Book

Masculin/Féminin La pensée de la différence

Authors:
... Froide par nature, la femme est incapable de transformer en « bon sang » toute la nourriture absorbée et les menstruations apparaissent alors comme une nécessité vitale puisque par elles s'écoulent le mauvais sang considéré comme particulièrement impur, nous y reviendrons. Les différences entre hommes et femmes reposaient principalement sur des degrés de perfection de cette coction des aliments (Héritier, 1996) et non pas sur une différence sexuelle. Prédomine en effet jusqu'au XVIIIème siècle le modèle du sexe unique dans lequel la femme n'est en fait qu'une réplique imparfaite de l'homme. ...
... Les études sur la ménopause sont nombreuses. Les travaux anthropologiques 92 montrent que Lock (1993), F. Héritier (1996), D. Delanoë (2001) hormones sexuelles féminines, de plus en plus de scientifiques se sont impliqués dans la recherche sur les hormones féminines » (Oudshoorn, 2000 : 39-40 Si les traitements hormonaux à la ménopause sont prescrits afin de réduire des risques tels que les maladies cardio-vasculaires et l'ostéoporose ou faire disparaître des symptômes tels que les bouffées de chaleur, les insomnies, la dépression etc., ils sont très largement utilisés à des fins esthétiques ainsi qu'en témoignent les propos du Dr B. (femme) : ...
... C'est l'angoisse de la mère » (Dr J., femme) Les règles attestent du pouvoir de reproduction et conjointement du risque de la survenue d'une grossesse. On peut faire l'hypothèse que se joue ici la gestion intergénérationnelle de la fécondité dont Y. Verdier (1979), F. Héritier (1996) ou encore V. Moulinié (1998) ont démontré le principe universel : deux générations ne peuvent être fécondes en même temps, pour que l'une le soit, il faut que la précédente ne le soit plus. Cependant, les matériaux de terrain montrent que d'autres enjeux sont à l'oeuvre. ...
Thesis
Ce travail porte sur la médicalisation contemporaine du corps des femmes telle qu'elle est mise en oeuvre dans le cadre de la consultation de gynécologie médicale. L'approche qualitative de cette recherche s'appuie sur l'observation de consultations menée dans deux centre hospitaliens parisiens, un centre de PMI de l'Essonne et un cabinet libéral de la banlieue ouest de Paris ainsi que sur des entretiens réalisés auprès de femmes âgées de 22 à 70 ans et de gynécologues femmes te hommes. Un détour sur les conditions d'émergence de cette spécialité médicale et sur les débats qui l'ont traversée dévoile les enjeux corporatistes au coeur desquels s'inscrit sa féminisation et qui ont conduit les femmes gynécologues à construire une rhétorique présentant leur genre comme un atout pour la santé et le suivi des femmes. En prenant le modèle dramaturique proposé par Goffman comme cadre d'analyse de cette interaction, le rôle et le jeu des acteurs se sont révélés être largement déterminés par la nécessaire neutralisation de la dimension intime et potentiellement sexuelle de cette consultation et ce quel que soit le genre du gynécologue. Dans ces conditions, parler du corps intime ou de sexualité ne va pas de soi et n'est possible que lorsque le corps nu n'occupe pas toute la scène selon des modalités et des codes langagiers spécifiques. Enfin, à travers l'analyse des discours tenus et des traitements prescrits, les mécanismes par lesquels s'imposent les normes médicales ont été mis au jour. Jeux de savoirs et du genre contribuent de concert à faire de cette consultation un espace de normalisation du corps biologique, esthétique et sexuel des femmes.
... A diferença fundamental que eles percebem entre meninas e meninos não consiste em um « limite último do pensamento » (Héritier, 1996)? Nesse cenário, para esses professores, a divisão de tarefas por gênero não aparece, em nenhum caso, como um tratamento desigual, e sim como o uso das habilidades de cada um. ...
... La différence fondamentale qu'ils perçoivent entre filles et garçons ne consiste-telle pas en un « butoir ultime de la pensée » (Héritier, 1996)? Dans ce cadre, le partage sexué des tâches n'apparaît pas en tout cas pour ces enseignants comme un traitement inégalitaire; mais comme l'utilisation des compétences de chacun·e. ...
Book
Full-text available
A presente obra se situa no contexto do acordo de cooperação internacional assinado em 2016 entre a Universidade de Montpellier e o IFRN e é parte das atividades do projeto de pesquisa "Corpo, gênero e sexualidade na Educação Profissional: cenários epistemológicos e subjetivos", aprovado pelo edital universal do CNPq (2019-2021). Fazem ou já fizeram parte dessa investigação pesquisadores e estudantes de iniciação científica, especialização, mestrado e doutorado das instituições principais e colaboradoras, por meio de seus respectivos programas de pós-graduação lato e stricto sensu e de seus grupos de pesquisa.
... Ces hommes véhiculent « une forme idéale typique de la masculinité, la nudité n'est plus utilisée comme instrument d'érotisation, mais comme démonstration de la puissance » (Fraysse, 2013, p.138 . Françoise Héritier (1996) analyse le rôle structurant des différences corporelles dans la conception binaire du masculin et du féminin. La poitrine et la courbure placent les femmes du côté de la « courbe » en opposition à la « droiture » du masculin (Bourdieu, 1972) (Chevalier et al., 2011). ...
... Les stéréotypes sexués prégnants dans le sous champ du fitness, compte tenu de la circulation de modèles de genre hyper sexués, structurent les genderisms (Goffman, 2002) (Pinto, 1990;Arborio, 1996;Buscatto, 2003). Les savoirs « féminins » sont ainsi « naturalisés » ce qui les rend « invisibles » (Buscatto, 2014b Alain fait également référence à ce processus de naturalisation qui exprime la valence différentielle des sexes (Héritier, 1996) secteurs professionnels largement investis par les femmes, tel celui des hôtesses de l'air (Hochschild, 2017) et celui du care (Molinier, 2006). Les compétences professionnelles y sont plus relationnelles que techniques et les femmes y occupent un statut subalterne (Fortino, 2002;Ravet, 2003;Mennesson, 2005). ...
Thesis
A partir de la différenciation sexuée des trajectoires professionnelles, ce travail de thèse propose d'analyser les effets du sous champ (Bourdieu, 1991) du fitness sur la fabrique du genre chez les professionel·le·s du fitness dans le département des Landes. Considéré comme un métier plutôt mixte, et dans lequel les enquêté·e·s s'engagent sans véritablement connaitre le sous champ, les facteurs sociaux et sexués ont une importance majeure dans le déroulement de la carrière. Si l'entrée dans la carrière n'est pas différente pour les femmes et pour les hommes, les modalités spécifiques d'exercice du métier et les possibilités de " faire carrière " dans le fitness révèlent des asymétries. Déconstruites au prisme du genre, ces trajectoires montrent l'inégalité de ce régime de genre du fitness (Connell, 1987), et des rapports de pouvoir entre les enquêté·e·s fortement liés aux enjeux économiques. Sous l'angle de la sociologie des socialisations, du travail, du genre et du corps, les résultats de cette étude illustrent la complexité de la fabrique du genre pour des professionnel·le·s spécialistes du corps. Entre assignations de sexe et hyper concurrence économique, les indépendant·e·s donnent à voir des modèles de genre hybrides et novateurs de masculinités et féminités complices de la masculinité hégémonique et de l'emphasized feminity (Connell, 1987). Au final, ces enquêté·e·s caractérisé·e·s par un ethos d'indépendance incarnent leurs stratégies de positionnement économique dans le sous champ. Elles se rapprochent des modes de gestion des entreprises artisanales, surtout lorsque les enquêté·e·s travaillent en couple. La grande porosité des sphères privées et professionnelles n'est pas sans effets sur le déroulement asymétrique des carrières et la division sexuée du travail. Les effets de la socialisation professionnelle participent ainsi à un processus de renforcement (Darmon, 2006) des dispositions sportives, sociales et sexuées précédemment acquises. Les nouvelles compétences professionnelles, la séduction et la marchandisation du corps viennent ainsi compléter un habitus de genre et un ensemble dispositionnel qui participent à définir le masculin et le féminin dans cet espace social.
... Elle y existe encore aujourd'hui, même s'il y'a quelques avancements, car il semblerait que les femmes africaines ne se soient pas encore battues avec la même ardeur que les femmes en occident, pour se libérer de cette vision. Selon Héritier (1996), la principale raison de la valorisation du masculin, et la dévalorisation du féminin, serait la reproduction. En effet, pour se reproduire les hommes ont besoin du corps de la femme et il leurs faut donc s'en approprier. ...
Thesis
Comment se déroule la création d’une entreprise collective de femmes en Afrique ? C’est la question qui guide cette recherche à partir de l’analyse approfondie du processus de création d’une coopérative par un collectif de femmes au Cameroun. La présente recherche étudie d’abord les contraintes des femmes entrepreneures afin de justifier leur présence massive dans le secteur informel, la nécessité d’avoir des compétences et l’intérêt du collectif. Elle se concentre ensuite sur la description et l’analyse d’un processus de création d’une coopérative féminine de transformation d’avocats en huile dans la région de l’Ouest du Cameroun. Pour cela nous avons réalisé une recherche-intervention auprès du groupe de femmes concerné. Les enseignements saillants sont que : l’idée de création ne vient pas toujours du groupe concerné et que l’existence préalable du groupe favorise la prédisposition à l’entrepreneuriat collectif. De plus, le groupe permet la mobilisation de l’épargne collective locale pour le financement du projet, signifiant l’importance de la finance solidaire dans les projets des collectifs de femmes intégrant aussi, par la suite, les hommes.
... While acknowledging the important debates in the field of women and gender studies about the use of 'women' as a category of analysis, my perspective here considers that 'women' and 'men', however historically and socio-culturally contingent categories that encapsulate a diversity of realities, still act as real groupings universally structuring the world and personal experiences 7 (Héritier 1996;Gunnarsson 2011). It also adopts the stance recently clarified by historian Karen Offen (2018) within which women's history concerns itself with enhancing 'our cumulative knowledge of the past of human kind -a past in which we can "see" women as historical actors just as we have seen men as historical actors, and in which we can render visible the sexual politics of knowledge' (Yan and Offen 2018: 15; emphases mine, men and women being categories where, for most of the history of science, an actor would be placed not so much in accordance with their own choice of self-identification, but with that of their peers, communities and social structures). ...
Article
Full-text available
Part of the special collection: https://www.archaeologybulletin.org/articles/10.5334/bha-656/ . In this paper I present the background and rationale for a new research project that aims to rediscover the first women who participated in the development of archaeology in the Pacific, from the 19th to the mid-20th century. I discuss how this research is inscribed in the history of women in science, responding to Rossiter’s plea to future scholars: to write a history and sociology of science that is more comprehensive by integrating ever more of the hidden women scientists, or ‘Matildas’. I consider how a history of these ‘Pacific Matildas’ can be connected to factors that have been identified as historically keeping women out of science (especially fieldwork-based sciences) as well as keeping them out of historical records about the making of science. After discussing the methodological and conceptual frameworks envisaged for such a project, I present some preliminary results of this research: a short overview of historical figures already identified and a brief examination of one early case-study in the history of the first women engaged in the discipline, that of Adèle de Dombasle in the mid-19th century. I conclude by highlighting what the first clues we can gather about such stories tell us both about the historical place of women in the field and the place of women in the history written about the field.
... Término coloquial que significa "quedar expuesto y asociado". [77] Johana Kunin dominación, la violencia, la fuerza física y la heterosexualidad obligatoria; y se reproduce siempre en oposición a las formas de femineidad 17 . La hipermasculinidad sería, así, una híper-no-femineidad que debe ser continua, decidida y obligatoriamente declamada 18 . ...
Article
Full-text available
This article explores gender dynamics in the Argentinean Pampas, with a special focus on masculinities. Ethnographic fieldwork was conducted, including participant observation and interviews, between 2014 and 2017 in a rural district where very conservative gender views prevail. It was concluded that it is imperative to understand the emic category “medio putos” (“kinda faggy”). This is how minority males who participate in dissident initiatives such as community theater and agroecological horticulture production are pejoratively designated. Typically, in Argentina, a gay man is denigrated as a “puto” (faggy). The label in this case does not refer to the sexuality of the person in question, but rather to his low social hierarchy in a strongly patriarchal world. “Medio puto” is intended to designate a feminized corporeality (which does not demonstrate its virility daily or loudly) that, although it does not assume a homosexual identity or practices, does “weird” things that “real men do not do”. This article, therefore, empirically shows the heterogeneity of positions linked to masculinities, especially those related to subaltern masculinities, in order to reveal how the latter can produce gender dynamics, to some extent, alternative to the hegemonic one.
... We can also say that a large part of our team was undergoing a transition in terms of age, one that is not at all comfortable. Gender transition nevertheless has a special status because it shakes the bedrock on which patriarchy is founded, namely, the ideology of a "differential valence" between men (+ value) and women (− value) (Héritier, 1996). This is what the syntagm of a "difference between the sexes" masks and naturalizes, while in fact we should speak of a "hierarchized difference between the sexes" because rather than just binarity, hierarchy too is put in question, together with its privileges, by gender transitions. ...
Article
The author analyzes a research study of trans∗ women and their surgeons, conducted before and after vaginoplasty in a French public hospital service. The essay is an examination of countertransference in three research frameworks: (1) working with a research team; (2) taking part in a peer group, facilitated by a psychologist, a surgeon, and a secretary, bringing together women who had already undergone surgery and those awaiting it; and (3) research interviews with Lara, a 64-year-old trans∗ woman. The author emphasizes the importance of taking into account gender countertransference—that is, the disruptive effects of the encounter with trans∗ people and their desires, paying specific attention to what the encounter with trans∗ femininities has stirred or revealed in terms of the author's own relationship to the body and to cisgender femininity.
... Comme Françoise Héritier (1996) le remarque, la différence des sexes qui est au fondement de toute pensée, aussi bien traditionnelle que scientifique, est façonnée sur la première chose à observer la plus proche : les corps des femmes et des hommes. D'autres catégories cognitives qui s'opposent, comme actif /passif, chaud/froid, logique/intuitif et grand/petit, peuvent se retrouver dans les grilles de classement du masculin et du féminin. ...
Thesis
Cette étude a pour objectif d’enquêter sur les métaphores de genre (MG désormais) qui décrivent les femmes (métaphores désignant les femmes, MF) et les hommes (métaphores désignant les hommes, MH) en français et en mandarin en se fondant sur la Conceptual Metaphor Theory. Pour chaque langue, les métaphores sont récoltées en adoptant deux sources de données : un dictionnaire et un questionnaire administré à 240 locuteurs (120 hommes, 120 femmes). Nous établissons par la suite une comparaison intra-langue ainsi qu’inter-langue. Les résultats des dictionnaires montrent que même si l’utilisation des domaines sources diffère entre les deux langues, les métaphores s’adressant aux femmes et aux hommes sont asymétriques en quantité et qualité. Premièrement, le nombre de MF est plus élevé que le nombre de MH. Deuxièmement, les connotations de ces MF sont plus péjoratives que celles liées aux MH, particulièrement au sujet de la sexualité des femmes.Les données des questionnaires sont analysées à trois niveaux : l’appartenance aux domaines sources (ANIMAUX, PLANTES), les types de MG (lions, fleurs) et les caractéristiques des MG (traits physiques, personnalité, fonctions et rôles sociaux). En analysant les MF et MH auprès des locuteurs et locutrices natifs du français et du mandarin, nous remarquons que même si l’utilisation des domaines sources et les caractéristiques soulignées sont différentes, des modèles similaires émergent dans les deux langues. Une Théorie du script du genre linguistique est par conséquent proposée afin d’interpréter ces modèles. Elle explique comment des métaphores conventionnelles concernant les deux sexes sont utilisées comme un script écrit pour guider les femmes et les hommes afin qu’ils jouent les rôles sociaux qui leur sont assignés. Enfin, la comparaison inter-langue révèle certaines réalités sociales en montrant les différences de traitement entre les deux sexes en France et à Taïwan. De plus, nous montrons que la sélection des domaines sources et des caractéristiques qu’ils contiennent est associée à la cosmologie de ces deux cultures. Dans la culture française, la relation entre les humains et d’autres êtres est considérée comme verticale, expliquée par la structure hiérarchisée de LA GRANDE CHAÎNE DE LA VIE. En revanche, cette relation est vue comme horizontale dans la culture chinoise où les humains et l’univers sont perçus comme vivants en harmonie, ce qui est défini par la philosophie de l’Unité de l’univers et du genre humain.
... Although the Gyüshi makes no mention of childbirth practices among the amchi (Parfionovitch et al. 1992), our ethnographies in Zangskar show that the amchi did indeed play a role; this may be very limited but it nevertheless existed. When a labour was prolonged for many hours without any indication of an imminent birth, the amchi prepared a mixture of butter, pepper (pha ri lu: Piper sp.), Myristica fragans (dza ti) and seeds from another unidentified The way pregnancy and childbirth is conceived in theories of procreation also sheds light on the hierarchy of genders (Héritier 1996). The Gyüshi indicates, for example, that the spirits 'of little merit are thereby born as womankind endowed with breasts and womb and red menstrual blood' (Instructional Tantra, ch. ...
Chapter
This chapter documents the local and global processes of construction, legitimization and delegitimization, and the political uses of the knowledge of traditional birth attendants—TBAs. Based on four years’ ethnographical investigation in Tamil Nadu, this chapter discusses the issue from various points of view. It looks at the debates of actors involved in the national and international public health agendas, Indian movements promoting ‘Natural Childbirth’, and movements in favour of the preservation of traditional systems of medicine. TBAs are variously perceived as wicked mothers whose archaic practices must be controlled, the archetypal ambassadors of traditional knowledge, or as relevant actors bringing together ideal elements of any development activity—locality, community, and low cost. This careful reading of the contemporary social representations of TBAs and of their role reconfigurations offers a lens to examine authoritative knowledge’s social forms, practices, and paradoxes.
... L'anthropologie a élaboré plusieurs théories à cet égard. Héritier (1996) déchiffre, dans les ensembles de représentations propres à chaque société, certains « éléments invariants » dont la disposition, bien que différente dans chaque population, se traduit universellement par une inégalité qu'elle nomme « valence différentielle des sexes ». Bien qu'elle ne soit pas nécessairement fondée sur des facteurs biologiques, cette asymétrie est naturalisée et devient ainsi une évidence : « … ce n'est pas le sexe, mais la fécondité, qui fait la différence réelle entre le masculin et le féminin, et la domination masculine, qu'il convient maintenant de tenter de comprendre, est fondamentalement le contrôle, l'appropriation de la fécondité de la femme, au moment où celle-ci est féconde » (ibid. ...
... Although the Gyüshi makes no mention of childbirth practices among the amchi (Parfionovitch et al. 1992), our ethnographies in Zangskar show that the amchi did indeed play a role; this may be very limited but it nevertheless existed. When a labour was prolonged for many hours without any indication of an imminent birth, the amchi prepared a mixture of butter, pepper (pha ri lu: Piper sp.), Myristica fragans (dza ti) and seeds from another unidentified The way pregnancy and childbirth is conceived in theories of procreation also sheds light on the hierarchy of genders (Héritier 1996). The Gyüshi indicates, for example, that the spirits 'of little merit are thereby born as womankind endowed with breasts and womb and red menstrual blood' (Instructional Tantra, ch. ...
Chapter
India has long occupied an important place in Tibetan medicine's history and development. However, Indian Himalayan practitioners of Tibetan medicine, or amchi, have largely remained overlooked at the Tibetan medical periphery, despite playing a central social and medical role in their communities. Power and legitimacy, religion and economic development, biomedical encounters and Indian geopolitics all intersect in the work and identities of contemporary Himalayan amchi. This volume examines the crucial moment of crisis and transformation that occurred in the early 2000s to offer insights into the beginnings of Tibetan medicine's professionalization, industrialization, and official recognition in India and elsewhere. Based on fine-grained ethnographic studies in Ladakh, Zangskar, Sikkim, and the Darjeeling Hills, Healing at the Periphery asks how the dynamics of capitalism, social change, and the encounter with biomedicine affect small communities on the fringes of modern India, and, conversely, what local transformations of Tibetan medicine tell us about contemporary society and health care in the Himalayas and the Tibetan world. Contributors. Florian Besch, Calum Blaikie, Sienna R. Craig, Barbara Gerke, Isabelle Guérin, Kim Gutschow, Pascale Hancart Petitet, Stephan Kloos, Fernanda Pirie, Laurent Pordié
... Attempts to explain male domination sometimes allude to psychological motivations: it is because men have tried to appropriate the reproductive power of women that they have devalued and thus dominated them (Héritier 1996). The problem with this argument (besides its being very hard to demonstrate), is that it says nothing about why women would have accepted it. ...
... En revanche, la remise en cause des éléments périphériques par des pratiques dissonantes, permet une transformation progressive de la représentation, plutôt qu'une transformation résistance ou brutale (Flament, 2001b). Ce qui, dans ce cas précis nous semble plus raisonnable au vu de l'ancrage très ancien des construits sociaux entourant les sexes dans les mentalités (Héritier, 1996) Enfin, la présence plus importante de préjugés à l'encontre des femmes au sein du groupe des femmes qu'au sein du groupe des hommes, montre que celles-ci ont intégré comme les hommes les représentations sociales qui découlent de la division sexuelle du travail. Cette analyse entre en cohérence avec celle de Belghiti-Mahut (2003). ...
Thesis
Malgré une amélioration substantielle de la condition des femmes dans les organisations depuis le milieu des années 1960 en France, force est de constater la persistance de phénomènes inégalitaires qui les handicapent dans leurs évolutions professionnelles. De nombreux travaux académiques en sociologie et en gestion des ressources humaines désignent les représentations sociales (RS) ou l’un de leurs composants comme étant la source de ces inégalités, qu’elles justifient. C’est devant le constat que ces inégalités perdurent en dépit des préconisations de la littérature en sciences de gestion pour les faire évoluer et de la présence d’un cadre légal se voulant de plus en plus coercitif que nous remettons en question ces dernières et notamment leur unité d’analyse, les stéréotypes. La question du construit social entourant les sexes, qui oppose deux groupes sociaux aux intérêts divergents étant par essence sociale, nous choisissons de mobiliser la théorie des représentations sociales de Moscovici et précisément son approche structurale théorisée par Abric. Selon ce dernier, une représentation sociale est une structure hiérarchisée, dont il convient d’étudier le contenu et la structure, puisque la place des éléments cognitifs, dont les stéréotypes font partie, leur confère un rôle précis dans la représentation. Aussi nous nous interrogeons sur les apports de l’analyse structurale des représentations sociales pour améliorer les pratiques de GRH visant leur modification et ainsi la réduction des inégalités. Pour ce faire, nous réalisons une étude de cas exemplaire, en termes de démarche égalité, afin d’étudier les mécanismes sous-jacents à l’origine de potentielles résistances causant la persistance des phénomènes susmentionnés. La pluri-méthodologie que nous mettons en place nous a permis de mettre en évidence les spécificités dans les représentations des différents groupes impliqués dans les évolutions de carrière des femmes cadres et ingénieures, plaidant en la faveur d’une approche sociologique de l’étude des RS. Par la mise en discussion de leur contenu par zone (noyau central, périphéries) avec la manière dont les mesures présentes dans les accords sont appliquées par les acteurs sur le terrain, nous analysons la pertinence de la démarche égalité de notre cas, en profondeur, ce sur quoi nous basons nos préconisations managériales. Notamment la mise en place de formations spécifiques aux différents publiques en se basant sur nos résultats issus de l’approche sociologique de l’étude des RS, qui serviront par ailleurs, associés à une technique de changement comportemental, comme le préconisent Moliner et Guimelli, à travailler sur la question globale du surinvestissement qui défavorise particulièrement les femmes, plus impliquées dans la sphère domestique. En outre, l’ajout de dispositifs de contrôle des décisions managériales, nous semble indispensable. Le recours à la théorie du noyau central d’Abric, rarement utilisée en sciences de gestion, constitue au vu de nos résultats l’apport théorique majeur de notre travail de thèse, de même que la pluri-méthodologie que nous mobilisons, qui forme un modèle d’analyse utilisable par les universitaires comme par les praticiens afin de poursuivre ce travail pluridisciplinaire visant l’égalité professionnelle.
... En effet, l'homme a besoin de passer par un corps de femme pour se reproduire et ne pourrait le faire par lui-même, et universelle invariante. À partir des spécificités physiques et anatomiques naturellement observables qui différencient les sexes, des idées abstraites ont été associées à chaque sexe pour le définir, lui attribuer une fonction et ainsi opérer un classement sur lequel se sont construits des systèmes de valeurs et de valorisation (Héritier, 1996). Or Françoise Héritier explique que si la différence entre les sexes relève de l'observation, les inégalités qui en découlent sont le résultat du sens accordé à une donnée biologique qui n'en a pas d'emblée. ...
Thesis
L’objectif de la thèse est de montrer, à travers l’analyse des représentations féminines sur les chaînes satellitaires transnationales arabes, la manière dont la télévision contribue au façonnement des normes de genre. La question des rapports sociaux de sexe, appréhendés en termes de construction sociale, représente un thème intéressant à étudier du point de vue des représentations télévisuelles, en particulier pour ce qui concerne le monde arabe où le statut des femmes est complexe à définir. Malgré l’existence d’inégalités entre les femmes et les hommes, leur réalité sociale diffère en fonction des pays de la région et de l’importance que ces pays accordent au fait religieux, à la modernité et au progrès social. À ce titre, la télévision représente un observatoire privilégié, puisqu’elle est autant révélatrice des assignations de genre que de l’incorporation de nouvelles normes et représentations dans la société. En étudiant les chaînes satellitaires transnationales, nous avons pu avoir une vision globale de cette question à l’échelle du monde arabe. Notre analysée est axée sur les contenus informationnels des trois chaînes MBC, Al Jazeera et Al Arabiya. En appui sur une double grille d’analyse qualitative, nous avons identifié les modèles de monstration télévisuelle relatifs aux femmes, et analysé par ce biais les normes qui se rattachent au genre féminin dans le monde arabe. Les images et les discours véhiculés par les médias satellitaires révèlent, d’une part, que les contenus télévisuels contribuent à redéfinir les normes associées au genre féminin et permettent, d’autre part, de saisir les enjeux de la globalisation télévisuelle et de la modernité dans les sociétés arabes contemporaines.
... Au contraire de ce que l'on pourrait penser (Arnfred, 2015 ;Héritier ;Osório & Macuácua, 2013), il n'est pas évident que dans les sociétés matrilinéaires les femmes aient le pouvoir sur différents aspects de la vie sociale. « On constate que l'organisation patrilinéaire, aussi bien que celle matrilinéaire, se ressemblent du point de vue du pouvoir masculin. ...
Thesis
Les transformations économiques et politiques que le Mozambique a connu depuis la fin des années 1980, notamment la transition du socialisme à la démocratie multipartiste, formellement achevée par la Constitution de 1990 et la fin de la guerre civile en 1992, ont marqué une nouvelle ère dans l’histoire des politiques éducatives, en particulier celle de l'enseignement supérieur au Mozambique (ESM). Les investissements croissants de l'État sur ce secteur et la libéralisation du marché qui a permis l'intervention d'acteurs privés, ont augmenté rapidement l'offre de l'enseignement supérieur à travers l'ouverture de nouvelles institutions et de nouveaux cursus. Cependant, malgré l'expansion du système et l'augmentation de l'offre, les inégalités de sexe restent persistantes. Si d'un côté, les filles continuent d'être moins présentes par rapport aux garçons dans le système, d'un autre côté, leurs choix d'orientation se tournent davantage vers les filières des Sciences Humaines et Sociales (SHS), considérées comme moins rentables par rapport aux filières des Sciences et Technologies (ST) dominées par les garçons, et où les filles sont quasi absentes. On se questionne sur qu’est-ce qui est à l’origine de ces inégalités sexuées dans les choix de filières entre filles et garçons dans l’ESM ? On cherche, de façon plus spécifique, à analyser le rôle joué par l’origine socioculturelle des étudiant.e.s dans la production de ces inégalités, ainsi que le rôle de l’institution scolaire dans le cheminement différencié des étudiant.e.s. En plus, on se questionne sur le rôle des représentations que les filles et les garçons se font des métiers d’après les stéréotypes de sexe liés à la division sexuée du travail, associées aux perceptions subjectives des chances de réussite fondées sur une base sexuée. À partir d'une combinaison de méthodes qui inclut un travail de terrain dans deux établissements d'enseignement secondaire et deux d'enseignement supérieur, privées et publiques, consistant en la mise en œuvre d'un questionnaire aux étudiant.e.s ainsi que la réalisation d'entretiens semi-directifs auprès de responsables pédagogiques et d’observations de terrain, nous cherchons à étudier les mécanismes qui sont à l'origine de ces disparités dans les choix différenciés et inégaux entre filles et garçons, en analysant, de façon particulière, le rôle de l'origine sociale, de l'institution scolaire et le rôle des représentations que les filles et les garçons se font des métiers. Les résultats suggèrent que les pratiques des institutions, notamment au travers des programmes d’aide et de soutien à l’orientation mis à disposition des étudiant.e.s, jouent un rôle important dans le processus de prise de décision d’orientation. En plus, ce rôle s’avère surtout important, lorsque le contexte social d’origine de l’étudiant.e est plus modeste car il y a un manque d’informations clés sur les filières, qui est souvent aussi lié à un rapport éloigné de la famille vis-à-vis de l’école. Dans ce cas, les filles semblent être beaucoup plus contraintes que les garçons dans ces mêmes situations, limitant leurs choix à des options moins ambitieuses. La condition socioéconomique se révèle alors décisive dans les choix, dans la mesure où elle conditionne le renoncement à des formations considérées difficiles ou celles qui nécessitent une durée d’étude plus longue.
... La réponse aux questions posées a nécessité la prise en compte de plusieurs dimensions issues de différents champs théoriques. Comment nier l'apport des recherches anthropologiques (Héritier, 1996) et psychologiques (Vouillot, 2003) à la fois sur les études relatives au genre et à celles relatives aux connotations sexuées liées aux croyances sur la danse ? Inévitablement, la méthode utilisée s'appuie sur celles issues de ces différents champs théoriques et conduit à un ensemble composite. ...
... A linha majoritária das leituras estabelecidas a "gênero" o constitui como conceito aditivo à diferença sexual (Fouque, A, 1990;, Héritier, F., 1996. Esse conceito aditivo busca manter o sentido binário estabelecido aos sujeitos. ...
Chapter
El presente trabajo tiene como finalidad contribuir a la reflexión acerca de la función de la CPI. El análisis toma como punto de partida los aportes del economista Amartya Sen acerca de la justicia; en particular su concepción de la justicia global, fundamentada en la defensa de los derechos humanos. Una de las contribuciones más importantes de Sen a la reflexión sobre la justicia ha sido su reivindicación de la inclusión de los derechos económicos entre los derechos humanos fundamentales. La interpretación del concepto de “derechos fundamentales” sirve aquí para incluir los derechos económicos entre aquellos que deben estar protegidos por la legislación internacional, porque las libertades protegidas mediante estos derechos son tan relevantes para desarrollar una vida digna como las libertades asociadas a los derechos civiles y políticos, por lo cual no existe ninguna razón para condenar a los violadores de los derechos fundamentales en un caso y no hacerlo en el otro caso. En este capítulo se estudia la repercusión de esta inclusión sobre el DIP y la función de la CPI, haciendo énfasis en la necesidad de una mayor consideración de las violaciones de los derechos humanos económicos.
... A linha majoritária das leituras estabelecidas a "gênero" o constitui como conceito aditivo à diferença sexual (Fouque, A, 1990;, Héritier, F., 1996. Esse conceito aditivo busca manter o sentido binário estabelecido aos sujeitos. ...
Book
El manuscrito que se presenta en este prólogo tiene como título La función de la Corte Penal Internacional: visiones plurales desde una perspectiva interdisciplinar. A ello se une el subtítulo Volumen Especial por el X Aniversario del Instituto Ibero-Americano de La Haya para la Paz, los Derechos Humanos y la Jusiticia Internacional. En consecuencia, dos son los aspectos principales que se abordan en las siguientes líneas. Por un lado, una breve introducción al trabajo de investigación coordinado por los profesores Olasolo, Urueña-Sánchez y Sánchez Sarmiento, a través del análisis de sus objetivos principales. Por otro lado, la presentación del Instituto Ibero-Americano de La Haya para la Paz, los Derechos Humanos y la Justicia Internacional (IIH o Instituto) y de sus principales actividades en los diez años transcurridos desde su fundación el 1 de junio de 2011. Con respecto a la primera cuestión, se puede identificar tres objetivos principales a los que se dirige el manuscrito objeto de la presente publicación. En primer lugar, busca proporcionar una visión interdisciplinaria más amplia sobre la función de la CPI a través del diálogo entre las aproximaciones filosóficas y teológicas por una parte, y los enfoques desde el DI y las RI por otra. En este sentido, conviene tener en cuenta que, si bien hasta el momento la doctrina se ha limitado en gran medida a estudiar la CPI desde perspectivas de análisis tradicionales basadas en el positivismo jurídico, no es menos cierto que una comprensión holística de las condiciones que han favorecido la constitución y la consolidación de la CPI como institución requiere ir más allá del análisis del ECPI y de los instrumentos internacionales que lo complementan, para promover el diálogo con aquellas otras disciplinas que explican ciertas variables de su funcionamiento. De esta manera, tanto la filosofía como la teología tienen mucho que aportar en relación al tratamiento de las atrocidades masivas en las sociedades humanas y en la sociedad internacional, y por lo tanto son ciertamente relevantes a la hora de interpretar la función del único tribunal internacional penal permanente (la CPI) que ha sido establecido hasta el momento para investigar y enjuiciar a sus máximos responsables.
... A value above one indicates a preference for sons. This approach is preferable to standard measures of sex preferences (e.g., the sex ratio at birth) because it is not affected by differences in fertility and it does capture the fact that what matters the most is having at least one male birth (preferably the first) rather than a specific offspring sex composition (Héritier, 1996;Zhao & Hayes, 2018, Chapter 9). ...
Article
Full-text available
Using 254 Demographic and Health Surveys from 75 low- and middle-income countries, this study shows how the joint examination of family characteristics across rural and urban areas provides new insights for understanding global family change. We operationalise this approach by building family configurations: a set of interrelated features that describe different patterns of family formation and structure. These features include partnership (marriage/unions) regimes and their stability, gender relations, household composition and reproduction. Factorial and clustering techniques allow us to summarise these family features into three factorial axes and six discrete family configurations. We provide an in-depth description of these configurations, their spatial distribution and their changes over time. Global family change is uneven because it emerges from complex interplays between the relative steadiness of longstanding arrangements for forming families and organising gender relations, and the rapidly changing dynamics observed in the realms of fertility, contraception, and timing of family formation.
... The analysis of Laura's case shows to us how "kinship is given as something that seems to come from our biological foundations, which isn't the case […] it is rather social rules which define the belonging of an individual to a group" (Héritier, 1996). ...
Article
Full-text available
Neste artigo, Françoise Héritier analisa como se constrói a identidade Samo, grupo do noroeste do Alto Volta, atual Burkina Fasso. Para isso, a autora analisa o modo como esse povo elabora a pessoa e o que essas representações revelam das relações entre os sexos. Um dos principais conceitos implicados na construção da identidade Samo – destino individual – se exprime justamente no ponto sensível do contato entre dois mundos radicalmente distintos: o mundo socializado sobre bases agnáticas da masculinidade e o mundo,aparentemente anômico, em referência ao precedente, da feminilidade. Héritier demonstra etnograficamente como os Samo constroem um universo propriamente feminino com leis próprias de transmissão, distintas daquelas implicadas pela patrilinearidade e pela solidariedade da linhagem. Este universo feminino transmite a fecundidade e é o canal de comunicação direta com as potências da floresta, que não é feita pelos homens, resonsáveis pela solidariedade da linhagem, pela realização dos casamentos, pelos cultos aos ancestrais e sacri•ícios que mantêm a coesão da aldeia. É justamente nesse encontro de mundos que se constrói a identidade Samo, quando a regra social coletiva se encarna no indivíduo, atribuindo-lhe um lugar, um nome e um papel que são razão de sua situação genealógica e cronológica em uma linhagem dada.
Chapter
This chapter draws on the research conducted by the author on gender in the teaching profession over the past decade. It is informed by a broad range of data, including semi-structured interviews with teachers, statistical data analysis and policy analysis. It explores the gendered assumptions underpinning discourses of teaching. It critically engages with the claim that teaching is ‘feminised’ (a polysemous term), and the rather widespread view that the masculinisation of teaching is desirable. The chapter analyses the range of discourses of teaching and gender which circulate in a diversity of contexts, including in policies, the media and in schools, with specific reference to the UK (particularly, though not only, England). It reflects on the effects of these discourses on gender equality and on how these can be countered with the emergence of counter-discourses which do not invisibilise, misrecognise and devalue what and who is associated with ‘femininity’.
Article
Une « Nativité » du peintre Maurice Denis (1894) donne lieu à une étude contemporaine et profane, à distance du fondement religieux traditionnellement associé à l’iconographie de la « Sainte famille ». Sur le modèle du rêve œuvrant par condensation et déplacement (Freud 1900), ce tableau permet de rencontrer différentes facettes du processus créateur. C’est le « peintre-rêveur » amoureux au moment déterminant où il s’apprête à devenir à 23 ans, père d’un « enfant-roi ». C’est aussi en lui « l’enfant-chercheur » donnant inconsciemment forme aux phantasmes de scène primitive qui nourrissent inconsciemment la sexualité infantile. C’est enfin une ouverture sur un futur que nous permet aujourd’hui la contemplation de ce tableau et de façon inattendue, en rattachant quelque peu, le drame des flux migratoires actuels mais aussi la prise de conscience récente d’un accès à de « nouvelles masculinités » à construire… Il s’agit donc de considérer le « don » de l’artiste comme à la fois, mode d’accès et de connaissance des processus psychiques à l’œuvre, en même temps que mise au présent du passé pour offrir à contemplation à qui veut bien s’y prêter aujourd’hui, et sur le vif, l’actualité socio-culturelle du moment.
Thesis
Analyse discursive de propos jugés sexistes misogynesen contexte médiatique« Toutes les putes sont des miss », « ce boule de rêve », « qu’ellesretournent à leur casseroles ! », « tromblon extraordinaire », voici desexemples de propos diffusés dans les émissions télévisuelles etradiophoniques qui ont été jugées sexistes par le Conseil Supérieur del’Audiovisuel. Cette thèse présente les différentes formes discursives dediscrimination de genre et de sexe en contexte médiatique. S’appuyant surles décisions du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel français, l’études’inscrit dans le domaine de l’analyse du discours médiatique et les étudesculturelles sur le genre (culturals studies) et le langage (Gender andLanguage Studies). La parole médiatique pose la question de laresponsabilité des discours diffusés dans l’espace public. Le ConseilSupérieur de l’Audiovisuel, dans le compte-rendu de ses décisions, utilisediverses formules afin de rendre compte de critères objectifs pour citer lesdiscriminations liées au sexe et au genre : « représentations stéréotypées »,« images dégradantes », « vulgaires ». Afin de mettre à jour tout un systèmediscriminant, ce travail propose une analyse des discours non logocentréeintégrant les images et les mises en scènes comme environnementparticipant à la construction de représentations et pratiques genréescollectives. La fabrique médiatique des discours sexistes s’effectue d’abordpar une catégorisation discursive révélant des réductions organiques desparties du corps féminin et d’autre part dans la scénographie et les montagesréalisés par la production. Le corps morcelé de la femme dans les discourssexistes misogynes symbolise un corps matérialisé, accessible à tou·te·sdans les mises en scènes des productions télévisuelles. Le corps féminin estle support de toutes sortes de récits ; corps sans identité propre il représenteun collectif-passif, celui de l’ensemble des femmes. Infantilisées, humiliées,discréditées, ou à l’inverse complimentées à répétition (discours flatteursinsistants), la parole et la représentation de la femme et du corps fémininapparaissent de manières stéréotypées dans des mises en scènes situéesaxiologiquement en fonction de normes et représentations culturellespartagées collectivement. D’autre part, la construction des discours sexistesmisogynes relève d’un processus de performativité où chacun·e participe àla mise-en-œuvre de normes discriminantes ; la réalité symbolique sedessine sur la réalité physique, les corps se modifient pour s’approprier auxdiscours des corps-modèles tant énoncés. Cette thèse a pour motivationd’apporter un regard nouveau sur la responsabilité médiatique et de pointerdes systèmes discursifs inégalitaires produits et diffusés par des instancespubliques médiatiques.
Chapter
Full-text available
À travers une observation netnographique d’un groupe de cuisine Facebook marocain mixte et fondé par des hommes, cet article interroge les reconfigurations des normes alimentaires genrées dans l’espace numérique. Le confinement de 2020 a permis des « arrangements » dans le rapport à l’alimentation et à la cuisine. Nombreux sont les hommes qui ont investi la cuisine, lieu et tâche socio-culturellement féminins. Ils se sont initiés à plusieurs activités culinaires dont le pétrissage du pain. Les multiples images, vidéos et commentaires partagés sur les réseaux sociaux pendant le confinement, où certains hommes s’affichent en cuisine et osent s’introduire dans une activité longtemps considérée comme une « affaire de femmes », témoignent ainsi d’un changement normatif de genre relatif aux activités culinaires marocaines, ainsi que de nouvelles possibilités de socialisation alimentaire. Through a netnographic observation of a mixed gender, male-founded Moroccan Facebook cooking group, this article interrogates the reconfigurations of gendered food norms in the digital space. The lockdown of 2020 has allowed for "arrangements" in the relationship to food and cooking. Many men have taken over the kitchen, a socio-culturally feminine place and task. They have initiated themselves into several culinary activities, including bread kneading. The many images, videos and comments shared on social networks during the lockdown, where some men show themselves in the kitchen and dare to introduce themselves in an activity long considered as a "women's business", thus testify to a gender normative change related to Moroccan culinary activities, as well as to new possibilities of food socialization.
Book
Thèse de doctorat soutenue à l'Université de Lausanne, Faculté des Sciences sociales et politiques. Membres du Jury de thèse: Pr Nicky Le Feuvre, Pr Anne Marcellini, Pr Sébastien Chauvin, MA Elena Pont, MCF HDR Sylvain Ferez, Pr Christine Détrez Résumé: Ce travail s’intéresse aux usages des pratiques sportives dans les vies des personnes ayant des déficiences et in/capacités physiques « sévères ». Plus précisément, cette recherche analyse les expériences que font ces personnes dans le cadre du powerchair hockey (unihockey en fauteuil électrique) afin de comprendre comment l’engagement dans une pratique sportive collective en fauteuil électrique forme et transforme leurs parcours de vie. L’enquête s’appuie sur une ethnographie multisituée du powerchair hockey en Suisse francophone et germanophone. Différents outils ont été mobilisés pour le recueil des données ; observations participantes – entretiens de type « récit de vie » – entretiens par photo-elicitation – recherche et consultation d’archives. Les résultats montrent que le powerchair hockey est le seul sport collectif structuré à l’échelle nationale qui est accessible aux utilisateur·trices de fauteuil électrique. Une majorité des joueur·euses vivent avec une maladie neuromusculaire évolutive. Le powerchair hockey est un espace social qui se situe à l’intersection de deux mondes sociaux dont il conjugue les idiomes de participation : « le monde des valides » et « le monde du handicap ». Cet espace permet ainsi aux insiders et outsiders respectif·ves de ces deux mondes de se rencontrer et de faire communauté. Faire carrière dans un sport collectif en fauteuil électrique forme et transforme les parcours de vie des personnes ayant des déficiences et in/capacités physiques « sévères » en produisant les conditions pour : (1) une circulation facilitée entre le « monde des valides » et le « monde du handicap » ; (2) une socialisation de conversion vers « l’handi-capabilité » ; (3) l’incorporation d’une disposition à la mobilité ; (4) la diversification des sphères de vie et des réseaux d’interdépendances ; (5) une inscription dans une histoire collective par la transmission d’un héritage aux plus jeunes de leurs pair·es. Ainsi, faire carrière dans un sport collectif en fauteuil électrique apparait comme une bifurcation par rapport au parcours de vie initialement prévu par les médecins et l’Assurance invalidité : une sortie des rôles sociaux de « malade » ou d’« invalide » auxquels ils·elles sont assigné·es, pour une revendication de l’identité sportive. L’engagement sportif se révèle donc comme une modalité d’émancipation à l’égard de scripts sociaux surdéterminés par la gestion institutionnelle qui est faite des destins biologiques des personnes qui vivent avec des déficiences et in/capacités physiques dites « sévères ». Abstract: This research focuses on sport practices in the lives of people with “severe” physical dis/abilities. More specifically, this study analyses the commitment to a powerchair hockey career, by both men and women, in order to determine how participation in collective sport practice forms and transforms their life paths. The study is based on a multi-sited ethnography of powerchair hockey in French- and German-speaking Switzerland. Different tools have been used to collect data: participant observation, life narrative interviews, photo-elicitation interviews, and archival research and consultation. Results show that powerchair hockey is the only team sport organized on a national scale available to powerchair users. A majority of players live with a progressive neuromuscular disease. Powerchair hockey is a social arena located at the intersection of two social worlds: the “able-bodied world” and the “world of dis/ability”. It combines the principles of participation in these two social worlds, thus allowing the insiders and outsiders of these two worlds to meet and form a community. Commitment to a powerchair hockey career forms and transforms the life paths of people with “severe” physical dis/abilities by providing the conditions for: (1) facilitated movement between the “able-bodied world” and the “world of dis/ability”; (2) the learning of “handicapabilities”; (3) the embodiment of a disposition to mobility; (4) a diversification of spheres of life and networks of interdependence; and (5) joining in a collective history through transmission of a legacy to younger peers. By playing powerchair hockey, athletes distance themselves from the social roles of “disabled people” to which they were assigned prior to a sporting career. At the same time, they perform the social identity of the supercrip athlete. Thus, commitment to sport constitutes a shift away from the life path initially prescribed by doctors and the Swiss Disability Insurance program. Commitment to sport may be considered a form of emancipation from social scripts overdetermined by institutional management of the biological destinies of people living with so-called “severe” physical dis/abilities.
Thesis
L’identité, l’identité de soi, qui je suis moi, voilà un bien profond mystère. Pourtant rien de plus courant que de décliner notre identité juridique, mais rien de plus difficile que de la saisir, car autour d’elle gravite une constellation de termes, de concepts, plus ou moins équivalents en langage ordinaire. Depuis plusieurs années, l’identité est très présente dans les discours politiques, juridiques et scientifiques. Malgré cette reconnaissance, nous percevons un embarras et un malaise profond. Aujourd’hui, l’abondance des recherches sur l’identité a mis en lumière un terrain miné, la cartographie de nos identités s’est complexifiée. Elles prennent en compte les fluctuations de notre psychisme, le brouillage des sexes par le genre, et quantité d’évolutions qui transforment sensiblement la société et les individus qui la composent. La connaissance sur l’identité humaine se dérobe aux juristes qui ont perdu leurs repères. Ils perçoivent l’importance symbolique de leurs catégories juridiques, le caractère délirant de certaines dispositions, mais aussi les points aveugles des discours, qui sont les traces d’un refoulement plus profond. Il convenait de montrer que l’identité juridique n’est pas seulement la résultante d’enregistrements administratifs, mais qu’elle est fabriquée par des montages juridiques et par un jeu de représentation plus ou moins fantasmées. Croisant l’analyse juridique au savoir produit par la psychanalyse, nous avons essayé de comprendre dans quelle économie libidinale, se produit de l’identité juridique.
Thesis
Les rapports sociaux sexe/classe/"race" sont présentés dans leurs développements théoriques français comme « consubstantiels et coextensifs» (Kergoat, 2009). Nous présumons qu’ils entrent dans l’école, s’importent dans le contexte de la classe, influençant la confrontation de l’élève aux situations didactiques. Des recherches antérieures en didactique de l’EPS et en formation des enseignant·es ont argumenté pour une prise en considération des facteurs sociologiques tels que la classe sociale (Poggi et Brière, 2014), le sexe (Cogérino et al., 2006), le genre (Couchot-Schiex et al., 2009, 2017). Dans leur continuité, il semble pertinent de poursuivre cette analyse des actions des élèves à partir de l’ancrage conceptuel intersectionnel car « toute pratique didactique est ou devrait être pensée selon le contexte social qui la constitue et qu’elle contribue à façonner » (Blanchet, 2009) ; les contextes produisent des effets notables sur les modalités d’enseignement/appropriation des savoirs et les pratiques façonnent à leur tour les contextes (Brière-Guénoun et Poggi, 2015). C’est pourquoi, à titre expérimental, dans une visée professionnalisante et transformative, une formation à l’approche intersectionnelle des rapports sociaux avec des professeur·es des écoles stagiaires a été proposée dans le but d’orienter leur prise en considération de certains indicateurs sociologiques des élèves (sexe-genre, classe, "race") rassemblés tous ensemble sous la terminologie d’intersectionnalité (Crenshaw, 2005) lors du travail didactique et pédagogique de l’enseignant·e en EPS. Le modèle CompAS de Parmentier et Paquay (2002) est utilisé comme grille d’analyse de la construction des compétences en situations d’enseignement/apprentissage que ce soit entre l’enseignant·e et l’élève ou entre la formatrice et l’enseignant·e stagiaire. Ce modèle présente dix activités participant du processus de construction des compétences. Les compétences professionnelles sont définies comme «des capacités à mobiliser diverses ressources cognitives pour faire face à des situations singulières » (Perrenoud, 1997), considérant ainsi qu'elles mobilisent des savoirs, savoirs faire, attitudes ne pouvant s'exprimer que dans une situation unique, non reproductible, singulière, comme le serait une activité d'enseignement.
Article
L’article propose une étude sur la manière dont les changements sociaux, économiques, politiques, voire culturels intervenus dans les dernières décennies du XXe siècle au sein de la société Boni ont contribué à modifier en profondeur les relations hommes/femmes, en particulier les pratiques et les représentations de la sexualité. À partir d’une méthodologie fondée sur l’enquête ethnographique, l’article tente de mettre en évidence les changements, mais aussi les continuités souterraines qui affectent les rapports sexués.
Thesis
Les représentations culturelles associées au féminin et au masculin changent suivant les lieux et les époques. Le concept même de genre évolue et fait débat. Comme toute forme de catégorisation, les stéréotypes de genre tendent à nous enfermer dans une représentation forcément réductrice puisque l’individu est par nature singulier. Mais c’est également à travers les stéréotypes que se construit notre identité de genre. Le jeu est un vecteur majeur de la socialisation dans l’enfance, il nous est apparu une situation expérimentale de choix pour mettre « à l’épreuve » le comportement des parents et des enfants à l’égard des stéréotypes de genre. Notre étude est centrée sur l’observation d’interactions de jeu entre les parents et leurs enfants de trois ans. Trois jouets leur ont été proposés : un jouet stéréotypé féminin, un jouet stéréotypé masculin et un jouet considéré comme mixte. L’originalité de notre étude repose sur une analyse conjointe du contenu verbal des interactions et de la manipulation des jouets, associée à un test de catégorisation des jouets et à des questionnaires parentaux. Les résultats de cette recherche montrent que les parent se sont davantage orientés vers le jouet neutre par rapport aux enfants et que les pères l’ont davantage manipulé que que les mères. Il est probable que le contexte particulièrement prégnant de sensibilisation aux menaces que peuvent représenter les stéréotypes explique les incitations parentales observées. Les enfants se sont néanmoins orientés préférentiellement vers le jouet stéréotypique de leur sexe, manipulant peu le jouet neutre, et les garçons ont opéré des choix plus stéréotypés que les filles en première intention de jeu, comme cela a déjà été observé. L’analyse lexicométrique associée à la manipulation des jouets révèle, quant à elle, que la manipulation du jouet stéréotypé masculin, le garage de pompiers, s’accompagnait moins systématiquement de productions verbales, par rapport à la maison de poupées. Ce résultat nous amène naturellement à nous interroger sur le rôle que joue la socialisation genrée précoce dans le développement ultérieur d’habiletés différenciées.
Thesis
In the post-war period, thousands of Italian and French women were put on trial by the Cour de Justice and the Corti d’Assise Straordinarie for collaboration with the invading German. The comparative examination of the judicial papers kept in the funds of the extraordinary courts allows us to answer some questions that help shed light on a phenomenon left for a long time on the margins of historiography, reduced to the stereotypes of the spy and of the "lover of the enemy": why did these women choose to side with the Nazi-Fascists? What were the paths that led them to that choice? How did they collaborate? What were the reasons for their behavior? What relationship did they establish with violence? How were they judged after the war? The goal is therefore, on the one hand, to get closer to the stories of these women, identifying similarities and differences between the Italian and French collaborationist universes and analyzing their choices, motivations and behaviors in relation to the different war contexts in which they took shape. On the other hand, the examination of the sources aims to highlight the most widespread representations that circulated in the post-war period about collaborators, noting a general tendency of judges in both countries to punish women through a misogynistic judicial discourse that aimed, rather than condemning their crimes, to re-establish traditional gender relations, perturbed by the upheavals of total war.
Thesis
L’étude des représentations de la masculinité de 1980 à 2005 dans cinq genres hollywoodiens contemporains (la comédie romantique, le film de gangsters, le film de guerre, le western et la science-fiction) révèle une volonté de reconstruction de la masculinité hégémonique qui passe par des stratégies différentes selon les époques. Si l’ère Reagan a largement initié cette reconstruction, celle-ci passe paradoxalement dans les années 1980 par la victimisation de l’homme blanc, qui adopte ainsi une stratégie propre au départ aux minorités et rejette le plus souvent la société qui l’entoure. Or, on assiste dans les années 1990-2000 à un changement dans les représentations de la masculinité : les hommes sont présentés comme « normaux », réintégrés dans une société dont ils sont des membres « comme les autres », un discours qui permet de masquer la domination de l’homme blanc dans la société américaine. Cependant, certains films de la fin de notre corpus remettent en cause la reconstruction de la masculinité par les genres et les modèles masculins que proposent ces derniers. Le lien étroit entre genres cinématographiques et identité masculine peut-il engendrer une masculinité alternative au modèle hégémonique ?
Thesis
Full-text available
Les conférences internationales sur la promotion du patrimoine culturel ont reconnu la valeur pratique et épistémologique des savoirs locaux et du patrimoine culturel immatériel. Cependant, malgré cette reconnaissance internationale, leur place à l’école demeure marginale. Cette thèse s’est intéressée à identifier les appuis et obstacles à l’intégration des savoirs locaux et du patrimoine culturel immatériel dans les systèmes éducatifs togolais et marocain. Pour ce faire, nous avons examiné les méthodes d'inventaires du patrimoine culturel immatériel experimentées dans les Géoparcs UNESCO en France afin d’étudier la possibilité de leur transfert vers celui de M’goun au Maroc. La tentative de reproduction de cette méthode dans le Géoparc M’Goun a permis d’analyser les situations créées sur les différentes phases à l’aide de la grille d’analyse du culturoscope que nous avons empruntée des champs de l’interculturalité et de l’éducation à l’interculturalité. Elle montre l’existence des problèmes, des conflits de valeurs et des difficultés dans les transferts des modèles, en dépit des injonctions onusiennes qui promeuvent la plupart du temps des transferts de valeurs sans en discuter ni les fondements, ni la légitimité, ni les faisabilités. De plus, des focus groups d’enseignants togolais du secondaire, ont permis de comprendre leurs rapports aux savoirs locaux et d’explorer la possibilité selon eux de leur intégration dans l’enseignement. Ces enseignants ont sur le plan épistémologique, considéré les savoirs locaux comme des savoirs utiles et crédibles capables d’intégrer la sphère éducative. Toutefois, cette crédibilité ne peut pas être valable pour tous les savoirs locaux à cause du caractère spirituel et ésotérique qui entourent certaines pratiques.
Thesis
Full-text available
Cette thèse a pour objectif de proposer une lecture ethnocritique du théâtre de Jean-Luc Lagarce. Il s’agit donc de relire les œuvres de cet écrivain sacralisé par la Comédie française et l’Institution dans une perspective ethnocritique qui croise poétique des textes littéraires et ethnologie du symbolique pour en étudier les cosmologies particulières. Pour ce faire, nous mettrons également en œuvre une approche rhétorique et stylistique afin d’en montrer leur singularité scripturale signifiée par l’hybridité générique constitutive de ses écrits et par une parole à la fois très oralisée et très littéraire, en un mot très « auralisée ». Nous nous arrêterons en particulier sur les dernières œuvres : Juste la fin du monde, Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne, J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne et Le Pays lointain au nom de leur valeur emblématique et testamentaire. La première partie de notre thèse se focalise sur les règles, rites et usages qui traversent les œuvres. La deuxième partie questionne les règles de vie du troisième groupe défini par Lagarce car à côté des vivants et des morts se trouvent ceux qui savent qu’ils vont mourir. Ces personnages morts-déjà qui peuplent ses œuvres sont des personnages liminaires caractérisés par une ponctuation et une typographie de l’entre-deux mondes : guillemets, parenthèses, tirets et italiques nous permettent d’explorer les marges du théâtre hétérotopique lagarcien. La troisième partie aborde les règles de la création dans ses dernières œuvres représentatives des procédés de réécriture et d’hybridation entre théâtre, roman et poésie. Nous faisons l’hypothèse qu’à l’approche de la mort, chaque œuvre est la dernière et accomplit un rite de passage, destiné à assurer à Lagarce la reconnaissance qu’il n’a pas eue de son vivant et la postérité littéraire par une œuvre-legenda destinée à ses lecteurs et qui a fini par rencontrer ses spectateurs.
Article
According to the World Tourism Organization (UNWTO), the pandemic has reduced international tourism by 70% by 2020. In the media, the cessation of international mobility is translated into a discourse on “the end of tourism” or “the death of travel”. However, in the summer of 2020, most French territories will experience a summer season that is as busy or even busier than in previous years. How can this discrepancy be explained? Based on a critical analysis of statistical tourism indicators, field observations and the study of comments posted on tourism booking platforms, this article proposes the following hypothesis: the pandemic reveals the fragility of the international tourism industry, and its hold on the norms, values and imaginaries of the elsewhere and of “other” time. Escaping the tourism industry and its indicators, popular vacation practices have resisted rather than been radically transformed. Above all, they have become visible and valued. In this context, the notion of “differential valence” allows us to understand the current inversion of values respectively associated with international tourism and popular vacations.
Article
Full-text available
Convocatoria al próximo dossier (numéro 41 / 1-2021) http://alhim.revues.org/ CALENDARIO: 30 de septiembre del 2020: entrega de las propuestas 10 de octubre del 2020 : aceptación de las propuestas 10 de enero del 2021 : recepción de los artículos según las normas de publicación / evaluación y corrección de los artículos 30 febrero del 2021 : recepción definitiva de los artículos para su publicación
Chapter
This chapter demonstrates how health and reproductive rights are at the heart of demography, and, as such, far from being costs, they constitute both profitable investments and essential anthropological breakthroughs. It focuses how gender determinants are at the core of the educational supply and demand in Africa, and a suggestion of some possibilities for removing the institutional, economic and social obstacles for building a “gender ecosystem”. While aggregate data on infant health, maternal mortality and morbidity, female genital mutilation, HIV‐AIDS, sexually transmitted diseases and gender‐based violence show some improvements, they fall short of the goals set. The gender approach incorporates the standards, roles and socially constructed relationships between women and men. Despite the progress made in education worldwide, particularly in Africa, there are significant gender imbalances in the access to education, instruction levels, general and professional learning competences, higher education and university opportunities for girls and women.
Thesis
Cette thèse porte sur les régulations de la mixité conjugale au Japon. Ce sujet permet d’aborder plusieurs enjeux majeurs du Japon contemporain, en particulier la définition des frontières de la communauté nationale et les modalités de (re)production du genre à l’œuvre dans le droit et les politiques publiques. Cette recherche analyse l’évolution des modalités d’inclusion et d’exclusion des familles issues de mariages binationaux à la communauté nationale de 1873 à nos jours qui sont à la base de la « politique de l’appartenance ». L’étude montre la centralité du genre jusqu’en 1985, aussi bien en matière de transmission de la nationalité que d’octroi de facilités de séjour aux conjoints de Japonais. Nous analysons en particulier les formes et les effets des dispositifs instaurés afin de contrôler l’authenticité des mariages, dans un contexte de répression croissante des « mariages blancs ».L’originalité du Japon est de faire assurer une partie de la mise en œuvre des régulations migratoires par des professions du droit : des conseillers-experts en procédure administrative (CEPA). Nous interrogeons leur rôle en tant qu’intermédiaires au statut privé et tenant une place importante dans la mise en œuvre d’une politique, ce qui conduit à élargir la réflexion sur les contours de l’action publique. Nous avons mené des entretiens semi-directifs et une observation participante auprès de ces acteurs. Nous montrons que les logiques d’action des CEPA sont déterminées par les contraintes propres à leur positionnement professionnel qui les place en tension entre le service et leurs clients et les attentes de l’administration.
Thesis
Full-text available
En se situant au croisement des sphères scientifique, politique et sociale, la formation initiale des professeur.es des écoles (PE) à l’égalité des sexes est un objet de recherche prolifique. Pour notre discipline, cet espace recouvre d’autant plus d’intérêt que la déconstruction des stéréotypes figure désormais comme cheval de bataille (Morin-Messabel et al., 2018). En parallèle, la psychologie sociale accorde une attention particulière aux contre-stéréotypes : construits en miroir des stéréotypes, ils incarneraient leur antidote (Blair et al., 2001). Bien que le contre-stéréotype ne jouisse pas de la renommée du stéréotype dans la pensée sociale, il a su s’immiscer de façon anonyme dans le champ de l’éducation. L’objectif de notre thèse est de saisir la manière dont ces concepts psychosociaux, ainsi que la notion d’égalité, sont représentés dans la formation des futur.es PE, notamment par les formé.es. Dans cette perspective, notre protocole de recherche s’inscrit dans une stratégie de triangulation (Kalampalikis & Apostolidis, 2021). En premier lieu, nous avons mené des entretiens individuels semi-directifs auprès de futur.es PE (n=43), de manière sérielle (i.e. pendant le M1, le M2, et la 1ère année de stage). Puis, nous avons appréhendé les savoirs collectifs des formé.es en conduisant 3 focus groups (i.e. M1, M2, mixte). L’observation des séances de formation à l’égalité des sexes (n=4) constitue notre troisième étape de recherche. Celle-ci nous invitait à interroger les interactions formateur.trice.s-masterant.es, en nous focalisant plus particulièrement sur les connaissances dispensées par les enseignant.es-chercheur.es en charge de ces enseignements. En dernier lieu, l’analyse des textes officiels produits par les politiques éducatives, de 1984 à 2019, sur les questions d’égalité filles-garçons (n=7) nous permettait d’approcher un langage politique. Les résultats obtenus révèlent la prépondérance des notions d’égalité et de stéréotype, les deux fonctionnant ensemble dans les différents discours recueillis. Nous notons des définitions consensuelles à leur égard. Néanmoins, le concept de différence vient flouter les deux termes et fait dissensus. Le contre-stéréotype, quant à lui, n’est que peu nommé en tant que tel, et demeure marginal. C’est la liaison qu’il entretient avec le stéréotype qui lui permet d’être reconnu et conceptualisé. Enfin, lorsque les stéréotypes et contre-stéréotypes sont théorisés, les discours portent l’empreinte d’un vocabulaire psychosocial.
Thesis
Cette recherche ethnocritique vise à appréhender la poétique culturelle à l’œuvre dans le cycle indochinois de Marguerite Duras. Composé d’Un barrage contre le Pacifique (1950), L’Eden Cinéma (1977), L’Amant (1984) et L’Amant de la Chine du Nord (1991), le corpus reprend le fil narratif « autobiographique » de l’enfance coloniale par la réminiscence des mêmes thèmes et motifs constamment retravaillés. L’objectif de notre recherche est d’interroger l’expression d’une culture plurielle : les questions de pratiques culturelles, de polyphonie langagière, de dialogisme culturel, d’intertextualité et d’interpénétration des cultures dans l’œuvre de Marguerite Duras paraissent fondamentales pour saisir les enjeux de l’écriture durassienne. Par ailleurs, en s’appuyant sur une herméneutique culturelle du récit, notre thèse propose de pénétrer les systèmes symboliques des textes de manière à mettre en lumière la structure rituelle sous-jacente des récits durassiens. À notre sens, les personnages durassiens et leurs trajectoires sont indissociables de la notion d’initiation. Plus encore, nous posons pour hypothèse que les enjeux initiatiques concernent également la narratrice (projection fictionnelle de l’autrice) et la traversée créative de l’autrice réelle/historique. Analyser les continuums et les belligérances entre les traits caractéristiques de l’oralité (et donc de la corporalité) et ceux de la littératie nous amène par conséquent à porter un regard autre sur le processus de création.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.