Kristel Mazy

Kristel Mazy
Université de Mons · Faculty of Architecture and Urban Planning

About

17
Publications
858
Reads
How we measure 'reads'
A 'read' is counted each time someone views a publication summary (such as the title, abstract, and list of authors), clicks on a figure, or views or downloads the full-text. Learn more
19
Citations
Introduction
Architect and urban planner by training, Kristel Mazy is associate professor at the Faculty of Architecture and Urban Planning of the University of Mons (Belgium). Her research themes focus on the evolution of strategies, urban planning tools and stakeholder systems, in coveted contexts such as city-port interfaces or urban wastelands. She contributes to the steering committee of the network “Inter-friches”.

Network

Cited By

Projects

Projects (3)
Project
Les friches urbaines, espaces transitoires omniprésents en contexte métropolitain, constituent un objet d’étude en voie de consolidation dans plusieurs disciplines (urbanisme, géographie, sociologie, aménagement, paysage, écologie). Ils peinent à être saisis dans leur globalité et restitués dans leurs dynamiques, du fait d’être abordés sous un regard disciplinaire qui n’en sélectionne qu’un aspect suscitant l’intérêt voire une certaine fascination : leur matérialité, les pratiques sociales, leurs imaginaires, des formes d’engagement associatif ou politique. A la suite de ce qu’ont pu représenter par le passé d’autres formes comme les espaces publics, la multiplication contemporaine de ces friches demande de prendre un certain recul pour les comprendre de façon transversale comme objet sociétal multidimensionnel et fortement révélateurs des nouvelles tensions et spatialités propres aux sociétés urbaines. Les rencontres que nous proposons par l’organisation d’ateliers visent à définir une méthodologie interdisciplinaire pour l’étude des friches urbaines, à en caractériser de façon plus systématique et transdisciplinaire, tout en en explorant leurs différentes potentialités. Ces explorations seront collectées dans un atlas éclectique. A travers une démarche itinérante, les regards croisés de chercheurs et de praticiens issus de disciplines et d’horizons variés permettront de sérier et d’analyser de façon comparative ces espaces difficiles à définir. Cette approche interdisciplinaire et internationale vise à établir un lexique commun et une typologie des friches urbaines, pour entrevoir comment les services rendus par les friches (aménités, usages spécifiques, intérêt écologiques et paysagers) peuvent être valorisés de façon transversale. Différents ateliers et un colloque international seront l’occasion d’articuler cette étude avec l’esquisse d’une recherche prospective sur les friches urbaines. Ce réseau est soutenu par la Maison des Sciences de l’Homme de Paris Nord pour l’année 2019, pilotée par le laboratoire Géographie-cités (Cécile Mattoug), l’équipe TVES de l’Université de Lille (Marion Brun, Marc Dumont, Stéphanie Espejo-Zeballos), le laboratoire CITERES de l’Université de Tours (Francesca di Pietro), l’Institut de la Gouvernance de l’Environnement et du Développement Territorial de l’Université de Genève (Séréna Vanbutsele) et la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université de Mons (Kristel Mazy).
Archived project
Ce projet, financé par INNOViris, a permis la réalisation d'une thèse en aménagement et urbanisme « Villes et ports fluviaux : le projet comme dispositif de recon-nexion ? Regards croisés sur Bruxelles et Lille » réalisée par Kristel Mazy sous la direction de Philippe Menerault (Université de Lille 1), Jean-Luc Quoistiaux et Yves Rammer (Université Libre de Bruxelles). Soutenu en 2014, ce travail doctoral a été distingué par le Prix de thèse sur la ville 2015 (prix spécial) , délivré par le Puca et l'APERAU Internationale (Association pour la Promotion de l'En-seignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme). Un positionnement hybride entre sciences et action: l'urbaniste s'interroge sur l'efficience du « projet urbain », en tant que dispositif d'action collective, dans la reconnexion entre les villes, leurs ports et leurs voies d'eau, réputés irréconciliables.
Project
Les friches fluviales contiennent différentes ressources : - des zones humides, riches en biodiversité - des espaces publics, en lien avec l’eau, - du gisement foncier - des infrastructures logistiques - des traces patrimoniales Ces atouts en font des espaces soumis à la pression immobilière. Vu l’objectif de la CE, visant à supprimer d’ici à 2050 l’extension des surfaces urbanisées et sa déclinaison dans les politiques régionales, cette pression ne fera que croitre. L’élaboration d’un atlas pédagogique et commenté et d’un jeu à portée pédagogique vulgarisant le rôle des acteurs du territoire transfrontalier, visent à valoriser toutes les ressources des friches fluviales et les métiers liés, afin de sensibiliser la population et les acteurs locaux à une gestion intégrée de ces ressources, en amont de futurs projets urbains. Ces dispositifs pédagogiques seront produits par des journées d’échanges et ateliers d’étudiants en architecture/urbanisme et disséminés au sein d’une exposition.