ArticlePDF Available

Figures

Content may be subject to copyright.
Annales des Sciences Agronomiques 17 (1) : 87-101, 2013 ISSN 1659-5009
Juillet 2013
CARACTÉRISATION SPATIALE DES
CARACTÉRISATION SPATIALE DES CARACTÉRISATION SPATIALE DES
CARACTÉRISATION SPATIALE DES
CREVETTES PENAEIDAE
CREVETTES PENAEIDAECREVETTES PENAEIDAE
CREVETTES PENAEIDAE
DANS LE
DANS LE DANS LE
DANS LE
LAC NOKOUÉ A SO
LAC NOKOUÉ A SOLAC NOKOUÉ A SO
LAC NOKOUÉ A SO-
--
-AVA (BÉNIN)
AVA (BÉNIN)AVA (BÉNIN)
AVA (BÉNIN)
L.C. HINVI*,
N. KOUHOUNDJI
**,
B. TENTE***, G. AGBAHUNGBA **, E. D.
FIOGBE**** & B. SINSIN *
* FSA-UAC, Laboratoire d’Hydrobiologie et Aquaculture (LHA) ; 01 BP 526
Cotonou, Bénin. email : coprapp@yahoo.fr
* FSA-UAC, Laboratoire d’Ecologie Appliquée (LEA)
**Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-
Chaire UNESCO), Université d’Abomey-Calavi
***Laboratoire de Biogéographie et d’Expertise Environnementale (LABEE)/
FLASH-UAC
****Unité de Recherche sur les Zones Humides - FAST– UAC
R
RR
ÉÉ
ÉSUM
SUMSUM
SUMÉ
ÉÉ
É
Dans le lac Nokoué, premier pourvoyeur de crevettes marines au Bénin, les crevettes du
genre Penaeidae sont les plus représentées. Le but de la présente étude est d’établir la
cartographie de la répartition spatio-temporelle des populations de crevettes Penaeidae
dans le lac Nokoué à Sô-Ava en vue de promouvoir la gestion durable de l’exploitation de
l’écosystème des crevettes Penaeidae. Pour la préservation et la bonne gestion des
biomasses de ces espèces de crevettes, il faut connaître leurs habitations puis la manière
dont elles se répartissent dans le lac. La première partie de cette étude se focalise sur leur
répartition géo-spatiale. A cet effet, nous avons fait recours à un outil intégrateur et
interdisciplinaire que constituent les SIG. Un modèle conceptuel de base de données
géohalieutiques a été proposé à partir des espèces de crevettes Penaeidae pêchées de
janvier à avril 2012 et une analyse géostatistique à travers le krigeage a été réalisée. Le
modèle de variogramme résultant de cette analyse présente un patron de distribution à
tendance exponentielle sans effet de pépite. Les cartes de distribution des espèces de
crevettes obtenues présentent de façon générale, un accroissement puis une décroissance
des captures au cours de la période d’étude. Le pic est obtenu en avril 2012 où l’on observe
jusqu’à 2,4 tonnes de crevettes pêchées. Pendant toute la période d’étude, nous avons noté
des zones de concentration telles que Gbègodo (Houédo-Aguékon), Ganvié 2 (à l’ouest de
Tohokomey) et Dakomey qui sont proches des berges (moins de 100 m). L’espèce
Farfantepenaeus notialis
concentre à elle seule en moyenne plus de 50 % des captures dans
les différentes zones de concentration. L’exploitation du model conceptuel des données
permettra en perspective, d’élaborer et de proposer des schémas et les normes de gestion
durable des différentes espèces halieutiques en général, les crevettes du genre Penaeidae
du lac Nokoué en particulier.
m
mm
mots
otsots
ots-
--
-clés
clésclés
clés : Crevette Penaeidae, Lac Nokoué, variogramme, géostatistique, krigeage.
Hinvi et al.
88
SPACE CHARACTERIZATION OF THE PENAEIDAE PRAWNS IN THE LAKE
SPACE CHARACTERIZATION OF THE PENAEIDAE PRAWNS IN THE LAKE SPACE CHARACTERIZATION OF THE PENAEIDAE PRAWNS IN THE LAKE
SPACE CHARACTERIZATION OF THE PENAEIDAE PRAWNS IN THE LAKE
NOKOUÉ IN SÔ
NOKOUÉ IN SÔNOKOUÉ IN SÔ
NOKOUÉ IN SÔ-
--
-AVA (BENIN
AVA (BENINAVA (BENIN
AVA (BENIN)
))
)
ABSTRACT
ABSTRACTABSTRACT
ABSTRACT
In the lake Nokoué, first provider of marine prawns in Benin, the prawns of the Penaeidae
are represented. The goal of this study is to understand the space time distribution of the
genus Penaeidae prawn population in the lake Nokoué in Sô-Ava. For the safeguarding and
the good management of the biomass of these watery species, it is necessary to know the
pastern of their distribution in the lake. This first part of our study is focused on their géo-
space distribution. For this purpose, we used SIG recourse to an integrating and
interdisciplinary tool. A geohalieutic database was built for Penaeidae prawn species
caught from January to April 2012 that database allowed to carry out and a geo-statistics
analysis through the krigeage was carried out. The model of variogramme resulting from
this analysis showed exponential trend without effect of nugget. The distribution map of
prawn species showed an increase then a decrease in the captures during the period. The
peak was obtained in April 2012 at 2.4 tons of prawns. For all the study period we had
noticed some zones of concentration which were close to the banks (less than 100 m). The
species
Farfantepenaeus notialis
was found dominance with more than 50 % in all zones of
concentration. The exploitation of the conceptual model of data will result in perspective, to
develop and propose diagrams and the standards of sustainable management of the
different fish species in general, the shrimps of the genus Penaeidae of Nokoué Lake in
particular.
Keywords
KeywordsKeywords
Keywords
:
::
:
Penaeidae shrimps, Nokoué Lake, variogram, geostatistic, kriging.
INTRODUCTION
La pêche crevettière constitue une source de devises pour le Bénin. Elle
crée des emplois aux acteurs et apporte de la protéine dans l’alimentation
des populations d’où la nécessité qu’une attention particulière soit accordée
à sa gestion. Les 2/3 des captures sont fournies par le lac Nokoué D.
Pêches, 2012. Les espèces les plus dominantes sont :
Penaeus monodon,
Farfantepenaeus notialis
et
Melicertus kerathurus
. Elles constituent plus
de 80 % des crevettes pêchées (Houndekon et
al
., 2002 ; Gnohossou, 2006).
Les études menées sur les crevettes demandent un temps énorme pour la
collecte des données dont l’analyse s’est focalisé jusque sur la
systématique et le potentiel de production du lac sans aborder les aspects
liés aux zones de concentration de ces espèces (Gnohossou, 2006 ; Kouton,
2004) ; (Lalèyè et
al
. 2003 et 1997) ; (Garcia et
al.
, 1973). Le milieu de vie
des crevettes est complexe et la gestion rationnelle et durable de leur
exploitation dans le lac Nokoué (Figure 1) nécessite la prise en compte de
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
89
leur répartition géo-spatiale et la connaissance des principaux facteurs
dont cela résulte. Il est à noter que les crevettes Penaeidae sont des
espèces marines anadromes qui ont un cycle biologique oligohaline et
euryhaline. Elles migrent vers les lagunes et les lacs en période de décrue
(entre décembre et janvier) correspondant à leur phase juvénile et retourne
en mer à partir de fin avril ce qui correspond au début de leur phase
marine (Garcia & Lhomme, 1977). Le cycle de développement des crevettes
Penaeidae est amphibiotique avec une phase estuarienne ou lagunaire et
une phase marine (Gross, 1973 ; Edwards, 1978 ; Pérez-Farfante, 1969 ;
Marcille, 1978 ; Garcia & Lhomme, 1977). La présente étude vise la
détermination des zones de concentration et l’établissement des cartes de
répartition géo-spatiale des crevettes Penaeidae dans le lac Nokoué à Sô-
Ava (Figure 1) à l’aide des systèmes d’informations géographiques (SIG).
Cela permettra d’avoir une vue holistique vu, la diversité des paramètres y
afférents (Ben Jalleb & Bergaoui, 2011 ; Cataldi & Guigoz, 1999 ;
Bouzghoub
et
al
., 1993). De plus, sur la base des résultats obtenus, des
recommandations permettront d’élaborer et de proposer des schémas et les
normes de gestion durable des populations de crevettes de même que les
populations de poissons dans le lac Nokoué.
MATÉRIEL ET MÉTHODES
Les données utilisées sont issues de la base de données réalisée par
Kouhoundji, 2012. C’est une base de données géohalieutiques comportant
des données relatives aux paramètres physico-chimiques du lac
(température de l’eau, salinité, pH, taux d’oxygène dissous, TDS,
profondeur, turbidité) qui ont été mesurés trois fois par semaine (lundi,
mercredi et vendredi) pendant toute la période expérimentale, le matin à 7
heures et le soir à 17 heures. De plus les paramètres morphométriques
des espèces de crevettes Penaeidae (taille, masse corporelle, biomasse
débarquée) ainsi que les fonds de cartes de la zone d’étude sont contenus
dans la base. Elle est élaborée en Microsoft Access 2007 et est intégrée aux
données géoréférencées sous ArcGIS 9.3. Les données de la base sont
interreliées à travers un modèle conceptuel de données (MCD) (Figure 2).
Hinvi et al.
90
Figure 1
. Situation du secteur d’étude
. Situation du secteur d’étude
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
91
Figure
2. Modèle conceptuel de données utilisé (approche modèle relationnel)
Ce modèle montre les différents liens existant entre les variables de la
base. Les données contenues dans une forme rectangulaire constituent
l’ensemble des informations relatives à un élément distinctif appelé entité.
Les formes ellipsoïdales contiennent l’association qui lie deux ou plusieurs
entités. Les codes (1,1 ; 1, n et 0, n) constituent les cardinalités, c’est-à-dire
NB
: Les le
ttres accentuées
sont volontairement omises
car les logiciels de
programmation ne les gèrent
pas bien.
Code du
pêcheur
Nom pêcheur
Long_pêche
Lat_pêche
Village
Code village
Nom village
Commune
Arrondissement
Long_vil
Lat_vil
Pop_1979
Pop_1992
Pop_2002
Site de peche
Code site
nomsit
Long
Lat
Temperature_air
Temperature_eau
pH
sali
TDS
O
2
Nitrites
Nitrates
Tubidite
Profondeur
Nature_fond
Autres
Espece halieutique
Codesp
Nomsp
Genre
Famille
Ordre
Classe
Site de
debarquement
Codedebarq
nomsitedebarq
Long_debarq
Lat_debarq
Debarquer
Datedebarq
Qte_debarq
Localiser
Situer
Pecher
Date_peche
Qte_peche
Echantillonner
Date_echanti
Codeind
Masse
Longueur_totale(Lt)
Longueur_uropode(Lu)
Longueur_standard(Ls)
Longueur_carapace(Lc)
Longueur_abdomen(La)
Longueur_rostre(Lr)
1, 1
1, n
1, n
1,1
Conteni
0, n
0, n
0, n
0,n 1,1
0, n
0, n
0, n
Pecheur
Code_pecheur
Nom
Prenom
Sexe
Age
Engin de peche
Code_engin
Nom_local
Nom_officiel
Appartenir
1, 1
0, n
0, n
0, n
0, n
Hinvi et al.
92
le nombre (minimum et maximum) de fois qu’une entité est concernée par
son ou ses voisins.
La modélisation conceptuelle des données (MCD) à l’aide du SIG d’une
base de données (Figure 2) est un modèle interreliant tout le complexe de
paramètres du milieu (paramètres physico-chimiques et biologiques) aux
paramètres morphométriques des espèces à étudier (crevettes marines du
genre Penaeidae) où, toutes les données pouvant être recueillies sur les
crevettes sont analysées et regroupées par entités. Ce modèle constitue
une étape dans les approches nouvelles d’analyse des données collectées
(tableau 1) dans le cadre de cette étude. Ces liens permettent de faire des
requêtes spécifiques.
Variables Données Caractère
Climat (saisons) Précipitations
Températures Quantitatif
Formations géologiques Différentes couches géologiques et leurs caractéristiques Qualitatif
Etendues des couches géologiques Quantitatif
Relief Points cotés
Hysohypses Quantitatif
Occupation du sol
Végétation
Habitat (dispersion des hameaux et villages) Qualitatif
Hydrologie (plans, cours d’eau) Quantitatif
Sites de pêche
Coordonnées géographiques des points de capture Quantitatif
Espèces pêchées Qualitatif
Population (biomasse) par espèce Quantitatif
Taille des individus Quantitatif
Masse des individus Quantitatif
Nombre de pêcheurs (femmes, hommes) Quantitatif
Oxygène dissout Quantitatif
Salinité Quantitatif
Température de l’eau Quantitatif
Taux d’oxygène dissout Quantitatif
Matières solides dissoutes (TDS) Quantitatif
pH Quantitatif
Profondeur de l’eau Quantitatif
Turbidité Quantitatif
Points de débarquement
Coordonnées géographiques Quantitatif
Zones de pêche débarquant Qualitatif
Espèces débarquées Qualitatif
Population (biomasse) par espèce Quantitatif
Taille des individus Quantitatif
Masse des individus Quantitatif
Nombre d’acteurs (femmes, hommes) Quantitatif
Quantité des captures Quantitatif
Tableau 1. Données utilisées par le SIG (
Source : Kouhoundji, 2012)
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
93
Tous ces paramètres sont transformés en des couches superposables sous
ArcGIS 9.3.
L’analyse géostatistique (méthode du kriegeage) basée sur des données
collectées dans les différentes zones de pêche (la quantité de biomasse
capturée par espèce, la taille des individus et la masse corporelle) a été
réalisée. Le logiciel Surfer 8.0 a été utilisé pour réaliser les cartes de
répartition après IDL 6.1 ce qui, a généré le modèle de variogramme.
Le modèle de variogramme montre la variabilité spatiale des données et
permet de déterminer les valeurs des points inconnus (le krigeage) par, la
prise en compte de l’influence des valeurs des points connus.
Le variogramme expérimental se calcule par :

  

Abramowitz & Stegun
,
(1972)
Avec :  !"!#$"!#%%# $ ;
&  '%$"!#%
(
'# ###!%# $ ;
) )*  !"#%#'# ##$  "#  # *.
RÉSULTATS ET DISCUSSION
Modèle de variogramme
Le variogramme expérimental moyen obtenu suit une allure parabolique
aux faibles distances (distances proches de 0) et admet un palier aux
grandes distances (Figure 3). L’allure parabolique indique que le processus
de répartition des crevettes Penaeidae dans le lac Nokoué est régulier.
Chabanne & Plante (1969) ont remarqué que les crevettes ont un
comportement “grégaire” selon les conditions du milieu. En outre, le
variogramme moyen obtenu n’admet pas un effet de pépite. L’absence de
pépites signifie que les observations les plus proches d’un point à estimer
ont un poids plus important que les autres. L’analyse du variogramme
expérimental fait entrevoir une modélisation possible à travers un modèle
exponentiel. En effet, les phénomènes dont les variogrammes admettent
une parabole au début pour se stabiliser autour d’une valeur sont
généralisables par un modèle exponentiel ou gaussien (Cressie, 1991).
Hinvi et al.
94
Figure 3. Variogramme expérimental et modèle de variogramme moyen
Le Nash calculé pour le modèle exponentiel est plus élevé. Sa valeur est de
0,873 (proche de 1). Ce qui prouve son choix. La formule de ce modèle
s’écrit :
 + ,  -
.
/
0
 %!#
1  !$
(
# 2 %!$%
(
#  %#!"#%!##
 %# $# "$"!% #
;
 !"%! 
L’analyse spatiale effectuée a permis l’établissement des cartes de
distribution des différentes espèces de crevettes dans les zones d’étude.
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
95
Cartes de répartition
Les cartes de distribution des crevettes Penaeidae (Figure 4), d’une
manière générale, présentent un accroissement puis une décroissance des
quantités de crevettes pêchées au cours de la période d’étude. Le pic est
obtenu en février on observe jusqu’à 2,4 tonnes de crevettes à Houédo-
Aguékon (Gbègodo).
Figure 4. Répartition mensuelle des crevettes Penaeidae dans le lac Nokoué à Sô-
Ava
Pendant toute la période d’étude, les zones de concentration demeurent
dans l’ordre décroissant, Gbègodo (Houédo-Aguékon), Ganvié 2 l’ouest
de Tohokomey) et Dakomey (Vêkky). Ces zones sont très proches des
berges (moins de 100 m). A ces endroits, la profondeur du lac est plus
faible puisqu’il présente une forme en cuvette. Aussi en ces endroits, la
faune benthique est plus développée (Gnohossou, 2006). Etant donné que
ces endroits sont à la confluence terre-eau, ils bénéficient d’une quantité
importante de détritus provenant des activités humaines. Ces détritus
additionnés à une modération chimique ou organique de l’environnement
créent des zones de productivité primaire riches en micro-organismes
vivants (zooplancton, artémia, rotifères etc.), (Abou, 2001) qui, en d’autres
430000 433000 436000 439000 442000
Janvier 2012
710000 713000 716000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
0.05
0.2
0.35
0.5
0.65
0.8
430000 433000 436000 439000 442000
Février 2012
710000 713000 716000
Dakomey
Djèkpé
DogbodjiDomeguedji
Ganviekomey
Gbegodo
Guedevié
Houedo-gbadji
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
0.1
0.4
0.7
1
1.3
1.6
1.9
2.2
430000 433000 436000 439000 442000
Mars 2012
7
1
0
0
0
0
7
1
3
0
0
0
7
1
6
0
0
0
Dakomey
Djèkpé
DogbodjiDomeguedji
Ganviekomey
Gbegodo
Guedevié
Houedo-gbadji
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
0.1
0.4
0.7
1
1.3
1.6
1.9
430000 433000 436000 439000 442000
Avril 2012
710000 713000 716000
Dakomey
Djèkpé
DogbodjiDomeguedji
Ganviekomey
Gbegodo
Guedevié
Houedo-gbadji
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
0.05
0.35
0.65
0.95
1.25
0 2 4
km
0 2 4 km
024
km
024
km
tt
tt
Hinvi et al.
96
termes constitueraient des garde-manger qui attireraient les crevettes
Penaeidae. Ceci est confirmé par les résultats de Gnohossou (2006) qui
disait que la distribution des crevettes est beaucoup plus fonction des
paramètres biophysiques que des paramètres chimiques de l’eau quoi que
ces dernières influencent la qualité du milieu.
Hormis cette vue globale de la répartition des crevettes Penaeidae, il est
intéressant d’examiner la proportion de chaque espèce à certains points de
concentration. Ces points nodaux sont : Tohokomey, Dakomey, Gbègodo et
Nonhouéto. Au niveau de ces différentes stations et pendant toute la
période d’étude, les proportions de
F. notialis
pêchées sont supérieures à
celles de
P. monodon
et de
M. kerathurus
(Figure 5).
Figure 5. Proportion des espèces de crevettes Penaeidae à certains points nodaux
L’espèce
Farfantepenaeus notialis
regroupe à elle seule plus de 50 % de la
biomasse pêchée (Figure 5). A chaque endroit et exceptée Dakomey, la
biomasse de
F. notialis
pêchée connaît une augmentation pendant toute la
période d’étude, le pic étant atteint à Nonhouéto en avril 2012 où elle
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
97
représente 63 % de toute la biomasse pêchée. Pendant ce temps, les
quantités de
P. monodon
connaissent une tendance à la baisse au niveau
des différentes stations. L’espèce
M. kerathurus
quant à elle, connait une
modeste augmentation puis une légère décroissance sauf à Dakomey où la
tendance ascendante est maintenue jusqu’ en avril 2012. Ces variations
quantitatives nous amènent à nous interroger sur les conditions du milieu
de vie des crevettes, le mode et les comportements alimentaires de chacune
des différentes espèces, la prédation au niveau de ces populations y
compris l’influence de certaines espèces accompagnatrices de poissons dans
l’écosystème. L’amélioration de la base de données géohalieutiques qui
sera constamment renseignée peut aider à comprendre cette situation.
Il est à noter de plus qu’avec la croissance progressive des masses
individuelles des populations de crevettes, leur concentration dans les
différentes zones de répartition se précise au fil des mois (Figures 6 et 7).
Figure 6. Taille individuelle des crevettes Penaeidae dans le lac Nokoué à Sô-Ava
429000 433000 437000 441000
Janvier 2012
709000 713000 717000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
2.356
2.368
2.38
2.392
2.404
2.416
429000 433000 437000 441000
Février 2012
709000 713000 717000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
4.04
4.08
4.12
4.16
4.2
4.24
4.28
4.32
4.36
429000 433000 437000 441000
Mars 2012
7
0
9
0
0
0
7
1
3
0
0
0
7
1
7
0
0
0
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
6.22
6.26
6.3
6.34
6.38
6.42
6.46
6.5
6.54
6.58
6.62
429000 433000 437000 441000
Avril 2012
709000 713000 717000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
12.63
12.66
12.69
12.72
12.75
12.78
12.81
12.84
12.87
12.9
cm
cm
cm cm
Hinvi et al.
98
Figure 7. Masse individuelle des crevettes Penaeidae dans le lac Nokoué à
Sô-Ava
La Figure 6 présente la taille individuelle des crevettes dans le lac. On
observe qu’au fur et à mesure que l’on progresse dans le temps, les
crevettes Penaeidae, de taille de plus en plus grande, sont capturées.
Corrélativement, les masses individuelles de ces crevettes augmentent
(Garcia et
al
., 1973) (Figure 7). En janvier 2012 par exemple, les Penaeidae
capturées ont une taille oscillant autour de 2 cm et une masse d’environ
1,68 g alors qu’en avril, elles atteignent 12,8 cm de longueur totale et 15,2
g de masse.
CONCLUSION
La présente étude est une contribution à une meilleure connaissance de la
répartition géographique des populations de crevettes Penaeidae dans le
lac Nokoué. Elle s’est appuyée sur l’outil SIG.
429000 433000 437000 441000
Janvier 2012
7
0
9
0
0
0
7
1
3
0
0
0
7
1
7
0
0
0
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
1.62
1.63
1.64
1.65
1.66
1.67
1.68
1.69
1.7
429000 433000 437000 441000
Février 2012
709000 713000 717000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
3.26
3.28
3.3
3.32
3.34
3.36
3.38
3.4
3.42
3.44
429000 433000 437000 441000
Mars 2012
709000 713000 717000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
5.85
5.97
6.09
6.21
6.33
6.45
6.57
6.69
6.81
429000 433000 437000 441000
Avril 2012
709000 713000 717000
Dakomey
Djèkpé
Dogbodji Gbegodo
Guedevié
Lokpodji
Nonhoueto
Sokomey
Tohokomey
Sindomey
14.5
14.62
14.74
14.86
14.98
15.1
15.22
15.34
15.46
15.58
gg
g
g
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
99
Les quantités de crevettes extraites de la base pour une analyse
géostatistique montrent des résultats comparables aux vécus des pêcheurs
(KOUHOUNDJI, 2012). Les cartes de distribution des crevettes Penaeidae
d’une manière générale, présentent un accroissement puis une
décroissance des biomasses capturées (tonnages pêchés) au cours de la
période d’étude et aux différents points nodaux. Le point culminant est
relevé en février l’on observe jusqu’à 2,4 tonnes de crevettes à Houédo-
Aguékon (Gbègodo). Les zones de concentration demeurent dans l’ordre
décroissant, Gbègodo (Houédo-Aguékon), Ganvié 2 l’ouest de
Tohokomey) et Dakomey (Vêkky).
Dans chaque zone de pêche, excepté la zone de Dakomey, les captures de
Farfantepenaeus notialis
connaissent une augmentation tout au
long de la
période d’étude. Les différentes espèces de crevettes Penaeidae capturées
dans le lac Nokoué sont de différentes tailles et de différentes masses.
L’exploitation du model conceptuel des données a permis grâce aux
différents renseignements complémentaires apportés à la base de données,
de cartographier les habitats ou les zones de concentration ou de
répartition des crevettes. Elle permettra en perspective, d’élaborer et de
proposer des schémas et les normes de gestion durable des différentes
espèces halieutiques du lac.
Pour les crevettes Penaeidae en particulier, la cartographie de leurs
habitats permettra non seulement de suivre leurs mouvements migratoires
dans le lac Nokoué mais aussi, d’élaborer pour chaque espèce de crevettes
les normes d’exploitation et les règles de protection de l’environnement
lagunaire voire marin dans la durée.
Hinvi et al.
100
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ABOU Y. 2001. Diversité du Zooplancton et des macroinvertébrés des zones humides du Sud-Bénin.
Rapport de consultation pour le Programme national d’Aménagement des Zones Humides
(PAZH),61 p.
ABRAMOWITZ M. & STEGUN I. 1972. Handbook of Mathematical Functions. Dover Publications,
ISBN 978-0-486-61272-0 pp 997-1011.
AMOUSSOU E. 2010. Variabilité pluviométrique et dynamique hydro-sédimentaire du bassin-versant
du complexe fluvio-lagunaire Mono- Ahémé-Couffo (Afrique de Couffo). Thèse de Doctorat,
France, Université de Bourgogne, CRC, France, 315 p.
ARRIGNON J. 2000. Bred crustaceans : technological advances and market. C.R. Acad. Agric. Fr,
2000, 86, n°2, pp 3-4., 43-45.
BEN JALLEB O. & BERGAOUI M. 2011. « un SIG nomade pour une agriculture durable ». In
Géosciences, Faculté de lettre et Science Humaine Manouba Ministre d’Agriculture et
Développement Durable Tunisie, 19 Juillet 2011, 17 p.
BOUZGHOUB M., VALDURIER P. & GARDARIN G. 1993. Objet : concepts, langages, bases de
données, méthodes et interfaces. Editions Eryolles, 102 p.
CATALDI D. & GUIGOZ Y. 1999. Traitement informatique des données concernant les feux de forêt
1993 sous Arcview. Université de Genève. Mémoire 3
ème
cycle certificat de spécialisation en
géomantique, Département d’Ecologie Humaine, Faculté des sciences économiques et
sociales, Université de Genève, Suisse, 49 p.
CHAHANNE J. ET PLANTE R. M., 1969 Les populations benthiques (endofaune, crevettes
Penaeidae, poissons) d’une baie de la côte nord-ouest de Madagascar : écologie, biologie et
pêche. In Cahier O.R.S.T.O.: série Océanographie, VII, n°1, pp.41-71.
CRESSIE N., 1991: Statistics for Spatial Data. John Wiley and Sons, New York, ISBN 0-471-84336-9.
900 p.
D.PÊCHES, 2012. Rapport d’activités. Rapport, MAEP, Cotonou, Bénin, 89 p.
EDWARDS R.R.C. 1978. The fisheries and fishery biology of penaeid shrimps on the pacific coast of
Mexico. Oceanograph. Mar.Biol., 16, pp 145-180.
GARCIA S., PETIT P. & FONTENEAU A. 1973. Biologie de Penaeus duorarum en Côte d’ivoire.
III/Étude des variations quotidiennes des rendements et de leur relation avec
l’hydroclimat. Essai de généralisation au golfe de Guinée. Dot. Scient. Centre de Hech.
Océanogr. Abidjan, 4 : 2, pp71-104.
GARCIA & LHOMME F. 1977. La crevette rose, Penaeus duorarum notialis, de la côte ouest africaine :
évaluation des potentialités de capture. FAO Circ. Pêches, 703, 26 p.
GNAKADJA G. 1999. Pêches continentales et aquaculture. Rapport du consultant national.
Assistance à l’élaboration d’un schéma directeur du secteur de développement agricole
et rural, 89 p.
Caractérisation spatiale des crevettes dans le lac Nokoué à Sô-Ava (Bénin)
101
GNOHOSSOU P. M. 2006. La faune benthique d’une lagune ouest africaine (le lac Nokoué au Bénin),
diversité, abondance, variations temporelles et spatiales, place dans la chaine trophique.
Thèse de doctorat, UAC- INP Toulouse, France, 184 p.
GROSS G. B. 1973. Shrimp industry of Central America Garibbean Sea and northern south America.
Mar.Fish.Res., 35 (3-4), pp 36-54.
HOUNDEKON V, FAGBOHOUN L. & EKUE C. 2002. Rôle de la pêche artisanale dans les économies
des pays de l’Afrique de l’Ouest : Etude du cas du Bénin. Rapport d’étude, FAO, 54 p.
KOUHOUNDJI N., 2012. Utilisation des SIG dans l’étude de la répartition géographique des crevettes
Penaeidae dans le lac Nokoué a Sô-Ava (Benin). Mémoire de Master of Sciences en
Géoinformation, CIPMA, Cotonou, Bénin, 72p.
KOUTON M. 2004. Diversité, écologie et exploitation des crevettes d`eau douce dans la basse vallée de
l`Ouémé : cas de la commune de Adjohoun au Benin. Thèse d’ingénieur Agronome.FSA/UAC,
Abomey-Calavi, Benin, 100 p.
LALEYE P., NIYONKURU J. MOREAU & TEUGELS G. G. 2003. Spatial and seas onal distribution
of the ichthyofauna of Lake Nokoué, Benin, West Africa. In African Journal of Aquatic
Sciences 28 (2) : 151-161.
LALEYE, P. & PHILIPPART J. C. 1997. Contribution à l’écologie du Lac Nokoué/Lagune de
Porto-Novo au Bénin. Abstract, 5
ème
Conférence Internationale des Limnologues d’expression
française. CILEF5, Namur, Belgique, 6 - 11 Juillet 1997, 121 p.
MARCILLE J. 1978. Dynamique des populations de crevettes pénéides exploitées à Madagascar.
Travaux et documents de l'ORSTOM, 92, 197p.
PEREZ-FARFANTE I. 1969. Western Atlantic shrimps of the genus Penaeus. U.S. Fish Wildl. Serv.,
Fish. Bull. 67 : 461−591.
... Two groups of marine shrimps are found along the West African coast: deep water shrimps: Parapenaeus longirostris, Aristeus varidens, Plesionika martia, Heterocarpus ensifer and Plesiopenaeus edwarsianus and coastal shrimps: Penaeus notialis, Penaeus kerathurus, Penaeus monodon and Holthuispenaeopsis atlantica [63]. In Benin, there are ve species belonging to the family Penaeidae: Penaeus monodon; Penaeus notialis; Penaeus Kerathurus; Holthuispenaeopsis atlantica and nally Parapenaeus longirostris [21,27,59]. ...
... Furthermore, the genus Macrobrachium is the most diverse of the family Palaemonidae with currently 256 species described worldwide [16,64,70]. In West Africa, eleven species have been described [12,27,31,43,53] [5,31]. ...
... 57,59]. These results are con rmed by the results of four months of sampling of Penaeidae conducted by [27] on lake Nokoué. Juvenile Penaeus are, moreover, abundantly caught in lake Nokoué from December onwards, as soon as the period of saline intrusion starts [27]. ...
Preprint
Full-text available
Background The export of shrimp to the European Union was one of the mainstays of the Beninese economy. It is an income-generating activity for the populations living along lake Nokoué. The lack of a fisheries management strategy has caused a drastic decline in shrimp production in lake Nokoué since 2003. To remedy this problem, it is necessary to hypothesize on their spatio-temporal dynamics in the lake Nokoué-Cotonou channel complex. This is investigated by combining a literature review on their life cycles and habitat suitability with spatio-temporal evolution of salinity obtained from in-situ observations.ResultsThe literature review recognizes the presence in southern Benin of species of the genus Macrobrachium , Atya and Desmocaris (seven, two and one respectively) and five species of marine shrimps belonging to three genera: the genus Penaeus , the genus Holthuispenaeopsis and the genus Parapenaeus . From information on the ecology and physical environment it is shown that adults of the species of the genus Macrobrachium and genus Atya have a favorable environment in lake Nokoué from August to November, their larvae must remain in the lake from December to June to ensure their survival. The species of the genus Desmocaris , which carry out their entire life cycle in fresh water, can stay in lake Nokoué from August to November. The species of the genus Penaeus can find a favorable environment in lake Nokoué from December to June but their larvae can only survive in the sea. Finally, the species of the genus Holthuispenaeopsis and Parapenaeus spend their entire life cycle at sea.Conclusions This work allows understanding contrasted life cycles of shrimp’s genera Macrobrachium and Atya compared to Penaeus in a complex ecosystem characterized by strong saline variation. This research allows to predict the presence or absence of shrimp’s genera Macrobrachium , Atya , Desmocaris and Penaeus in a lake system, on the basis of salinity distribution, for a sustainable management of their exploitation.
Article
Full-text available
Les invertébrés constituent l'un des compartiments souvent ignorés et mal connus mais joue un rôle essentiel dans le fonctionnement des écosystèmes aquatiques. Cette étude concerne la faune d'invertébrés d'une lagune ouest africaine : leur rôle dans le réseau trophique et leur utilisation pour évaluer l'état de santé du lac. Un inventaire de tous les invertébrés du lac a été fait et les résultats de l'étude de la variation spatio temporelle de la diversité, des abondances et des biomasses ont été présentés. La pollution ayant un rôle important dans la réparation des invertébrés après la salinité, une étude plus fine de la relation entre la pollution et les invertébrés a permis d'élaborer un indice biotique de pollution pour la surveillance des lagunes ouest africaines. L'étude du régime alimentaire des poissons dominants a montré le rôle des différents groupes d'invertébrés dans le réseau trophique du lac. Enfin la relation entre les invertébrés et le régime alimentaire des poissons d'une part et la relation entre les invertébrés et la pollution ont été discutés et des propositions ont été faites pour l'aménagement et la gestion du lac. ABSTRACT : Invertebrates are a key component of aquatic ecosystems even if they are quite often unknwon or poorly documented. This study concerns the invertebrate fauna of a West African lagoon, their contribution to the food web, and their possible use in order to assess the the ecological condition of the lake. A sampling of all the invertebrates was carried out during two years and the pattern of spatial and seasonal distribution was obtained in terms of density and biomass. Pollutions and, to a lesser extent, salinity, play a key role in the distribution of this fauna. Therefore, a biological indice could be designed for a quick evaluation and monitoring of the health of any West African brackish water. Finally, the contribution of the invertebrates to the foodweb was evaluated on a quantitative basis. Resulting proposals for sustainable management and exploitation of the living resourcs of the lake were elaborated and discussed
Article
The fish biodiversity of Lake Nokoué, a lagoon in Bénin, was monitored for one year from August 2000 to July 2001 by means of samples from the artisanal fishery collected once a month at three stations. A total of 5 933 fish weighing 95 322g (mean individual weight 16.0g) belonging to 51 species, 47 genera and 34 families were sampled. An abundance of juveniles was observed, confirming the importance of the lake as nursery grounds, rich in exploitable habitats like other tropical estuaries and lagoons. The fish fauna comprised three main components: i) an estuarine component (strict, freshwater and marine origins) which is the basis of the lagoon fauna community and which is stable in space and time; ii) a marine component containing fishes which appeared in the lagoon during the dry season where the salinity remains high (>20‰) and iii) a freshwater component with fishes coming into the lagoon from the river during the flood period. The magnitude of the spatial and seasonal fluctuations of the last two components varies depending on the area: marine (Zogbo), freshwater (Vêki) or intermediate (Ganvié). The global species richness and the relative abundances of fish vary between stations and from month to month. November, with 20 species on average, and January, with 6 species on average, are significantly different as regards species richness.
Handbook of Mathematical Functions
  • Abramowitz M Stegun I
ABRAMOWITZ M. & STEGUN I. 1972. Handbook of Mathematical Functions. Dover Publications, ISBN 978-0-486-61272-0 pp 997-1011.
Bred crustaceans : technological advances and market
  • J Arrignon
ARRIGNON J. 2000. Bred crustaceans : technological advances and market. C.R. Acad. Agric. Fr, 2000, 86, n°2, pp 3-4., 43-45.