Article

Solubility of Gallic Acid, Catechin, and Protocatechuic Acid in Subcritical Water from (298.75 to 415.85) K

Journal of Chemical & Engineering Data (Impact Factor: 2.05). 06/2010; 55(9):3101-3108. DOI: 10.1021/je901097n

ABSTRACT The solubility of gallic acid hydrate, protocatechuic acid, and (+)-catechin hydrate was measured between 298.75 K and 415.85 K using a dynamic flow apparatus. The aqueous solubility of gallic acid hydrate was found to vary between 12.6 g·L−1 at 298.75 K and 2870 g·L−1 at 415.85 K. The aqueous solubility of protocatechuic acid at the same temperatures varied between 29.4 g·L−1 and 1180 g·L−1, respectively, while that of (+)-catechin hydrate varied between 2.26 g·L−1 and 576 g·L−1, respectively. The aqueous solubility of the phenolic compounds was found to increase exponentially with temperature. The temperature dependence of the aqueous solubility of the phenolic compounds was estimated using empirical correlations based on the data presented in this work. The thermodynamic properties such as standard molar enthalpy, standard molar entropy, and standard molar Gibbs energy of solution were also calculated from the solubility data.

2 Bookmarks
 · 
913 Views
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Aromatic amphiphiles consisting of a hydrophilic coil and a phenyl-thiophenyl rod segment were self-assembled into 2-D nanosheets and 1-D nanofibers by systematically varying the volume fraction of the hydrophilic coils. The resulting well-defined nanostructures enabled the direct exfoliation of structurally analogous carbon allotropes with high quality and quantity. In particular, blends of a 2-D nanosheet structure with graphite and poly(3,4-ethylenedioxythiophene):poly(styrene sulfonate) (PEDOT: PSS) was introduced as the hole transporting layer for improving the performance of organic photovoltaic devices.
    Chemical Communications 10/2014; · 6.38 Impact Factor
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Le carcinome à cellules de Merkel est une tumeur neuroendocrine cutanée du sujet âgé ou immunodéprimé. Le génome du Polyomavirus de Merkel (MCPyV) est présent dans la majorité des MCC étudiés à ce jour. De plus, l’intégration clonale du génome viral, la présence de mutations dans la séquence codant l’antigène LT, analogue de protéines oncogènes des Polyomavirus, et l’expression d’un Ag LT tronqué suggèrent l’implication du virus dans l’oncogenèse. Cependant une minorité de MCC est dépourvue de génome MCV. Ce phénomène pourrait s’expliquer par un mécanisme « hit and run », où le virus via l’expression de la protéine LT induirait la tumorigenèse, puis l’acquisition d’aberrations chromosomiques dans les cellules transformées permettrait à la fois de s’émanciper de l’expression de l’antigène LT et d’éliminer le génome viral. Trois lignées cellulaires ont été établies à partir de tissus MCC provenant de deux patients. L’intégration du génome MCPyV a été démontrée dans les trois lignées en phase précoce de culture. Dans la lignée ganglionnaire métastatique du premier patient, l’intégration et l’expression de la protéine LT ont persisté après plusieurs mois en culture, les cellules injectées par voie sous cutanée à la souris scid-nod-gamma ont reproduit des tumeurs conservant ces mêmes caractéristiques au long cours. Malgré la perte en quelques semaines du génome viral de la lignée tumorale du second patient, la tumorigenèse des cellules injectées à la souris était conservée voire accrue par rapport au modèle précédent. Deux modèles d’oncogenèse ont donc été établis : le premier illustre l’oncogenèse dépendante de l’expression de l’Ag LT du MCPyV, tandis que le second semble illustrer l’oncogenèse de type « hit and run » où le génome viral initie la transformation cellulaire puis est éliminé.
    Revue Francophone des Laboratoires 09/2014; 2014(465):16.
  • Journal of Chemical & Engineering Data 01/2015; · 2.05 Impact Factor

Full-text

Download
140 Downloads
Available from
Jun 1, 2014