Article

Chromosome studies in 496 infertile males with a sperm count below 10 million/ml.

University of Stellenbosch
Human Genetics (Impact Factor: 4.63). 02/1984; 66(2-3):162-4. DOI: 10.1007/BF00286592
Source: PubMed

ABSTRACT Chromosome studies were performed on 106 men with azoospermia and 390 men with oligozoospermia (consistent sperm count below 10 million/ml). Constitutional chromosome abnormalities were found in 14.1% of the azoospermia group and in 5.1% of the oligozoospermia group. An overall incidence of 7.1% constitutional abnormalities indicates that this criterion of selection may be advisable for routine chromosome analysis of infertile men. A reduction of 25% in the workload increases the yield of chromosome abnormalities in the group of infertile men to 10-14 times above that expected in the normal population.

0 Bookmarks
 · 
72 Views
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Objectif Il s’agit de déterminer la place de l’azoospermie parmi les étiologies de l’infertilité au Sénégal. Matériel et méthodes Nous avons répertoriés, parmi 492 dossiers de patients hypofertiles 141 cas d’azoospermie. Nous avons étudié le profil clinique, paraclinique et évolutif après prise en charge. Résultats L’âge moyen était de 40,6 ans. Une atrophie testiculaire était retrouvée dans 35% des cas. A la biopsie testiculaire 72% de cas d’azoospermie sécrétrice étaient confirmés. Une varicoc#x00E8;le était associée dans 56% des cas. La cure de varicoc#x00E8;le effectuée dans 32,6% des cas a permis d’obtenir une amélioration des paramètres du spermogramme dans 28% des cas.
    Andrologie 09/2008; 18(3).
  • [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: Introduction La responsabilité de l’homme dans l’infertilité du couple est établie par plusieurs travaux. Le but de ce travail est de rapporter les aspects cliniques, spermiologiques de la varicocèle et d’évaluer les résultats de la varicocélectomie rétropéritonéale à ciel ouvert. Patients et méthodes Il s’agit d’une étude rétrospective évaluant les résultats de la varicocélectomie rétropéritonéale à ciel ouvert, dans le service d’urologie-andrologie du centre hospitalier et universitaire Aristide-Le-Dantec de Dakar, Sénégal. Nous nous sommes intéressés aux patients suivis pour infertilité du couple, porteurs de varicocèle et chez la (les) partenaire(s) de qui aucune autre cause d’infertilité n’a été décelée. Pour l’évaluation des résultats, nous avons comparé les moyennes des paramètres spermatiques pré-et postopératoires en utilisant le test Z (test de comparaison de deux moyennes sur deux séries appariées). Une différence était considérée comme significative si p inférieur ou égal à 0,05. Résultats Cinq cent quatorze dossiers ont été retenus au cours de l’exploitation sur une période de six ans (janvier 2005–décembre 2010). L’âge moyen de nos patients était de 36,5 ± 7,3 ans. L’infertilité était primaire dans 62,4 %. L’exploitation des spermogrammes préopératoires a permis de noter que l’oligozoospermie sévère (33,7 %) était associée à des degrés divers à une asthénozoospermie et à une thératozoospermie. Ces patients étaient suivis avec un recul moyen de 22 mois (6–48 mois). L’amélioration des paramètres spermatiques était significative, concernant la concentration et la mobilité des spermatozoïdes. Le taux de grossesses naturelles obtenu dans la série était de 20,8 %. Aucun cas de grossesse naturelle n’a été noté dans le groupe des patients présentant une azoospermie, mais une induction de la spermatogenèse a été notée dans 20,5 % des cas. Près de deux grossesses sur trois (64 %) ont été notées durant les 12 premiers mois postopératoires. Conclusion Le traitement chirurgical de la varicocèle permet d’améliorer les paramètres spermatiques, ce qui non seulement permet l’obtention de grossesses naturelles mais également de simplifier les techniques d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) prévues grâce aux nouveaux paramètres.
    Andrologie 22(1).
  • Source
    [Show abstract] [Hide abstract]
    ABSTRACT: The prevalence of somatic chromosomal abnormalities in infertile male individuals has been reported to vary in different literatures. The aim of this study was to investigate the frequency of chromosomal aberrations among infertile men referred to the Cytogenetic Laboratory of Iran Blood Transfusion Organization Research Centre (IBTO). Chromosomal analysis was performed on phytohemag-glutinin (PHA)-stimulated peripheral lymphocyte cultures of 1052 infertile men using standard cytogenetic methods. The study took place during 1997 to 2007. Total chromosome alterations were revealed in 161 (15.30%) infertile men. The most prevalent chromosomal abnormality in the infertile men was 47, XXY, that was seen in 94 (58.38%) men while one of them had a mosaic karyotype: mos 47, XX[54]/47,XXY[18]/46,XY[9]. In 37 (22.98%) cases, structural aberrations were detected. There were 30 (18.63%) cases of sex reversal. Cytogenetic studies of these patients showed increased chromosomal abnormalities in infertile men in comparison with that of the normal population, justifying the need for cytogenetic analysis of men with idiopathic infertility.
    Journal of reproduction & infertility. 10/2010; 11(3):175-8.