Vieillissement de la population Libanaise : démographie, évaluation sanitaire, et impact en santé bucco-dentaire

Article (PDF Available) · April 2011with382 Reads
Abstract
This research was performed with national organizations to gather socio-demographic and sanitary information regarding aging population in Lebanon. It was also accomplished through investigators concerned in health care in Lebanon. Demographic trends, life expectancy, variations in population aging within the country were illustrated. We also appraised general and dental status, health service and policy, in addition to social security anticipated for elderly.
ARTICLE SCIENTIFIQUE | SCIENTIFIC ARTICLE
Epidémiologie/Epidemiology
Introduction
Le vieillissement démographique
correspond à l’évolution de la compo-
sition par âge de la population, dans le
sens d’une augmentation de la propor-
tion des personnes âgées par rapport à
la population globale. Pour qu’il y ait
vieillissement, il n’est pas nécessaire
que l’effectif de la population âgée
augmente; il peut même diminuer à
condition que la diminution des effec-
tifs des autres catégories d’âge soit
encore plus marquée. Il suffit donc que
le poids relatif des personnes âgées
augmente [1,2].
Il n’existe pas de définition unique
pour les personnes âgées puisque
la borne inférieure d’âge dépend du
domaine d’étude. Pour la retraite, le
seuil fixé est de 60 ou 65 ans. Selon
l’Organisation Mondiale de la Santé
(OMS), le seuil fixé est de 65 ans et la
mesure du vieillissement la plus uti-
lisée est la proportion de personnes
dont l’âge excède ce seuil. D’autres
types de mesure existent: l’indice de
vieillissement, qui est le rapport entre
le nombre des personnes âgées et
les moins de 20 ans, et le rapport de
dépendance qui est le rapport entre
le nombre des personnes âgées et le
nombre d’adultes [1-3].
Le vieillissement actuel de la popu-
lation mondiale est un phénomène
récent dans l’histoire de l’humanité.
VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION LIBANAISE:
DÉMOGRAPHIE, ÉVALUATION SANITAIRE,
ET IMPACT EN SANTÉ BUCCO-DENTAIRE
Résumé
Cette recherche a été effectuée auprès des organismes natio-
naux pour rassembler les informations sociodémographiques et
sanitaires concernant la population libanaise âgée de 65 ans et
plus. Elle a été également réalisée auprès des chercheurs qui
se sont intéressés à la santé des personnes âgées au Liban.
Plusieurs informations ont été collectées, notamment l’évolution
démographique de la population libanaise, la répartition des per-
sonnes âgées par âge et par sexe, leur espérance de vie, leur ori-
gine géographique, la part des personnes âgées indépendantes
ou vivant en institution, leur état de santé général et bucco-den-
taire ainsi que l’accès aux soins médicaux et dentaires.
Mots clés: vieillissement – démographie - espérance de vie.
Abstract
This research was performed with national organizations to
gather socio-demographic and sanitary information regarding
aging population in Lebanon. It was also accomplished through
investigators concerned in health care in Lebanon. Demographic
trends, life expectancy, variations in population aging within the
country were illustrated. We also appraised general and dental
status, health service and policy, in addition to social security
anticipated for elderly.
Key words: aging - demography – life expectancy.
Dr. Nada El Osta* | Prof. Stephanie Tubert-Jeannin** | Prof. Nada Bou Abboud Naaman***
Prof. Martine Hennequin**** | Dr. Lana El Osta***** | Pr. Negib Geahchan******
* DCD, DESP, MSBM, UD Epidemio & Clin Res, UD
Legal Medicine, IUD Biostatistics.
Teaching assistant, Dpt of Prosthodontics, Faculty of
Dental Medicine, Saint-Joseph University.
Lecturer, Dpt of Public Healh, Faculty of Medicine,
Saint-Joseph University of Beirut.
pronada99@hotmail.com – nada.osta@usj.edu.lb
** PhD
Professor and Vice-Dean,
Head of teaching section, Dpt of Public Health
Faculty of Dentistry, Auvergne University, France.
*** PhD
Dean,
Professor, Dpt of Periodontics,
Faculty of Dental Medicine, Saint-Joseph
University of Beirut.
**** PhD,
University Professor,
Head of section Professor, Dpt of Conservative
Dentistry,
Faculty of Dentistry, Auvergne University, France.
***** MD, Specialization degree in Family
Medicine, MSBM, UD Legal Medicine, UD
Epidemio & Clin Res,
Lecturer, Dpt of Public Health,
Faculty of Medicine, Saint-Joseph University of
Beirut.
****** Professor of oncologic surgery
at Hotel-Dieu de France, Beirut.
Vice-Dean of the Faculty of Medicine,
Saint-Joseph University of Beirut.
IAJD Vol. 2Issue 1
Article scientifique | Scientific Article
6
Le nombre de personnes de plus que
60 ans, qui est actuellement de 629
millions, atteindrait les 2 milliards
vers 2050, période pour la pre-
mière fois de l’histoire, la population
de personnes âgées sera supérieure à
celle des enfants de moins de 15 ans.
Également, le monde a enregistré des
progrès prodigieux en termes d’allon-
gement de la durée de vie, particulière-
ment dans le domaine médical. Parmi
les personnes atteignant 60 ans, les
hommes peuvent espérer vivre encore
17 ans et les femmes 20 ans. Toutefois,
il subsiste de grandes différences entre
les pays concernant le taux de morta-
lité. La classe d’âge qui marque actuel-
lement la progression la plus rapide au
monde est celle des 80 ans et plus; d’ici
40 ans, un cinquième des personnes
âgées auront 80 ans ou plus [3].
Facteurs influençant
le vieillissement
La fécondité, la mortalité et les
migrations internationales sont les
principaux facteurs de la dynamique
démographique déterminant l’évolu-
tion du vieillissement dans un pays.
Une baisse de la natalité ou de la mor-
talité aux âges avancés ou une aug-
mentation de la migration provoquent
une accentuation du vieillissement.
De plus, une baisse de la mortalité
aux jeunes âges et un accroissement
de la natalité provoquent un recul du
vieillissement [1,2].
Le vieillissement est un phéno-
mène qui touche actuellement la plu-
part des pays industrialisés. La France,
par exemple, est parmi les pays les
plus marqués par le vieillissement
depuis la fin des années 1970 [4]. La
baisse de la mortalité des personnes
âgées et la baisse de la natalité ont
entraîné un élargissement du sommet
de la pyramide des âges et un rétrécis-
sement de sa base. C’est la transition
démographique (Fig.1).
La pyramide
des âges de la France en 2009 révèle
une augmentation des naissances au
cours des années 1946 à 1974 (baby-
boom) qui avait entraîné une dimi-
nution du vieillissement durant cette
période. Quand ces mêmes personnes
ont dépassé les 65 ans, l’évolution s’est
procédée en sens opposé provoquant
ce qu’on appelle le papy-boom [3].
Vieillissement de la
population libanaise
Il existe peu de données démo-
graphiques au Liban. Le seul recense-
ment officiel fut réalisé en 1932 sous
le mandat français [2,5]. Depuis, aucun
recensement officiel n’a été mené
afin de ne pas alimenter les tensions
politiques et religieuses. Malgré cela,
quatre enquêtes sur la population
libanaise ont été réalisées par l’Ad-
ministration Centrale des Statistiques
en 1970, 1996, 2004, et 2007 [5-8]. Le
tableau 1 montre l’évolution de la
démographie au Liban qui a présenté
une augmentation d’environ 66% du
nombre de citoyens libanais au cours
des 40 dernières années. La popula-
tion des réfugiés palestiniens vivant
dans les camps et les citoyens libanais
expatriés ne sont pas comptabilisés
dans les décomptes officiaux de la
population du pays.
Fig.1: répartition détaillée par sexe et âge illustrée
par la pyramide des âges en France 2009[4].
Population de la France
Evaluation Provisoire au 1
er
Janvier 2009
Source: Insee.
G.Pison. Population & Sociétés, n0 454, Ined, mars, 2009
7
Epidémiologie/Epidemiology
Structure par sexe et âge de la
population du Liban en 1970
L’enquête par sondage, effectuée
en novembre 1970, a montré que la
population libanaise était presque
équilibrée entre les hommes (50.3%)
et les femmes (49.7%). Par ailleurs,
43.9% de la population appartenait à
la tranche d’âge 0-14 ans, tandis que
51.2% appartenait à la tranche de 15-64
ans et enfin, 4.9% étaient âgés de 65
ans et plus [5]. La fécondité élevée du
Liban avant l’année 1970 avait donné
à la pyramide des âges une base très
large et un sommet étroit (Fig.2) [5].
Structure par sexe et âge de la
population du Liban en 2007
Les données statistiques de l’an-
née 2007 ont montré que la popula-
tion libanaise était toujours équili-
brée entre les hommes (49.4%) et les
femmes (50.6%). Tandis que 24.7% de
la population appartenait à la tranche
d’âge 0-14 ans, 65.7% de la population
était dans la tranche d’âge active de
15-65 ans et 9.6% étaient âgés de 65
ans et plus (Fig.3) [8].
Ainsi, il apparaît que la part des
plus de 65 ans a augmenté entre 1970
et 2007 pour atteindre 9.6%. Cette part
reste largement inférieure à celle de la
population des moins de 15 ans qui
représente encore près d’un quart de
la population libanaise.
L’ensemble de ces résultats appelle
les précisions suivantes:
a- Dès la fin des années soixante, le
Liban a vécu, avant les autres pays de
la région, une baisse rapide de la nata-
lité. Le taux brut de la natalité, estimé
autour de 40‰ dans les années 1960
est passé à 34.4‰ en 1970 et à 27.9‰
en 1996. Cette régression de la natalité
était due à une diminution réelle de la
fécondité, toutes confessions confon-
dues [9]. Cette baisse, consécutive à
une période de fécondité élevée, s’est
Tableau 1 : répartition par âge de la population libanaise au cours des années 1970-2007[5-8].
Fig.2: structure par sexe et âge de la population du Liban en 1970 [5]. Fig.3 : structure par sexe et âge de la population du Liban en 2007 [8].
Année
Population
métropolitaine
Effectifs (Pourcentages)
0-14 ans 15-64 ans > 65 ans
1970 2.265.000 993.900 (43.9%) 1.159.600 (51.2%) 111.500 (4.9%)
1996 3.695.921 1.340.16 (36.2%) 2.148309 (58.2%) 207.452 (5.6%)
2004 3.755.033 1.022.864 (27.2%) 2.449.920 (65.3%) 282.249 (7.5%)
2007 3.759.135 927.973 (24.7%) 2.468.721 (65.7%) 362.441 (9.6%)
Âge (années)
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
10
20
30
40
50
60
70
80
Âge (années)
Âge (années)
Régions
Catégorie d’âge (années)
Pourcentage d’institutions
Services Quotidiens
Nabatiyeh
Sud
Bekaa
Nord
Mont-Liban
Beyrouth
Services Permanents
Pourcentage de libanais
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
1970
2007
Espérance de vie
Hommes
Femmes
10
20
30
40
50
60
70
80
0 %
0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 %
2 %
40
50
60
70
80
4 %
6 %
8 %
10 %
12 %
14 %
18 %
0-4
1960
1967
1970
1977
1980
1987
1990
1995
2000
2005
2010
5-9
10-14
15-19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-74
75-79
80-84
>85
Hommes Femmes
Hommes Femmes
Âge (années)
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
10
20
30
40
50
60
70
80
Âge (années)
Âge (années)
Régions
Catégorie d’âge (années)
Pourcentage d’institutions
Services Quotidiens
Nabatiyeh
Sud
Bekaa
Nord
Mont-Liban
Beyrouth
Services Permanents
Pourcentage de libanais
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
1970
2007
Espérance de vie
Hommes
Femmes
10
20
30
40
50
60
70
80
0 %
0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 %
2 %
40
50
60
70
80
4 %
6 %
8 %
10 %
12 %
14 %
18 %
0-4
1960
1967
1970
1977
1980
1987
1990
1995
2000
2005
2010
5-9
10-14
15-19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-74
75-79
80-84
>85
Hommes Femmes
Hommes Femmes
Âge (années)
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
10
20
30
40
50
60
70
80
Âge (années)
Âge (années)
Régions
Catégorie d’âge (années)
Pourcentage d’institutions
Services Quotidiens
Nabatiyeh
Sud
Bekaa
Nord
Mont-Liban
Beyrouth
Services Permanents
Pourcentage de libanais
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
1970
2007
Espérance de vie
Hommes
Femmes
10
20
30
40
50
60
70
80
0 %
0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 %
2 %
40
50
60
70
80
4 %
6 %
8 %
10 %
12 %
14 %
18 %
0-4
1960
1967
1970
1977
1980
1987
1990
1995
2000
2005
2010
5-9
10-14
15-19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-74
75-79
80-84
>85
Hommes Femmes
Hommes Femmes
Fig.4 : structure d’âge de la population libanaise en 1970 et 2007[5,8].
IAJD Vol. 2Issue 1
Article scientifique | Scientific Article
8
traduite par une diminution accélérée
de la population de moins de 15 ans
(Fig. 4). Entre 1970 et 1996, un accrois-
sement de la population globale de
près de 63 % a été observé. Le nombre
des moins de 15 ans a augmenté de
34.8% tandis que le nombre des plus
de 65 ans a augmenté de 86% (Tableau
1). De ce fait, la population âgée a
commencé à croître plus vite que la
population totale et la population
jeune. Le Liban est ainsi parvenu à la
transition démographique [5,6].
b- La situation démographique
s’est sensiblement détériorée entre
1996 et 2007 (Tableau 1). Les effectifs
des moins de 15 ans ont diminué de
30.8%, et la catégorie des personnes
âgées a augmenté de 74.7%, contre un
accroissement global de près de 1.7%
de la population générale. La popu-
lation libanaise se trouve dans une
phase avancée de transition démo-
graphique, et on assiste de manière
accélérée au vieillissement de la popu-
lation [6, 8].
Espérance de vie
C’est le nombre moyen d’années
vécues par les personnes dans un
pays donné, avec l’exigence que les
conditions socio-médicales préva-
lant à leur naissance demeurent les
mêmes tout au long de leur vie [10].
Au Liban, l’évolution de l’espérance
de vie à la naissance a significative-
ment augmenté d’environ 11 ans au
cours des 50 dernières années (Fig.5).
L’augmentation de la part des femmes
dans la population âgée est due à une
différence de l’espérance de vie entre
les 2 sexes [6-8]. Ainsi en 2010, l’es-
pérance de vie des hommes au Liban
est de 70.4 ans et celle des femmes de
74.76 ans [10].
Emigration libanaise
L’enquête nationale sur «l’entrée
des jeunes libanais dans la vie active
et l’émigration des libanais depuis
1975» effectuée fin 2001 et publiée en
2003 par Kasparian [11] a permis d’es-
timer le nombre d’émigrés qui a eu un
impact sur la composition démogra-
phique de la population libanaise, par
la réduction de la catégorie des jeunes
libanais en âge de travailler, notam-
ment de sexe masculin, contribuant
fortement au processus de vieillisse-
ment de la population. Sur la pyramide
des âges de la population libanaise de
l’année 2007, on distingue le déficit
très sensible des jeunes actifs, plus
accentué pour les hommes.
Âge (années)
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
10
20
30
40
50
60
70
80
Âge (années)
Âge (années)
Régions
Catégorie d’âge (années)
Pourcentage d’institutions
Services Quotidiens
Nabatiyeh
Sud
Bekaa
Nord
Mont-Liban
Beyrouth
Services Permanents
Pourcentage de libanais
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
1970
2007
Espérance de vie
Hommes
Femmes
10
20
30
40
50
60
70
80
0 %
0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 %
2 %
40
50
60
70
80
4 %
6 %
8 %
10 %
12 %
14 %
18 %
0-4
1960
1967
1970
1977
1980
1987
1990
1995
2000
2005
2010
5-9
10-14
15-19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-74
75-79
80-84
>85
Hommes Femmes
Hommes Femmes
Fig. 5 : espérance de vie à la naissance selon Perspective Monde [2, 10].
2007 Beyrouth Mont Liban Liban Nord Bekaa
Saida,
Jezzine,
Hasbaya
Nabatiyeh,
Tyr,
Bent Jbeil,
Marjeyoun
Total
Confession
religieuse
Chrétiens
Musulmans
Chrétiens
+++
Sunnites
Chrétiens
Chiites +++ Chrétiens
Musulmans
Chrétiens
Chiites +++
65-69ans 16093 50883 19780 15969 6682 12608 122015
70-74ans 14062 42357 19061 13367 7248 9164 105259
75-79ans 12056 26190 13171 7503 4689 7706 71315
80-84ans 5243 21008 8573 4070 2483 4105 45482
85-plus 1331 8063 3573 3181 849 1374 18371
Total 48.785
(1.3%)
148.501
(3.95%)
64.158
(1.71%)
44.090
(1.17%)
21.951
(0.58%)
34.957
(0.93%)
362.441
(9.6%)
Tableau 2: répartition des personnes âgées selon la catégorie d’âge et
l’origine géographique en 2007[8].
(+++) : fréquence élevée.
9
Epidémiologie/Epidemiology
Répartition par origine
géographique des
personnes âgées
Comme on le perçoit, le niveau de
vieillissement actuel de la population
libanaise est la résultante de la dimi-
nution de la natalité au cours des der-
nières années, de l’augmentation de
l’espérance de vie et de l’émigration
des libanais adultes en âge de tra-
vailler [9-11]. La distribution des plus
de 65 ans varie sur le territoire libanais.
Selon Courbage [12], la répartition
géographique de la population âgée
se trouve corrélée à la distribution
des confessions religieuses. Au Mont-
Liban, on retrouve un grand pourcen-
tage de personnes âgées (3.95% en
2007). Au Liban-Sud et à Nabatiyeh,
les pourcentages de personnes âgées
sont les moins élevés [8]. Le tableau 2
présente le nombre des personnes de
65 ans et plus ainsi que leur pourcen-
tage par rapport à la population totale,
en fonction des régions durant l’année
2007.
Dépendance et santé des
personnes âgées
Une évaluation de la santé et des
besoins de soins a permis de dis-
tinguer trois groupes de personnes
âgées. La catégorie des personnes
indépendantes représentent la majo-
rité des personnes âgées, du fait de
l’augmentation de l’espérance de vie.
Les données statistiques du ministère
des Affaires Sociales et de l’Adminis-
tration Centrale des Statistiques (ACS)
de l’année 2004 ont montré que 14%
des personnes de 65 ans et plus aident
dans la prise en charge de leurs petits
enfants, 49% effectuent les achats pour
la famille, 58% aident dans la cuisine
et le ménage, et 43% exercent des acti-
vités diverses. Ces pourcentages reflè-
tent le nombre de personnes âgées
indépendantes [7].
Le deuxième groupe comprend les
personnes âgées frêles qui ont perdu
une partie de leur indépendance mais
qui sont encore capables de vivre chez
elles grâce aux soins à domicile.
Le dernier groupe est formé par
les âgés dépendants, vivant dans des
institutions ou à domicile mais dans
l’impossibilité de se déplacer [13]. Le
tableau 3 qui précise le pourcentage
de personnes de 65 ans et plus, solli-
citant une aide partielle ou complète
durant les activités de la vie quoti-
dienne, explique l’impossibilité par-
tielle ou totale des personnes âgées
d’effectuer les activités physiques de
la vie courante [7].
Ces mêmes données ont montré
que 78.1% des personnes âgées souf-
frent au moins d’une maladie chro-
nique dont la fréquence augmente
avec le vieillissement pour atteindre
son apogée chez les individus de plus
que 70 ans. Le tableau 4 présente le
pourcentage des diverses maladies
chroniques chez les sujets âgés de 65
ans et plus. En effet, 20177 personnes
âgées présentent un handicap (soit
78.1% des personnes de 65 ans et
plus); l’handicap étant dû au vieillisse-
ment chez 12214 de ces personnes [7].
Les données statistiques n’ont jamais
visé le statut bucco-dentaire dans
cette tranche d’âge.
Couverture médicale des
personnes âgées
Les soins de santé demeurent inac-
cessibles pour un nombre important
de personnes âgées. En 2007, 45.1%
des personnes âgées de 65 ans et plus
étaient prises en charge par les assu-
rances publiques ou privées alors que
54.9% ne bénéficiaient d’aucune assu-
rance maladie et dépendaient de leur
famille ou de leur entourage [8]. Les
données du tableau 5 qui illustre le
nombre théorique de personnes âgées
couvertes par les assurances, concréti-
sent la marginalisation de la popula-
tion gériatrique en termes de prise en
charge financière des frais de santé.
Au Liban, il n’y a pas un programme
de prise en charge des problèmes
de santé pour les personnes âgées.
Les protocoles de couverture diffè-
rent entre les assurances publiques :
Souffre au
moins d’une
maladie
Hypertension
artérielle
Maladies
cardiaques
Diabète
Maladie
ostéo-
articulaire
Maladie
oculaire,
glaucome
Dorso-
lombalgie
Dyslipidémie
78.1% 36.7% 23.1% 21.5% 13.3% 9.7% 9.7% 8.6%
Tableau 4: fréquence des maladies
chroniques chez les sujets âgés en 2004 [7].
Bain Habillage Déplacement Nourriture Toilette
Aide partielle 6.5% 4.6% 3.8% 3.0% 1.9%
Aide complète 7.3% 5.3% 4.2% 2.6% 4.3%
Tableau 3: fréquence de personnes âgées
demandant une aide partielle ou complète [7].
IAJD Vol. 2Issue 1
Article scientifique | Scientific Article
10
les employés des secteurs gouverne-
mentaux couverts par la Coopération
Publique (PSC) et militaires cou-
verts par l’Armée et Force de Sécurité
Interne (AISF) bénéficient d’un plan
de retraite et d’une couverture sani-
taire, alors que les fonctionnaires
non gouvernementaux couverts par la
Caisse Nationale de Sécurité Sociale
(CNSS) perdent leur couverture durant
la retraite, période durant laquelle le
sujet est à haut risque de développer
une maladie grave [2].
Les chefs d’entreprises ainsi que
les fonctionnaires non contractuels
ne profitent d’aucune couverture
publique. Pourtant, ils peuvent bénéfi-
cier d’une assurance privée qui, d’une
part coûte cher, et d’autre part n’est
pas accessible aux individus souffrant
de maladies graves préexistantes [2].
En ce qui concerne les soins de
santé dentaires, les assurances pri-
vées en général et la CNSS ne les cou-
vrent pas. Ils sont actuellement pris en
charge uniquement pour les assurés
du secteur militaire et des forces de
sécurité.
Gestion institutionnelle de
la vieillesse
Le ministère des Affaires Sociales
et le Programme des Nations Unies
pour le Développement (PNUD) ont
publié en 2010 un rapport sur les 123
institutions d’hébergement dont 41
pour services permanents et 82 pour
services quotidiens [14].
Les institutions de services per-
manents des personnes âgées sont
des maisons de retraite, des services
de rééducation, ou encore des unités
de long séjour. Elles sont classées
par le ministère de la Santé comme
«hôpitaux pour long séjour». Ces éta-
blissements assurent des services
résidentiels avec ou sans soins médi-
caux et paramédicaux. Ils accueillent
des malades souffrant de problèmes
chroniques et présentant un handicap
physique avec ou sans un handicap
mental [15].
La plupart de ces établissements
sont dirigés par un ordre religieux et
sont à but non lucratif. Les établisse-
ments sont soutenus par le ministère
de la Santé Publique et/ou le minis-
tère des Affaires Sociales. Un plafond
concernant le nombre de personnes
prises en charge est fixé annuelle-
ment par l’Etat, ce qui fait que les per-
sonnes additionnelles sont couvertes
par leurs propres moyens ou par des
donations [15, 16]. Certaines institu-
tions n’imposent pas une condition
d’âge, d’autres n’admettent que les
personnes âgées de plus que 60 ou 65
ans [16]. L’enquête nationale menée
en 2006 par le ministère des Affaires
Sociales a montré que 4000 résidents
de plus de 65 ans sont pris en charge
par ces établissements, ce qui repré-
sente environ 1.4% de la population
totale des personnes âgées [15]. Le
taux de personnes de 60 ans et plus
partiellement ou totalement dépen-
dantes dans ces institutions est de
73%, dont 22% sont atteints d’Alzhei-
mer [17]. Ainsi, la quasi totalité des
personnes âgées au Liban vivent dans
leur propre foyer. Cela est sans doute
dû au rôle de la famille libanaise dans
l’encadrement de ses parents âgés.
Les établissements de services
quotidiens sont des lieux de ren-
contre, des cantines pour personnes
âgées, des dispensaires qui offrent
des services médicaux externes, et des
institutions qui aident les personnes
âgées à domicile ou en dehors de leur
foyer [14].
Les 123 institutions d’héberge-
ment des personnes âgées sont irré-
gulièrement réparties sur le territoire
Libanais, avec le pourcentage le plus
élevé au Mont Liban (54% pour les
services permanents et 48% pour les
services quotidiens) et le plus faible
au Sud et à la Bekaa (Fig. 6); cette
répartition irrégulière suit celle des
personnes âgées. L’idée de loger dans
une maison de retraite est mentale-
ment plus acceptée au Mont-Liban,
alors que dans les autres régions, les
traditions, la religion, la mentalité et
la guerre n’autorisent pas à mettre une
personne âgée en maison de retraite.
Le réseau social semble être plus fort
dans le Sud [12, 14-17].
Age (années) 65-69 70-74 75-79 80-84 85-plus Total
Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)
24350 22822 16889 10002 2041 76104
Public Servants Cooperation (PSC)
10332 4070 4744 4568 2848 26562
Armée et Force de Sécurité Interne (AISF)
16296 13174 5937 3569 901 39877
Assurance privée (employer expense)
376 0 0 0 0 376
Assurance privée (own expense)
6223 5576 3369 1685 259 17112
Municipalité, Mutuelle, de l’étranger
1196 1034 594 555 59 3438
Nombre de personnes âgées
prises en charge
58773
(48.2%)
46676
(44.3%)
31533
(44.2%)
20379
(44.8%)
6108
(33.2%)
163469
(45.1%)
Total de personnes âgées 122014 105259 71315 45481 18371 362440
Tableau 5: prise en charge par les assurances
médicales en 2007 [8].
11
Soins bucco-dentaires des
personnes âgées
Le vieillissement est caractérisé par
des modifications à tous les niveaux
du milieu buccal : les muscles, la pro-
duction salivaire, la muqueuse buc-
cale, la fréquence des édentements,
le squelette osseux et les principales
fonctions buccales se trouvent affec-
tés. D’ailleurs, la perte des dents chez
les sujets âgés peut être appréhendée
comme une aggravation des maladies
buccales de l’adulte. Ces édentements
résultent directement de l’évolution
de maladies buccales telles que la
carie dentaire et la maladie parodon-
tale. Mais, indirectement, ils sont le
reflet de l’attitude du patient, de l’ac-
cessibilité aux soins dentaires et des
standards de soins qui lui sont pro-
posés. En effet, ceux-là peuvent être
plus ou moins conservateurs suivant
le niveau de vie du pays, les systèmes
de soins disponibles et la formation
des dentistes. La perte de toutes les
dents ou la présence de caries impor-
tantes et multiples sont généralement
associées à une situation socio-écono-
mique défavorable [18].
De nombreuses études tendent
à établir une corrélation entre santé
générale et santé buccodentaire par
l’influence de l’état dentaire sur la
qualité de la nutrition des sujets âgés.
Selon l’OMS, un vieillissement en
bonne santé a besoin d’une alimenta-
tion saine et diversifiée, facilitée par
une cavité buccale saine. Cela amé-
liore la santé générale du patient par
la prévention des maladies chroniques
et infectieuses, ainsi que la qualité de
vie relationnelle et fonctionnelle [19].
La transition démographique
annoncée pour les années à venir
pose un problème de santé publique
et implique que les besoins en santé
bucco-dentaire soient définis et anti-
cipés. Au Liban, les soins dentaires
dépendent des considérations finan-
cières inaccessibles pour la majorité
des sujets âgées de niveau écono-
mique modéré; malgré les progrès en
dentisterie, les traitements dentaires
des personnes âgées, et en l’absence
de couverture sociale, se limitent aux
soins qu’on pratiquait il y a cinquante
ans. Ainsi, les seniors indépendants
peuvent recevoir des soins semblables
à ceux administrés aux adultes plus
jeunes. Cependant, les facteurs socio-
économiques peuvent limiter l’accès
aux soins. Chez les personnes frêles,
les facteurs économiques, sociaux et
l’absence d’une infrastructure limitent
les soins dentaires. Chez les personnes
dépendantes, les facteurs restrictifs
sont une santé générale compromise,
une faible demande de soins, un
manque de service d’aide à domicile et
une situation socio-économique défa-
vorable [2, 17].
Offrir des soins médicaux et den-
taires dispensés par une équipe
Fig.6 : distribution des institutions sur le territoire libanais [14].
Âge (années)
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
10
20
30
40
50
60
70
80
Âge (années)
Âge (années)
Régions
Catégorie d’âge (années)
Pourcentage d’institutions
Services Quotidiens
Nabatiyeh
Sud
Bekaa
Nord
Mont-Liban
Beyrouth
Services Permanents
Pourcentage de libanais
Effectifs en milliers
Effectifs en milliers
0
100 0200 1000 200
1970
2007
Espérance de vie
Hommes
Femmes
10
20
30
40
50
60
70
80
0 %
0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 %
2 %
40
50
60
70
80
4 %
6 %
8 %
10 %
12 %
14 %
18 %
0-4
1960
1967
1970
1977
1980
1987
1990
1995
2000
2005
2010
5-9
10-14
15-19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60-64
65-69
70-74
75-79
80-84
>85
Hommes Femmes
Hommes Femmes
médicale spécialisée en gériatrie et
en gérodontologie demande un effort
de la part des institutions libanaises
règne une forte mentalité d’inves-
tissement et de rentabilité. De ce fait,
aucun intérêt n’est trouvé pour soigner
la dentition des vieux qui ont droit au
respect, aux soins et à une bonne qua-
lité de vie.
Le personnel médical dans les ins-
titutions est constitué de médecins
généralistes, médecins de famille,
gériatres, psychiatres, cardiologues,
infirmiers, physiothérapeutes, nutri-
tionnistes, orthophonistes et aides
soignants [14, 16]. Les orthophonistes,
par exemple, s’intéressent à la bonne
articulation phonétique des personnes
âgées. Les nutritionnistes s’occupent
de leur statut nutritionnel et négligent
l’état bucco-dentaire qui joue pourtant
un rôle fondamental dans les fonctions
phonétique et masticatoire.
Malgré les progrès notés en géria-
trie et en médecine dentaire au Liban,
il y a toujours une absence de colla-
boration entre ces deux disciplines.
En effet, aucune étude dentaire n’a
impliquée la population gériatrique
libanaise; or, cette dernière constitue
un terrain très riche et fertile pour la
recherche en gériatrie et en médecine
dentaire, dans l’intérêt bien compris
du patient âgé. D’où l’utilité d’intégrer
la gérodontologie dans la formation
des étudiants de médecine générale et
de médecine dentaire et de les sensi-
biliser sur l’intérêt d’une denture saine
chez la personne âgée.
Conclusion
La population gériatrique constitue
actuellement près de 10% de la popu-
lation libanaise. Le pourcentage des
personnes âgées qui vivent en institu-
tion est très faible. Leur distribution
géographique est corrélée à la distri-
bution des confessions religieuses, le
pourcentage de personnes âgées et le
nombre des maisons de retraite étant
les plus élevés au Mont-Liban. Malgré
cette transition démographique, il n’y
a pas de programme de prise en charge
Épidémiologie/Epidemiology
IAJD Vol. 2Issue 1
Article scientifique | Scientific Article
12
1. Kalache A, Aboderin I, Hoskins I. Compression of morbidity and
active aging: key priorities for public health policy in the 21st
century. Bulletin of the World Health Organization 2002; 80:
243-4.
2. Mehio Sibai A, Sen K, Baydoun M, Saxena P. Population aging
in Lebanon: current status, future prospects and implications
for policy. Bulletin of the World Health Organization 2004; 82:
219-225.
3. Serrière F. Le vieillissement de la population dans le monde,
2006. Réseau Senior Strategic © - www.leMarchedesSeniors.
com
4. Pison G. Population et Société, Insee, Numéro 454, Mars 2009.
5. Courbage Y, Fargues P. La situation démographique au Liban,
vol. 1, Mortalité, fécondité et projections : méthodes et
résultats; vol. 2., Analyse des données In: Revue de géographie
de Lyon. Vol. 49 n°4, 1974. pp. 383-384.
6. Gouvernement Libanais, ACS (Administration Centrale des
Statistiques), UNDP et ILO, 1999, Conditions de vie des
ménages 1996, Beyrouth.
7. Gouvernement Libanais, ACS (Administration Centrale des
Statistiques) 2006, Conditions de vie des ménages 2004,
Beyrouth. 140 pages.
8. Gouvernement Libanais, ACS (Administration Centrale des
Statistiques), UNDP et ILO, 2008, Conditions de vie des
ménages 2007 (en Arabe), Beyrouth. 344 pages.
9. Rizkallah HN, Abdel Moneim A. La baisse de la fécondité au
Liban. In: Population, 52e année, n°5, 1997 pp. 1224-1233.
10. Guay JH. Perspective Monde, Version 7.5 Novembre 2010
Sherbrooke - Québec http://perspective.usherbrooke.ca/
bilan/servlet/BMListeStatSpecifique?codetheme=1. Accès 15
Novembre 2010.
11. Kasparian C. L’entrée des jeunes libanais dans la vie active et
l’émigration depuis 1975, Presses de l’Université Saint-Joseph,
Beyrouth 2003.
12. Courbage Y. Demographic Scenarios in the Mediterranean
Region. Paris: National Institute of Demographic Studies, 2005.
13. M. Riesen JP, Chung E, Pazos E, Budtz-Jorgensen. Interventions
bucco-dentaires chez les personnes âgées. Revue Médicale
Suisse 2002 N°586.
14. Gouvernement Libanais, Ministère des Affaires Sociales,
UNDP, 2010, Guide institutions d’hébergement quotidien ou
permanent, et les services disponibles aux personnes âgées au
Liban (Arabe) www.socialaffairs.gov.lb
15. http://www.iloubnan.info/social/interview/id/37215/titre/
Maisons-de-retraite:-le-boom-?-Etat-des-lieux-avec-Maha-Abou-
Chawareb,-représentante-des-maisons-de-retraite-au-Liban
2009
16. Choueiry R. Institutions d’hébergement pour personnes âgées
au Liban : Services et activités. Ecole Libanaise de formation
sociale, Université Saint-Joseph. Chroniques sociales 2005.
17. El Bcheraoui C, Chapuis-Lucciani N. La gestion institutionnelle
de la vieillesse au Liban. Human and Health 2008 ; (4) : 44-49.
18. Veyrune JL, Lassauzay C, Peyron MA, Hennequin M. Effets du
vieillissement sur les structures et les fonctions orales. La revue
de gériatrie, 2004 ; 29 :51-60.
19. Léonard A. Les déficits dus au vieillissement et aux pathologies
chez le sujet âgé, ADF, Pluridisciplinaire 2008.
sanitaire et dentaire des personnes du
troisième âge. Bien que les besoins en
termes de santé générale augmentent
avec l’âge, l’accès aux soins médicaux
reste difficile puisque la moitié des
individus âgés ne bénéficient d’au-
cune couverture médicale. L’accès aux
soins dentaires est encore plus difficile
en raison de l’absence d’une prise en
charge financière par les organismes
d’assurance. De plus, aucune étude
n’a visé la santé bucco-dentaire des
seniors libanais qui nécessite une
attention particulière; d’où le besoin
de réaliser des études qui déterminent
l’état de santé bucco-dentaire, les
besoins en soins ainsi que l’accès aux
soins dentaires de la population géria-
trique selon leur présence ou non dans
les institutions et en fonction de leur
distribution géographique.
Remerciements
Je remercie Monsieur le Professeur
André Sacy ainsi que Madame le
Docteur Claire Lassausay pour les
éclaircissements et toutes les informa-
tions fructueuses fournies.
Références
    • "Accessibility to the elderly population is difficult especially in Lebanon where there is no social security or national health system covering the entire population. Patients were thus recruited in the area of Beirut that concentrates the highest percentage of Lebanese elderly (13.6%) compared to other region in Lebanon [1,29]. Furthermore, two different health facilities were chosen in order to allow the recruitment of patients with varied socio-demographic profiles. "
    [Show abstract] [Hide abstract] ABSTRACT: Background The respective abilities of the GOHAI and OHIP-14 to discriminate between aged patients with different levels of oral diseases have rarely been studied in developing countries. The aim of this study was to compare the discriminative abilities of the OHIP-14 and the GOHAI in an elderly Lebanese population, and particularly to identify persons with different masticatory function.MethodsA sample of elderly, aged 65 years or more, living independently was recruited in two primary care offices in Beirut, Lebanon. Data were collected by means of personal interview and clinical examination. The Arabic OHIP-14 and GOHAI questionnaires were used after cultural adaptation for use in Lebanon. The internal consistency, reproducibility and concurrent validity were verified. To test their discriminative abilities, the ADD (GOHAI and OHIP) and SC (GOHAI and OHIP) scores were dichotomized according to the 25th and 75th percentile respectively and logistic regressions were conducted using socio-demographic, clinical and subjective explanatory variables.ResultsTwo hundred and six participants were included; mean age was 72 years and 60% were women. Good psychometric properties were observed for both questionnaires for internal consistency (Cronbach's alpha>0.88), reproducibility (ICC>0.86) and concurrent validity. Strong correlations were found between GOHAI and OHIP-14 scores but a high prevalence of subjects with no impact was observed using the OHIP-14. Both questionnaires were able to discriminate between participants according to age, perception of temporomandibular joint (TMJ) pain or functional status as represented by the number of dental Functional Units (FU). GOHAI was more discriminant since it identified participants with high dental care needs: high numbers of decayed teeth, low numbers of teeth and socially deprived status.Conclusions Lebanese elderly with high dental care needs and impaired oral health were identified more easily with the GOHAI. These results may guide the choice of dental indicators to use in a national geriatric survey.
    Full-text · Article · Oct 2012
  • [Show abstract] [Hide abstract] ABSTRACT: Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'état oral est un indicateur de l'état général physique et psychique, notamment chez les personnes âgées. Plusieurs études épidémiologiques ont décrit la santé orale des personnes âgées. Au Liban, un manque de publications sur le sujet nous a incités à réaliser une étude pilote d'évaluation du statut bucco-dentaire au sein d'une population gériatrique libanaise de niveau socio-économique médiocre. L'étude a été menée dans l'un des « Resto du cœur » de Beyrouth, par le service de dentisterie pédiatrique et communautaire en collaboration avec le service de prothèse amovible de la Faculté de Médecine Dentaire de l'Université Saint-Joseph, Liban. L'état bucco-dentaire de 51 sujets de 60 ans et plus a été évalué et une promotion de la santé orale a été effectuée. L'examen buccal chez les participants a montré un taux élevé d'édentement, une mauvaise hygiène orale ainsi que des problèmes parodontaux et dentaires multiples.
    Full-text · Article · Dec 2011 · International Arab Journal of Information Technology
  • [Show abstract] [Hide abstract] ABSTRACT: Various factors are taken into account in assessing objectively the dental status and the quality of life related to oral health, particularly in elderly. Basic socio-demographic characteristics and oral hygiene habits must be identified and screened, respectively. General health can be evaluated using indicators such as the ASA score or by determining the person’s level of autonomy. Cognitive ability of older people must be checked prior to use oral health questionnaires. This competence can be assessed by the Mini Mental State score (MMS). The use of Mini Nutritional Assessment (MNA) evaluates the nutritional status of patients. The aim of the article is to identify the most relevant indicators that can be used in epidemiological studies to assess the oral health of Lebanese elderly.
    Full-text · Article · Jun 2012
Show more