ArticlePDF Available

Approche cognitive de l’activité rédactionnelle et de son acquisition. Le rôle de la mémoire de travail

Authors:

Abstract

L’etude de l’architecture cognitive en jeu dans les activites complexes de production ecrite de textes fait actuellement la part belle a la memoire de travail. Sans cette interface, le redacteur ne disposerait pas des ressources attentionnelles qui lui sont indispensables pour activer les processus redactionnels, utiliser et transformer les informations recuperees en memoire a long terme. En psychologie cognitive, la difficulte (ou l’impossibilite) de rediger un texte n’est plus comprise comme une charge (ou une surcharge) mais comme une regulation de l’effort cognitif via les instances de la memoire de travail. Aussi, ce n’est pas tant le niveau qualitatif du texte produit qui est l’indicateur essentiel de l’activite redactionnelle etudiee mais la mesure des ressources attentionnelles engagees par le redacteur. Afin de mettre en evidence la souplesse de cette economie cognitive chez le redacteur adulte, l’auteur compare l’effort cognitif associe aux processus de redaction d’un texte inedit et celui implique par les processus de prise de notes d’un texte entendu ou lu.
... Ce modèle, encore largement utilisé, a permis d'offrir un cadre conceptuel pour étudier et définir les différents sous-processus mis en jeu dans l'activité de rédaction de texte ainsi que les connaissances en mémoire à long terme qu'ils mobilisent (Piolat, 2004). D'un autre coté, ce modèle a également fait l'objet de nombreuses critiques (Alamargot & Chanquoy, 2002), notamment concernant l'omission de certains aspects de la production tels que la dimension graphique ou encore le manque de considération pour des dimensions propres au rédacteur telles que ses capacités cognitives ou sa motivation. ...
... Il n'est pas simple de distinguer l'attention de la MDT, particulièrement si l'on considère les apports de Baddeley (1996 ; qui consistent à rassembler dans l'administrateur central et le buffer épisodique la plupart des fonctions exécutives qui assurent la gestion des ressources attentionnelles et la flexibilité dans les plans de traitement (Piolat, 2004). En assurant la régulation et la mise à jour des informations, le rôle de l'administrateur central est assimilable sur des nombreux point à celui des fonctions exécutives classiquement étudiées dans le champ de l'attention telles que la flexibilité mentale ou l'inhibition (Miyake et al., 2000 ;. ...
... Ces travaux le conduiront à proposer en 1994 un premier modèle de production de texte (cf. Figure 3.3) où les capacités attentionnelles du scripteur occupent une place centrale. Kellogg (1994), basé sur Piolat (2004) De façon surprenante, ce modèle propose que l'attention constitue une composante à part entière, séparée de la MDT. En séparant l'attention de la MDT, Kellogg attribue à cette dernière un rôle de stockage passif de schémas (séquences d'actions bien maîtrisées) (Piolat, 2004) alors que la composante attentionnelle aurait pour fonction de favoriser l'accès des informations à la MDT en allouant du temps et des ressources. ...
Thesis
La question de l’impact de l’émotion sur la cognition constitue aujourd’hui un champ de recherche abondant, tant en neuro-sciences qu’en Sciences Humaines. Alors qu’il existe de nombreuses études traitant de cette question chez l’adulte, peu d’études ont été conduites chez l’enfant et encore moins dans le cadre plus écologique des apprentissages scolaires. Ce travail de thèse a pour objectif d’étudier l’influence des émotions sur la mise en œuvre des processus orthographiques chez l’enfant d’école primaire. En utilisant les spécificités de l’orthographe et la diversité des processus qu’elle mobilise, nous entendons tester l’hypothèse formulée par le modèle RAM (Ellis & Ashbrook, 1988 ; Ellis & Moore, 1999) selon laquelle l’émotion mobiliserait une partie des ressources attentionnelles de l’individu aux dépens du traitement de la tâche en cours. Pour ce faire, cinq études expérimentales ont été réalisées. L’effet d’une induction d’un état émotionnel, positif ou négatif, par la musique, a été testé sur les performances orthographiques dans différentes tâches (i.e., production écrite libre et contrôlée, tâche de copie et tâche de détection d’erreurs). Les résultats de nos études montrent que, de façon générale, l’induction d’un état émotionnel négatif provoque une altération des performances orthographiques chez le scripteur novice. En accord avec l’hypothèse de la privation attentionnelle générée par l’émotion, l’effet de cette dernière est différencié en fonction de la nature et du coût de la tâche, de la nature de l’item à traiter et du niveau d’expertise du scripteur. L’émotion négative est associée à des performances déficitaires principalement lorsque la situation est coûteuse et mobilise un contrôle attentionnel élevé. Cet effet s’observe sur différents indicateurs tels que la réussite à la tâche et son temps d’exécution. En montrant un effet différencié de l’émotion selon le coût attentionnel de la tâche, les résultats de ces études valident l’hypothèse selon laquelle l’émotion constitue une charge cognitive supplémentaire. Cependant, de nouvelles études doivent être conduites pour identifier la nature des mécanismes à l’origine de cette privation attentionnelle. De plus, contrairement aux prédictions formulées par le modèle RAM, ces études ne rendent pas compte d’un effet, positif ou négatif, de l’induction émotionnelle positive sur les performances. Ce résultat est discuté au regard des difficultés méthodologiques à induire et mesurer une émotion.
... Comme le rappelle Piolat (2004), l'analyse de l'activité rédactionnelle a donné lieu à de nombreuses modélisations. Le modèle de Flower et Hayes (1980) est considéré comme un modèle fondateur qui fait consensus, du moins dans sa forme générale (Piolat, 2004). ...
... Comme le rappelle Piolat (2004), l'analyse de l'activité rédactionnelle a donné lieu à de nombreuses modélisations. Le modèle de Flower et Hayes (1980) est considéré comme un modèle fondateur qui fait consensus, du moins dans sa forme générale (Piolat, 2004). Les travaux de Baddeley (1986) sur la mémoire de travail ont toutefois influencé la recherche sur le processus rédactionnel : Kellogg (1996) et Hayes (1996 (Groves & Mundt, 2015). ...
... (1980, p.373, ma traduction) 23 (1981, p. 371). À travers cette description de la mémoire à court terme et des difficultés rencontrées par les scripteurs non experts, les auteurs font référence à ce qui sera ensuite identifié comme mémoire de travail (Piolat, 2004). ...
Thesis
En dépit de l'usage de plus en plus courant des outils numériques par les lycéens, peu de recherches en didactique des langues se sont intéressées à ce jour aux liens entre les pratiques de littéracie numérique des élèves et l'enseignement-apprentissage des langues étrangères. Le recours aux traducteurs en ligne par les lycéens est une pratique buissonnière qui reste à explorer. C'est pourquoi je propose de mener une étude exploratoire, dont l'enjeu est d'observer les pratiques effectives des lycéens en lien avec les traducteurs en ligne dans le cadre d'activités de production écrite, et de mettre ces pratiques en perspective avec les représentations des lycéens et des enseignants au sujet de ces outils. Les pratiques observées feront l'objet d'analyses quantitatives et qualitatives qui viseront à observer le processus de consultation des traducteurs en ligne dans le cadre du processus rédactionnel. L'apport théorique de la psychologie cognitive conduira également à identifier les activités cognitives spécifiques au processus de consultation des traducteurs en ligne, ce qui me conduira à proposer une modélisation de ce processus. Cette étude vise à déterminer dans quelle mesure le recours aux traducteurs en ligne peuvent participer au processus d'apprentissage et à proposer des pistes didactiques pour la formation.
... Il s'agit d'une courte rencontre entre deux élèves où, à tour de rôle, ils se donnent des rétroactions sur un texte écrit, identifient des pistes d'amélioration, se fixent des objectifs et trouvent des moyens conjointement. Les entretiens permettent d'augmenter la quantité de rétroaction que les élèves obtiennent pendant le processus d'écriture(Troia, 2014), d'alléger la mémoire de travail(Piolat, 2004) et d'envisager l'écriture comme une activité collective(Bucheton, 2014). Une fois de plus, ces pratiques, qui reconnaissent l'importance de varier les structures, s'inscrivent dans une approche de différenciation pédagogique. ...
Thesis
Full-text available
Avec l’inclusion en classe ordinaire des élèves ayant des besoins particuliers, le travail des enseignants du secondaire s’est modifié depuis une vingtaine d’années (Gonçalves et Lessard, 2013). Les enseignants sont en contact avec une diversité de besoins éducatifs et estiment qu’ils n’ont pas le temps, les compétences, la formation et les ressources pour les accueillir (Portwood, 2017). Ainsi, ils peuvent adopter des croyances négatives à l’endroit de l’inclusion (Bélanger, 2015), alors que l’on sait que des croyances positives sont essentielles à son succès (Jordan et Stanovich, 2004). Leurs croyances doivent être amenées à évoluer au moyen de dispositifs intensifs de développement professionnel qui soutiennent une analyse réflexive (Wei et al., 2009). Ces dispositifs, recommandés dans les politiques soutenant l’inclusion (CSE, 2017), ne semblent pas avoir bénéficié d’une adhésion à l'école secondaire. Dans le cadre de cette recherche interprétative et collaborative (Desgagné et al., 2001), nous mettons en oeuvre un groupe de codéveloppement professionnel (GCP) (Payette et Champagne, 1997) pour réfléchir conjointement avec les participants aux défis de l’enseignement du français au deuxième cycle du secondaire en contexte inclusif. Cette étude vise à décrire comment évoluent, au cours de quatre séances de GCP, les croyances et les pratiques des participants en contexte d’inclusion scolaire. Les résultats démontrent que les croyances des enseignants sur l’inclusion scolaire sont restées plutôt stables, à l’exception des croyances relatives à la collaboration et au concept de soi des enseignants en insertion professionnelle, qui évoluent positivement. Les enseignants qui se représentent la diversité en salle de classe comme un phénomène social et contextualisé (plutôt qu’individuel) seraient ceux pour qui le changement de croyances serait le plus aisé. Les pratiques déclarées par les enseignants favorisant l’inclusion tendent vers davantage de pratiques didactiques collaboratives, qui pourraient leur permettre de mieux composer avec une diversité de besoins en classe ordinaire. Le GCP apparait comme un levier à la collaboration entre enseignants et alimente le plaisir de parler de pédagogie entre enseignants débutants (qui sont soutenus dans leur entrée dans le métier) et expérimentés (qui peuvent léguer leur expertise). Ce mémoire propose que soit intégrée à même le travail des enseignants une riche pratique réflexive en continu (Shulman et Shulman, 2004). Elle devrait être encouragée par des dispositifs collaboratifs de développement professionnel qui promeuvent l’intelligence collective et une recherche inédite de solutions, qui allient débutants et expérimentés et qui accueillent avec ouverture la variété des croyances que portent les enseignants. Ce mémoire soutient aussi que croyances et pratiques sont des concepts arrimés et interactifs. Une prise en compte simultanée de ces objets est donc nécessaire en contexte de développement professionnel pour participer à la transformation des pratiques et à la construction d’une école inclusive.
... : les accords dans le GN) puis plusieurs, et donne de moins en moins de soutien comme le permet leDétecteur de fautes. Ainsi, on offre l'occasion aux apprenant.e.s de récupérer en mémoire les différentes connaissances acquises précédemment(Piolat, 2004) en contexte de Phrases dictées du jour et de les combiner, petit à petit, en contexte de texte plus long. ...
... From this period, children mobilize cognitive resources, not only for the management of the conversion system but also for high-level writing processes, such as text planning or revision [30]. Around 12-15 years of age, children can manage more easily all the processes deployed during a writing task [30], but it is not until 16 years of age that they can totally manage the planning processes [31]. ...
Article
Full-text available
The main goal of this paper is to analyze written texts produced by monolingual French university students, with and without dyslexia. More specifically, we were interested in the linguistic characteristics of the words used during a written production and of the type of word errors. Previous studies showed that students with dyslexia have difficulties in written production, whether in terms of the number of spelling errors, some syntactic aspects, identification of errors, confusion of monosyllabic words, omissions of words in sentences, or utilization of unexpected or inappropriate vocabulary. For this present study, students with dyslexia and control students were asked to produce written and spoken narrative and expository texts. The written texts (N = 86) were collected using Eye and Pen© software with digitizing tablets. Results reveal that students with dyslexia do not censor themselves as regards the choice of words in their written productions. They use the same types of words as the control students. Nevertheless, they make many more errors than the control students on all types of words, regardless of their linguistic characteristics (length, frequency, grammatical classes, etc.). Finally, these quantitative analyses help to target a rather unexpected subset of errors: short words, and in particular determiners and prepositions.
Thesis
L’écriture représente un enjeu important et incontournable. C’est un objet social doté d’une forte charge symbolique qui s’inscrit dans l’histoire de l’individu, nouant avec lui une relation à la fois intime et complexe : le rapport à l’écriture. Cette thèse vise à étudier la notion de rapport à l’écriture dans le champ des littéracies universitaires, en l’approchant par le discours de treize étudiants de L3 engagés dans des filières variées et se disant, pour la plupart, « en difficulté » sur le plan de l’écrit. Nous abordons le corpus constitué des transcriptions d’entretiens par la méthode de l’analyse de discours, en nous intéressant au comportement de quelques marqueurs langagiers : les concessifs, les verbes modalisateurs, les dires, les reformulations et le lexique. L’objectif de l’étude consiste à analyser et interpréter les usages, par les locuteurs, de ces marqueurs et à les comparer entre eux de façon à mettre en évidence des « familles » d’usages autour de visées discursives, esquissant ainsi une typologie des rapports entretenus – par les étudiants – avec l’écriture. Ce classement autour d’une disposition plus ou moins favorable à l’égard de l’objet met en évidence un niveau d’appropriation de l’outil variable en fonction des étudiants, qui interroge sur les conditions à mettre en place pour une exploitation bénéfique – par le sujet – de la ressource que constitue l’écriture.
Thesis
Thèse présentée et soutenue à Le Mans Université, le 16 décembre 2021 Unité de recherche : Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN)Cette thèse de doctorat s’inscrit dans le cadre du projet écri+, projet national, sélectionné comme Plan d’Investissement d’Avenir 3 (PIA3), volet Nouveaux Cursus Universitaires (NCU). Ce dispositif mutualisé a pour but d’aider les étudiants à développer leurs compétences en français écrit à l’université, tant en compréhension qu’en production.Nos recherches s’intègrent plus précisément dans l’action numéro 5 du projet, en charge de l’analyse d’impact du dispositif, à la croisée du champ de la didactique du français et de l’usage du numérique. La pédagogie universitaire, et plus particulièrement, les dispositifs de formation en lien avec l’amélioration des compétences écrites en tant que facteurs de réussite à l’université sont au cœur de notre étude. Nous explorons deux grands axes à travers les questions suivantes : quelles sont les représentations des acteurs impliqués dans ces dispositifs d’accompagnement pour l’amélioration des compétences écrites en contexte universitaire ? Quelles scénarisations pédagogiques sont mises en place et quelle réception cela entraine chez les étudiants ? Notre corpus est constitué de questionnaires à destination des enseignants et des étudiants impliqués dans l’ensemble des dispositifs de Le Mans Université, d’entretiens collectifs menés avec les enseignants et des traces informatiques extraites de la plateforme de formation en ligne de type Moodle utilisée dans le cadre de ces enseignements.Nous tentons de proposer, d’après les différents résultats et analyses obtenus, des pistes didactiques en termes d’ingénierie pédagogique et d’accompagnement des enseignants dans ces dispositifs de renforcement des compétences écrites.
Book
Full-text available
Este livro é sobre o revisor de textos profissional, sua atuação, sua formação, sua messe e as relações funcionais de sua jornada de mediação. Para evidenciá-lo, temos que tratar da revisão de textos – sua prática, pois o ofício se define pelo exercício. Adotamos o conceito de mediação como inerente à revisão e ao papel do linguista e analisamos essa visão ao longo dos capítulos. É resultado impresso do percurso pelo qual temos evoluído e pelo qual temos exercido o ofício. Trata-se de uma obra para revisores ou para quem pretende se tornar um de nós. Não é tese nem gramática: não nos arriscaríamos a isso, existem em número suficiente e melhores que seríamos capazes de produzir. Também não é uma obra tratadística ou um compêndio de linguística aplicada – claro que tangenciamos tudo isso ao tentar a panorâmica que fazemos, mas não temos a veleidade de dar cabo das questões; apenas passaremos por elas, aprofundando-nos em alguns pontos sobre os quais nossas leituras e reflexões se fixaram nos últimos anos. A contribuição é na direção de suprir parcialmente a enorme lacuna que existe de discussão teórica sobre o campo em que atuamos. Nossa opção foi por dar abordagem bem abstrata às questões, inclusive aquelas que refletem a prática da revisão. Fizemos isso para maior generalidade. Assim, não cansaremos o leitor com exaustivos exemplos, preferindo diretamente ir às conclusões que obtivemos. Incluímos algumas experiências decorrentes de nossa prática na formação de revisores com sugestões que podem ser adaptadas em diversas circunstâncias; com isso, esperamos encontrar, ao longo de nosso curso, profissionais sempre mais qualificados. Esperamos, inclusive, que esta obra contribua nesse sentido. Queremos que este livro se preste à evolução do pensamento sobre a revisão, que sirva para o crescimento pessoal de alguns colegas e que ele contribua para a valorização de nosso ofício e daqueles que nele colhem os frutos de seu trabalho. O revisor é o ator principal da revisão profissional, pois ele é tão essencial para o trabalho de revisão quanto o texto, ele é o foco desta obra e seu trabalho, a revisão do texto, é a prática e o produto que o define. O revisor profissional é aquele que tem a tarefa de corrigir e aprimorar o escrito de outrem, fazendo as modificações e as adequações necessárias, em diálogo aberto com o autor, de forma a contribuir para a qualidade da publicação. Neste livro, a natureza do serviço de revisão é vista em função da pessoa do revisor; vamos discutir e procurar subsidiar a formação de revisores e a mediação que ele exerce em relação aos escritos e ao mercado linguageiro e livresco.
Article
Full-text available
Working memory and writing: Model evolution and research assessment
Article
The review examines ways in which working memory contributes to individual and particularly to developmental differences in writing skill. It begins with a brief definition of working memory and then summarizes current debates regarding working memory and capacity theories in the field of reading. It is argued that a capacity theory of writing can provide a framework within which to consider the development of writing skill, and relevant data are discussed. Effects of capacity limitations are documented in all three component writing processes: planning, translating, and reviewing.
Article
In 1974, Baddeley and Hitch proposed a three-component model of working memory. Over the years, this has been successful in giving an integrated account not only of data from normal adults, but also neuropsychological, developmental and neuroimaging data. There are, however, a number of phenomena that are not readily captured by the original model. These are outlined here and a fourth component to the model, the episodic buffer, is proposed. It comprises a limited capacity system that provides temporary storage of information held in a multimodal code, which is capable of binding information from the subsidiary systems, and from long-term memory, into a unitary episodic representation. Conscious awareness is assumed to be the principal mode of retrieval from the buffer. The revised model differs from the old principally in focussing attention on the processes of integrating information, rather than on the isolation of the subsystems. In doing so, it provides a better basis for tackling the more complex aspects of executive control in working memory.