Juliette Capdevielle

Juliette Capdevielle
Université Toulouse II - Jean Jaurès | UTM · TRACES (UMR 5608)

About

3
Publications
674
Reads
How we measure 'reads'
A 'read' is counted each time someone views a publication summary (such as the title, abstract, and list of authors), clicks on a figure, or views or downloads the full-text. Learn more
2
Citations

Publications

Publications (3)
Research
Full-text available
L’étude du hachereau apparaît comme une piste de recherche pertinente dans la caractérisation du paysage technoculturel du Pléistocène moyen d’Europe occidentale. Une approche technomorphométrique de cet objet pourrait apporter des éléments clés quant à l’interprétation de son implication technoculturelle. Les possibilités et les limites offertes p...
Article
Full-text available
The research issues related to large flake (e.g. whose length exceed 10 cm) technologies can from now on help to characterize the Acheulean technical systems of Western Europe, whose diversity remains complex to grasp. Taking part in this variability, the Iberian Acheulean, which extends in the current state of research from the eponymous peninsula...
Research
Full-text available
Les problématiques liées à la capacité des groupes humains à débiter de grands éclats (supérieurs à 10 cm de longueur) figurent parmi les pistes actuelles de recherche visant une meilleure caractérisation des systèmes techniques acheuléens d’Europe de l’Ouest, dont la diversité demeure complexe à appréhender. L’étude du hachereau en particulier, ma...

Network

Cited By

Projects

Project (1)
Project
This PhD project relates to lithic technical systems that testify of large flake production during late Middle Pleistocene, in southwestern Europe and the boundary areas: the rest of the continent north of the Garonne and the Maghreb beside the Mediterranean Sea. During this period, technical innovations specific to Middle Paleolithic appears occasionally in those regions, before generalizing at the beginning of Upper Pleistocene. Increasing systematization and predetermination of flake production, used as blanks for light tools, are at the center of this turning point. Indeed, the notion of predetermination allows approaching efficiently cognitive abilities of human groups. However, flake productions including predetermination, used at this time to product large flakes for macro-tool blanks, are testified from MIS 10/9 in Europe, mostly in the Southwest of the continent, and in North Africa. Moreover, those large flake industries, attached either to the Acheulean or to an early Middle Paleolithic, reflect the coexistence of distinct technocomplex between MIS 10/9 and 7/6. Can the study of large flake production “chaînes opératoires” help to characterize intra and inter-regional knowledge transmissions, on both part of the Mediterranean Sea and of the Garonne basin, during late Middle Pleistocene? What is the involvement of this technological panel within the technical trajectories from which emerged Middle Paleolithic in those geographical areas? To answer those questions, the variability of large flake production “chaînes opératoires” in those spatial and temporal contexts will be considered, as well as raw material availability influences on those productions and as techno-morpho-functional places of macro-tools made on flakes among the entire tool-kit of the studied industries. // Mon travail de thèse porte sur les systèmes techniques lithiques témoignant d’une production de grands éclats durant le Pléistocène moyen récent, dans le sud-ouest de l’Europe et les espaces voisins : le reste du continent au nord de la Garonne et le Maghreb au-delà de la Méditerranée. Durant cette période charnière, des innovations techniques propres au Paléolithique moyen apparaissent ponctuellement dans ces différentes régions, avant de se généraliser au début du Pléistocène supérieur. Une systématisation et une prédétermination croissante du débitage d’éclats utilisés comme supports pour l’outillage léger sont au cœur de ce tournant. La notion de prédétermination permet en effet d’appréhender efficacement les capacités cognitives des groupes humains. Or, des modes de débitage avec prédétermination, cette fois tournés vers la production d’éclats de grandes dimensions utilisés comme supports de macro-outils, sont attestés dès les SIM 10/9 en Europe, principalement dans le sud-ouest du continent, et en Afrique du Nord. Ces industries à grands éclats, rattachées tantôt à l’Acheuléen, tantôt à un Paléolithique moyen ancien, reflètent par ailleurs la coexistence de manifestations technoculturelles distinctes entre les SIM 10/9 et 7/6 environ. L’étude des chaînes opératoires de débitage de grands supports peut-elle aider à caractériser des transmissions de savoir-faire intra et inter-régionales, de part et d’autre de la Méditerranée ou du bassin de la Garonne, durant la fin du Pléistocène moyen ? Quelle est l’implication de ce pan technologique dans les trajectoires techniques ayant abouti à l’émergence du Paléolithique moyen au sein de ces différentes aires géographiques ? Afin de répondre à ces questions, la variabilité des chaînes opératoires de grand débitage dans ces contextes spatiaux et temporels sera étayée, en diachronie comme en synchronie, de même que l’influence de la disponibilité en matières premières sur ces productions et la place techno-morpho-fonctionnelle des grands outils sur éclats parmi l’outillage associé.