Article

Intracranial meningeoma -ten-year evaluation

Neurosurgical Department, University Clinical Center in Tuzla, Bosnia and Herzegovina.
Medicinski glasnik (Impact Factor: 0.2). 02/2013; 10(1):157-60.
Source: PubMed

ABSTRACT The aim of the study was to analyze the prevalence, occurrence by gender, age, place of residence, location and pathohistological type, focusing on peculiarities of the surgically removed meningiomas in the irst post-war decade in Bosnia and Herzegovina. The study was conducted in the region comprising more than 600.000 inhabitants. During the post-war decade 162 patients were surgically treated. Females accounted for 65.4%, convexity meningioma accounted for 43.8%. WHO grade I meningiomas occurred in majority of patients, 60.5%, grade II in 23.5%, and grade III in 16.0% patients. The prevalence of malignant menigeomas was signiicantly higher in males, 26.8%. Meningiomas were more common during the sixth (33.9%) and seventh (35.2%) decade of life. The somewhat higher prevalence of atypical and malignant meningiomas especially in males requires further analysis that would clarify this phenomenon.

0 Followers
 · 
121 Views
 · 
0 Downloads
  • Source
    • "This safety is derived from delivering highly precise radiation using a stereotactic frame with judicious dose selection and image guidance systems [1] [14] [23]. Large data sets have been generated demonstrating the feasibility, safety, and efficacy of stereotactic radiosurgery and fractionated stereotactic radiotherapy for meningioma [2] [4] [6] [10] [18] [22] [24]. These data sets include the use of different machines, typically Gamma Knife or linear accelerators, and different techniques and anatomic locations. "
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Objectif de l’étude L’objectif de l’étude était d’analyser la faisabilité, l’innocuité et l’efficacité à long terme de la radiothérapie stéréotaxique fractionnée de méningiomes de la base du crâne. Nous avons évalué les résultats à long terme et identifié les facteurs pronostiques. Patients et méthodes Entre octobre 1995 et mars 2009, 136 patients d’âge médian 57 ans ont été traités par irradiation stéréotaxique fractionnée pour un méningiome de la base du crâne. Trente-quatre patients étaient atteints d’un méningiome de grade I, tandis que pour les 102 autres patients l’histologie n’était pas disponible (grade 0). Sur ces 136 patients, l’irradiation était de première intention pour 57 et elle était postopératoire pour 79. Les patients ont reçu une dose totale moyenne de 56,95 Gy (32,4 Gy–63 Gy). Résultats Le suivi médian était de 44,9 mois. La probabilité de survie sans progression était de 96,9 % à 3 ans, 93,8 % à 5 ans et 91,5 % à 10 ans. Elle était en cas d’histologie indisponible, respectivement de 100 %, 98,7 %, et 93,5 % et en cas de méningiome de grade I, prouvé par biopsie, de 100 %, 91,7 % et 85,9 %. Si la radiothérapie était adjuvante, elle était significativement inférieure (p = 0,043), et elle était indépendante de la taille de la tumeur. Les symptômes aigus de grade I les plus courants étaient des céphalées, la fatigue, et l’alopécie locale, les symptômes chroniques de grade I les plus courants la fatigue et des céphalées. Conclusion Cette grande étude montre que la radiothérapie stéréotaxique fractionnée est un traitement efficace et sans danger pour les méningiomes de la base du crâne, avec des probabilités élevées de survie sans progression. De plus, nous avons mis en évidence que la chirurgie associée à la radiothérapie représente un facteur pronostique défavorable.
    Cancer/Radiothérapie 10/2014; DOI:10.1016/j.canrad.2014.07.159 · 1.11 Impact Factor