ArticlePDF Available

Les loisirs culturels des 6-14 ans. Contribution à une sociologie de l’enfance et de la prime adolescence

Authors:

Abstract

En France, comme ailleurs, les loisirs des moins de 15 ans n’avaient jusqu’a peu jamais fait l’objet d’investigation d’ensemble. Consideres comme des etres infra-sociaux, a proteger contre les mefaits de certaines activites (notamment mediatiques) ou bien supposes tres largement determines par la culture familiale, les plus jeunes n’etaient l’objet d’analyse qu’au passage a l’adolescence. On manquait ainsi d’informations sur le poids de l’enfance et de la pre-adolescence en matiere de formation des gouts. L’enquete realisee par le Departement des etudes, de la prospective et des statistiques (DEPS) du Ministere de la Culture et de la Communication francaise permet de donner une vision panoramique de l’investissement des 6-14 ans dans le loisirs, rendant leurs parts respectives aux consommations mediatiques (television, ecoute de musique, de radio, ordinateur, jeux video), a la lecture, aux pratiques artistiques amateurs, a la frequentation des equipements culturels (cinema, bibliotheques, lieux de spectacles et de patrimoine), au sport et au jeu. Il s’agit ici de revenir sur cette enquete, dont les resultats ont ete recemment publies (Octobre, 2004), en se focalisant sur trois questions : quel est l’effet de l’âge sur la modification du rapport aux loisirs ? Quel est celui du sexe ? Comment la socialisation primaire familiale prend-elle pour objet les loisirs et contribue-t-elle a la production et a la reproduction des habitus ? Ce faisant, on contribue a la (re?)fondation d’un discours sociologique et politique sur l’enfance a travers le prisme des activites culturelles.
... Octobre, S. (2006), op. cit. ...
Thesis
Les schémas de masculinité qu’incorporent les jeunes garçons au sein des multiples sphères de socialisation, et au cours de leurs dix premières années d’existence, donnent lieu à des niveaux de pluralité contrastés. Selon le nombre et la variété de ces contextes de socialisation, certains d’entre eux sont porteurs d’une pluralité dispositionnelle importante quand d’autres n’ont intériorisé qu’un nombre restreint de schémas de masculinité. A travers l’étude des masculinités plurielles de quinze collégiens en classe de sixième, dans le cadre d’une enquête en immersion dans deux collèges, l’étude s’appuie sur le postulat suivant lequel toutes les pluralités ne sont pas équivalentes et vise à traiter deux enjeux théoriques : 1 - Examiner les différentes formes de pluralités dispositionnelles en s’appuyant sur les expériences de socialisation décrites à travers une série d’indicateurs abordés en entretien (principes éducatifs et définition des rôles de genre au sein de la famille, rapport à la temporalité, pratiques sportives et culturelles, vacances et pratiques touristiques, etc.) et lors d’observations réalisées au cours d’une année scolaire complète dans différents contextes intra-scolaires (salles de classe, cours d’EPS, récréation, cantine, périphérie du collège, bibliothèque, couloirs). 2 - Comprendre comment la pluralité façonnée au cours du processus de socialisation s’actualise et “prend vie“ dans les configurations intra-scolaires. L’analyse porte ici sur les variations dispositionnelles. Deux résultats généraux s’en dégagent. Le premier permet de mettre en évidence que les types de pluralité dispositionnelle ne donnent pas lieu aux mêmes dynamiques de variations de masculinité entre les configurations. Le deuxième résultat porte sur les ressorts de ces variations. Malgré la singularité de chaque portrait individuel, des récurrences apparaissent quant aux éléments déclenchant des variations de masculinité. Nous interrogeons à ce titre le rôle des enseignant.es en montrant qu’elles et ils peuvent être à l’origine de variations de masculinité favorables ou non aux apprentissages.
... Certes, les pratiques de loisir des enfants sont aujourd'hui marquées par des occupations sédentaires, notamment le temps passé devant un écran (Donnat, 2009 ;ESTEBAN, 2017 1 ). Les travaux sur la question (Octobre, 2006) privilégient le filtre du genre et les dynamiques de transmission intergénérationnelle, les milieux sociaux d'appartenance restant secondaires. Un point aveugle est donc identifiable au niveau de la situation des enfants des milieux populaires (Stettinger, 2014). ...
Article
Cadre de la recherche : Dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville en France, les activités physiques, qu’elles soient effectuées dans un cadre de déplacement ou de loisirs, restent en retrait par rapport au territoire français dans son ensemble. Si de multiples travaux analysent les activités physiques et sportives chez les jeunes, voire les adultes, les pratiques des enfants demeurent un point aveugle. Les enfances pauvres méritent pourtant un regard spécifique, particulièrement leurs rapports à l’espace public. Dans cette optique, la littérature scientifique insiste sur les mobilités indépendantes et sur les contraintes familiales, notamment chez les filles. Objectifs : Il s’agit d’interroger les rapports sexués aux espaces publics dans les quartiers populaires à partir des usages du vélo d’enfants de 9 et 10 ans. Méthodologie : Une équipe de sociologues et de géographes a suivi six classes de CM1 dans trois écoles primaires d’un quartier prioritaire de la Politique de la Ville à Strasbourg. Ces enfants ont bénéficié, pour deux d’entre elles, d’une formation spécifique, d’une part, par des éducateurs sportifs municipaux, et, d’autre part, par des formateurs en sécurité routière. La troisième école fait office de groupe témoin. Des questionnaires ad hoc ont été transmis dans chaque école, avant et après les cycles d’apprentissage du vélo, pour étudier l’évolution de leur niveau technique, de leurs usages du vélo dans le quartier et dans la ville, de leurs relations familiales et amicales nouées autour du vélo. Résultats : Les résultats mettent en avant une différenciation sexuée, nette et persistante, en termes de contrôle du vélo, d’aisance technique dans et hors du quartier et surtout de poids de socialisations distinctes au risque et des contraintes familiales liées à la division par sexe. Conclusion : Dès lors persistent, pour les enfants de ce quartier, des usages singuliers de l’espace public à vélo, liés principalement aux configurations relationnelles sexuées dans les familles populaires. Contribution : Cette étude amène à questionner les méthodes d’apprentissage du vélo pour identifier les précautions à prendre pour favoriser les usages du vélo des garçons et des filles dans l’espace public. Il est alors conseiller de mobiliser les familles pour favoriser le vélo pour tous, particulièrement dans les quartiers socialement défavorisés.
... Dans ce cas, l'analyse détaillée des usages de ces technologies ne constitue pas l'objet de la recherche et celles-ci apparaissent davantage comme des éléments contextuels, jouant des rôles plus ou moins importants aux yeux des chercheurs, mais jamais interrogés de manière approfondie. Les exemples de tels travaux sont assez nombreux et citons, sans aucune volonté d'exhaustivité, quelques exemples illustrant la diversité des sujets et des situations : un article sur les familles faisant le choix de l'éducation à domicile qui évoque la manière dont les ressources internet peuvent contribuer à trouver des solutions pédagogiques et des espaces de soutien (Brabant et al., 2004) ; l'article de Sylvie Octobre (2006) sur les loisirs culturels des 6-14 ans et donc leurs usages des médias numériques ; une recherche sur l'aide transnationale au sein des familles d'immigrés qualifiés pour lesquelles les possibilités de maintien des contacts à distance grâce aux outils de communication électronique sont évoquées (Baldassar, 2007) ; la recherche de Florence Maillochon (2008) sur l'importance renouvelée des fêtes de noce de mariage, qui sont organisées en faisant parfois appel aux ressources en ligne ; ou encore, une recherche sur les parcours des pères gays qui ont recours à des mères porteuses et qui peuvent maintenir des échanges réguliers avec ces femmes via les technologies de communication (Gross et Mehl, 2011)… Dans tous ces cas, les usages des technologies numériques et de leurs ressources sont identifiés et leurs rôles précisés, ou au moins évoqués. Toutefois, ces travaux n'offrent pas, à proprement parler, une analyse sociologique des technologies et de leurs rôles dans les contextes étudiés. ...
Article
Full-text available
Research framework : Sociological knowledge about the articulation of digital practices and family life still needs developing. In this context, this journal issue and introductory article explore the marital negotiations and the parent-child relationship which are being transformed by these digital practices, the forms of supervision mediated by these technologies or, conversely, the new ways in which autonomy is acquired, the balance between peer-to-peer socialisation and family socialisation, as well as the connection between gender roles and the ways in which these technologies are used by couples and families. Objectives : This introductory article is designed to present the current state of research on these topics and to problematise the corpus of articles that was selected. Methodology : By means of a literature review, we are placing this special issue in the broader context of publications that, for nearly twenty years, have been dedicated to topics bringing together works on the family and works on communication technologies and the internet. Results : In the first section, we will point out that this field of research is yet to be developed. In the following sections, we will show how the articles in this themed issue largely demonstrate that family digital practices reflect current social norms, as well as the tensions these norms may create. Although this analysis is not new (Pasquier, 2018), it is refined by the multiplicity of actors, discourses, and methodologies. Conclusions : As a result of the evaluation and selection of the articles, this themed issue is intended to give a voice to sociologists influenced by a relationist approach and a constructivist language. These articles deal with intimacy and fall within the framework of the sociology of everyday life, taking a close look at ordinary practices. Technological deterministic analyses (Jauréguilberry and Proulx, 2011) are therefore less present. Scholars interested in these topics will find that much remains to be done, and the constant evolution of these practices and technologies ensures that there will always be new questions to address. Contribution : This themed issue contributes to the dialogue between various sociological studies of the individual and his or her relationship to norms, where some believe that the norms govern the individual (structuralism), while others believe that the individual negotiate and co-creates the norms regulating these 'good practices' (pragmatism, interactionism). Moreover, this introductory article will provide a short but necessary survey of French-language sociological knowledge about families in the digital era – a way to remind ourselves and our readers of the Foucauldian idea that scientific works about a research topic are not neutral.
Thesis
Ces dernières années, deux modalités relevant de l’éducation scolaire privée, encore peu répandues jusqu’à présent en France, connaissent une certaine popularité : l’instruction à domicile (IEF) et l’école privée hors contrat « alternative » (EPHCA). Le nombre d’enfants scolarisés dans des écoles privées hors contrat (premier degré), dont font partie les écoles alternatives susmentionnées, a été multiplié par 3,22 entre 2010 et 2019 (DEPP, 2020), un chiffre qui reste cependant marginal rapporté à l’ensemble des enfants scolarisés en France (0,23% en 2010 contre 0,75% en 2019). Le nombre d’enfants instruits en famille est en augmentation de 111,11 % en 2018-2019 par rapport à l’année 2014-2015, selon les chiffres récents de l’étude d’impact conduite par le gouvernement dans le cadre du projet de loi visant à renforcer les principes de la République (Légifrance, 2020), même si ces chiffres restent imparfaits et pourraient être sous-estimés (Bongrand et Glasman, 2018). 61% des enfants concernés étaient âgés de 6-10 ans et 39% de 11-16 ans, toujours selon la même étude. Mais qu'est-ce qui conduit les parents à choisir une scolarité non conventionnelle pour leur(s) enfant(s) ? Quelles sont les conditions sociales pour s'engager dans un choix d’instruction « alternative » ? En partant des enfants actuellement scolarisés à domicile et/ou inscrits dans des écoles dites « alternatives », cette thèse s'intéresse aux parcours biographiques de leurs parents. Elle propose une approche qui réunit la sociologie de l'éducation et la sociologie de la famille afin de comprendre comment les normes qui régissent l'espace familial ont un impact sur les choix éducatifs et, en retour, comment ces choix ont un impact sur les parents.
Article
Drawing on the results of a survey, this article analyzes the place of board games in the French adult population leisure. There is a lack of such work in the sociology of culture, which often ignores game. The article shows that the distribution of play practices is akin to that of other forms of cultural participations, except on such dimensions as family configurations. Carried out on a representative sample of the French adult population (n=2582) via the ELIPSS permanent panel, the 2017 survey measures the modalities of practice (genres, games, partners, frequency, locations) as well as knowledge of board games. The article systematically examines the distribution of play practices along age groups, family configurations, gender and socio-economic background. It highlights three social forms of play, family play, ordinary adult play, and game enthusiasts.
Article
Cet article introductif propose un aperçu de la situation présente de la recherche en sciences sociales sur la question des rapports de génération étudiés dans le sens inverse au sens habituel, c’est-à-dire dans le sens enfants-parents. Comment la recherche traite-t-elle cette importante question de la transmission à rebours, de la socialisation inversée, de la filiation ascendante, en bref comment traite-t-elle cette question : que font les enfants à leurs parents et à leur famille? Il propose ensuite de réfléchir au contexte actuel de l’accélération des savoirs : quel impact la société de l’information multiconnectée peut-elle avoir sur les rapports parents-enfants en ce qui concerne la transmission et la socialisation, précisément? Enfin, nous reviendrons sur les « trouvailles », sur les principales découvertes que les auteurs de ce numéro d’Enfances Familles Générations ont retirées de l’exercice de renversement du regard auquel ils se sont prêtés.
Thesis
Full-text available
Objectif de la recherche : Réactualiser les données sur le public adolescent au musée, hors contexte scolaire. L’étude de la présence des adolescent·es dans les musées n’est pas nouvelle. Nonobstant, cette étude a toujours été réalisée dans un contexte scolaire (à l’initiative d’enseignant·es, ou directement avec la classe). Nous nous sommes détachées de ce cadre pour étudier ce public hors contexte scolaire afin de mieux connaître le rapport particulier qu’entretiennent les adolescent·es aux institutions muséales sans le support du contexte pédagogique, ou de l’enseignant·e enthousiaste qui les y emmène. Ainsi, nous proposons une définition de l’adolescence, au regard des champs de la psychologie et de la sociologie. Également, nous croisons les discours professionnels et adolescent·s sur leur perception respectives de la visite du public adolescent, en intégrant les réseaux sociaux, suite au commentaire d’un·e des professionnel·les. Les résultats démontrent bien une persistance des discours stéréotypés sur le public adolescent de la part des professionnels, ce qui soutient le besoin d’études plus approfondies sur le sujet, car les résultats sont semblables à ceux de 1979.
Article
This article aims to illustrate how the French elite obtain reading habits enabling to acquire language capital in French. These habits are said to contribute to the formation of the elite in France. We analyze narratives about language capital and reading habits from the life stories given by seven members of the French elite. As a result, it becomes clear that their reading habits were acquired after prompting by parents and relatives. Especially when their parents were teachers, they tended to become strongly conscious of reading. Accordingly, home education conducted with the consciousness of the importanceof reading must affect their reading habits in such a way as to enable them subsequently to acquire language capital.
Article
Research Framework : Sociological knowledge about the link between digital practices and family life still needs developing. It is within this context, this journal issue and introductory article explore how marital negotiations and parent-child relationships are being transformed by these digital practices, forms of surveillance mediated by these technologies or, conversely, new ways in which autonomy is attained, the balance between peer and familial socialisation, as well as the connection between gender roles and the ways in which these technologies are used by couples and families. Objectives : This introductory article is designed to present the current state of research on these topics and critically examine the corpus of articles included in this issue. Methodology : Through a review of the literature, we situate this special issue within a broader context of research that, for nearly twenty years, at the intersection of work on the family and work on communication technologies and the internet. Results : In the first section, we suggest that this field of research is yet to be developed. In the following sections, we will show how the articles in this themed issue largely demonstrate that family digital practices reflect current social norms, as well as the tensions these norms may create. Although this analysis is not new (Pasquier, 2018), it is refined by the multiplicity of actors, discourses, and methodologies. Conclusions : As a result of the evaluation and selection of the articles, this themed issue is intended to give a voice to sociologists influenced by a relationist approach and a constructivist language. These articles deal with intimacy and fall within the framework of the sociology of everyday life, taking a close look at ordinary practices. Technologicaly deterministic analyses (Jauréguilberry and Proulx, 2011) are therefore less present. Scholars interested in these topics will find that much remains to be done, and the constant evolution of these practices and technologies ensures that there will always be new questions to address. Contribution : This themed issue contributes to the dialogue between various sociological studies of the individual and his or her relationship to norms, where some believe that the norms govern the individual (structuralism), while others believe that the individual negotiate and co-creates the norms regulating these 'good practices' (pragmatism, interactionism). Moreover, this introductory article will provide a short but necessary survey of French-language sociological knowledge about families in the digital era – a way to remind ourselves and our readers of the Foucauldian idea that scientific works about a research topic are not neutral.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.