Article

La rentabilité de l'investissement dans l'éducation au Sénégal

02/2003;
Source: RePEc

ABSTRACT Depuis les années 60, la rentabilité du système éducatif suscite un intérêt croissant auprès des décideurs lorsqu'il s'agit de faire un choix d'investissement. Toutefois, la plupart des travaux consacrés à cette problématique portent sur les rendements internes de l'éducation. Cette étude se propose de mesurer la rentabilité externe de l'investissement relativement important, consenti dans l'éducation par les ménages (rendement privé) et la collectivité (rendement social). Il est reconnu que l'État et les ménages sénégalais consacrent d'importantes ressources à l'éducation sans avoir cependant une idée précise du rendement de leur investissement. Cette étude devrait combler cette lacune. La méthode utilisée est celle du taux de rendement interne appliquée aux données de l'Enquête Sénégalaise Auprès des Ménages (ESAM) de 1995. Les revenus nets bruts proviennent de ceux de l'année 1995. L'étude montre qu'au Sénégal l'éducation est en général un secteur d'investissement rentable où le rendement privé est plus élevé que le rendement social. De plus, une analyse par sous-secteur fait ressortir que l'investissement social dans le secondaire et le supérieur n'est pas rentable contrairement à l'enseignement primaire et moyen. Enfin, le chômage et le redoublement ont un impact négatif sur les rentabilités sociale et privée.

0 Bookmarks
 · 
213 Views
  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: This paper analyses the output gap between the formal and informal sectors in Senegal using a matched employer-employee database. While the production process in some informal sub-sectors is similar to the one in the formal sector, there is evidence that the economy is deeply cleaved between productive and non-productive firms within the informal sector and between voluntary and involuntary jobs on a labour market which proves to be dual. We find that education externalities are significant although modest in both sectors and that the differences in human and physical capital account for about two thirds of the output gap.
    Journal of Development Studies 01/2009; 45(10):1707-1730. · 0.79 Impact Factor

Full-text (2 Sources)

Download
98 Downloads
Available from
Jun 4, 2014