Technical ReportPDF Available

ÉVALUATION RAPIDE DU POTENTIEL D'EXPORTATION DE POSTLARVES DE POISSONS ORNEMENTAUX DES ÎLES MARQUISES (Polynésie française)

Authors:

Abstract

Suite aux analyses des professionnels polynésiens de la fi lière PCC* et du service de la pêche, la capture d’espèces rares est apparue comme essentielle pour un développement durable de cette fi lière qui malgré des recherches en développement depuis 1995, n’est pas encore rentable. Dans ce contexte, une équipe de trois experts s’est rendue dans l’Île de Nuku Hiva (Archipel des Marquises) du 28 mai au 1er juin afi n d’évaluer le potentiel d’exportation de poissons ornementaux aux stades de postlarves et, accessoirement, d’adultes. Quatre plongées et des discussions avec une personne ressource locale, cumulant 30 ans de plongée sur l’ensemble de l’archipel, aboutissent à la conclusion qu’une commercialisation d’espèces endémiques ou d’espèces à forte valeur commerciale avec des morphes de robe propres aux Marquises, pourrait s’avérer rentable. La capture de postlarves à l’aide de light-traps devrait permettre de commercialiser avantageusement les trois espèces d’Apogonidae qui constituent généralement un pourcentage important des prises de postlarves (PL) avec les engins de PCC. Elle pourrait être complémentée fi nancièrement par la capture, a minima et dans des limites restant à déterminer et fi xer légalement, des deux espèces d’Anthias endémiques, particulièrement denses et constituant les espèces les plus accessibles à une pêche en apnée comme l’impose la législation polynésienne.
Auteurs :
Éric Clua
Serge Planes
Richard Xié
RAPPORT TECHNIQUE
COMPOSANTE 3C - Projet 3C1
Appui au développement de la PCC
Juin 2010
ÉVALUATION RAPIDE DU POTENTIEL
D’EXPORTATION DE POSTLARVES
DE POISSONS ORNEMENTAUX
DES ÎLES MARQUISES
(Polynésie française)
Crédit photo: Éric Clua
Copyright : CRISP
LE PROJET 3C DU CRISP EST FINANCÉ PAR LES ORGANISATIONS SUIVANTES :
Cellule de Coordination CRISP (CCU)
Chef de programme Éric CLUA
CPS - BP D5
98848 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie
Tél./Fax : (687) 26 54 71
E-mail : ericc@spc.int
www.crisponline.net
L’ initiative pour la protection et la gestion des récifs coralliens
dans le Paci que (CRISP), portée par la France et préparée par
l’AFD dans un cadre interministériel depuis 2002, a pour but de
développer une vision pour l’avenir de ces milieux uniques et des
peuples qui en dépendent. Elle vise à mettre en place des straté-
gies et des projets visant à préserver leur biodiversité et à dévelop-
per dans le futur les services économiques et environnementaux
qu’ils apportent tant au niveau local que global. Elle est conçue,
en outre, comme un vecteur d’intégration entre états développés
(Australie, Nouvelle-Zélande, Japon, USA), collectivités françaises
de l’outre-mer et pays en développement du Paci que.
Pour ce faire, l’initiative développe une approche spéci que qui
vise à :
associer activités de réseau et projets de terrain ;
articuler recherche, aménagement et développement ;
combiner les apports de disciplines scienti ques diverses, in-
cluant la biologie, l’écologie, l’économie, la sociologie, le droit et les
sciences humaines ;
intervenir sur l’ensemble des thèmes -terrestres et marins -
intéressant les récifs (y compris l’assainissement et la gestion des
bassins versants) ;
ne pas créer de structure nouvelle, mais apporter des ressources
nancières à des partenaires déjà opérationnels et souhaitant dé-
velopper leurs activités dans un esprit de coopération régionale.
C’est la raison pour laquelle l’initiative a été préparée sur la base
d’un appel à propositions auprès de l’ensemble des institutions et
réseaux.
Cette approche se décline sur une série d’objectifs thématiques
qui sont :
Objectif 1 : Meilleure connaissance de la biodiversité, de l’état et
du fonctionnement des écosystèmes coralliens.
Objectif 2 : Réalisation d’opérations de protection et de gestion
des écosystèmes coralliens à une échelle signi cative.
Objectif 3 : Valorisation du potentiel économique reposant sur
les valeurs d’usage et la biodiversité des écosystèmes coralliens.
Objectif 4 : Di usion de l’information et des savoirs ; renforcement
des capacités et animation des réseaux locaux, nationaux et inter-
nationaux.
Le dispositif d’intervention du CRISP se structure en trois compo-
santes majeures :
Composante 1A : AMP et bassins versants
1A1 : Plani cation de la conservation de la biodiversité
marine
1A2 : Aires marines protégées (AMP)
1A3 : Renforcement institutionnel et mise en réseau
1A4 : Gestion intégrée des zones côtières récifales et des
bassins versants
Composante 2 : Développement des écosystèmes coralliens
2A : Connaissance, valorisation et gestion des écosystèmes
coralliens
2B : Restauration récifale
2C : Valorisation des Substances actives marines (SAM)
2D : Mise en place d’une base de données régionale (ReefBase
Paci que)
Composante 3 : Coordination et valorisation du programme
3A : Capitalisation, valorisation et vulgarisation des acquis du
programme CRISP
3B : Coordination, promotion et développement du Pro-
gramme CRISP
3C : Appui aux  lières économiques alternatives et durables
3D : Vulnérabilité des écosystèmes et des espèces
3E : Cellule économique
La cellule de coordination du CRISP a été intégrée
au Secrétariat de la Communauté du Paci que en
2008 a n d’assurer une coordination et synergie
maximales des actions touchant à la gestion des
écosystèmes coralliens dans le Paci que.
L
e CRISP est un programme mis en œuvre dans le
cadre de la politique développée par le Programme
régional océanien de l’Environnement a n de
contribuer à la protection et la gestion durable des
récifs coralliens des pays du Paci que
.
Rappel du contexte ..............................................................
p.
1
Déroulement de la mission ...............................................
p.
2–4
Résultats des plongées et réunions ..............................
p
. 5–7
Discussion ................................................................................
p.
8
Crédits et bibliographie .....................................................
p.
9
Annexe 1 ...................................................................................
p.
10
SOMMAIRE
Suite aux analyses des professionnels polynésiens de la  lière PCC* et du service de la
pêche, la capture d’espèces rares est apparue comme essentielle pour un développement
durable de cette  lière qui malgré des recherches en développement depuis 1995, n’est
pas encore rentable. Dans ce contexte, une équipe de trois experts s’est rendue dans l’Île
de Nuku Hiva (Archipel des Marquises) du 28 mai au 1er juin a n d’évaluer le potentiel d’ex-
portation de poissons ornementaux aux stades de postlarves et, accessoirement, d’adultes.
Quatre plongées et des discussions avec une personne ressource locale, cumulant 30 ans
de plongée sur l’ensemble de l’archipel, aboutissent à la conclusion qu’une commerciali-
sation d’espèces endémiques ou d’espèces à forte valeur commerciale avec des morphes
de robe propres aux Marquises, pourrait s’avérer rentable. La capture de postlarves à l’aide
de light-traps devrait permettre de commercialiser avantageusement les trois espèces
d’Apogonidae qui constituent généralement un pourcentage important des prises de
postlarves (PL) avec les engins de PCC. Elle pourrait être complémentée  nancièrement
par la capture, a minima et dans des limites restant à déterminer et  xer légalement, des
deux espèces d’Anthias endémiques, particulièrement denses et constituant les espèces
les plus accessibles à une pêche en apnée comme l’impose la législation polynésienne.
Résumé
* PCC = Capture et Culture de Postlarves
La richesse ichtyologique des Îles Marquises ici imagée par un banc de plusieurs centaines d’Anthias endémiques à
l’archipal (au centre, au-dessus d’un banc de Lutjanidae de couleur jaune)
Crédit photo : Eric Clua
!
1!
______________________________________________________________________________________
Contexte de l'évaluation
Le projet de développement de filières
d'exportation de PL dans les pays du Pacifique,
mis en oeuvre par le Secrétariat de la
Communauté du Pacifique (CPS) sous l'égide du
programme CRISP, a reçu en février 2010 un
appui financier du Fonds Français pour
l'Environnement Mondial (FFEM) d'un montant
de 500,000 . Cette enveloppe financière vient en
complément d'une enveloppe globale de 1,2 M,
essentiellement en provenance de l'AFD et du
secteur privé (société HawaiianSeaLife basée à
Hawaii), qui oeuvre depuis 2005 pour le
développement de ces filières. La première
enveloppe s'était focalisée sur le renforcement de
l'amont des filières en améliorant notamment les
techniques de capture et d'élevage des PL. La
seconde enveloppe doit permettre d'aboutir à
l'établissement de circuits commerciaux, viables
économiquement, en subventionnant la mise en
place d'opérations pilotes et la promotion de ces
nouveaux produits (écolabel, site internet, etc.).
Ces opérations pilotes concernent l'utilisation des
PL pour le développement de projets i)
écotouristiques, tels que le réensemencement de
jardins coralliens, ii) aquacoles, tels que l'élevage
d'espèces à forte valeur commerciale (squilles, mérous, etc.), ou iii) aquariophiles, visant les marchés de
l'Europe, USA ou Chine. Ce dernier volet est le plus prometteur d'un point de vue financier, en particulier
s'il s'avère possible de valoriser des espèces endémiques ou rares présentant un attrait particulier pour les
passionnés qui garantit des marges conséquentes. La Polynésie française, de par sa taille et l'éloignement
important de certains archipels, comme c'est le cas pour les poissons des Marquises ou les bénitiers des
Tuamotu de l’Est, décèle un potentiel intéressant.
______________________________________________________________________________________
Objectifs de l'évaluation
Cette mission, mise en oeuvre par le Secrétariat de la Communauté du Pacifique (CPS) en partenariat avec
le Service des Pêche de la Polynésie (SPE), visait à:
1) évaluer le potentiel général -et particulier en espèces rares ou endémiques- des Marquises, de poissons à
Forte Valeur Commerciale (FVC);
2) évaluer la faisabilité technico-économique de mise en place d'opérations pilotes de capture et
d'exportation d'animaux vers Tahiti et l'étranger (notamment la destination de Hawaii).
Pour atteindre ces objectifs, la mission s'est successivement focalisée sur une évaluation sous-marine des
stocks de poissons à FVC, l'identification des techniques de captures nécessaire à leur commercialisation,
les possibilités de stockage et transport des animaux avant leur export par voie aérienne, et l'identification
d'espèces clefs pour une rentabilité économique prenant notamment en compte les coûts élevés de transport
à partir des Marquises.
Publicité de Hawaiian Sea Life pour la location
d'aquarium pouvant accueillir à terme des postlarves
!
2!
______________________________________________________________________________________
Déroulement de la mission
La mission était composée par:
- Dr Eric CLUA (EC), coordinateur du programme CRISP à la CPS de Nouméa; responsable de la mission,
titulaire d'une thèse en ichtyologie tropicale et photographe sous-marin;
- Dr Serge Planes (SP), directeur du CRIOBE de Mooréa; expert en comptages visuels sous-marins,
spécialiste en génétique des poissons tropicaux, qui a coordonné plusieurs missions d'évaluation de la
diversité biologique marine dans les archipels polynésiens et aux Iles Marquises;
- Richard Xié (RX), gérant de la société HawaiianSeaLife (HSL), leader de l'exportation de produits
aquariophiles à partir de Honolulu (USA); expert en développement d'opérations d'exportation de poissons
dans le secteur privé dans le Pacifique et potentiel importateur de produits en provenance de la Polynésie
Française.
Ces trois personnes ont séjournée dans l'île de Nuku Hiva du samedi 29 mai 14H au mardi 1er juin 11H45.
La logistique de la mission a été assurée par la société "Marquises Plongée", gérée par Xavier Curvat (XC),
aidé de Joan Augereau (JA) pour l'encadrement des plongées; cette société a en outre fourni le matériel de
plongée et un bateau de 32 pieds, le Makuita. L'équipe de cinq personnes (voir photo 1) a pu effectuer
quatre plongées, à savoir deux le dimanche 30 mai sur la façade Sud-Ouest de Nuku Hiva, et deux le lundi
31 mai sur la façade Sud de Nuku Hiva (voir carte 1). RX s'est cantonné à des profondeurs en deçà de 10
m, alors que EC et SP ont exploré les fonds entre 0 et 30 m. EC a effectué des photos qui enrichissent
l'iconographie de ce rapport, SP ayant fourni des photos d'espèces de poissons réalisées dans le cadre d'une
mission antérieure aux Iles Marquises du CRIOBE. Deux réunions de travail entre les trois experts et XC,
professionnel de la plongée installé aux Marquise depuis le début des années 80, se sont déroulées
respectivement les dimanche et lundi entre 16 et 18H.
!
3!
Carte 1 - Localisation des plongées du 30/05/2010 et du 31/05/2010, respectivement sur les façades Sud-
Ouest et Sud de l'île de Nuku Hiva.
!
4!
______________________________________________________________________________________
Eléments méthodologiques
Une réunion de travail préparatoire entre EC, SP et RX a permis d'élaborer une liste de poissons avec une
FVC potentiellement présents dans les plongées planifiées. Cette liste a été élaborée sur la base de deux
sources d'informations, à savoir un manuel d'identification des poissons de Polynésie Française (Bachet et
al. 2006), et une liste de poissons (avec photos) des Marquises fournie par SP. RX a enrichi cette liste de
poissons par des prix potentiels d'achat net de poissons adultes au pêcheur (incluant le coût de transport des
animaux des Marquises à Hawaii, sur la base des informations fournies par XC sur le coût de transport
(autour de 500 XFP/kilo pour le tronçon Nuku Hiva-Papeete). Cette liste a permis aux plongeurs de se
focaliser sur certaines espèces au cours des plongées, dans un contexte de très forte diversité spécifique en
poissons (cf Tableau 1).
Tableau 1 - Liste des espèces à FVC présentes dans l'archipel des Marquises incluant (de gauche à droite)
i) les tailles optimales de revente des poissons adultes, ii) le prix* d'achat potentiel net (poisson adulte) à
un revendeur basé à Nuku Hiva, iii) les quantités que la société HSL peut absorber mensuellement, iv) les
densités relatives des espèces constatées sous l'eau au cours de la mission, et v) le potentiel de capture des
larves par light-traps. Les espèces colorées en vert présentent le plus fort potentiel de revente à l'état
adulte, celles en jaune le plus fort potentiel en PCC.
*ce prix n'a rien de contractuel, il résulte d'un calcul approximatif qui tient compte du prix de revente
potentiel par HSL et du coût de transport des poissons de Nuku Hiva jusqu'à Hawaii, assupar HSL. Il
doit néanmoins permettre à un opérateur potentiel d'élaborer une projection de compte de résultat.
!
5!
______________________________________________________________________________________
Résultats des plongées
Les résultats des plongées sont ici présentés sous forme synthétique, en se focalisant sur la présence et la
densité en poissons à FVC en aquariophilie (voir détails en annexe 1).
Les comptages sous-marins ont confirmé la
présence de plusieurs espèces à FVC en
densités très intéressantes. Il s'agit des
Apogonidae endémiques, notamment A.
lativittatus (voir planche 1), qui se comptent
par dizaines, le plus souvent très proches du
substrat entre 3 et 20 m, et surtout d'un
Anthias endémique (Pseudanthias regalis)
(voir photo 4), près du substrat et dans la
colonne d'eau jusqu'à 20 m, qui se compte par
milliers - sachant que les individus mâles (plus
intéressants commercialement) représentent
moins de 10% des poissons. L'autre Anthias
endémique Pseudanthias hiva (voir planche 1)
est aussi présent, mais en densités
sensiblement inférieures. Les poissons anges
sont majoritairement représentés par le lemon peel (Centropyge flavissimus) (voir planche 1), présent entre
3 et 25 m, présentant parfois de très fortes densités (supérieures à 5 individus au m2); il y a aussi quelques
individus de flame Angel (C. loriculus), dans un rapport de 1 à 100 comparé au lemon peel. A noter que le
flame angel des Marquises présente souvent une morphe particulière, caractérisée par l'absence des raies
noires verticales sur sa robe rouge écarlate (voir photo 3); s'il s'agit bien de la même espèce, cette
caractéristique confère à ce poisson un statut privilégié qui s'apparente à celui d'une espèce endémique. Les
labres endémiques (Coris marquesensis et Coris hewetti), présentant des robes magnifiques chez le mâle
(voir photo 2 et planche 1), sont présents à hauteur d'une demi-douzaine d'individus par plongée. Le
Blennidae Cirripectes quagga présentant une tâche jaune inhabituelle sur le tiers postérieur (voir planche
1) est aussi très présent à même le substrat entre 3 et 8 m. Enfin, les Acanthuridae (poissons chirurgiens),
sont bien représentés avec Acanthurus achile et A. guttatus, qui se cantonnent souvent entre 0 et 10 m, et
surtout le très prisé black tang (Zebrazoma rostratum) (voir photo 5), plutôt présent entre 5 et 25 m. Les
poissons demoiselles à FVC sont essentiellement représentés par le dascylle blanc endémique, Dascyllus
straburgi (voir planche 1), de l'ordre d'une vingtaine d'individus par plongées, lorsqu'il est présent. Enfin,
le Chaetodon trichrous (voir planche 1), est très présent, de l'ordre d'une dizaine de couples par plongée.
Photo 3 - Flame angel (Centropyge loriculus) dans sa morphe de robe classique gauche, photo Eric
Clua) et la morphe la plus fréquente aux îles Marquises droite, photo Jeff Williams), avec l'absence de
raies verticales noires qui donne à cette espèce un quasi-statut de poisson endémique, très prisé sur le
marché de l'aquariophilie.
Photo 2 - Labre endémique des Marquises (Coris
marquesensis) (Photo E. Clua)
!
6!
Apogon lativitattus (E)
Cirripectes quagga
Centropyge flavissimus
Dascyllus strasburgi (E)
Coris hewetti (mâle) (E)
Coris hewetti ((femelle) (E)
Chaetodon trichrous
Pseudanthias hiva (E)
Planche 1 - Poissons des îles Marquises à intérêt commercial pour le marché de l'aquariophilie
(Photos Jeff Williams, mises à disposition par Serge Planes, CRIOBE)
(E)=endémique
!
7!
__________________________________________________________________________________________________________!
Résultats(des(réunions(de(travail(et(autres(observations(
(
Sur!le!volet!maritime,! l'île! de!Nuku!Hiva,! à!l'image! des!
autres! îles! composant! l'archipel! des! Marquises,! se!
caractérise! par! l'absence! globale! de! structures!
coralliennes,! qu'il! s'agisse! de! la! présence! de! coraux!
sous! l'eau! (pouvant! servir! d'habitat! ou! de! source! de!
nourriture! aux! poissons),! ou! de! celle! de! mega‐
structures! type! "barrières"! (générant! la! présence! de!
lagons).!Les!côtes!des!îles!sont!en!prise!directe!avec!le!
milieu! pélagique! qui! apparaît! particulièrement! riche!
en!matière!organique.!Ces!caractéristiques!permettent!
une!bonne!qualité!de!l'eau,!y!compris!dans!la!baie!de!la!
Tiaohae,! mis! à! part! une! zone! confinée! (à! gauche! en!
quittant! l e! ponton! principa l)! actuellement! en ! travaux!
pour! la! construction! d'un! nouveau! ponton! et! dans!
laquelle! se! jette! un! tuyau! d'effluents! ménagers! non!
traités! qui! doit! prochainement! disparaître! (Comm.!
Pers.! XC).! La! pression! anthropique! étant!
particuliè rement! faible,! la! d ensité! en! poisson! e st! très!
importante,! y! compris! aux! abords! de! la! ville!
principal e;! ce! point! constitu e! un! atout! pour! les! c oûts!
potentiels! de! pêche.! La! zone! à! la! sortie! de! la! baie,!
indifférem ment! à! l'Est! ou! à! l'O uest,! semble! prop ice! à!
l'usage!de!!"#$%&%'()*,!ou!pièges!lumineux.!
Sur!le!volet!terrestre,!l'île!de!Nuku!Hiva,!très!escarpée,!
est!traversée!par!une!route!sinueuse!reliant!l'aéroport,!
situé! au! N ord‐Est! à! la! ville! p rincipale,! située! a u! Sud! (voir! Carte ! 1).! Cette! route! bé tonnée! présente!
néanmoins!une!portion!en!terre!battue!sur!environ!10%!de!sa!longueur,!à! savoir!le!dernier! tronçon!
attenant!à!l'aéroport.!Cette!portion!est!très!chaotique,!quelque!soit!la!vitesse!du!véhicule,!et!pourrait!
présenter!un!problème! lors!du!transport! terrestre!des!poissons!qui!seront!malmenés!latéralement,!
avec! des! risques! de! percutions! répétées! sur! les! paroi! des! sacs! plastiques! qui! les! contiennent,!
synonymes! de! stress! intense! pouvant! amener! des! pertes! directes! ou! indirectes! (avec! une! mort!
décalée! liée! au! stress).! Au! delà! de! ce! problème! potentiel,! le! trajet! dure! au! minimum! 45! mn.! En!
revanche,! les! vols! pour! Hawaii! étant! le! vendredi! soir! à! 23H,! il! est! possible! d'envisager! une!
exportation!de! Nuku!Hiva! en!fin! d'après‐midi! pour!une! arrivée! à! la! nuit! avant! un! transbordement!
direct! sur! le! vol! Papeete‐Hawaii,! sans! avoir! à! reconditionner! les! poissons.! Cette! opération! reste!
assujettie! à! la! disponibilité! du! service! des! douanes! et! des! services! du! Pays,! le! cas! échéant,! pour!
acquitter! les! documents! nécessaires.! Ce! timing! constituerait! un! atout! considérable! car! il!
minimiserait!le!risque! d'un!stockage! inapproprié!des! cartons!au!soleil! lors!du!transbordement.!Par!
ailleurs,!l'aéroport!de!Nuku!Hiva!accueillant!les!avions!de!transport!pour!Papeete,!est!aussi!desservi!
par! les! pet its! avions! de! lignes ! +,"-. /%%0'! provena nt! d'autres! îles,! not amment! la! proche! U a! Pou,! à!
quelques!minutes!à!peine! de!vol.!Cette!courte! liaison!pourrait!aussi!permettre!un!export!direct! sur!
Papeete!et!Hawaii!depuis!cette!île.!
Sur! le! vole t! biologique,! aucu ne! observation,! mê me! empirique,! n'ex iste! concernant! le s! périodes! de!
reproduc tion! des! poissons,! d onc! potentiellem ent! du! recrutemen t! en! larves.! Il! appara ît! néanmoins!
que!le!plancton!présent!dans!la!masse!d'eau!est!généralement!extrêmement!dense!(Comm.!Pers.!XC),!
point! corroboré!par!la!présence!d'animaux! filtreurs!tout!au!long! de! l'année,!notamment! les!mantas!
(1(-%(.2"'/*%'"*),!qui!ont!pu!être!observées!au!cours!de!la!mission.!
!
Types!de!coraux!encroûtants/foliacés!présents!
entre!2!et!8!m!(photo!E.!Clua)!
!
!
8!
__________________________________________________________________________________________________________!
Discussion(
La!mission!a!confirmé!la!présence! d'un! potentiel!indéniable!d'exportation!de!poisons!à!FVC!à!partir!
des! Marquises,! malgré! quelques! difficultés! d'ordre! logistique.! Ce! potentiel! repose! sur! la!
commercialisation! d'espèces! endémiques! ou! d'espèces! non! endémiques! présentant! des! morphes!
particulières!(tel!le!flame&angel).!Dans!l'état!actuel!de!nos!connaissance!limitée!sur!les!modalités!de!
recrutement!des!postlarves!(PL)!(en!terme!de!qualité!et! quantités),!et!étant! donné!le!prix!potentiel!
d'achat! qui!ne! pourrait!aller! (selon! RX)! que!de! 1! à! 3!US$! pièce!(Tableau!1),!il! est! probable! qu'une!
activité! d'exportation! doive! reposer! à! la! fois! sur! la! capture! de! PL,! mais! aussi,! même! si! cela! reste!
marginal,! sur! la! capture! de! poissons! adultes,! à! condition! toutefois! qu'elle! soit! opérée! de! façon!
durable!:!ce!qui!implique!nécessairement!une!réglementation!locale!reposant!sur!des!quotas!par!site!
et/ou! par ! opérateur.! La! pré sence! de! trois! esp èces! d'Apogons! e ndémiques! est! né anmoins! un! atout !
considérable! pour! la! viabilité! économique! à! terme! d'opérations! commerciales! basées! sur! les! PL,!
lorsqu'on!prend!en!compte!la!proportion!normalement!très!élevée!de!ces!poissons!dans!les!captures!
de! PL,! tous! engins! confondus! (Bell! et& al.& 2008).! En! conséquence,! des! essais! de! capture! de! PL!
semblent!nécessaires!pour!envisager!le!développement!prioritaire!et!viable!de!cette!technique!sans!
impact!sur!l’environnement!(«!ecofriendly!»).!
Les! poisso ns! à! FVC! pourrai ent! donc! être! cap turés!
soit! à! l'état! adulte,! soit! à ! l'état! de! PL.! Concernant!
les! poissons! adultes,! et! étant! donné! la! législation!
polynésienne! interdisant! l'utilisation! du!
scaphandre! autonome! pour! ce! type! d'opérations,!
l'espèce! présentant! le! meilleur! potentiel! est!
indéniablement!l'Anthias!régal!(P.&regalis,&cf.!photo!
4),! à! un! degré! moindre! le! P.& hiva,! à! la! fois! pour!
leurs!densités!très!importantes!et!leur!accessibilité!
à! une! pêche! en! apnée! en! deçà! de! 10! m! de!
profondeur.!La! captu re! des! labres! endé miques! ou!
encore! du! black& tang! (cf.! photo! 5)! reste!
envisageable,! mais! sans! doute! plus! difficile! à!
réaliser!en!apnée.!!
!
Concernant! les! PL,! il! apparaît! improbable! de! pouvoir!
utiliser! les!filets!de!crêtes! ou! de!hoa!dont!l'efficacité!est!
connue! en!Polynésie! Française.! Il! faudrait! avoir! recours!
aux! pièges! lumineux,! efficaces! en! l’absence! de! barrière!
corallienne.!Ces!pièges!permettent!de!capturer!les!larves!
en! pleine! eau,! pendant! la! nuit,! alors! qu’elles!
s’approchent! des! côtes! et! des! récifs.! La! technique!
pourrait! facilement! être! transférée! aux! Marquises! et!
permettrait! de! travailler! en! début! de ! nuit! durant! 3! à! 5!
heures,! sa ns! ancrage,! donc! s ans! risque! par! rap port! a! la!
houle,! et! surtout! sans! surcoût! d’une! deuxième! sortie!en!
24h,!pour!récupérer!les!larves!au!petit!matin.!Ceci!étant,!
l'obtention! d'une! concession! maritime! est! aussi!
envisageable! aux! Marquises,! autorisant! le! recours! à! un!
ou!des!corps!morts! dans! un! endroit!relativement!abrité,!
sur! lesquels! seraient! amarré! un! piège.! Cette! technique!
permettraient! de! laisser! le! filet! pêcher! toute! la! nuit,! et! de! n'avoir! à! récupérer! à! bord! que! le!
collecteur,! au! cours! des! périodes!de! pêche! qui! se! concentreraient! sur! les! 10! jours! entourant! la!
nouvelle!lune.!
!
Photo%4&5&P.&regalis&mâle!(photo!E.!clua)&
!
Photo%5&5&Z.&rostratum!(photo!E.!clua)&
!
9!
!
%
Photo% 6% )!="#$%&%'()! PLACE!
mis! au! point! à! Hawaii! pour!
capturer! des! postlarves! en!
pleine! eau.! Le! piège!
lumineux! est! composé! une!
source! lumineuse! étanche!
surplombant! un! arceau!
soutenant!un!filet! conique!(à!
droite)!qui!se!termine!par!un!
collecteur! (à! gauche).! Le!
piège! est! souvent! immergé!
entre! 5! et! 8! mètres! de!
profondeur.!
%
!
Concernant!le!stockage!des!animaux!(pouvant!aller!jusqu'à!15!jours)!en!prévision!d'une!exportation,!
la!qualité!de!l'eau!de!la!baie!de!Nuku!Hiva!permet!d'envisager!leur!maintien!‐!à!moindres!frais!‐!dans!
des! flacons! percés! enfermés! dans! des! filets! immergés! à! un! minimum! de! 2! m! de! profondeur!
(protection! contre! le! soleil).! Cette! technique! n'est! en! revanche! pas! envisageable! pour! les! PL! qui!
devront! être!maintenues! en! bassins!avec! de! l'eau!de!bonne!qualité,! avant!d'être!exportées!dans!les!
meilleurs!délais,!leur!capacité!à!rester!sans!se!nourrir!étant!très!limitée!(inférieure!à!72H).!
Il! est! opportun! de! noter! que! la! mission! n'a! pas! pu! rencontrer! un! opérateur! potentiel! marquisien!
demeurant! sur! l'île! de! Ua! Pou,! ce! dernier! étant! hospitalisé! à! Papeete.! Il! s'agit! de! M.! Rudla! Klim a,!
porteur! du! projet! "Marquise! Eco! Fish"! qui! prévoit! de! capturer! des! PL! et! de! les! stocker! dans! une!
station!basée!en!baie!de!Hakahau!(cf.!Carte!2).!Ce!projet!se!fait!en!partenariat!avec!Bora!Eco!Fish.!!
!
!
Carte(2(5!Situation!du!projet!Marquises!Eco!Fish!(en!médaillon!Rudla!Klima)!
!
10!
L'intérêt!de!coupler!le!projet!Marquises!Eco!Fish!à!Hakahau!(Ua!Pou)!à!un!éventuel!projet!à!Taiohae!
(Nuku! Hiva)! ne! réside! pas! seulement! dans! le! fait! de! travailler! sur! deux! îles! à! populations!
ichtyologiques!probablement!un!peu!différentes,!mais!surtout!dans!l’exposition!différente!à!la!houle!
des! deux! sites! (Hakahau! au! Nord! et! Taiohae! au! Sud),! ce! qui! permettrait! de! limiter! l’impact! des!
contraintes!météorologiques!sur!la!régularité!d'écoulement!sur!le!marché.!!
NB!:! Le! SPE! tient! à! signaler! que! tout! projet! d’exportation! de! poissons! d’aquarium,! pour! être!
recevable,! devrait! se! baser! sur! une! gamme! minimale! d'une! dizaine! d'espèces! attractives! avec! au!
moins!2!ou!3!espèces‐produits!d’appel!pour!le!marché!international.!!
____________________________________________________________________________________________________________________!
Crédits(et(remerciements(
Cette! mission! a! été! réalisée! essentiellement! avec! les! moyens! financiers! du! Fonds! Français! pour!
l'Environnement! Mondial! (FFEM),! dans! le! cadre! d'un! appui! de! la! CPS! au! SPE! et! au! secteur! privé!
polynésien.!Les!auteurs!tiennent!à!remercier!Xavier!Curvat!et!Joan!Augereau!pour!leur!sympathie!et!
professionnalisme.! A! noter! que! Richard! Xié,! venu! spécialement! de! Hawaii! à! ses! propres! frais,! et!
Serge! Planes! du! CRIOBE,! se! sont! rendus! disponibles! et! ce,! bénévolement,! pour! effectuer! cette!
mission! dans! le!cadre! du!programme!CRISP,! motivés! par! un! souci! d'appuyer! le!développement! de!
filières!de!poissons!ornementaux!en!Polynésie!française.!!
____________________________________________________________________________________________________________________!
Bibliographie(
Bachet! P.,! Zysman! T.,! Lefèvre! Y.,! 2006.! Guide! des! poissons! de! Tahiti! et! ses! îles.! ><. 80-%. ?0*. @!0*,!
Collection!nature!et!environnement!d’Océanie,!607pp.!
Bell,!J.!D.,!Clua!E.,!Hair!C.! A.,!Galzin!R.!and!P.! J.!Doherty!(2009).!The!capture!and!culture!of!postlarval!
fish! and! invertebrates! for! the! marine! ornamental! trade.! A08"0,*. "-. B"*$0'"0*. C9"0-90.! 17(2)!:!
223240.!
!
!
Photo%7%)!Vue!sous‐
marine!générale!
des!fonds!aux!
abords!de!l'île!de!
Nuku!Hiva,!
caractérisés!par!
l'absence!de!coraux!
scléractiniaires!et!
l'abondance!de!
poissons!à!forte!
affinité!corallienne.!
Au!premier!plan,!
des!chirurgiens.
DE%0-/9$(0%<*.
4('#"-(%<*.0%.
>9(-%$<'<*.
-"#'"9(-*),!au!
second!plan!des!
lutjans.D=<%F(-<*.
:(*4"'()!et!dans!la!
colonne!d'eau,!des!
Anthias!
D6*0<?(-%$"(*.*))5G.
(photo Eric Clua).!
!
!
11!
Annexe%1%)!Bilan!synthétique!des!plongées!
Plongée!
100530‐01!
Lieu!
Sud‐ouest!Nuku!Hiva,!extrémité!sud!de!la!facade!Ouest!(voir!carte)!
Heure!
9H45‐11H!
Participants!
Serge!Planes,!Eric!Clua,!Richard!Xié,!Xavier!Curvat!
Note!globale!!
++++!
Description!
générale!
Mer!calme!avec!houle!résiduelle.!Plongée!entre!0!et!30!m.!Tombant!rocheux!
entre!0!et!8!m,!puis!éboulis!en!pente!douce!jusqu'à!20!m!où!commence!la!
zone!sableuse.!Visibilité:!15!m,!eau!très!chargée!en!matière!organique.!
Nombreux!poissons!dans!la!colonne!d'eau!et!proche!du!substrat.!
Espèces!
endémiques!
Présence!d'Apogonidae:!>)/#/-.!(%%"8"%%<*7.=(9$-0'(%<*.)$(*4(%"9<*7.
;()/#/-.080'4(--"!(++)!près!du!substrat!entre!3!et!20!m,!!6*0<?(-%$"(*.
'0#(!"*.(+++).dans!la!colonne!d'eau!entre!5!et!20!m,!le!labre!E/'"*.
4('H<0*0-*"*!(4)!entre!3!et!20!m,!un!labre!E/'"*.$0,0%%"!‐!morphe!sombre!
(mâle)!(8)!!
Espèces!non!
endémiques!
Présence!de!nombreux!E"''")09%0*.H<(##(!sur!le!substrat!entre!2!et!7!m,!
chirurgiens!>5.#<%%(%<*!(+++)!et!>5.(9$"!0*!(10)!dans!les!brisants!entre!0!et!3!
m,!de!très!nombreux!poissons!ange!E5.3!(8"**"4<*!(++++)!entre!3!et!20!m,!
poisson!ange!flamme!E5.!/'"9<!<*!(10)!entre!5!et!20!m,!E$(0%/?/-.%'"9$'/<*!
(10),!et!des!poissons!savon!6/#/-/)0'9(.)<-9(%(!(4)!entre!10!et!20!m!
Remarques!
Présence!d'une!raie!manta,!E%0-/9$(0%<*.4('#"-(%<*!(+++),!loches!
endémiques!I)"-0)$0!<*."''/'(%<*!(++),!nombreux!serranidae!(E5.('#<*7.E5.
<'/?0%(7.I5.3(*9"(%<*)!
!
Plongée!
100530‐02!
Lieu!
Sud‐ouest!Nuku!Hiva,!sud!de!la!facade!Ouest!(voir!carte)!
Heure!
12‐13H!
Participants!
Serge!Planes,!Eric!Clua,!Joan!Augereau!
Note!globale!
+++!
Description!
générale!
Mer!calme!avec!houle!résiduelle.!Plongée!entre!0!et!20!m.!Tombant!rocheux!
entre!0!et!8!m,!puis!éboulis!en!pente!douce!jusqu'à!20!m!où!commence!la!
zone!sableuse.!Visibilité:!15!m,!très!chargée!en!matière!organique.!
Nombreux!poissons!dans!la!colonne!d'eau!
Espèces!
endémiques!
Présence!d'Apogonidae:!>)/#/-.!(%%"8"%%<*7.=(9$-0'(%<*.)$(*4(%"9<*7.
;()/#/-.080'4(--"!près!du!substrat!entre!3!et!20!m,!J(*9K!!<*.*%'(*2<'#"!
(++)!près!du!substrat!entre!8!et!10!m,!!6*0<?(-%$"(*.'0#(!"*.DLLLG.dans!la!
colonne!d'eau!entre!5!et!20!m,!le!labre!E/'"*.4('H<0*0-*"*!(4)!entre!3!et!20!
m,!le!labre!E/'"*.$0,0%%"!‐!morphe!sombre!(mâle)!(6)!!
Espèces!non!
endémiques!
Présence!de!nombreux!E"''")09%0*.H<(##(!sur!le!substrat!entre!2!et!7!m,!
chirurgiens!>5.#<%%(%<*!(20)!et!>5.(9$"!0*!(8)!dans!les!brisants!entre!0!et!3!m,!
de!très!nombreux!poissons!ange!E5.3!(8"**"4<*!(++++)!entre!3!et!20!m,!
poisson!ange!flamme!E5.!/'"9<!<*!(10)!entre!5!et!20!m,!E$(0%/?/-.%'"9$'/<*!
(10),!et!des!black!tang!;5.'/*%'(%<4!(8)!
Remarques!
Présence!d'une!raie!manta,!E%0-/9$(0%<*.4('#"-(%<*!(+++),!quelques!
loches!endémiques!I)"-0)$0!<*."''/'(%<*!(+),!nombreux!serranidae!(E5.
('#<*7.E5.<'/?0%(7.I5.3(*9"(%<*)!
!
!
12!
Plongée!
100531‐03!
Lieu!
Sud!Nuku!Hiva,!extérieur!de!la!pointe!Ouest!de!la!baie!de!NH!(voir!carte)!
Heure!
10‐11H!
Participants!
Serge!Planes,!Eric!Clua,!Richard!Xié,!Xavier!Curvat!
Note!globale!
++!
Description!
générale!
Mer!calme.!Plongée!entre!0!et!20!m.!Tombant!rocheux!avec!éboulis!entre!0!
et!20!m!où!commence!la!zone!sableuse.!Visibilité:!12!m,!très!chargée!en!
matière!organique.!Très!peu!de!coraux!sauf!des!digités!et!encroutant!en!
colonne!dans!la!partie!terminale!entre!0!et!8!m.!
Espèces!
endémiques!
Présence!d'Apogonidae:!>)/#/-.!(%%"8"%%<*7.=(9$-0'(%<*.)$(*4(%"9<*7.
;()/#/-.080'4(--"!près!du!substrat!entre!3!et!20!m,!J(*9K!!<*.*%'(*2<'#"!
(++)!près!du!substrat!entre!10!et!12!m,!!6*0<?(-%$"(*.'0#(!"*.DLLLG.0%.
H<0!H<0*.6*0<?(-%$"(*.$"8(!dans!la!colonne!d'eau!entre!5!et!20!m,!le!labre!
E/'"*.4('H<0*0-*"*!(2)!entre!3!et!5!m,!le!labre!E/'"*.$0,0%%"!‐!morphe!
sombre!(mâle)!(2)!!
Espèces!non!
endémiques!
Présence!de!nombreux!E"''")09%0*.H<(##(!sur!le!substrat!entre!2!et!7!m,!
chirurgiens!>5.#<%%(%<*!(5)!dans!les!brisants!entre!0!et!3!m,!de!nombreux!
poissons!ange!E5.3!(8"**"4<*!(++)!entre!3!et!20!m,!poisson!ange!flamme!E5.
!/'"9<!<*!(2)!entre!10!et!20!m,!et!des!black!tang!;5.'/*%'(%<4!(2)!
Remarques!
nombreux!serranidae!(C.!argus,!C.!urodeta,!E.!fasciatus),!1!loche!endémique!
I)"-0)$0!<*."''/'(%<*!!
!
Plongée!
100531‐04!
Lieu!
Sud!Nuku!Hiva,!intérieur!de!la!pointe!Est!de!la!baie!de!NH!(voir!carte)!
Heure!
10‐11H!
Participants!
Serge!Planes,!Eric!Clua,!Richard!Xié,!Joan!Augereau!
Note!globale!
++!
Description!
générale!
Mer!calme.!Plongée!entre!0!et!30!m.!Tombant!rocheux!avec!quelques!
éboulis!entre!0!et!30!m!où!commence!la!zone!sableuse.!Visibilité:!12!m,!très!
chargée!en!matière!organique.!Très!peu!de!coraux!sauf!dans!la!partie!
terminale!entre!0!et!8!m.!
Espèces!
endémiques!
Présence!d'Apogonidae:!>)/#/-.!(%%"8"%%<*7.=(9$-0'(%<*.)$(*4(%"9<*7.
;()/#/-.080'4(--"!près!du!substrat!entre!3!et!20!m,!J(*9K!!<*.*%'(*2<'#"!
(++)!près!du!substrat!entre!10!et!12!m,!de!nombreux!6*0<?(-%$"(*.$"8(,!65.
'0#(!"*!(++).dans!la!colonne!d'eau!entre!5!et!20!m,!le!labre!E/'"*.
4('H<0*0-*"*!(2)!entre!3!et!5!m,!le!labre!E/'"*.$0,0%%"!‐!morphe!sombre!
(mâle)!(4)!!
Espèces!non!
endémiques!
Présence!de!nombreux!E"''")09%0*.H<(##(!sur!le!substrat!entre!2!et!7!m,!
chirurgiens!>5.#<%%(%<*!(5)!et!A.!achiles!juvéniles!(++)!dans!les!brisants!
entre!0!et!8!m,!de!nombreux!poissons!ange!E5.3!(8"**"4<*!(++)!entre!3!et!20!
m,!E$(0%/?/-.%'"9$'/<*!(10),!et!des!black!tang!;5.'/*%'(%<4!(2)!
Remarques!
nombreux!serranidae!(E5.('#<*7.E5.<'/?0%(7.I5.3(*9"(%<*)!
!
ResearchGate has not been able to resolve any citations for this publication.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.