ArticlePDF Available

Archéologie des bateaux fluviaux contemporains de Saône et de Rhône

Authors:

Abstract

Revue bimestrielle -6 numéros par an Rédaction : Archéo-Théma 11, rue de l'Auxois — 21121 Fontaine-lès-Dijon téléphone : Abonnements et ventes de numéros : à adresser à : Archéo-Théma -Service Abonnements 12 220 Les Albres téléphone : 05.65.80.47.73. e-mail : contact@backofficepress.fr Tous les numéros de la revue sont disponibles Archéo-Théma -Service Abonnements 12220 Les Albres téléphone : 05.65.80.47.73. L'Archéo-Théma est éditée par Archeodunum SAS directeur de la publication : Frédéric Rossi rédacteur en chef : Bruno Bioul maquette: Wladimir Dudan Revue imprimée en France par l'Imprimerie de Champagne à Langres N° de commission paritaire : en cours Dépôt légal à parution – ISSN 1969 -1815 © 2010 Archeodunum SAS Toute reproduction de textes et d'images interdite sans autorisation de la rédaction L ARchÉo ARchÉo ThemA Coordination scientifique du numéro : Eric Rieth Directeur de recherche au CNRS (LAMOP)/Musée national de la Marine onT coLLAboRÉ à ce numÉRo • Michel L'Hour, Directeur du DRASSM, ministère-Louis Gaucher, historien • Virginie Serna, conservateur du patrimoine, DRAC Centre, Service régional de l'archéologie, ministère de la culture et de la communication, LAMOP UMR 8589 • Valérie Schemmama, assistant-ingénieur, DRAC Centre, Service régional de l'archéologie, ministère de la culture et de la communication • Fabrice Laurent, doctorant, université Louis Lumière-Lyon 2, CIHAM, UMR 5648 • Pierre Texier, responsable d'opération, INRAP • Catherine Viers • Olivier Dayrens • Marc Guyon, Technicien d'opération, INRAP Rhône-Alpes 52
85
20
48

 Archéo-Théma
11, rue de l’Auxois — 21121 Fontaine-lès-Dijon
t é l é p h o n e  : 06 73 38 55 15
e-m a i l : bioul.bruno@orange.fr
 MLP
 Vive la Presse
Amandine Fest Castello: 06 81 09 44 57
af.vivelapresse@gmail.com

àa d r e s s e r à : Archéo-Théma - Service Abonnements
12 220 Les Albres
t é l é p h o n e  : 05.65.80.47.73.
e-m a i l  : contact@backofficepress.fr

Archéo-Théma - Service Abonnements
12220 Les Albres
té l é p h o n e  : 05.65.80.47.73.
 est éditée par Archeodunum SAS
d i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n  : Frédéric Rossi
r é d a c t e u r e n c h e f  : Bruno Bioul
m a q u e t t e : Wladimir Dudan
Revue imprimée en France par
l’Imprimerie de Champagne à Langres
N° de commission paritaire : en cours
Dépôt légal à parution – ISSN 1969 - 1815
© 2010 Archeodunum SAS
Toute reproduction de textes et d'images interdite
sans autorisation de la rédaction
L



Coordination scientifique du numéro :
Eric Rieth Directeur de recherche au CNRS
(LAMOP)/Musée national de la Marine

• Michel L’Hour, Directeur du DRASSM, ministère de la
Culture et de la Communication
• Éric Rieth, Directeur de recherche au CNRS (LAMOP)/
Musée national de la Marine
• Yves Billaud, Ingénieur de Recherche, Ministère de la
Culture/DRASSM
• Philippe Bonnin, Groupement de Recherches
Archéologiques Subaquatiques (GRAS)
• Luc Long, Département des Recherches
Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines
• Jean-Michel Minvielle, archéologue bénévole FFESSM
• Sabrina Marlier, Arkaeos
• Anne de Saulce, Administratrice des sites de
Barnenez, Carnac et Locmariaquer (Centre des
Monuments Nationaux)*
• Yann Viau, INRAP
• Denis Fillon, INRAP
• Emmanuelle Miejac, INRAP Grand-Ouest
• Frédéric Gerber, Ingénieur de Recherche, INRAP
• Jean-Louis Gaucher, historien
• Virginie Serna, conservateur du patrimoine, DRAC
Centre, Service régional de l’archéologie, ministère de
la culture et de la communication, LAMOP UMR 8589
• Valérie Schemmama, assistant-ingénieur, DRAC
Centre, Service régional de l’archéologie, ministère de
la culture et de la communication
• Fabrice Laurent, doctorant, université Louis Lumière-
Lyon 2, CIHAM, UMR 5648
• Pierre Texier, responsable d’opération, INRAP
• Catherine Viers
• Olivier Dayrens
• Marc Guyon, Technicien d’opération, INRAP Rhône-
Alpes
52
Sommaire
no 6 | janvier-février 2010
36 Archéologie navale et modélisme
de recherche, par Éric Rieth et Jean-Louis Gaucher
40 L’archéologie « globale » d’une petite
rivière, le Cher, par Virginie Serna et Valérie Schemmama
44 Les bateaux-viviers de Lyon/Parc Saint-Georges, par Fabrice Laurent
46 L’aménagement de rivière de
Mauroux-Orgueil, par Pierre Texier, Catherine Viers et Olivier Dayrens
50 Archéologie des bateaux fluviaux contemporains de
Saône et de Rhône, par Marc Guyon

52 « Le Vin, Nectar des Dieux, Génie des Hommes »
au Musée archéologique Lattara de Montpellier Agglomération
par Lionel Pernet
54 Découvertes et chantiers en cours
62 Livres du mois,
par Frédéric Lontcho et Bruno Bioul
10
21
L’archéologie des
cours d’eau en France

4 Liminaire, par Michel L’Hour et Éric Rieth
6 Le Néolithique ancien du site subaquatique de Saint-Simon.
par Yves Billaud
8 Fabriquer des pirogues au temps de la
Préhistoire, par Philippe Bonnin
12 Commerce maritime et fluvial à Arles dans
l’Antiquité, par Luc Long
19 Le chaudron en bronze de Sassenay, par Jean-Michel Minvielle
20 Un film d’animation 3D sur l’épave Arles-Rhône 3, par Sabrina Marlier
22 L’épave antique EP1-Taillebourg, par Éric Rieth
24 La Loire, lieu de vie et de passage, par Anne de Saulce,
Yann Viau et Denis Fillon
28 Franchir la Loire, par Emmanuelle Miejac
32 Bateaux et aménagements de berges
au Moyen Âge à Bordeaux, par Frédéric Gerber
Photo © O. DayrensPhoto © E. Champelovier/
Drassm
DOSSIER L’archéologie des cours d’eau en France
larchéo-Théma no 6 | janvier-février 2010
50
larchéo-Théma no 6 | janvier-février 2010 51
Épave de Grigny
– Rhône-PK114,8 – département du Rhône – datation par
dendrochronologie 1844 – dimensions conservées : lon-
gueur 15 m ; largeur 2,80 m ; hauteur 1,10 m – matériaux :
sapin et chêne – assemblage chevillé – calfatage à la mousse
et agrafes – chargement : pierre – dénomination la plus
probable : « Bêche de transport ».
Épave de Vernaison
– Rhône-PK10 – département du Rhône – datation par
dendrochronologie 1858 – dimensions conservées : lon-
gueur 5,50 m ; largeur 4 m ; hauteur 1 m – matériaux : sapin
et chêne – assemblage chevillé – calfatage à la mousse et
agrafes – dénomination la plus probable : « Ciselande ».
Épave de Saint-Maurice-de-Beynost
– Rhône-PK18 – département de l’Ain – datation par den-
drochronologie 1860 – dimensions conservées : longueur
9 m ; largeur 4,60 m ; hauteur 1,40 m – matériaux : sapin et
chêne – assemblage chevillé – calfatage à la mousse et agra-
fes – chargement : pierre – dénomination la plus probable :
« Rigue ».
Épave de Villeurbanne
– Rhône-PK8 – département du Rhône – datation par den-
drochronologie 1873 – dimensions conservées : longueur
31 m ; largeur 6,50 m ; hauteur 1,42 m – matériaux : sapin et
chêne – assemblage chevillé – calfatage à la mousse et agra-
fes – chargement : pierre – dénomination la plus probable :
« Savoyarde ».
Épaves de Beauregard
– Saône-PK42 – département de l’Ain – datation 1928-1958
– dimensions2 : longueur 9,20 m (1), 9,15 m (2), 11,20 m (3) ;
largeur 2,87 m (1), 2,90 m (2), 3,40 m (3) ; hauteur 1,30 m
(1), 1,20 m (2), 1,25 m (3) – matériaux : bois – assemblage
boulonné – calfatage à la mousse et feuillard – dénomina-
tion : « Bêche de pêche ».
1 PK:pointkilométriquedepuislaconuencedelaSaôneavecleRhône.
2 Pourlesdimensions,lesannotations(1),(2)et(3)fontappelàlanumé-
rotationdesépaves:(1)pourépave1etc…
Le bassin uvial « Rhône-Saône » a de tout
temps connu un trac intense de bateaux
en bois. Ils ont participé au développement ré-
gional de façon très active, et chaque type de ces
embarcations avait une fonction précise. Fabri-
qués localement avec des matières premières
venant des forêts alentours, ils avaient la parti-
cularité d’être construits par des artisans char-
pentiers qui se transmettaient oralement leur
savoir-faire à l’aide de gabarits, fait expliquant
qu’aucun plan n’ait été réalisé. Aujourd’hui, du
fait de la disparition des gabarits et de la mort
des derniers constructeurs, toutes les informa-
tions concernant ces bateaux ont été eacées.
Il est encore plus dicile de nommer une em-
barcation car les appellations ont varié au cours
du temps mais aussi en fonction du lieu de leur
aectation et d’utilisation.
La littérature relative à ces embarcations, com-
munes pour l’époque, n’existe pas. Les ultimes
témoignages qui nous restent, sont quelques
représentations d’artistes ayant placé dans un
tableau une de ces embarcations pour accentuer
l’impression d’ambiance uviale. Ces représen-
tations nous donnent dans le meilleur des cas
une idée stylisée de ce à quoi pouvait ressembler
ces bateaux sans en préciser le détail. Certaines
cartes postales du début du siècle dernier appor-
tent également des éléments d’importance au
niveau de la forme, des moyens de propulsion et
de direction mais très rarement sur la structure
de la coque. Les archives se montrent bien sou-
vent toute aussi muettes. Leur fond plat, leurs
bords évasés et leur avant assez haut et relevé
sont autant de caractères communs à ces embar-
cations du Rhône. Pour la descente au gré du courant, une
grande rame gouvernail, quasiment de la taille du bateau,
permettait de se diriger. Pour la remonte, le halage était le
plus souvent usité. Alors, quand l’un de ces bateaux est dé-
couvert fortuitement à proximité d’une rive, l’étude de son
épave revêt une importance capitale.
C’est sur une zone géographique d’environ 50 kms
autour de Lyon, que l’étude de sept épaves a permis de
documenter ces bateaux de la période contemporaine.
C’est principalement sur le Rhône que quatre épaves1 ont
été étudiées minutieusement2. Pour la Saône, seules trois
épaves groupées ont été trouvées sur la commune de Beau-
regard, et seulement observées.
1 DeuxaunorddeLyonsurlescommunesdeVilleurbanneetdeSaint-
Maurice-de-Beynost,etdeuxausuddeLyon,surlescommunesde
VernaisonetdeGrigny.
2 ÉtudesréaliséesparleGroupedeRechercheArchéologiqueAquatique
Lyonnais(GRAAL)saufpourl’épavedeSaint-Maurice-de-Beynostétudiée
parl’AssociationpourlesFouillesArchéologiquesNationales(AFAN).
Archéologie des bateaux
uviaux contemporains de
Saône et de Rhône
Technicien d’opération, INRAP Rhône-Alpes.
AIN
RHONE
ISERE
010 20 km

• J. Argant, G. Bailly, M. Guyon, M. Philippe, « Un usage oublié de
la mousse : le calfatage de bateaux », dans La Garance Voyageuse, St-
Germain-de-Calberte, T49, pp. 6-9.
• M. Guyon, « Naufrage d’une rigue dans le haut-Rhône », dans
Cahiers d’Archéologie Subaquatique XV, Fréjus, 2004, pp. 153-186.
• M. Guyon, R. Santa, « Inventaire d’une épave dans le vieux Rhône
à Vernaison (69) », dans Cahiers d’Archéologie Subaquatique XVI,
Fréjus, 2007, pp. 89-96.
• M. Guyon, « Un ensemble d’épaves découvert à Beauregard
(Ain) », dans Cahiers d’Archéologie Subaquatique XVII, Fréjus, 2009,
pp. 197-206.











ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.