represents the values of the local cost function with regard to the 28 different forcing scenarios here represented on the X-axis by their reference number. Each point plotted on the figure corresponds to the value of the function calculated for a given configuration of the port and a given forcing scenario .

represents the values of the local cost function with regard to the 28 different forcing scenarios here represented on the X-axis by their reference number. Each point plotted on the figure corresponds to the value of the function calculated for a given configuration of the port and a given forcing scenario .

Source publication
Article
Full-text available
Optimization theory is applied to a coastal engineering problem that is the design of a port. This approach was applied to the redesign of La Turballe Port in order to increase the exploitable surface area and simultaneously reduce the occurrence of long waves within the port. Having defined the cost function as a weighted function of wave amplitud...

Citations

... Here, it is defined analytically and illustrated by Figure 1. 22. ...
... The latter was calculated using the measures taken by the gauges of the flume. (21)(22)(23)(24)(25)(26)(27), with a near-perfect fit with the experimental data. Despite the simplicity of the hydrodynamic model used by Opti-Morph, the resulting wave height is of the same order of magnitude over the cross-shore profile than that measured during the flume experiment, which indicates that the resulting seabeds are comparable with regard to the forcing energy driving the morphodynamic response. ...
... The use of optimization methods for coastal protection can easily be found in the literature, such as [57,22] for the protection of ports, [125,121] in the case of the design of seawalls, and [29,32,16] for the study of breakwaters. Geotextile tubes, or geotubes, have already been the subject of an optimization study on a static background [55,56], where the authors sought the optimal shape of these coastal protection structures. ...
Thesis
Les travaux de cette thèse portent sur l'application de la théorie de l'optimisation en zone littorale à travers trois études.La première concerne une application classique d'ingénierie côtière. La problématique porte sur le ré-aménagement d'un port dans le but d'agrandir sa surface exploitable et simultanément réduire l'agitation des vagues, en l'occurrence, le port de La Turballe en France. Pour ce faire, l'introduction d'une digue et d'un môle a été proposée, dont les dimensions font l'objet d'une étude par optimisation.Une deuxième étude, qui est le cœur de la thèse, concerne une nouvelle approche pour décrire la dynamique littorale des plages sableuses par la théorie de l'optimisation. Un nouveau modèle morphodynamique est développé, basé sur l'hypothèse que le profil bathymétrique d'une plage varie au cours du temps afin de minimiser une certaine quantité hydrodynamique. Le modèle numérique qui découle de cette théorie a été entièrement développé lors de la thèse, et est baptisé Opti-Morph. Les résultats numériques montrent le potentiel d'un modèle morphodynamique basé sur la théorie de l'optimisation, et ce malgré un modèle hydrodynamique simple. Opti-Morph a aussi l'avantage d'être rapide, robuste et de faible complexité.La troisième étude cherche à coupler les deux études précédentes, c'est-à-dire une analyse d'ingénierie par optimisation couplée avec la réponse morphodynamique, décrite par Opti-Morph. Ici, nous cherchons à déterminer la position optimale d'un géotube le long du profil cross-shore, tout en tenant compte de la réponse morphodynamique de la plage. Les résultats numériques montrent non seulement l'emplacement optimal de géotubes, mais démontrent également l'efficacité d'Opti-Morph face à ces structures artificielles et son potentiel en tant qu'outil d'ingénierie côtière.