is based on a psychodynamic approach to human behavior and is based essentially on analytical and systemic references.
... En mettant en convergence ce conte avec le TCI, le taux de faux né gatifs dans notre groupe clinique (pour rappel, 14 enfants au vu du seul TCI) passe de 28 % à 6 % (seuls 3 enfants sur 50 passent au travers de l'identification diagnostique). Au niveau diagnostique, l'é valuation de l'abus reste une tâche complexe qui a fait l'objet de revues pertinentes ces vingt derniè res anné es, en particulier de la part de nos collè gues cliniciens belges [5,[13][14][15]. Nous partageons pleinement la position d'Emmanuel de Becker [6] qui souligne, à côté de l'entretien clinique, la né cessité d'une approche diagnostique pluridisciplinaire et, sur le plan du bilan de la sphè re affective, le recours à des outils projectifs multiples. ...
... Nous souhaitons par ailleurs introduire le lecteur à une autre piste de recherche future à partir du conte de la fourmi. En effet, la lecture qualitative fine de l'ensemble des récits d'enfants abusés semble confirmer le gradient du degré de gravité de l'abus esquissé par Hayez (1999) : le viol intrafamilial répété est plus désorganisateur pour l'image du corps que le viol intrafamilial unique, lui-même plus destructeur que l'attouchement sexuel unique intrafamilial. L'attouchement sexuel extrafamilial, quand il est unique, pour non moins traumatique qu'il demeure, semble moins désorganiser la pensée et la projection de l'image du corps de l'enfant. ...
Article
Full-text available
Les auteurs présentent des résultats à une épreuve projective : le conte de la fourmi (De Tychey 1993, 2010), susceptibles d’être des indices de l’abus au niveau de l’image du corps de l’enfant. Les réponses de 120 enfants normaux de 4 à 12 ans ont été comparées à celles de 40 enfants soumis à une expertise judiciaire, conclue par la conviction de chaque expert, de la probabilité de l’abus sexuel allégué par ces enfants. Le conte de la fourmi paraît constituer un outil diagnostique de qualité dans le périlleux travail diagnostique de l’abus sexuel.
... Au niveau diagnostique, l'é valuation de l'abus reste une tâche complexe qui a fait l'objet de revues pertinentes ces vingt derniè res anné es, en particulier de la part de nos collè gues cliniciens belges [5,[13][14][15]. Nous partageons pleinement la position d'Emmanuel de Becker [6] qui souligne, à côté de l'entretien clinique, la né cessité d'une approche diagnostique pluridisciplinaire et, sur le plan du bilan de la sphè re affective, le recours à des outils projectifs multiples. Pas seulement le test de Rorschach qui a é té l'objet central de ce travail mais é galement le CAT, le TAT ainsi que le test des contes, en plus des é preuves faisant appel au dessin dont l'utilité a é té dé montré e depuis de nombreuses anné es [7,28,29]. ...
Preprint
Résumé Objectifs Présenter d’abord au clinicien expert une échelle construite à partir du test Rorschach, appelée index de contenu traumatique (TCI) par les psychologues américains codifiant le test selon la méthode Exner ou R-PAS, qui n’a jamais fait l’objet d’une publication en langue française. Montrer ensuite au lecteur que cet index est facilement transposable dans le système de cotation Rorschach de l’École de Paris et mettre sa validité à l’épreuve des faits dans le diagnostic de l’abus sexuel chez l’enfant. Méthode Cinquante enfants dont les dossiers d’expertise psychologique pour abus sexuel ont été réexaminés par deux experts ayant conclu à une forte probabilité de la véracité de cet abus. L’index Rorschach de contenu traumatique TCI (Armstrong-Loewenstein, 1990 traduit dans le système de cotation de l’École de Paris pour l’étude portant sur ces 50 sujets âgés de 5 à 12 ans) a été comparé par deux praticiens, en cotation à double insu, avec celui de 50 enfants tout-venant n’ayant jamais consulté. Les échantillons ont été appariés quant au NSE parental. Résultats Le seuil de différenciation relatif à un index égal ou supérieur à 0,25 (soit 25 % au moins de réponses renvoyant à un contenu traumatique) proposé dans la validation anglo-saxonne permet de différencier statistiquement les deux groupes de notre population française en identifiant 72 % des enfants du groupe clinique contre seulement 6 % de faux-positifs dans le groupe témoin. Conclusion L’index TCI est pertinent dans la clinique de l’expertise psychologique. Des pistes de recherche sont suggérées.
... Nous souhaitons par ailleurs introduire le lecteur à une autre piste de recherche future à partir du conte de la fourmi. En effet, la lecture qualitative fine de l'ensemble des récits d'enfants abusés semble confirmer le gradient du degré de gravité de l'abus esquissé par Hayez (1999) : le viol intrafamilial répété est plus désorganisateur pour l'image du corps que le viol intrafamilial unique, lui-même plus destructeur que l'attouchement sexuel unique intrafamilial. L'attouchement sexuel extrafamilial, quand il est unique, pour non moins traumatique qu'il demeure, semble moins désorganiser la pensée et la projection de l'image du corps de l'enfant. ...
Preprint
Full-text available
Clinical investiagation of child sexual abuse using the tale of the ant
... Il peut présenter une diversité de troubles et mécanismes, notamment une culpabilité afférente à la délégation de responsabilité des problèmes parentaux. Une dette de vie mais sous une forme pervertie qui trouve à s'exprimer dans la destruction de soi ou le sacrifice de soi [42] : « Transmettre la dette de vie, c'est transmettre aux enfants les lois qui règlent la parenté et la place de chacun, c'est leur permettre de répondre aux questions fondamentales de la vie » [43]. Le mécanisme de loyauté qui vient sceller le destin de l'enfant à celui des parents et permettre une « légitimité destructive » [38]. ...
Article
This article discusses intrafamily abuse under judicial control, the category of violent and sexual offenses against children. More specifically, it deals with the acting abuse's functional signification in family. Differents levels of analysis are questioned: situations and contexts in which the actions arrive, the author positions the married couple and parental and family functioning mode. These fields are investigate in an economic dynamics and axiological's perspective. The complexity of the situations is illustrated by the presentation of three clinical cases. This article opens lines for understanding the abuse's situations by a dynamic model.
... Il est maintenant classique de lire, en termes de prise en charge (de Becker et al., 2000 ; Hayez et de Becker, 1997), d'une part la succession de deux phases distinctes – évaluation, traitement – et d'autre part, la complémentarité des références comportemento-behavioriste , systémique et psychodynamique ainsi que le travail clinique en réseau. A l'adolescence, autant la souplesse est de mise dans l'approche de chaque singularité, autant la structure se doit d'être clairement définie et énoncée. ...
Article
In this article a clinical vignette lays grounds for thought on what underlies adolescent sexual transgression among siblings. Specific elements appear to exist as much in behaviour and language as at a subconscious level in the mind of the adolescent sexual transgressor. Splitting of the ego seems to be at work along the lines of depression and perversion. Furthermore we expose the rigorous setting which surrounds evaluation and treatment. A variety of parole groups are necessary to respond to the numerous questions that arise when such acts occur. Complementary references to behaviorist, systemic and psychodynamic influences provide a wide scope for understanding. All through the pluridisciplinary clinical approach our concern is to maintain an ethical conscience towards the adolescent’s strong developmental mobility and towards his family.
Article
When a professional finds himself in a situation of child abuse, the question of putting the child into care arises quickly. Consequently, personal views and images of children in care come to mind but this also brings up a desire and sometimes a duty to act. Act to protect the child by moving him away from the source of the aggression. The clinician should be mindful of acting hastily and must nevertheless evaluate the legitimacy of moving the child away. The article suggests discussing the evaluation criteria for putting the child into care, starting with the experience of a multi-disciplinary team which offers help and care to abused minors.
Article
Sexual abuse remains a delicate topic on the clinical level. Many professionals, when confronted with situations of abuse, become pivotal between assistance, care and protection of the child victim. But how can such responsibilities be faced while remaining neutral, lucid and objective? Based on a case report, the author exposes the parameters to be considered to support a rigorous evaluation. A deeper look is taken at the legitimacy of a child's allegations, as well as the concepts of truth and falsehood in this age category.
Article
Full-text available
Résumé : Cet article a été publié dans la revue belge Enfances § Adolescences. L’article définit le secret (individuel) détenu par l’enfant ou l’adolescent, et le secret familial. Il discute la dynamique qui y est liée. Il passe ensuite en revue les secrets que l’on peut considérer comme positifs, les destructeurs, et ceux dont on doute de l’effet sur la personne Abstract: The article defines the (individual) secret held by the child or adolescent, and the family secret. It discusses the dynamics involved. It then reviews the secrets that can be considered positive, the destructive ones, and those whose effect on the person is questionable
Article
The article leans on the statute of the allegation of sexual abuse made by the child. Does this one have to always say the truth? And do we have to believe it? We wonder about the bonds which the child maintains between truth and lie, in these particular and often very complex situations where its sexed and sexual body is put on the front of the "adult scene". From the development of a clinical situation, we will try to light the professional often brought to have to position between subjectivity and objectivity. The implications of the word of this last appear heavy consequences for the child.
Article
To evaluate a situation where the questions of ill treatment with regard to a child arise, questions the relation between the speaker and that or that who are in position of patient. We know in addition that the confidentiality is cement of a relation of assistance. The article presents a not suggestive, interesting and useful method known as by the rigour of the analysis, which it proposes to carry out the allegation. The interview with the child and the analysis of his declaration represent the core of the assessment to be carried out at the time of a suspicion of sexual abuse. If it represents the starting point of an investigation on the legal level, it is important also to realize from the point of view of assistance and care. If in the first field and the first logical one, the appraiser places himself in a search for evidence, the second finality is to meet the child in the materiality of his lived reality. Let us be thus attentive to regard this invaluable tool as means of assistance and not a such finality in oneself.
Article
It is not simple today, for the professional of childhood, to identify himself in the complex forms where the under-aged person is mistreated or suspected to be, moreover when the mode of presentation bases on the allegation of sexual abuse. These tables become more and more complex, not only by the fact that the child pleads a mistreatment, but also because the adult who keeps it, is sure of the suffered sexual aggression. How to react? How “to make allowances”? The article proposes to question two syndromes whose names are increasingly used, on the side of the allegation of sexual abuse, abuse that the evaluation carried out by specialized clinicians will cancel. Syndrome of Munchausen by proxy and syndrome of parental alienation, these rare or recent entities are difficult to understand and to approach on the diagnostic and therapeutic plans. It is interesting to distinguish them while going through what is common and what differentiates them, while sticking to the relative who pleads the mistreatment.
Article
Ill-treatment regarding the minors includes short term and long-term effects. The traumatic impact on the victim seldom limits itself to the period of attack; it continues many years after the facts, in an obvious, visible way or in an oblique, latent manner. The article addresses questions concerning the physical violence suffered during childhood. Are reviewed the syndrome of post-traumatic stress (Post-Traumatic Stress Disorder [PTSD]) as well as various types of psychological modifications of the individual victim of ill-treatment. The authors then proceed to explain the main therapeutic paths, may they be psychotherapeutical, psychodynamical inspiration or using individual therapy, group or family therapy. Each traumatic event can express itself under varied symptoms as many as there are different personalities, sociofamilial contexts, different levels of development. Hence, we all have the possibility to encounter a syndrome of PTSD at some point in time.
Article
Impact strength is a current concept par excellence, but its definition still does not meet general agreement. Continuing the work of Bowlby, Cyrulnik participated in its use in the psychological and psychopathological fields of French speaking communities. The article reviews the different factors participating in impact strength: those linked to the individual whose neurobiological foundations are to be taken into account and those linked to the environment, whether they be in-family or outside the family. In this report, the author develops his thoughts on the operating factors in specific cases of incest based on the clinical experience of a specialized team in the evaluation and the treatment of the situations of ill-treatment of children.
Article
The ill-treatment with children challenges more than one clinician confronted with these complex situations to analyze. Sometimes violence is maintained by defining repetition cycles. Why and how is the ill-treatment with children repeated from generation to generation? Is it the effect of the "pure hazard"? Can we find factors of "vulnerability"? In the light of the concepts of transmission and honesty essentially based on the systemic references, the article examines the mechanisms concerned which, if they are cumulated, increase the risk of repetition. Are we thus as free as we think of transmitting our inheritance resulting from our parents and ancestors? Indeed, "after all" remains the interior freedom of the subject…!
Article
Introduction Sexual abuses committed on children were considered for a long time as a taboo subject. In Tunisia, in the last decades, we noted an increase of the complaints and a greater request of juridical examinations and in particular psychiatric examinations. Aim of the study Clear profile of the children victims of sexual abuses examined on expertises and their abuser describe the clinical symptomatology of these children and the difficulties met during the expertises of children and teenagers. Methods Retrospective and descriptive study of 28 expertises of sexual abuses on children and teenagers addressed to the department of child psychiatry of Razi Hospital. Results The average age of the minors was of 8.70 years. The sex ratio was 1. Eighty-six percent of the victims lived in urban zones. All the abusers were male and were familiar to the child. The period separating the expertise and the beginning of the facts is about 1 year and 8 months. During the sexual abuse, 10 minors were victims of violence. The symptomatology found in abused children is school difficulties, sleeping disorders, food disorders, somatic disorders, behavioural disorders, social problems, sexual disorders and anxiety. We noted that the expert psychiatrist did not answer to all the requests formulated by the judge especially for the credibility of the child. Conclusion The psychological effects of abuse on the minor depend closely on the socio-familial relationship. It is necessary to form all specialists to manage this kind of situations.
Article
Child abuse never leaves indifferent. But professionals are inevitably faced with theoritical and ethical questions raised in clinical practice. The article treats these challenges in three situations. What are the skills required in this practice? What are the dangers entailed ? Identification to the child, to the adult and avoidance are frequently encountered. How are they dealt with ? Without being exhaustive, the author’s 15 years of experience in this field lead him to propose a few guidelines : the clinician’s personal solidity, his creativity, his adaptability. Finally, the notion of a professional network is developed as an accompanying technique in these contexts.
Article
L’article propose d’aborder la délicate question des abus sexuels sur les enfants âgés de moins de 3 ans. Il s’agit d’abord de présenter les différents modes de révélation de cette forme de maltraitance puis de dégager quelques recommandations sur la prise en charge. Comment faire face très concrètement ? Comment faire la part entre doute profond et présence d’indicateurs ? Comment agir dans les entretiens de séparation parentales ? Quelques interrogations qui ne devraient pas échapper aux professionnels confrontés à ces situations.
Article
Full-text available
The abstract for this document is available on CSA Illumina.To view the Abstract, click the Abstract button above the document title.
Article
Full-text available
Résumé Inceste : la contagion épidémique du silence La littérature traitant de cas d’inceste, soit des abus sexuels commis sur des enfants dans la famille, a depuis longtemps mis en évidence la place centrale du silence qui entoure ces situations d’agressions répétées. Cet article réexamine cette thématique en explorant la dynamique du silence autour de l’inceste, et qui le perpétue dans la vie quotidienne de ses acteurs. J’aborderai cette exploration sous trois angles d’observation. D’abord, celui d’enfants violés devenus adultes, pour lesquels, la question du « dire » constitue une thématique à la fois centrale et douloureuse. Ensuite, celui des anthropologues, dans la mesure où en tant que spécialistes de la formulation des règles sociales et théoriciens de l’interdit de l’inceste, ils sont des acteurs sociaux particuliers dont il est intéressant d’interroger le discours sur l’inceste. Enfin, sous l’angle collectif, celui de la société, à l’heure où l’inceste marque régulièrement l’actualité.
Chapter
Full-text available
L'adolescente qu'on prostitue : mettre en scène le plus effroyable des stigmates. À propos du film Les enfants volés (Gianni Amelio, 1992) Frédéric MOULENE – Professeur agrégé de sciences sociales à l'Université de Franche-Comté, Doctorant en sociologie à l'Université de Strasbourg 1 Avec Les enfants volés (titre original: « Il ladro di bambini ») de Gianni Amelio, ce n'est pas une adolescente 2 ordinaire que la caméra se propose de scruter. C'est celle qu'une mère prostitue, dans une banlieue populaire de Milan. Le juge pour enfant décide de placer la jeune fille ainsi que son frère cadet, Luciano 3 , dans un foyer catholique près de Rome. C'est le carabinier Antonio qui est chargé de les escorter sans se douter encore qu'une riche expérience humaine va se nouer entre eux. Le contexte judiciaire extrême permet de saisir la manière dont la préadolescente se situe et est située dans un entre-deux générationnel particulièrement difficile à négocier. D'un côté le crime est d'autant plus grand que la victime est en train de sortir de l'enfance ; d'un autre, cette exposition directe, précoce et contrainte à la sexualité accentue son caractère de « femme en devenir ». Ainsi, au cours du voyage, elle se trouve écartelée entre une enfance qu'elle s'efforce de retenir (notamment grâce à la générosité d'Antonio) et un monde adulte qu'elle saisit dans toute sa dureté. Après avoir exposé la manière dont l'oeuvre se construit et construit les relations entre les personnages, nous examinerons la manière dont elle permet d'approcher les mécanismes sociaux qui se jouent autour de cette adolescente violentée. Le déploiement du film et la trame relationnelle L'adolescente assassinée Le film s'ouvre sur le mutisme de Luciano. Sa mère tente de l'éloigner par tous les moyens et y réussit. Un homme entre alors dans l'appartement, puis dans la chambre de la grande soeur, Rosetta, occupée à adresser sa « prière à l'ange gardien ». La caméra ne montrera que la main de l'homme sur celle de Rosetta et la mère écrasée de honte dans la 1 Nous tenons à remercier Sandrine Hardy-Massard, Maîtresse de conférences en psychologie dans la même université, pour nous avoir suggéré de précieuses modifications après lecture. 2 Rosetta a onze ans. On parlerait plutôt à son sujet de préadolescente. 3 Le présent article s'intéresse essentiellement à la grande soeur et nous sommes contraints de mettre de côté le petit frère de neuf ans – même si son comportement éclaire assez bien les processus de transmission des modèles parentaux.
Article
Résumé Objectifs Aujourd’hui, l’intervention proactive au bénéfice de l’enfant en danger imminent, sérieux et réel, est conçue comme une nécessité évidente. Par contre, le malaise et le doute s’emparent du professionnel confronté aux suspicions de maltraitance, aux situations de négligence, à la « cruauté mentale » et certainement quand il s’agit de familles issues de milieux privilégiés sur le plan socioéconomique. Il est communément admis que plus une famille connaît des difficultés sur le plan socioéconomique, plus les individus les plus vulnérables du groupe, tels les enfants, sont menacés de négligence, voire de maltraitance. Les impacts sont observables tant auprès des protagonistes directement concernés qu’au niveau des différents intervenants impliqués. Ceux-ci adoptent et adaptent leur manière d’être en fonction, entre autres, de leurs représentations et émotions. Il n’existe pas à proprement parler de références bibliographiques sur la maltraitance qui survient spécifiquement dans les familles aisées et les modalités de prise en charge. L’objectif de cet article vise à repérer quelques caractéristiques des fonctionnements individuels et relationnels de ces familles comparativement aux systèmes familiaux précarisés. Méthode À partir d’une vignette clinique, l’auteur déploie une réflexion sur la maltraitance émergeant dans les familles privilégiées. Nous nous basons sur l’expérience de notre équipe SOS-enfants intégrée dans un hôpital général. Depuis 30 ans, les équipes SOS-enfants réparties sur le territoire national ont comme mission première d’établir le bilan complet de l’enfant suspecté être maltraité et de son entourage, ceci dans la perspective de mettre fin à l’inadéquation. La philosophie de cette intervention d’aide et de soins consiste, en rencontrant l’enfant et sa famille ainsi que les membres de leur réseau, à faire état des éventuels traumatismes et de leurs conséquences, et à proposer, le cas échéant, un plan thérapeutique adapté. Ce travail s’établit à l’amiable dans un esprit de collaboration et de transparence de notre part. Dans les situations de danger et/ou de refus patent ou déguisé de notre intervention par les responsables de l’enfant, une interpellation des autorités sociales, voire judiciaires est indiquée. Résultats Nous développons quatre axes, à savoir : (i) les relations avec le monde extérieur. La famille aisée est rarement « encadrée » par des services sociaux. À travers des discours bien construits et pertinents, les adultes tentent d’obtenir la main et de prendre le contrôle sur les velléités de tout professionnel chargé d’entrer dans le système sans leur autorisation ; (ii) le fonctionnement familial. Il s’avère en effet intéressant de repérer les modalités relationnelles qui sont à l’œuvre dans les situations de maltraitance intrafamiliale afin d’appréhender les éléments étiopathogéniques et de déterminer ainsi les axes thérapeutiques ; (iii) les attitudes générales de l’enfant-victime. Nous nous arrêtons au cas de figure de l’enfant pré-pubère qui dévoile la maltraitance à un tiers extérieur au cercle familial et nous décrivons plusieurs phases successives ; (iv) la personnalité du parent maltraitant. Selon le contexte socioéconomique, nous rencontrons plus fréquemment certains traits de caractère ou certaines manières d’être au monde et en relation intrafamiliale. Discussion L’article se poursuit en abordant trois éléments de prise en charge. Il n’existe pas à proprement parler de références bibliographiques sur la maltraitance qui survient spécifiquement dans les familles aisées et les modalités de prise en charge. Quelques recommandations peuvent néanmoins être pensées et proposées sur la base de notre expérience et d’un travail de réseau. Sont ainsi évoqués les modalités d’un cadre ferme et flexible à la fois, la pertinence d’un dispositif d’intervention basé sur la diffraction et l’importance accordée à la reconnaissance des compétences des familles et en l’occurrence celles des parents. Conclusion Construire une démarche diagnostique et thérapeutique doit tenir compte des éléments du cadre et du contexte dans lequel s’inscrit la famille rencontrée. En conséquence, il s’avère pertinent de concevoir des prises en charge adaptées. La maltraitance intervenant en milieux aisés n’échappe pas à de multiples enjeux et demande de la part des cliniciens finesse et ténacité. Des interventions bienveillantes visent la responsabilisation des protagonistes concernés en évitant soigneusement leur culpabilisation préjudiciable au lien thérapeutique.
Article
Résumé Cette recherche s’intéresse à la régulation émotionnelle (stratégies de coping et tempérament) des enfants et des adolescents, en fonction de leurs expériences de vie. Cent quinze jeunes sans passé de maltraitance et 117 en ayant été victimes et placés à l’Aide Sociale à l’Enfance ont passé le Kidcope évaluant leurs stratégies de coping ainsi que le questionnaire d’auto- et d’hétéro-évaluation du tempérament en sept facteurs pour l’enfant d’âge scolaire et l’adolescent. La comparaison des stratégies de coping et des dimensions tempéramentales utilisées par les enfants et les adolescents de chacun de ces deux groupes met principalement en relief des vulnérabilités de la régulation émotionnelle chez les jeunes victimes de maltraitance. Ces aspects soulignent l’importance de réfléchir à des prises en charge favorisant le développement de certaines stratégies de coping et de réduire les facteurs de stress. Ces points sont discutés à la lumière de dispositifs à visée préventive et thérapeutique utilisés pour développer les capacités d’adaptation et de régulation émotionnelle.
Article
The author gives a definition of sexual abuse on minors, emphasizing its more frequent occurrence inside the family (incest) than outside. He describes the countertransference reactions induced by this type of abuse, especially in professional teams who tend to put each other in a position of rivalry. Next, he sketches the pathogeny of sexual abuse, the clinical signs and the long term effects. The author deduces what should be the first signs of sexual abuse and proposes a pattern of diagnosis. Finally, he explains a management model, of the crisis and the follow-up of this difficult situation.
Article
Résumé Objectif La maltraitance sexuelle des enfants constitue un sujet de préoccupations qui concerne tant les professionnels de l’enfance, les particuliers, les familles que la société en général. Néanmoins, l’intervention face à cette problématique reste difficile à penser. La maltraitance sexuelle, comme tout type de maltraitance, témoigne du non-respect des besoins essentiels de l’enfant, par un abus de pouvoir et une atteinte à l’intimité et l’intégrité corporelle dans ce cas précis. Méthode L’article propose, à partir de l’expérience d’une équipe spécialisée, d’une part, d’une revue de la littérature et, d’autre part, d’examiner les répercussions sur le plan clinique de l’abus sexuel. Il parcourt ensuite la notion de stress chronique précoce corollaire à celles-ci. Les impacts se manifestent par une distorsion cognitive, affective et relationnelle. Résultats L’apparition et l’évolution d’un trouble dépendent du potentiel résilient, tant interne qu’externe, du jeune, influencé par des facteurs biologiques, psychologiques, familiaux, sociaux et culturels. Ces agents de protection permettent d’enrayer la transmission transgénérationnelle. À l’inverse, lorsque les facteurs de risque sont plus nombreux, le cycle de la maltraitance apparaît par une reproduction des modèles relationnels internes. Discussion À côté des conséquences de la maltraitance sur l’enfant, le processus thérapeutique doit notamment permettre d’aborder, avec précaution, les aspects concrets des faits et questionner ces différents facteurs par une évaluation la plus globale possible. Parallèlement, l’examen pédiatrique nomme l’importance de prendre soin du corps traumatisé. Les interventions thérapeutiques peuvent à la fois s’inscrire dans le réel, le quotidien de la victime ou dans le travail des affects liés aux faits. L’engagement dans le réseau social constitue un aspect d’étayage non négligeable. L’expérience thérapeutique positive ainsi que les relations interpersonnelles significatives ont des effets constructifs et favorables sur le fonctionnement parental de l’adulte victime de maltraitance durant son enfance. Conclusion L’évolution d’un vécu de maltraitance sexuelle dépend d’une multitude d’éléments. On peut estimer qu’un certain nombre d’enfants victimes vont « cicatriser » et présenter un fonctionnement psychique, relationnel, global normal, du moins tant qu’ils ne sont pas confrontés à nouveau à une situation similaire. Toutefois, notre expérience nous invite à relativiser cette considération en estimant que toute maltraitance engendre indubitablement une effraction dans l’appareil psychique de l’enfant victime. Certains vont manifester une symptomatologie plus ou moins dommageable à leur développement. Parler de la sexualité avec l’enfant victime demande de la part du professionnel une assurance dans ses capacités à entendre les phénomènes transgressifs, une sérénité dans les représentations véhiculées sur le thème, et une capacité à respecter la subjectivité de l’autre.
Article
TRANSMISSION, LOYALTY AND CHILD ABUSE Why, in some cases, does intrafamilial child abuse repeat itself ? How, in other family systems, does it cease and leave a place for self respect and respect of the other, and so doing, for appropriate bonding ? So as to better comprehend abusive systems, it is advisable to deepen our knowledge of the concepts of transmission and loyalty. Although transmission necessarily takes place, loyalty between the generations is not always discernable during early analysis of systemic issues. This article, basing itself on clinical work with a team specialized in situations of child abuse, deals with the many interrogations which arise from the phenomenon of repetition and does so by pinpointing elements of personal, familial and social fragility. Our reflection is based on a psychodynamic approach to human behavior and is based essentially on analytical and systemic references.
Article
This is a report on the research design and findings of a 23-year longitudinal study of the impact of intrafamilial sexual abuse on female development. The conceptual framework integrated concepts of psychological adjustment with theory regarding how psychobiological factors might impact development. Participants included 6- to 16-year-old females with substantiated sexual abuse and a demographically similar comparison group. A cross-sequential design was used and six assessments have taken place, with participants at median age 11 at the first assessment and median age 25 at the sixth assessment. Mothers of participants took part in the early assessments and offspring took part at the sixth assessment. Results of many analyses, both within circumscribed developmental stages and across development, indicated that sexually abused females (on average) showed deleterious sequelae across a host of biopsychosocial domains including: earlier onsets of puberty, cognitive deficits, depression, dissociative symptoms, maladaptive sexual development, hypothalamic-pituitary-adrenal attenuation, asymmetrical stress responses, high rates of obesity, more major illnesses and healthcare utilization, dropping out of high school, persistent posttraumatic stress disorder, self-mutilation, Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders diagnoses, physical and sexual revictimization, premature deliveries, teen motherhood, drug and alcohol abuse, and domestic violence. Offspring born to abused mothers were at increased risk for child maltreatment and overall maldevelopment. There was also a pattern of considerable within group variability. Based on this complex network of findings, implications for optimal treatments are elucidated. Translational aspects of extending observational research into clinical practice are discussed in terms that will likely have a sustained impact on several major public health initiatives.
Article
In the interest of improving child maltreatment prevention, this prospective, longitudinal, community-based study of 499 mothers and their infants examined (a) direct associations between mothers' experiences of childhood maltreatment and their offspring's maltreatment, and (b) mothers' mental health problems, social isolation, and social information processing patterns (hostile attributions and aggressive response biases) as mediators of these associations. Mothers' childhood physical abuse--but not neglect--directly predicted offspring victimization. This association was mediated by mothers' social isolation and aggressive response biases. Findings are discussed in terms of specific implications for child maltreatment prevention.
Article
Childhood sexual abuse (CSA) among boys has been associated with a variety of subsequent maladaptive behaviors. This study explored a potential connection between CSA and an increased likelihood of risky sexual behavior in adulthood. Further, the study examined whether or not alcohol use may contribute to this relationship. As part of a study on alcohol and sexual decision-making, 280 heterosexual men completed multiple background questionnaires pertaining to past and current sexual experiences and patterns of alcohol use. CSA history was obtained and severity ratings were made based on type of contact reported. CSA was reported by 56 men (20%). Structural equation modeling revealed that CSA positively predicted number of sexual partners directly as well as indirectly, through its effect on alcohol use. Specifically, greater CSA severity predicted significantly lower age of first intoxication, which in turn predicted greater current alcohol consumption, followed by greater use of alcohol before sexual intercourse, leading to an increased number of reported sexual partners. The reported frequency of condom use was not predicted by CSA severity or the alcohol-use pathway. These findings suggest that CSA influences risky sexual behavior via multiple pathways and that more severe CSA may lead to elevated sexual risk indices. Moreover, these results suggest that men may elevate their risk of sexually transmitted infections via high numbers of sexual partners versus irregular condom use. These results highlight the need for adequate assessment and early interventions in order to mitigate the effects CSA may have on subsequent alcohol use and risky sexual behavior. Secondly, ensuring that male CSA victims understand the inherent risks of high numbers of sexual partners may be an effective strategy to interrupt the path toward risk-taking.