Article

Inclusion ectopique d'une dent de sagesse mandibulaire. A propos d'une observation

http://dx.doi.org/10.1051/mbcb/2009024 DOI: 10.1051/mbcb/2009024

ABSTRACT L'inclusion des dents de sagesse représente une pathologie fréquente en stomatologie et chirurgie maxillofaciale. Cependant, l'inclusion en position ectopique est rare. Nous rapportons le cas d'une ectopie de la dent de sagesse inférieure gauche dans la branche montante, proche de l'échancrure sigmoïde. Il s'agit d'un patient âgé de 42 ans qui a été adressé pour une cellulite de la région parotidienne gauche. Les explorations radiologiques ont montré une dent de sagesse inférieure gauche siégeant au niveau de l'échancrure sigmoïde avec un kyste péricoronaire. L'état local s'est amélioré par une antibiothérapie pendant 15 jours. Un mois après, l'extraction de la dent a été pratiquée par voie endobuccale. La conduite thérapeutique devant une dent de sagesse mandibulaire ectopique nécessite une bonne réflexion. Le choix de la voie d'abord dépend du siège de la dent et de l'expérience du chirurgien. Pour les cas asymptomatiques, l'abstention chirurgicale est conditionnée par une surveillance régulière. (Med Buccale Chir Buccale 2009 ; 15 : 45-48). Inclusion of the third molar is one of the most frequent pathologies encountered in oral and maxillofacial surgery, but ectopic placement is quite rare. Presented here is a case of ectopic location of a third molar in the mid-ramus of the mandible. It's about a 42-year-old man who was referred due to swelling of the left parotid region, with history of similar symptoms. Radiological exams showed an ectopic third molar in the left mandibular mid-ramus with an associated cyst. Local symptoms were improved by a 15 day antibiotic therapy. One month later, the tooth extraction was performed via an oral approach. The therapeutic approach of ectopic inferior third molar requires a careful consideration. The choice of the surgical removal method depends on the tooth's location and the surgeon's experience. In the symptom-free cases, non removal is conditioned by a regular follow-up. (Med Buccale Chir Buccale 2009 ; 15 : 45-48).

1 Bookmark
 · 
283 Views