Article

Policy Interdependence During Economic Transition: The Case of Slovakia 1999-2000

SSRN Electronic Journal 06/2000; DOI: 10.2139/ssrn.240456
Source: RePEc

ABSTRACT This paper sets out a framework to analyse the interdependence of reforms in different policy areas during the transition process. It identifies four broad policy blocks related to liberalisation, stabilisation, exit and entry. The transition process in Slovakia is a case study of the striking interdependence between these different policies. Along these lines, the paper analyses the reform programme that was implemented in the Slovak Republic during 1999-2000, focusing on macroeconomic stabilisation and structural reforms in the banking and enterprise sectors. It appears that success in making up for a period where economic reform had stagnated and even been reversed depends on being able to reform on a broad front. In particular, this means addressing the difficult situation of financial deadlock between all major players in the economy and the large costs associated with restructuring. Fostering deep restructuring in the large enterprise sector is the main structural challenge ...

Cet article propose un cadre d’analyse sur l’interdépendance des réformes économiques au cours du processus de transition. Quatre grands blocs de politiques sont identifiés : libéralisation des prix, stabilisation de l'économie, cadre économique pour la sortie et l’entrée de firmes. Le processus de transition en Slovaquie est un cas d’étude intéressant de cette interdépendance des politiques économiques. L’étude analyse le programme de stabilisation macroéconomique et les réformes structurelles dans les secteurs bancaire et des entreprises, mis en œuvre en République Slovaque pendant la période 1999-2000. Pour rattraper avec succès le retard accumulé dans le passé, il serait nécessaire que ces réformes soient effectuées sur un front assez large. Il est notamment indispensable de surmonter les blocages financiers entre les principaux agents de l’économie et d'assumer les coûts liés à la restructuration. Le défi majeur est l’accélé

Download full-text

Full-text

Available from: Joaquim Oliveira Martins, Aug 03, 2015
0 Followers
 · 
57 Views
  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: This paper reviews the performance of Polish health care system from an economic perspective. High on the reform agenda of the government for several years, a new national health insurance system entered into force on 1 January 1999. This reform marked an important shift from a centrally controlled, budget-based system to a decentralised insurance-based system, operating through multiple regional funds and a special fund with nation-wide coverage. The reform is also intended to encourage the development of primary care services and in this context to promote the role of family doctors. However, the new system suffers from certain deficiencies and has not so far attracted active public support. This paper examines some of the efficiency problems, costs issues and equity concerns that remain to be addressed. It presents a series of policy options for further improvement of the system, including ways of enforcing harder budget constraints on health funds and better defining minimum ... Le présent document examine, dans une perspective économique, la performance du système de santé de la Pologne. La réforme des soins de santé figure depuis quelques années parmi les toutes premières priorités du gouvernement et un nouveau régime général d’assurance maladie obligatoire est entré en vigueur le 1er janvier 1999. Cette réforme et les mesures qui l’accompagnaient marquaient une nette rupture avec le passé, un système décentralisé, financé selon le principe d’une assurance, géré par l’intermédiaire de caisses régionales d’assurance maladie et par une caisse catégorielle supplémentaire se substituant au système antérieur, contrôlé par l’Etat et budgétisé. La réforme vise aussi à encourager le développement de services de soins primaires et à attribuer aux médecins de famille un rôle plus important. Cependant, le nouveau système s’est heurté à certaines difficultés entraînant un mécontentement croissant de l��
  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Health services are largely tax-financed in the United Kingdom and account for 14 per cent of general government spending. This paper analyses how the National Health Service (NHS) has been dealing with the associated expenditure pressures in the pre-1990 set-up and during the “quasi-market” years and how it is to cope with them under the “co-operative” arrangements put in place since 1997. While the budget constraint was traditionally tight in the NHS, leading to pervasive rationing and queuing as well as diversion towards the private sector, it has been relaxed somewhat with the budgetary boost announced by the Government in March 2000. The challenge is now to make the best use of the new-found financial room for improvement ... Les services de santé sont largement financés par l'impôt au Royaume-Uni et représentent 14 pour cent de la dépense des administrations publiques. Ce document analyse comment le Service National de Santé (NHS) a géré les pressions à la dépense associées dans le contexte du système existant avant 1990 et pendant la période du « quasi-marché », et comment il est appelé à y faire face dans le cadre « co-opératif » mis en place depuis 1997. La contrainte budgétaire était traditionnellement rigoureuse dans le NHS, d'où un rationnement et des files d'attente généralisés, de même qu'un effet d'éviction vers le privé, mais elle a été assouplie quelque peu avec l'annonce par le gouvernement, en mars 2000, d'une injection de resources budgétaires supplémentaires. Le défi est maintenant de faire le meilleur usage de la marge de manœuvre financière nouvellement degage ...
  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: This paper investigates the impact of direct investment by foreign-owned companies on technical progress and hence labour productivity in the UK manufacturing sector. Using an industry-level panel data set we find that foreign-owned firms have a significant positive effect on the level of technical efficiency in domestic firms. There is evidence of significant intra-industry and inter-industry spillovers from inward investment. These findings remain robust even when other factors such as imports and domestic R&D expenditures are allowed for. Inward investment appears to be a much more important source of technical progress than foreign trade ... Ce document étudie l’impact de l’investissement direct par des sociétés sous contrôle étranger sur le progrès technique et, par conséquent, la productivité du travail dans le secteur de l’industrie manufacturière du Royaume-Uni. En utilisant un ensemble de données sectorielles en panel, nous trouvons que les sociétés sous contrôle étranger ont un impact positif significatif sur le niveau d’efficacité technique dans les firmes nationales. Il y a des signes de retombées intraindustrielles et interindustrielles significatives consécutives aux investissements entrants. Ces résultats demeurent robustes même en tenant compte d’autres facteurs tels que les importations et les dépenses R-D nationales. Les investissements entrants semblent être une source plus importante de progrès technique que le commerce extérieur ...
Show more