ArticlePDF Available

Étude de la diversité génétique et phénotypique chez la gorgone symbiotique méditerranéenne Eunicella singularis (Esper, 1791)

Authors:
A preview of the PDF is not available
... In these models, the increase in photosynthetic activity is considered to generate an over-production of reactive oxygen species, which requires higher antioxidant defenses (Lesser and Farell, 2004;Torregiani and Lesser, 2007). Moreover, in this temperate symbiotic gorgonian, we observed that shallow individuals display more chlorophyll pigments (Ferrier-Pagès et al., 2009) and symbiont densities (unpublished results and Caligara et al, 2004). Accordingly, it is likely that the higher basal TOSC levels of shallower individuals are connected to a higher photosynthetic Relative densities are expressed after protein content normalization (see Materials and methods) and presented as mean± SEM of ten independent analyses. ...
... To assess the genetic background of the genus Symbiodinium (Zooxanthellae) in Anthozoans of the Mediterranean Sea, Visram et al. (2006) sequenced small (SSU) and large subunits (LSU) of ribosomal RNA genes (rRNA). All studied species including E. singularis bore Symbiodinium of the unique clade "temperate-A", corroborating our previous observations (Caligara et al., 2004). However, this apparent clade homogeneity does not preclude inter population symbiont diversity, which could partly account for different thermotolerance capacities. ...
... Localement, une équipe de l'université de Nice Sophia-Antipolis étudie par une approche pluridisciplinaire (de la population au génome) le déterminisme du maintien et de la rupture de la symbiose entre certains Cnidaires et leurs zooxanthelles, algues unicellulaires douées de photosynthèse. L'un des modèles est la gorgone symbiotique Eunicella singularis (Caligara et al., 2004 ;Catanéo, 2011) dont le comportement des zooxanthelles associées face au stress thermique est examiné (Ezzat et al., 2013). Mentionnons aussi quelques études doctorales abouties de l'Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Écologie marine et continentale (IMBE, Marseille) à ancrages disciplinaires variés : Torrents, 2007 ;Ledoux, 2010 ;Mokhtar-Jamaï, 2011 ;Dabat-Pivotto, 2014). ...
Article
Full-text available
Quelques 70 spécimens de gorgones et alcyoninés (Octocoralliaires, Alcyonacea) ontrécemment été expertisés au Muséum d’Histoire Naturelle de Nice et constituent une collectionhétéroclite mais désormais référencée, riche de 25 espèces. Les spécimens conservés à sec ou en fluideproviennent surtout de Méditerranée mais également de contrées exotiques lointaines. Les dépôts ou acquisdu Muséum s’échelonnent dans le temps et sont liés à divers contextes. Au-delà de l’intérêt scientifiquerelativement limité de la collection, en raison de la pauvreté des informations attachées aux vieuxspécimens, les valeurs historiques et patrimoniales sont mises ici en exergue à travers l’étude des histoires privées ou collectives qui accompagnent chaque objet. La révision de la collection motive donc une rétrospective de l’épopée de la connaissance des gorgones de Méditerranée depuis l’avènement de l’histoire naturelle jusqu’aux sciences prédictives modernes. La valorisation de la collection que permet le Muséum de Nice est une belle opportunité qui cristallise et interroge les relations entre l’humain et ces créatures marines énigmatiques.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.