J. F. Maurin

Hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce, Lutetia Parisorum, Île-de-France, France

Are you J. F. Maurin?

Claim your profile

Publications (32)7.03 Total impact

  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: But Évaluer l’effet, à 1 an, de la trabéculoplastie sélective par laser (SLT) sur la pression intraoculaire (PIO) et sur le traitement médical, dans le glaucome à angle ouvert (GAO). Matériels et Méthodes L’étude concerne 43 yeux présentant un GAO débutant (29 %), modéré (42 %) ou sévère (29 %). La PIO initiale (PIO in) est de 15,9 mm Hg en moyenne, elle est ≤ 15 mm Hg pour 51 % des yeux et > 18 pour 14 %. La trabéculoplastie a été appliquée sur 180̊ du trabeculum. Le traitement hypotonisant avant laser a été maintenu puis adapté en fonction de la PIO cible au cours du suivi. PIO et traitement ont été évalués à 1 mois (M1), à 3 mois (M3), à 6 mois (M6), à 9 mois (M9) et à 1 an (M12). Résultats À 1 an, La PIO moyenne a diminué, 13,58 mm Hg, soit une réduction de −14,6 %. Elle baisse à M1 (13,3), remonte en plateau de M3 (15,5) à M9 (15,8), pour rebaisser à1 an. La réduction de PIO est plus importante (− 19 %) quand la PIO in > 15 mm Hg, elle est très faible (−3,2 %) quand la PIO in ≤ 15. À 1 an, 75 % des yeux ont une PIO diminuée. Ce taux s’élève à 100 % quand PIO in > 15 mm Hg, contre 60 % si PIO in ≤ 15. Pour l’ensemble, le taux de PIO ≤ 15 mm Hg est de 89 % à 1 an, contre 51 % avant laser. Le nombre initial de principes actifs est de 2,28 ; il est abaissé à 2 à 1 an. Peu différent à M1 (2,18), il baisse à M3 (1,52) et à M6 (1,56), puis remonte à M9 (1,81) et à 1 an (2). Ainsi, la baisse de la PIO à 1 an est associée à une augmentation relative du traitement. À 1 an, la PIO est égale ou plus basse chez 78 % des yeux alors que le traitement a été diminué dans 44 % des cas. Discussion Les taux de réduction de PIO sont faibles (−14,6 %) ; la baisse de PIO est donc plus difficilement objectivable quand la PIO in est faible ≤ 15 mm Hg. L’effet de la trabéculoplastie SLT donc être évalué aussi sur le traitement. Lorsque la PIO initiale est ≤ 15 mm Hg, le traitement a été diminué pour 55 % des yeux, contre 31 % si PIO in > 15. De même, le traitement à 1 an a été plus nettement diminué (−0,6 principe actif, −26 %) si PIO in ≤ 15, alors qu’il est resté stable (−0,05, −2 %) pour les PIO plus élevées. Conclusion La trabéculoplastie sélective par laser SLT semble un moyen supplémentaire de maîtriser la PIO et de réduire le traitement hypotonisant, dans le GAO.
    Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2009; 32.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2008; 31:116-116.
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: But : Évaluer les paramètres mesurés à l’Ocular Response Analyzer (ORA) et analyser les résultats dans trois populations : hypertonie oculaire (HTO), glaucome primitif à angle ouvert (GPAO) et sujets témoins. Étudier la dispersion de l’hystérésis cornéenne au sein des trois populations appariées par classes d’âges. Comparer les mesures de pression intraoculaire (PIO) obtenues à l’ORA à celles mesurées par aplanation de Goldmann et par aplanation à jet d’air. Matériel et méthodes : Une étude prospective portant sur 329 yeux a été réalisée de septembre à novembre 2007. Les patients inclus dans l’étude ont été répartis en trois groupes : groupe témoin (N = 207 yeux), groupe HTO (N = 55 yeux), et groupe GPAO (N = 67 yeux). Un examen par l’ORA, une mesure de la PIO au tonomètre à aplanation de Goldmann (TAG) et au tonomètre à air (TAA), et une mesure de l’épaisseur cornéenne centrale (ECC) par méthode ultrasonore ont été réalisés chez tous les patients. Les valeurs de l’hystérésis cornéenne (CH), de pression intraoculaire corrigée (PIOcc) et de pression intraoculaire corrélée au Goldmann (PIOg) ont été retenues pour l’ORA. Résultats : Pour l’ensemble de la population étudiée, la TAG était de 14,4 ± 3,4 mmHg, la TAA de 15,5 ± 3,6 mmHg, l’ECC de 542,1 ± 36,6 µm, le CH de 10 ± 1,7 mmHg, la PIOcc de 16,6 ± 4,1 mmHg et la PIOg de 15,7 ± 3,9 mmHg. Le CH moyen était plus bas dans le groupe des patients atteints de GPAO (9,8 ± 2 mmHg) et le groupe des patients atteints d’HTO (9,6 ± 1,6 mmHg) que dans le groupe témoin (10,3 ± 1,6 mmHg). Toutefois, il n’y avait pas de différence significative entre les trois groupes lorsque les valeurs de CH étaient comparées entre les patients de mêmes classes d’âge. Pour chacun des groupes étudiés, les mesures de la PIO (TAG, TAA, PIOg, PIOcc) étaient étroitement concordantes et corrélées entre elles ; la valeur du CH était corrélée à l’ECC (p = 0,0001) ; il existait une corrélation négative (– 0,79) entre le CH et la PIOcc quel que soit le groupe de sujets. Discussion/Conclusion : Les résultats de cette étude rapportent, pour la première fois, la distribution de l’hystérésis cornéenne dans une population normale appariée par classes d’âge. Elle confirme l’excellente concordance entre les différentes mesures de la PIO. L’hystérésis cornéenne moyenne était plus basse dans le groupe des patients atteints d’HTO et de GPAO, mais lorsque les valeurs de CH des sujets de mêmes classes d’âges des trois groupes étaient analysées, ces valeurs de CH n’étaient pas différentes entre les trois groupes. Une corrélation entre l’hystérésis cornéenne et l’épaisseur cornéenne centrale a été retrouvée. Enfin, il semblerait que la PIOcc soit la meilleure estimation de la PIO non influencée par les facteurs biomécaniques cornéens. Ainsi l’ORA par la mesure de l’hystérésis cornéenne semble être un examen intéressant pour le suivi de patients atteints d’HTO et/ou de GPAO.
    Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2008; 31(10):953-960.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2007; 30.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2007; 30.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2005; 28:295-295.
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2005; 28:171-171.
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Devant une pression intra-oculaire élevée, il faut en premier lieu confirmer cette hypertonie et préciser ses caractéristiques, par une courbe diurne de la PIO ou au moins par plusieurs mesures. L’épaisseur cornéenne centrale doit être mesurée, une cornée mince étant un facteur de risque d’évolution vers la neuropathie glaucomateuse. Dans un 2e temps, il faut préciser si l’hypertonie oculaire est isolée, par une documentation initiale complète de bonne qualité de la tête du nerf optique et des fibres nerveuses rétiniennes (HRT, GDx, OCT) et une analyse du champs visuel (périmétrie automatisée standard, périmétrie bleu-jaune, FDT) complétées par la recherche de facteurs de risque associés. De ce bilan dépend la conduite thérapeutique, sachant que si dans la majorité des cas, surveillance et information sont suffisantes mais nécessaires, un traitement doit cependant être initié dans les HTO à haut risque d’évolution.In cases of high intraocular pressure, the patient's hypertension must first be confirmed and its characteristics delineated with a diurnal IOP curve or at least several different measures. Central corneal thickness should be measured, since a thin cornea is a risk factor of progression toward glaucomatous neuropathy. Later, the optic nerve head and retinal nerve fibers should be tested (HRT, GDx, and OCT), to determine whether the ocular hypertension is associated with other findings, and visual field analysis should be carried out (standard automated perimetry, blue-yellow perimetry, FDT), completed by a search for associated risk factors. Therapeutic decisions will be based on this workup, keeping in mind that in the majority of cases, monitoring and information are sufficient but necessary; treatment should, however, be initiated in cases of ocular hypertension with a high risk of progression.
    Journal francais d'ophtalmologie 01/2005; 28:13-16. · 0.51 Impact Factor
  • Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2005; 28:227-228.
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Automated structural measurements of retinal nerve fibers and optic nerve head are possible with new lasers providing objective and reproductible data for analysis. Scanning laser polarimetry (GDx VCC), based on retardation of polarized light, assesses peripapillary nerve fiber layer thickness. Confocal scanning laser tomography yields precise topographic maps of the optic disc and peripapillary retina. The advantages, applications for glaucoma detection, both in a screening setting as well as for monitoring progression, limitations and pitfalls need to be well known and results should be analyzed with clinical data.
    Journal Francais D Ophtalmologie - J FR OPHTALMOL. 01/2005; 28(2):177-184.
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Human amniotic membranes have recently been used in ophthalmology to restore deleted ocular surface after burns. Matrix metalloproteinases-2 and -9 have been implicated in the development of neovascularization. In this study, MMP-2 and MMP-9 expression was analyzed by in situ zymography on rabbit corneal chemical burns with and without human amniotic membrane graft. Method: Corneal neovascularization was induced in 10 Fauve de Bourgogne rabbits by means of a heptanol chemical burn on controlled deep keratotomy using a Chiron ALK-E corneal shaper. Half of rabbits received acute amniotic membrane transplantation 30mn after chemical burn; the remaining five rabbits received medical treatment. In situ zymography is a recent nondestructive technique which preserved the fine morphological details of the cornea and showed the active enzyme location in different corneal layers. The MMP-2 and -9 substrate was gelatin, which was detected by fluorescent microscopy. There was an overexpression of MMP-2 and -9 in corneal burns versus control corneas. Expression of MMP-2 and -9 was low in corneal burn without amniotic membrane graft. Following amniotic membrane transplantation, MMP-2 and -9 were strongly expressed and clinical neovascularization and inflammation decreased. Active enzymes were located in epithelium layers in the uncovered group. In the covered group, the active enzymes were located in the anterior and posterior stromal layers. The results support a role for MMP-2 and MMP-9 in corneal burn neovascularization. Amniotic membrane transplantation can play a protective role by up-regulation of their biological expression.
    Journal Français d Ophtalmologie 10/2002; 25(7):685-93. · 0.44 Impact Factor
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: One of cataract surgery's current imperatives involves refraction: the power of the lens implant must be calculated as accurately as possible. Here we present a new method of biometric ocular measurement using the partial optical consistency interferometer. This investigation studied the axial length measurement of 100 eyes. Five measurements were taken with a classic echobiometric contact technique using the ultrasonic mode; 5 others were taken with the infrared noncontact technique (IOL Master, Zeiss Humphrey). The latter technique is based on interferometric biometry with optical consistency and measurements were taken with an infrared luminous ray. With extreme rapidity and no contact, the device provides a complete biometry, including axial length, keratometry, and anterior chamber depth. It includes a built-in computer. Comparing the ultrasonic and infrared measurements emphasizes the precision and particularly the high reproducibility of the infrared method. The standard deviations of the samples were significantly lower for the 100 measurements. Its limitations depends on the type of cataract since success was not obtained for certain posterior subcapsular opacities. This new method of performing a biometry with a partial consistency interferometer contributes a number of advantages: speed, its noninvasive nature with no contact, the high reproducibility of the exam, as well as precise measurements as shown by the difference in the standard deviations of the two methods. Biometry using the optical consistency interferometer seems to be a reliable, reproducible, and precise technique that brings great precision for the calculation of the power of the intraocular implant in cataract surgery.
    Journal Français d Ophtalmologie 01/2002; 24(10):1060-6. · 0.44 Impact Factor
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Several new classes of ocular hypotonia medications have recently become available. These include the topical treatments carbonic anhydrase inhibitors, the alpha-2 agonists, the prostaglandin analogues, and a fixed combination of beta-blockers and carbonic anhydrase inhibitors. With an equal or superior efficacy than beta-blockers, these new treatments must be reconsidered as first-line therapy in glaucoma. The long-term safety profile of antiglaucomatous drugs plays an important role in the new trends of medical treatment. These data, better known and detailed over time by clinical experience, are changing our habits and advancing therapeutic strategies for a more effective treatment, better suited to the individual, thus allowing the best quality of life possible.
    Journal Français d Ophtalmologie 01/2002; 24(10):1095-9. · 0.44 Impact Factor
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Schöpf-Schultz-Passarge syndrome is a rare ectodermal dysplasia described by Schöpf in 1971. The disease is characterized by hypodontia, hypotrichosis, palmoplantar keratoderma, hypoplastic nails and eyelid hydrocystomas. We report the case of a 71-year-old man, the first French description of this syndrome, who remarkably presented all the signs. The patient also had skin tumors, multiple eccrime hidrocystomas and aspectific macular degeneration. A review of the literature is discussed.
    Journal Français d Ophtalmologie 11/2000; 23(8):809-16. · 0.44 Impact Factor

Publication Stats

25 Citations
7.03 Total Impact Points

Institutions

  • 1995–2008
    • Hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce
      Lutetia Parisorum, Île-de-France, France