Article

A concise history of ophthalmic blastomycosis.

Department of Ophthalmology and Visual Sciences, University of Wisconsin, Madison, Wisconsin, USA.
Ophthalmology (Impact Factor: 6.17). 12/2007; 114(11):e27-32. DOI: 10.1016/j.ophtha.2007.05.048
Source: PubMed
0 Followers
 · 
49 Views
  • Canadian Journal of Ophthalmology 07/2009; 44(3):335-6. DOI:10.3129/i09-021 · 1.30 Impact Factor
  • Canadian Journal of Ophthalmology 07/2009; 44(3):334-5. DOI:10.3129/i09-026 · 1.30 Impact Factor
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Un chat européen mâle castré âgé de quatre ans est présenté pour cécité, anisocorie et blastomycose systémique. L’examen oculaire a révélé un décollement rétinien bilatéral et une choriorétinite. L’œil gauche présentait un décollement rétinien séreux bulleux et le droit un décollement rétinien partiel avec un granulome sous-rétinien. L’œil gauche a été énucléé et l’œil droit traité par injection intra-vitréenne de 150 μg de voriconazole et 4 mg de triamcinolone. L’examen histopathologique de l’œil gauche a confirmé la choriorétinite liée à la blastomycose. Une inflammation pyogranulomateuse envahissait le segment postérieur, avec infiltration sous-rétinienne et décollement rétinien associé. Des éléments fongiques typiques étaient présents dans la choroïde, le tapis, la sclère et le nerf optique. Après le traitement antimycosique intra-vitréen, la rétine droite s’est rattachée et la vision a été recouvrée. Des lésions cicatricielles choroïdiennes persistaient et une cataracte s’est développée : elle a été traitée par phacoémulsification. Dix mois après le traitement antimycosique intra-vitréen, l’œil droit était voyant et confortable. Le traitement du chat a été poursuivi à l’aide d’antimycosique et anti-inflammatoire par voie générale, et d’antiglaucomateux topique. À notre connaissance, c’est le premier cas rapporté de traitement d’une blastomycose féline par injection antimycosique intra-vitréenne.
    Pratique Médicale et Chirurgicale de l Animal de Compagnie 01/2013; 48(1):7–14. DOI:10.1016/j.anicom.2013.01.001