Book

Gestion des compétences et gouvernance de l’innovation : la Défense dans l’économie fondée sur la connaissance

Authors:
  • PSB, Paris school of Business

Abstract

L’émergence d’une économie fondée sur la connaissance a profondément modifié le rôle de la Défense dans l’innovation. A partir des années 1990, la Défense n’est plus considérée comme une locomotive technologique mais son niveau d’implication dans le processus d’innovation n’a pas pour autant été clairement redéfini. En s’intéressant à son statut d’usager de la technologie (maître d’ouvrage et Lead user), cet ouvrage met en perspective les nouvelles formes de contribution de la Défense à l’innovation. Cet ouvrage rend cohérents deux niveaux d’analyse. Le premier renvoie aux compétences technologiques et organisationnelles que la Défense met en œuvre. Ces compétences sont analysées comme une capacité d’absorption des connaissances produites dans les réseaux. Le deuxième niveau d’analyse concerne les modes de gouvernance des projets technologiques mis en œuvre entre la Défense, l’industrie et la recherche publique. Les relations se fondent sur une combinaison entre des modes de coordination fondées sur la hiérarchie, le marché et les communautés. Cette analyse a été élaborée à partir d’une comparaison entre les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Cette méthodologie permet d’identifier les facteurs qui permettent à la Défense de s’adapter au contexte de l’économie fondée sur la connaissance.
... This necessary evolution represents another source of difficulties. In many cases, in France, the United Kingdom and in the USA, routines incurred by the traditional linear approach of innovation tend to restraint the emergence of dual use technologies (Mérindol, 2009;Mérindol and Versailles, 2010). This point is typically observed in decisions or policies about dual-use technologies ruled by rationales based on TRLs. ...
... As a technico-operational centre, the CEAM or Air Warfare Centre contributes to the validation of complex systems for the French Air Force (Mérindol, 2009). It hosts 23+ teams and more than 700 experts. ...
Article
Full-text available
This article investigates recent evolutions in Defence-related innovation management, and its reorganisation towards joint efforts operating user-centric innovation and open innovation rationales in parallel to more traditional perspectives framed by the (top-down) management of technologies. It is the introductory paper of a series of policy papers which will focus on the way EU Member States have taken into account the necessity to review their defence innovation policy. The future case study articles will also elaborate on the consequences of such changes for procurement policies and for the management of armament programmes. New mindsets and ways of working are required to generate more agility, more frugality, tighter time frames for the implementation of solutions, and increased cost-effectiveness. War fighters must be present around the table of the management of innovation from the earliest stages of the projects onwards. Open innovation rationales must be introduced to attract talents and expand the boundaries of communities working for Defence. New intermediaries such as corporate incubators, accelerators, innovation hubs become key players in this framework. We do not minimize the disruption incurred by these elements, most notably in the interaction with the industry and with system integrators. However, we promote the idea that thinking in terms of ecosystems is more suitable to this new perspective than the traditional (and closed) approach in terms of Defence industrial base. The article also illustrates these directions with case studies on DARPA, the US DIU program, French military labs, the UK JHub, and the NATO Innovation Hub. Keywords: open innovation, user centric innovation model, dual use technologies, Defence ecosystems, innovation intermediaries, military capabilities
... (Von Hippel, 1994). Le marché militaire connaît aussi ce type d'évolution (Mérindol, 2009 ;2014 Cette dynamique itérative entre industriels et client Défense est progressivement prise en compte par les acteurs selon deux options alternatives : ...
... En matière de Défense, il n'y a pas de différence entre les early adopters et les autres usagers. Il reste tout à fait logique d'identifier des « lead users » (Mérindol, 2009 ;2014) Autre différence importante, l'allure de la courbe qui présente le cash flow. Selon la longueur de la série produite, la courbe qui tiendra compte de la seule production de matériel visant le marché de la Défense va s'arrêter autour du point C. Dans certains cas, avec des séries longues pour certaines matériels (par exemples les radios portables) ou avec des programmes export qui ont connu un succès très particuiler (par exemple l'exportation du Mirage III), on peut avancer sur la courbe vers un point qui dépasse le point mort (et donc qui atteint l'axe des abscisses) ou qui avance sur la courbe vers le point D. Mais, du seul point de vue des ventes liées à un marché Défense, la norme est ensuite d'entrer dans la fin de la courbe qui est représentée ici à partir du second point de retournement. ...
Book
Full-text available
Cette étude a été commandée par l'Observatoire économique de la Défense du Ministère de la Défense. Pour les entreprises, la dualité consiste à tirer parti de l’exploitation de compétences, de technologies, de produits, de procédés pour satisfaire des besoins exprimés à la fois sur des marchés différents, civils et militaires. Aujourd’hui, la forte croissance des activités sur les marchés commerciaux, d’une part, et la variété de trajectoires technologiques sur les marchés de Défense et de Sécurité, d’autre part, font de la dualité un enjeu clé de la stratégie des entreprises. Ce rapport analyse la prise en compte du potentiel de dualité dans les entreprises françaises aujourd’hui positionnées sur le marché de l’armement. Il étudie la place de la dualité dans les entreprises en prenant en compte différents niveaux d’analyse : la stratégie, le management des projets d’innovation, les modèles d’affaires (business models). L’analyse de place de la dualité dans la stratégie des industriels de la Défense repose sur une comparaison les stratégies des entreprises de la Défense à la fois au niveau des industriels « historiques » sur le marché de l’armement et les entreprises nouveaux entrants sur ce marché. Cette approche permet à la fois d’identifier les points communs et les points différents entre les entreprises, en fonction de la nature de leurs activités. Cette analyse permet aussi de mettre en évidence comment la dualité s’inscrit pour les entreprises dans la recherche de renforcement de leur compétitivité et comment elle s’inscrit dans une stratégie qui renforce soit le choix de spécialisation soit de diversification produits-marchés. Les nouvelles approches managériales de la dualité dans le cadre du management de l’innovation permettent d’analyser quels sont les principes managériaux mis en œuvre par les entreprises et comment celles-ci les traduisent en pratique. La dualité implique à la fois d’inscrire le management de l’innovation dans une approche collective et itérative de l’innovation. Ainsi, tirer parti de la dualité suppose la prise en compte des relations au sein des écosystèmes puisqu’elle s’inscrit dans de nouveaux modes de travail entre les entreprises et les usagers. En interne aux entreprises, la dualité implique d’adapter les processus d’innovation et de développer de nouvelles fonctions transverses pour développer au maximum les synergies entre les technologies et les produits sur différents marchés de la Défense, de la Sécurité et civils commerciaux. Enfin, tirer parti de la dualité suppose aussi pour les entreprises de mettre en place de nouvelles stratégies d’open innovation pour mieux tirer part à la fois de leurs savoirs faire internes et des connaissances qui se développent sur d’autres marchés (jeux vidéos, …). L’analyse de la place de la dualité dans les modèles d’affaires des entreprises permet de mettre en perspective comment les entreprises construisent leurs raisonnements sur le business model lorsque le développement de leurs activités s’appuie à la fois sur les marchés commerciaux et les marchés Défense et Sécurité. Il s’agit donc de prendre en compte les relations entre couts, profits, chiffres d’affaires et la spécificité des raisonnements pour chacune de ces dimensions pour les projets qui doivent être développés sur les marchés commerciaux et Défense et Sécurité.
... L'équipe projet connaissait déjà les spécificités de la gestion du trafic aérien. Pour cette étude, elle a pu observer diverses activités récurrentes de l'unité (par exemple un workshop d'interaction entre Eurocontrol, l'industrie et les usagers des produits Dans leurs autres activités qui ont servi directement cette recherche, les chercheurs ont bénéficié d'interactions avec des autorités nationales en charge du contrôle aérien, d'usagers des systèmes SPS, d'interactions avec l'industrie, et d'autres instances européennes contribuant à la réorganisation de la gouvernance des activités de contrôle aérien.Cohendet & Lebeau, 1987 ; Mérindol, 2009 ; Versailles, 2005) : le maître d'ouvrage assure non seulement une fonction d'acquisition du produit mais il spécifie aussi les demandes d'un point de vue technique, contrôle et évalue les réalisations, initie et/ou met en oeuvre les changements. Le maître d'ouvrage doit être capable de comprendre les options technologiques proposées par l'industriel. ...
Conference Paper
Full-text available
RESUME Les compétences technologiques et organisationnelles sont difficiles à identifier, en particulier dans des périodes de changement de contexte. Si la littérature sur les compétences et les connaissances est riche, la possibilité d'opérationnaliser les concepts demeure souvent limitée. En particulier les organisations sont souvent démunies pour répondre aux questions suivantes :  Comment les compétences de l'organisation doivent-elles évoluer face à un changement de contexte ?  Quelles compétences l'organisation doit préserver en interne ou au contraire externaliser ?  Quelles sont les incidences d'une identification des compétences distinctives de l'organisation au niveau des compétences individuelles ? Cet article propose une méthode d'identification des compétences technologiques et organisationnelles et une analyse de leur évolution à partir des concepts de profondeur et la largeur des connaissances actionnées par les organisations. Nous proposons d'identifier la profondeur des connaissances en analysant la capacité de l'organisation à identifier et résoudre les problèmes qu'elle rencontre. La largeur des connaissances est analysée à partir de la diversité des connaissances concrètes et abstraites mobilisées par l'organisation dans la résolution de problèmes. Cette approche permet non seulement de caractériser les compétences au niveau de l'organisation mais aussi de faire le lien avec les compétences individuelles. L'analyse proposée apporte un éclairage sur l'évolution de la frontière des organisations dans les environnements turbulents. Cette recherche est fondée sur une méthode de recherche intervention réalisée au sein de l'unité SPS d'Eurocontrol, organisation inter-gouvernementale européenne en charge de missions dans le cadre de la sécurité de la navigation aérienne. Elle est confrontée à une évolution de son environnement aux plans économique, technologique et institutionnel. C'est dans ce contexte qu'a été menée une réflexion sur le positionnement stratégique quant aux systèmes et produits de surveillance.
Article
Information technology and the variety of forms of co-creation : Toward a new paradigm for American Defense This article investigates the role of Defence as an active user of technology. It shows that two user centric models of innovation co-exist : the owner and Lead user status. The article analyses the consequences of user’s characteristics on the client and firms relationships. It focuses also on the consequences of user’s characteristics on the technological and organizational capabilities associated to the client. The article is based on a depth case study related to the US Defence and on its role in the innovation processes.
ResearchGate has not been able to resolve any references for this publication.