Paléorient

Online ISSN: 0153-9345
Publications
Article
This report describes skeletal remains from the early Natufian site of Wadi Hammeh 27 in Jordan. At least seven individuals are represented, and although small, the collection is notable for the eclecticism of its mortuary practice. Modes of mortuary disposal and ritual include a single-primary burial, a collective-secondary burial, burnt human cranial fragments disposed in residential contexts, and the ochre staining of bones. The two burials come from the lowest phase of the site, with fragmentary burials and smaller amounts of material issuing from the upper phases. The primary inhumation is marked by a neighbouring pit, which seems to be augmented by other features through three subsequent stratigraphic phases. Artefact types accompanying the burials were limited to a single Dentalium shell necklace. Overall, the bone series represent gracile individuals with good nutritional and health status. The most extensive data was gained from Homo 1, whose skeleton revealed indications of high functional demands, including several healed injuries, arthritis, a preference for using the right arm, and severe wear of the first molars.
 
Article
Res. d'A. Le site halafien ancien de Sabi Abyad, situe dans la haute vallee du Balikh (Syrie du nord), couvre environ 4 hectares et represente l'un des plus grands etablissements Halafiens de la region. Des fouilles recentes ont revele une succession de couches halafiennes anciennes, superposees immediatement sur des couches neolithiques recentes. Il n'y a pas trace de rupture stratigraphique. Ces fouilles ont livre de nouvelles donnees tant sur l'origine des Halafiens que sur l'organisation de leurs etablissements
 
Article
We report on Late Chalcolithic and Early Bronze Age metal artefacts, slags and ores from the urban settlement of Arslantepe. Most of the artefacts analysed were found in the "royal" tomb, level VI B1, dating to the beginning of the Early Bronze Age I, and a few belong to the "palace hoard" from the temple building, level VI A, attributed to Late Uruk. Slags and ores come from different loci and levels. The metals can be classified into (arsenical) copper, arsenical copper high in nickel, silver, lead, and a new type of a silver-copper alloy. Tin bronze objects were not among the retrieved artefacts. Based upon lead isotope analyses we suggest that the silver-copper objects were produced by intentional mixing of the two metals, and, hence, provide the earliest evidence for alloying practices in eastern Anatolia. To bring out the bright silvery colour of the objects, the technique of depletion gilding was applied. Weapons from the "royal" tomb and from the "palace hoard" were made of arsenical copper. Lead isotope analyses lend support to previous archaeological suggestions that they were imported from Transcaucasia. Metal objects found at Early Bronze Age Arslantepe were partly produced on site from imported ores, and partly imported as finished objects. They probably represent two levels of trade : exchange of goods on the market, and high-level gift giving among social elites. Cet article traite d'objets en métal, de scories et de minerais provenant du centre urbain d'Arslantepe. La majorité des objets analysés ont été trouvés dans la tombe « royale » niveau VI B1 (début du Bronze ancien I), quelques autres appartiennent au trésor palatial du temple niveau VI A (Uruk récent). Les scories et les minerais proviennent de différents loci et niveaux. Les métaux peuvent être classés en cuivre (arsénieux), cuivre arsénieux à haute teneur en nickel, argent, plomb et en un nouveau type d'alliage argent-cuivre. Des artefacts en bronze stannifère n 'apparaissent pas parmi les objets retrouvés. En nous fondant sur les analyses des isotopes du plomb, nous suggérons que les objets argent-cuivre résultent du mélange intentionnel de deux métaux, et apportent donc ainsi la plus ancienne preuve des pratiques d'alliage en Anatolie orientale. Pour produire la couleur argent vif de ces objets, la technique de réduction de la dorure (gilty depletion) fut utilisée. Les armes de la tombe « royale » et du trésor palatial, sont en cuivre arsénieux. Ces analyses isotopiques du plomb tendent à confirmer les suggestions, déjà émises sur le plan archéologique, qu 'elles étaient importées de Transcaucasie. Les objets en métal trouvés à Arslantepe (Bronze ancien) étaient en partie produits sur le site à partir de minerais importés, et en partie importés comme produits finis. Ils représentent donc probablement un système commercial à deux niveaux : un échange de produits sur le marché, et un niveau élevé du don-échange parmi les élites.
 
Table of principal datings carried out in the middle Vorotan valley.
Location of sectors studied in the middle Vorotan Valley in correlation with the site of Angeghakot 1 (DAO Ollivier, 2005).
Levallois flakes knapped from local rock-Angeghakot 1-(photo Gasparyan, 2005).
Comparative plate of « late micro-Mousterian » in the lithic industries of the Southern Caucasus : Angeghakot 1 (drawings LIAGRE, mission 2005) ; Gazma (after GUSEJNOV and DZHAFAROV, 1990) ; Tsar (after MANSUROV, 1990) ; Taghlar (after DZHAFAROV, 1983) ; Lusakert 1 (after ERITSYAN, 1975) ; Yerevan 1 (after ERITSYAN,
Article
Résumé: Au Caucase, dans la vallée du Vorotan (sud-est de l’Arménie), la découverte en 2003 par une équipe pluridisciplinaire arméno-française d’un gisement situé à 1 800 m d’altitude dans la commune d’Angeghakot, atteste la fréquentation de la région par des groupes de chasseurs-cueilleurs au Paléolithique moyen. L’industrie lithique, élaborée principalement sur l’obsidienne et récoltée en surface, a permis d’identifier le faciès moustérien typique du «Zagros-Taurus» composé de nombreuses pointes moustériennes, de pointes d’Erevan, d’outils microlithiques et la présence de la technique de «troncature-facettage». Ces nouvelles données soulèvent des questions sur la variabilité des faciès du Petit Caucase. Elles permettent l’élaboration d’une carte de distribution plus vaste de ces sites qui se distinguent par leurs industries microlithiques et leurs pointes réaffûtées. Angeghakot 1, situé au carrefour des cultures d’Asie mineure, du Proche-Orient et de l’Europe, contribue également à poser la question de l’existence d’un système culturel caucasien, sous la forme d’une variante économique locale de l’exploitation de l’obsidienne, fortement liée aux contraintes environnementales présentes dans les chaînes de montagnes à la fin du Pléistocène.
 
Article
L'implantation des premiers établissements humains sur l'île de Chypre, et surtout l'introduction concomitante de cinq espèces d'ongulés et de trois carnivores avant la fin du IXe millénaire sont analysées à la lumière des connaissances de la paléontologie et de la biologie. Elles apportent ainsi un éclairage indirect sur l'histoire de la navigation méditerranéenne au Proche-Orient entre le XI[e] et le VIII[e] millénaires, période pour laquelle on ne dispose d'aucune découverte archéologique de restes de navires. Capacités de portage des embarcations et intensité du flux maritime entre le continent et l'île sont discutés. L'histoire de la colonisation de Chypre par la souris grise, récemment élucidée, permet de préciser ce dernier paramètre.
 
-1.2.3
-1, 2,3,4,5, 6 : diff6rents fragments du même type d'armatures pédonculhes i ailerons i peine 6bauch6s (site E); 7 : unique pointe de flkhe de cette silhouette (AI'Qwid); 8 : denticul.6 sur 6claI; 9 : fragment d e meche de foret (?); 10 ; grattoir sur lclat (site D).
Article
RtSUME. - Lors de deux missions de prospections. des industries i caractlrre palêolithique ancien )) ont êti ideniifi&.,des industries à biface grossier sur quartzite à proximite des affleurements de matiire premiere et des industries en silex i biface et dêbitape Levallois sur IC plateau du JOL. Ces industries, repirécs uniquement en surface. ne peuvent pas encore étre instries dans une chronologie Pliistoccne. En reipanche. de nombreux gisements nêolithiques )) ont CtC repiris en bordure de wadis CI du Ramla!-as-Sabatayn: deux sites ont pu Ctre dalês de 5 030 +/- 70 ans B.P. et 4 800 +/- 400 ans B.P. Leurs industries ont .pour curaciere commun des pihces bifncinles rctouchtes par pression. communtmeni admises comme armatures de chasse. ABSTRACT. - Diirirrg Iwo sirnej ~riissiotis. *'Ioiw Ralacolirhir" iridrrsmrics liave beeti iderrri/ied. close 10 oirrcrops of raw rirarerials : rotigli hjfarial iridirsirics ori qirarm:i/e artd./lirrr irrdrrsmrics wiilr hifaces aird Levallois dhhìioge ori rlie Jolplarcarr. These ;rrdrtsrrics, forrrrd ortl~. nri sirrfiire. curitro~ hc irrscrrcd ii~irlrirr rlre Plcisrorerre clirÒr~olugy. Ori rlie orlier hand. tiurrierorrs "Neolirlric" sires haw becri ide)il(/ied 011 hairks qf wudis orrd of rlie Rarrrlar-as.Saharajrr : IWO ojtliesires hare heeti dared of 5030+/- 70 B.P. arid 4800 +/-B. P. Tltcsc ìriditsiries hare irr rorritriori b(facìa1 arroicheods rrrade hy pressirre. cotir~~ioi~~~ considered as Aitritirig tcvaporis. , ,
 
Article
Plus de soixante-cinq especes de grands mammiferes ont peuple le Moyen-Orient au cours du Pleistocene; elles correspondent a six associations fauniques successives. Ces associations sont homologues des biozones 19 (fin du Pleistocene inferieur), 23 et 24 (partie superieure du Pleistocene moyen) et 25-26 (Pleistocene superieur) d'Europe; le Pleistocene moyen ancien n'est pas connu actuellement dans la region; la derniere biozone se subdivise en deux sous-zones. L'origine variee des especes animales (qui proviennent surtout de la region palearctique mais aussi des regions ethiopienne et paleotropicale) contribuera a correler dans un proche avenir les sites quaternaires de ces provinces.
 
Article
Dans les édifices en basalte de Syrie du sud, les techniques de couverture n'utilisant que la pierre, encorbellement et dalles sur portique sont attestées à partir du milieu du 4è millénaire. Ces « inventions » sont le fait de groupes de populations de pasteurs. Deux contextes sociaux paraissent donner un cadre à ces innovations.
 
Carte de localisation des sites cités dans le texte. 
Article
“Dépôts”, “réserves” et “caches” de matériel lithique taillé sont mentionnés à plusieurs reprises pour le Néolithique précéramique au Proche Orient. S’interroger sur ce que ces contextes particuliers, souvent divers par leur localisation, leur contenant et leur contenu, reflètent de l’organisation économique et sociale des communautés néolithiques est au centre de cet article. Le rôle technique et économique (gestion de l’outillage) de ce type de stockage est d’abord abordé. Parmi les facteurs qui président à la constitution de ces concentrations, nous examinons ensuite les facteurs sociologiques qui semblent dominants. Mécanismes de production et de redistribution de l’industrie lithique taillée au sein des communautés, degrés de spécialisation ou échelles de production sont alors évoqués dans une perspective diachronique. Peer reviewed
 
Article
En Transcaucasie, l'émergence des premières cultures néolithiques date du VIe millénaire BC. Celle de Shulaveri-Shomu, qui occupe le cours moyen de la Kura, compte parmi les cultures néolithiques les mieux connues de la région. Dans le domaine de l'économie de subsistance, un large éventail d'outils de broyage et de polissage est mentionné mais jusqu'à présent aucune étude de leur évolution technique et de leurs implications fonctionnelles n'avait été conduite. Par une analyse des assemblages en pierre de quatre sites de Kwemo-Kartli en Géorgie, le présent article vise à mieux défi nir les techniques de préparation des céréales et d'exploitation des ressources animales et minérales. L'implication de l'outillage macrolithique dans le système technique de la culture de Shulaveri- Shomu est également discuté en termes de chronologie relative et de comparaison avec d'autres cultures néolithiques et chalcolithiques de Transcaucasie. La question des relations entre celle de Shulaveri-Shomu et les cultures des régions plus méridionales du Proche et Moyen-Orient est discutée
 
Article
Typescript (photocopy). Thesis (M.S. in geological sciences)--University of Illinois at Chicago Circle. Bibliography: leaves 101-105.
 
Article
Quinze nouvelles datations C14 ont ete obtenues sur les sites neolithiques recents de Damishliyya et Sabi Abyad, situes dans la haute vallee du Balikh (Syrie du nord). Ces determinations aideront a etablir une chronologie absolue plus precise pour le Neolithique recent, notamment concernant l'introduction des premieres ceramiques et l'apparition de la culture de Halaf en Syrie du nord.
 
Article
Evidence from archaeological excavation, intensive surface survey, geoarchaeological investigations, and remote sensing conducted in fall 2002 establishes parameters for the long-term history of human-environment interaction on the eastern margins of the Upper Khuzestan plains. During the 6th-4th millennia ВСЕ (the Susiana and Protoliterate periods), human settlement in this region was dispersed, intermittent, and shifting, due in part to a subsistence economy based on opportunistic floodwater farming and small-scale sheep and goat herding. Dense settled occupation of the region began only in the later 2nd millennium ВСЕ (during the Middle Elamite period), though little is yet known about land use practices at this time. By the early 1st millennium CE, large-scale canal irrigation is already well developed on the plains and has significantly altered their morphology. Observations along the modern Gargar River reveal its origin as an artificial canal, confirming the testimony of 10th century geographers. Archaeological and historical evidence supports reconstruction of the function and history of this channel and assessment of its effects on the agricultural potential of its catchment and on the accumulation and preservation of archaeological deposits.
 
Article
Cet article se propose de mettre en evidence la diversite des regimes climatiques et de l'environnement et son impact sur l'homme, du Dernier maximum glaciaire a l'Holocene ancien. L'A s'appuie sur l'exemple du Moyen-Orient afin de realiser une reconstruction paleoenvironnementale. Apres quelques remarques d'ordre generale, il etudie les changements culturels et sociaux les plus saillants comme la transition entre le Paleolithique superieur et l'Epipaleolithique. L'A conclut sur l'impact de ces changements sur les societes et les activites humaines pendant la prehistoire mais aussi a notre epoque.
 
Tel Tif'dan Stratum IIB. Courtesy of the Jabal Hamrat Fidan Project.
Article
The southern Levantine Late PPNB (LPPNB) represents a critical era in the long transition to agriculture, as it was during the LPPNB that regional farming populations consolidated their dependence on domestic animals. However, LPPNB animal economic strategies are known from relatively few village sites in the southern Levant, severely limiting consideration of the relative effects of local environmental variation and cultural practices. This paper presents new zooarchaeological data from the southern Jordanian LPPNB site of Tel Tif'dan (Wadi Fidan 001) and compares site subsistence practices with those known from other LPPNB sites in order to broaden understanding of the regional animal economy. Résumé : Au cours de la longue transition qui a conduit à l'agriculture au Levant Sud, le PPNB tardif (LPPNB) représente une phase critique, pendant laquelle les agriculteurs ont consolidé leur dépendance vis-à-vis des animaux domestiques. Les stratégies d'exploitation des animaux ne sont toutefois connues que par un nombre relativement restreint de sites villageois ; cela limite la possibilité d'analyser la part relative de l'environnement et des pratiques culturelles. Cet article présente de nouvelles données archéozoologiques en provenance du site de Tel Tif'dan (Wadi Fidan 001) dans le Sud de la Jordanie ; elles sont comparées aux stratégies connues sur d'autres sites LPNB, dans le but d'affi ner notre compréhension de ce qu'était à l'époque l'exploitation des animaux dans la région.
 
Top-cited authors
Ofer Bar-Yosef
  • Harvard University
Adrian Nigel Goring-Morris
  • Hebrew University of Jerusalem
Anna Belfer-Cohen
  • Hebrew University of Jerusalem
Simon J.M. Davis
Liora Kolska Horwitz
  • Hebrew University of Jerusalem