Chapter

Les complexités de La nuptialité : de la précocité des unions féminines à la polygamie masculine en Afrique

In book: Démographie : analyse et synthèses. Volume II : Les déterminants de la fécondité, Chapter: Chapitre 27 : Les complexités de La nuptialité : de la précocité des unions féminines à la polygamie masculine en Afrique, Publisher: INED, Editors: G. Caselli, Jacques Vallin, Guillaume Wunsch
Source: RePEc

ABSTRACT (English) Evolutions in matrimonial behaviour reveal profound changes in society. Current transitions in nuptiality in African cities can be mainly accounted for by the increase in schooling for girls, but also by growing economic difficulties that tend to weaken traditional systems governing social life. Transitions in nuptiality concern the age at which unions are entered into, but also the entire dynamics of matrimony, including changes in the age differences of spouses, marriage breakdowns, etc. This study particularly underlines the complexity of polygamy, which is more frequent in West Africa than in the other regions of the continent. A certain number of changes have taken place within African societies in recent years. In particular, deepening economic difficulties have led to a marked increase in the average age for first marriages, and unions have become more fragile. These changes can therefore result either in an evolution in the practice of polygamy, or in changes to the other factors. If the age difference on marriage is reduced, polygamy can only be maintained by a corresponding growth in definitive male celibacy. On the other hand, giving up polygamy would have an enormous impact on how these societies are organised and run, especially as this would challenge men's power over women, and elder people's over younger people. _________________________________ (français) L’évolution des comportements matrimoniaux est révélatrice de profondes mutations de la société. Dans les villes africaines, la transition de la nuptialité en cours est largement due à la scolarisation des jeunes filles mais aussi aux difficultés économiques croissantes conduisant à un affaiblissement du système traditionnel de gestion de la vie sociale. La transition de la nuptialité concerne non seulement l’âge d’entrée en union, mais aussi toute la dynamique matrimoniale, comme l’évolution de l’écart d’âges entre conjoints, les ruptures d’union, etc.

0 Bookmarks
 · 
61 Views
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Pourtant, une attention particulière à l'étude des changements matrimoniaux permet de mieux appréhender les mutations que connaissent les sociétés de ce vaste continent. L'étude de la nuptialité s'avère évidemment délicate, car la définition du mariage renvoie simultanément à des conceptions d’ordres juridique, religieux et culturel. En Afrique comme ailleurs, plusieurs sociétés reconnaissent différentes formes d’union, de l’union dite libre, c’est-à-dire sans cérémonie, à des formes de mariage largement codifiées, que ce soit les mariages dits coutumiers, religieux ou civils. Comme en Occident, où la pratique de l’union libre comme mode de formation des couples et des familles tend à prendre le pas sur le mariage formalisé, le mariage-institution laisse place dans de nombreuses sociétés africaines à de nouveaux arrangements matrimoniaux.
    Le mariage en Afrique. Pluralité des formes et des modèles matrimoniaux, Presses de l'Université du Quebec edited by Richard Marcoux, Philippe Antoine, 10/2014: chapter Pluralité des formes et des modèles matrimoniaux en Afrique : un état des lieux.: pages 1-18; , ISBN: ISBN 978-2-7605-4141-2
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Pourquoi, dans une société où règne une forte valorisation du mariage, le divorce est-il aussi fréquent ? Poser le sujet de cette façon permet de comprendre à la fois l’importance du mariage dans la société sénégalaise et d’émettre l’hypothèse qu’il reste un rite de passage obligé pour les femmes. En revanche, le divorce implique presque systématiquement le remariage, qui offre aux les femmes, l’opportunité de « réajuster » leur trajectoire personnelle à leurs aspirations affectives. Le mariage, à Dakar, en tant qu’institution sociale, tire toute son importance et sa primauté du fait qu’il est la seule base légitime de constitution d’une famille. Grâce à lui, l’individu acquiert une position sociale valorisée, susceptible de lui donner une considération sociale. Il apparaît donc comme un passage incontournable pour les femmes qui finissent toutes par se marier, le célibat définitif restant exceptionnel. Le divorce au Sénégal se caractérise par une assez grande diversité de modalités, héritage des traditions ou de la religion, avec notamment la pratique de la répudiation qui prend des formes nouvelles aujourd’hui. Le recours à une procédure de divorce demeure encore peu répandu. . Avec la scolarisation et l’accroissement de l’activité féminine, les femmes développent davantage des stratégies personnelles après leur divorce pour faire de leur remariage l’instrument d’une meilleure position sociale. Face à des prétendants qui ne leur offrent aucune amélioration de leur niveau de vie, les femmes sont de plus en plus nombreuses à envisager de garder le statut de femme divorcée.
    Edited by Karthala, 02/2008; , ISBN: 9782845869608
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Depuis le début des années 1980, la plupart des pays africains ont connu une restructuration économique avec l’application de multiples programmes d’ajustement et de réajustement. Les difficultés économiques concernent non seulement les États, mais aussi et surtout les familles : les populations développent des réflexes d’ajustement en adoptant de nouveaux comportements économiques, sociaux et démographiques. Les villes africaines constituent les lieux privilégiés d’observation de ces stratégies d’ajustement démoéconomique, car les conditions de vie s’y sont dégradées pour certaines catégories de la population et la fragmentation sociale y est plus marquée. En effet, la diminution et la rareté des opportunités économiques ainsi que l’incapacité du secteur informel à offrir des ressources suffisantes sont de nature à fragiliser les conditions de vie urbaines.
    Le mariage en Afrique. Pluralité des formes et des modèles matrimoniaux, Presses de l'Université du Quebec edited by Richard Marcoux, Philippe Antoine, 10/2014: chapter Évolution des conditions économiques, mariage et constitution de la famille à Dakar et Lomé: pages 83-107; , ISBN: ISBN 978-2-7605-4141-2

Full-text (2 Sources)

Download
166 Downloads
Available from
May 22, 2014