Are you R. Le Gall?

Claim your profile

Publications (2)0 Total impact

  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Objectif Évaluer la prise en compte des critères de Vittel en complément de l’examen clinique pour porter l’indication de la réalisation d’un scanner corps entier (SCE) chez un patient traumatisé grave. Patients et méthodes Entre décembre 2008 et novembre 2009, 339 patients traumatisés graves présentant au moins un critère de Vittel ont été explorés prospectivement par un SCE. Les données recueillies étaient : les critères de Vittel présents, les circonstances de l’accident, les lésions traumatiques au SCE, l’irradiation. L’intention initiale de prescription d’un SCE ou ciblé sur une région, en tenant compte des seuls signes cliniques, était précisée. Résultats Des lésions étaient diagnostiquées dans 55,75 % des SCE (n = 189). Les critères de Vittel les plus présents étaient les critères « appréciation globale » (n = 266), « projeté, écrasé » (n = 116) et « éjection du véhicule » (n = 94). L’analyse multivariée retenait comme critères indépendants pour prédire une lésion traumatique grave au SCE : le score de Glasgow inférieur à 13, le trauma pénétrant et le remplissage supérieur à 1 L de colloïdes. Sur les seuls éléments cliniques, 164 patients n’auraient pas eu de scanner, ou un scanner ciblé. Dans ce cas, 15 % de lésions graves auraient été méconnues. Conclusion La prise en compte des critères de Vittel pour porter l’indication d’un SCE chez un patient traumatisé grave permet de découvrir des lésions graves non suspectées par l’examen clinique, mais au prix d’une augmentation du nombre des scanners normaux.
    Journal de Radiologie Diagnostique et Interventionnelle. 05/2012; 93(5):399–407.
  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: To evaluate the use of the Vittel criteria in addition to a clinical examination to determine the need for a whole body scan (WBS) in a severe trauma patient. Between December 2008 and November 2009, 339 severe trauma patients with at least one Vittel criterion were prospectively evaluated with a WBS. The following data were collected: the Vittel criteria present, circumstances of the accident, traumatic injury on the WBS, and irradiation. The original intent to prescribe a computed tomography (CT) scan (whole body or a targeted region), based solely on clinical signs, was specified. Injuries were diagnosed in 55.75% of the WBS (n=189). The most common Vittel criteria were "global assessment" (n=266), "thrown, run over" (n=116), and "ejected from vehicle" (n=94). The multivariate analysis used the following as independent criteria for predicting severe traumatic injury on the WBS: Glasgow score less than 13, penetrating trauma, and colloid resuscitation greater than 11. Based solely on clinical factors, 164 patients would not have had any scan or (only) a targeted scan. In that case, 15% of the severe injuries would have been missed. Using the Vittel criteria to determine the need for a WBS in a severe trauma patient makes it possible to find serious injuries not suspected on the clinical examination, but at the cost of an increased number of normal scans.
    Diagnostic and interventional imaging. 04/2012; 93(5):371-9.