Article

Solutions. Solubilité. V. Solubilités réelles et théoriques. Comparaison pour les non électrolytes

http://dx.doi.org/10.1051/jphysrad:01944005011025200

ABSTRACT Les principes énoncés dans les exposés précédents sont comparés à quelques résultats expérimentaux. La solubilité des gaz, celle des liquides, puis des solides sont examinées successivement. Pour les gaz, on examine la nature de la chaleur de dissolution. Pour les liquides, on revient sur la démixtion à propos des solutions d'iodure stannique; on essaie d'expliquer l'existence d'une T. C. S. inférieure, que les théories genre Hildebrand n'expliquent pas. La solubilité des solides, traitée sur les exemples de l'iode et de l'iodure d'étain, montre que les solutions s'écartent de l'idéalité, mais pas d'une façon radicale; on est amené ainsi à la notion de « solutions régulières », déjà utilisée dans les exposés précédents. On indique ce qu'elle est devenue avec Guggenheim, qui a introduit la notion de « solutions strictement régulières » et qui a pu ainsi soumettre ces solutions à la mécanique statistique.

0 Bookmarks
 · 
75 Views

Full-text

View
1 Download
Available from