Featured projects (1)

Project
A new type of mechanical release is tested here. We hope to limit the aspen suckering occuring after mechanical release by leaving the biggest aspens (apical dominance).

Featured research (4)

La séquestration du carbone (C) dans le sol fait partie des solutions pour atténuer les changements climatiques. Les arbres à croissance rapide constituent un outil potentiel dans ce contexte puisqu’ils accumulent rapidement du C dans leur biomasse et pourraient transférer davantage de matière organique dans le sol. Toutefois, l’impact de la productivité aérienne des arbres à croissance rapide sur la séquestration du C organique du sol (COS) demeure méconnu. Cinq clones ayant une productivité différente ont été sélectionnés dans une plantation de peuplier hybride située à New Liskeard, ON, Canada. Nous avons prélevé des carottes de sol à 87,5 et 175,0 cm du tronc ainsi qu’à 0-20, 20-40 et 40-60 cm de profondeur dans le sol pour en analyser les concentrations en C. Le clone le plus productif DN2 a stocké moins de COS (83 Mg C ha-1) que les clones à productivité moyenne 1079 et 915005 (95 et 96 Mg C ha-1 respectivement) entre 0 et 60 cm de profondeur. Le clone le moins productif 747210 stockait également moins de COS par rapport aux autres clones, mais pas de façon significative. La relation entre la productivité des clones et le stock de COS n'était pas linéaire. Les stocks totaux de COS ont augmenté de 6% lorsque la distance de prélèvement était plus proche du tronc. La différence de stocks de COS entre les clones était majoritairement observée dans la profondeur 20-40 cm suggérant la contribution prépondérante des racines dans la séquestration du COS. Par ailleurs, le clone le plus productif avait un ratio C/N du sol plus faible que le clone 915005 dans la profondeur 20-40 cm. Ainsi, la séquestration du C dans le sol pourrait dépendre davantage de la qualité de la matière organique apportée que de la productivité des arbres. Mots-clés : carbone organique du sol, productivité, horizon profond, peuplier hybride, changements climatiques
Réponse des clones de peuplier hybride au recépage plantés en taillis à courte rotation  À cause des forêts naturelles qui fournissent la grande majorité des produits du bois, la culture en TCR au Canada n'est pas trop avancée.  Une plantation en taillis à courte rotation (TCR) établie en 2010 à Val Senneville, recépée une fois en 2012 et une deuxième fois en 2018.  Déterminer les clones les plus productifs en TCR et l'influence de l'espacement sur la productivité.  Réponse de différents clones de peuplier hybride (PEH) au recépage.

Lab head

Annie Desrochers
Department
  • Forest Research Institute (IRF)

Members (8)

Ablo Paul Igor Hounzandji
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Nada Aloui
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Diary Tenompitia Gaspard
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Toky Jeriniaina Rabearison
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Jenna Rabley
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Léa Darquié
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Myriam Pilliet
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Hiba Merzouki
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue